Livres
451 258
Membres
396 568

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-24T21:29:30+01:00

Dans le monde de l'extrême beauté, pas de place pour la pitié .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naomi42 2012-04-28T17:51:23+02:00

C'est avec son passé qu'on prépare l'avenir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naomi42 2013-05-13T14:15:33+02:00

- Je te déteste par moments, Tally. Plus que je n'ai jamais détesté personne. (Shay renifla.) C'est peut-être pour ça que je reviens toujours vers toi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naomi42 2012-04-28T17:44:13+02:00

En cueillant ses pétales, vous ne saisissez pas la beauté de la fleur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par strawberry56 2010-09-16T22:04:51+02:00

INVITATION SURPRISE

Les six planches magnétiques filaient à travers les arbres avec la grâce et la vivacité de cartes à jouer lancées en l'air. Les planchistes riaient, genoux ployés, bras écartés, baissant la tête pour esquiver les branches alourdies par la neige. Une pluie cristalline scintillait dans leur sillage, minuscules stalactites de glace arrachées aux aiguilles de pin qui s'embrasaient sous la lune.

Tally percevait tout avec une clarté glaciale : le vent froid et mordant sur ses mains nues, les fluctuations de gravité qui lui plaquaient les semelles contre la planche. Elle respirait la forêt; des essences de pin lui coulaient sur la langue et dans la gorge, tel un sirop.

L'air froid semblait rendre perceptibles tous les sons : les pans de son uniforme de dortoir claquaient comme un drapeau dans le vent, ses semelles agrippantes grinçaient à chaque virage sur la surface de la planche. Fausto lui injectait de la techno par son antenne dermique, mais le monde extérieur n'entendait que le silence. Par-dessus le rythme syncopé, Tally pouvait capter le moindre tressaillement de ses nouveaux muscles gainés de mono-filaments.

Elle plissa les paupières à cause du froid, les yeux mouillés, mais ses larmes ne firent qu'amplifier sa vision. Les stalactites de glace défilaient en rubans scintillants, l'éclat de la lune baignait le monde de reflets argentés, tel un vieux film en noir et blanc qui aurait pris vie en grésillant.

C'était l'avantage d'appartenir aux Scarificateurs : tout paraissait glacial désormais. Et Tally avait l'impression que le monde lui entrait dans la peau.

Shay vint se ranger bord à bord avec Tally et lui effleura brièvement les doigts. Tally essaya de lui retourner un sourire, mais son estomac se noua devant le visage de son amie. Les cinq Scarificateurs opéraient incognito ce soir : leurs iris noirs dissimulés par des lentilles de contact banalisées, leurs mâchoires cruelles adoucies par des masques en plastique intelligent. Ils s'étaient déguisés en Uglies pour infiltrer une fête au parc Cléopâtre. Tally n'était pas préparée mentalement à une telle opération. Elle avait beau n'être Spécial que depuis deux mois, quand elle regardait Shay elle s'attendait à voir la beauté merveilleuse et terrible de sa meilleure amie, et non l'affreux déguisement de ce soir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lovebooks56 2012-09-26T21:55:13+02:00

Tally n'avait pas oublié que la mère de David en personne avait inventé les nanos, ces machines qui avaient mis le cerveau de Zane dans l'état où il se trouvait. Ni qu'il avait entrainé Shay dans la nature des mois auparavant, en la séduisant, elle, puis Tally, ne reculant devant rien pour ruiner leur amitié.

Les Spécials n'oubliaient pas leurs ennemis. Jamais.

- Je te tiens, dit-elle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Naomi42 2012-04-28T17:47:29+02:00

Tout le monde tient le beau le beau, C'est en cela que réside la laideur.

Tout le monde tient le bon pour le bon, C'est en cela que réside le mal.

Afficher en entier

Elle roula en arrière, bondit sur ses pieds et partit au pas de course. Elle l'avait embrassé, l'avait laissé la toucher - lui qui n'était pas Special, pas même ordinaire. Un infirme...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aveeno 2015-02-18T00:29:30+01:00

Tout le monde tient le beau pour le beau, c'est en cela que réside la laideur.

Tout le monde tient le bon pour le bon, c'est en cela que réside le mal.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Rosara 2013-10-14T17:39:18+02:00

Tally secoua la tête, tachant de se rappeler Zane lors de leur période Pretties. Cette intensité qu'il avait, la manière dont son visage brillait d’excitation quand il lui parlait, le frisson qu'elle éprouvait, et l'envie qu'elle avait de le toucher...Même lorsqu'il devenait ennuyeux?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode