Livres
482 304
Membres
469 076

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Umineko no Naku Koro ni : Episode 1 : Legend of the Golden Witch, Tome 1



Résumé

Archipel d'Izu, île de Rokkenjima, Octobre 1986, les membres de la richissime famille Ushiromiya se réunissent pour décider qui prendra la tête de la famille et, surtout, qui héritera d'une immense fortune lorsque le leader actuel, Kinzo Ushiromiya, décédera. Le médecin de famille a annoncé qu'il ne restait à ce dernier plus que trois mois à vivre.Huit membres de la famille arrivent par bateau afin de rejoindre sur l'île trois autres membres de la famille, ainsi que cinq servants et un docteur attitré, pour un total de dix-huit personnes. Tout le monde se retrouve bloqué sur l'île de Rokkenjima pour cause de forte tempête maritime.Néanmoins, il se trouve que Kinzo pratique plusieurs sortes de rituels liés à l'occultisme. Son souhait, avant de mourir, est de revoir une dernière fois Béatrice, la « sorcière dorée ». Peu après, d'étranges évènements surviennent et des personnes se font tuer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Ma très chère ville natale

La rivière poissonneuse qui la traverse

Toi qui cherche le pays doré, remonte son lit pour en trouver la clé.

En descendant la rivière, tu trouveras un village.

Au village, cherche le rivage dont les deux te parleront.

Ici repose la clé du pays doré.

Celui qui met la main sur la clé doit obéir aux règles suivantes:

Au premier crépuscule, vous offrirez les six personnes élues par le clé en sacrifice.

Au deuxième crépuscule ceux qui restent sépareront eux qui sont proches.

Au troisième crépuscule, ceux qui restent loueront mon nom digne d'éloges

Au quatrième crépuscule, creuse la tête et tue

Au cinquième crépuscule, creuse la poitrine et tue

Au septième crépuscule, creuse l’estomac et tue

Au huitième crépuscule, creuse la jambe et tue

Au neuvième crépuscule, la sorcière ressuscitera et personne ne survivra

Au dixième crépuscule, le voyage s'achèvera et vous atteindrez le pays doré.

La sorcière honorera les sages et accordera quatre trésors

L'un sera tout l'or de la terre dorée.

L'un sera la résurrection des âmes de tous les morts

L'un sera la résurrection de l'amour perdu

L'un sera le sommeil éternel de la sorcière.

Dors paisiblement, ma sorcière bien-aimé, Béatrice.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

J'ai apprécié autant ce manga que le visual novel. Certes, on n'a ni les bruitages ni les musiques, mais au moins, certains passages particulièrement longs dans le VN ont été raccourcis, ce qui n'a pas été pour me déplaire. À l'inverse, le dessinateur s'est amusé à mettre des images sur l'une des scènes les plus glauques du premier épisode, alors qu'on avait droit à une version édulcorée dans le VN... pour le coup, je ne sais pas vraiment ce qui est le mieux.

Afficher en entier
Or

Une bonne introduction à cette histoire très riche et mystérieuse, qui n'est pas sans rappeler le roman "Les dix petits nègres" d'Agatha Christie, le côté fantastique en plus. Les personnages sont intéressants, l'auteur n'hésite pas à s'attarder sur le vécu de chacun, les rendant ainsi plus réalistes. J'ai commencé à découvrir également cette œuvre en visual novel, avec une autre approche de cette histoire tout aussi intéressante.

Afficher en entier
Argent

Ce premier tome est une excellente introduction à cette série très complexe, mystérieuse et captivante que j'ai d'abord découvert grâce à son adaptation en anime.

En manga, on a droit à beaucoup plus de détails qu'à l'écran, et même si c'est en jouant au jeu que l'on en apprend encore davantage à propos des personnages et de l'intrigue, je dois avouer que ce premier volume s'avère déjà riche en informations, même si pour le moment, Béatrice n'est pas encore très présente.

Ces cinq premiers chapitres nous permettent avant tout de faire la connaissance de Battler, Jessica, George et Maria, quatre cousins qui se retrouvent chaque année sur l'île de Rokkenjima lors d'une réunion familiale organisé par le chef de famille Kinzo Ushiromiya.

Le fait que l'intrigue se déroule en 1986 est, selon moi, l'un des nombreux points positifs de cette série. À cette époque, la technologie n'était pas encore omniprésente et c'est justement pour cette raison que l'ambiance au manoir est encore plus oppressante. La télévision que regarde souvent Maria représente le seul et unique lien qui les rattache à l'extérieur, mais si on ne la prend pas en compte, puisqu'elle ne leur permet pas de communiquer avec qui que ce soit, on peut clairement dire que la famille Ushiromiya est complètement coupée du monde quand elle se rend sur cette île, même avant que la fameuse tempête les empêchant de repartir ne s'y abatte.

Pour en revenir au scénario, je trouve que le suspense a déjà une place importante dans le récit en dépit du fait qu'il ne s'agisse pour le moment que des premiers chapitres.

De plus, même si Umineko no Naku Koro ni est avant tout un manga horrifique, Ryukishi07 parvient à y intégrer de nombreux passages humoristiques qui détendent un peu l'atmosphère et qui mettent en avant la complicité unissant nos quatre protagonistes.

Parmi eux, Battler est clairement le personnage qui sait le mieux mettre l'ambiance et même si par la suite, il s'avérera également très intelligent et perspicace, il est intéressant de constater que, dans la vie de tous les jours, il n'est qu'un garçon comme les autres, qui pense principalement à s'amuser et à draguer les filles bien qu'il n'ose généralement pas aller plus loin.

Pour ce qui est de Jessica, je dois dire que j'adore sa force de caractère et les remarques sarcastiques qu'elle lance souvent à Battler. Leur relation est assez explosive, mais aussi très drôle, et je ne me lasse pas de les voir se chercher mutuellement.

George, quant à lui, est un peu plus discret, mais je l'apprécie tout de même pour sa gentillesse, sa générosité et sa simplicité. Il s'agit du plus âgé et du plus expérimenté du groupe, mais il reste humble, ne prend jamais ses cousins de haut, et agit d'ailleurs avec beaucoup de douceur et de patience quand il passe du temps avec Maria.

En parlant d'elle, je crois bien qu'il s'agit de l'un de mes coups de cœur de cette saga. Même si j'aime énormément de personnages d'Umineko, Maria fait partie de mes favorites, notamment parce qu'elle se différencie grandement des protagonistes que l'on a l'habitude de rencontrer dans ce type d'histoires. Le fait qu'elle soit jeune la rend déjà spéciale, mais c'est principalement son caractère, très lunatique et parfois même un peu flippant, qui fait d'elle un personnage original. Du fait de sa bipolarité, Maria a des réactions bien souvent imprévisibles et si elle s'avère parfois insensible voire même cruelle, elle peut tout aussi bien se montrer attendrissante et adorable la seconde d'après.

Les autres personnages s'étant rendus au manoir en même temps que les quatre cousins ne sont pas encore beaucoup mis en avant mais leurs apparitions nous donnent déjà une idée de leurs liens.

On peut par exemple se rendre compte de la rivalité qui oppose les parents de Battler, Jessica, George et Maria, qui sont prêts à tout pour obtenir la plus grosse part de l'héritage de leur père mourant.

Les domestiques ont également leur importance et il est facile de voir que Godha n'apprécie pas beaucoup Shannon et Kanon et fait même en sorte de les ridiculiser devant les enfants de Kinzo. Je ne me rappelle pas avoir vu ce passage dans l'anime et, si j'appréciais ce personnage à l'écran, je dois avouer qu'en le voyant dénigrer les plus jeunes serviteurs, il me plaît soudain beaucoup moins. La curiosité de Kumasawa est, elle aussi, bien plus frappante dans le manga et dans le jeu que dans son adaptation en anime. Quant à Shannon et Kanon, puisqu'ils sont clairement mes deux personnages préférés (surtout Kanon), c'est toujours un plaisir de les revoir au manoir, au contact des Ushiromiya. D'ailleurs, même si ce n'est pas encore pour tout de suite, il me tarde d'assister de nouveau aux rapprochements qui s'opéreront entre Kanon et Jessica, l'un de mes couples favoris du moment.

Pour finir, même si je n'apprends pas beaucoup de nouvelles informations en lisant ce manga, puisque j'ai déjà commencé à jouer au jeu, qui représente la version d'Umineko la plus complète et la plus détaillée, il me tarde tout de même de lire la suite et de redécouvrir de différentes façons les futurs événements qui se dérouleront sur l'île Rokkenjima.

Afficher en entier
Argent

Je n'aime pas beaucoup es histoires d'horreurs d'habitude, mais celle-ci est vraiment bien menée et très bien pensée.

L'histoire est en fait divisée en 8 épisodes à chaque fois les meurtres de l'île se rejouent d'une façon différente comme une sorte de boucle temporelle.

Ce premier épisode n'est en fait qu'une introduction de l'histoire et permet de bien visualiser les personnages même si, déjà, des indices nous sont donnés. Il ne se passe donc pas encore grand chose du point de vu de l'intrigue principale.

Cette intrigue est d'ailleurs de toute beauté le lecteur (moi en tout cas) ne cesse d'être embrouillé, l'ambiance frôle la folie et l'horreur, mis en valeur par un dessin particulièrement adapté à l'ambiance. Les brefs moments d'espoirs mis en place ne sont en fait qu'un tremplin pour plonger les protagonistes dans un désespoir plus profond encore.

Toute l'intrigue de ce manga consiste à nous faire douter de la réalité, la magie existe-t-elle vraiment? Au bout de quelques tomes, nous autre lecteur ne sommes pas loin de rendre les armes face à la sorcière dorée. Ce n'est qu'au 8e épisode (apparemment, je ne suis pas encore rendu là) que la vérité nous est révélée. C'est pourquoi, ce premier épisode (et notamment ce premier tome du premier épisode) paraît pour l'instant bien fade. Cette histoire est une histoire qu'il faut lire en entier afin d'en comprendre toutes les subtilités ainsi que les tenants et les aboutissants.

Autrement dit, il faut aller jusqu'au bout....

Afficher en entier
Lu aussi

A en voir le résumé, ça semblait plutôt pas mal, et en plus les dessins sont beaux, mais ça met beaucoup trop de temps à démarrer. D'ailleurs, pour le moment, ça n'a pas encore commencé. Trop de temps pour nous présenter les personnages, que je trouve tous insupportables (notamment le pervers qui sert de personnage principal, et la gamine), puis après, c'est vraiment mou, c'est plutôt "vie ordinaire coincé sur une île", j'ai eu du mal à accrocher, et malgré les références à l'histoire de la sorcière Béatrice, elle n'a pas pointé le bout de son nez. Pour un manga "meurtres huit clos" ils mettent pas mal de temps à arriver les morts. Pour le moment, c'est vraiment ennuyeux.

Afficher en entier

Activité récente

Sagiri l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-07T21:59:37+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 7.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode