Livres
512 251
Membres
523 492

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par ericapeche 2020-07-04T18:15:04+02:00
Diamant

Oh ce livre, c'est une pépite. Dès la première page, on est happé dans l'histoire. je vous le conseille fortement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ironnettebooks 2020-06-25T13:50:22+02:00
Or

J’avoue qu’au début je n’étais pas très tenté par ce livre et heureusement que je suis passée outre mon appréhension. C’était vraiment une excellente lecture. On aborde un sujet qui est vraiment difficile. Chaque femme peut ressentir différentes émotions en le lisant. J’ai beaucoup espéré que le problème de Quinn et Graham soit résolu, mais c’est vrai que ça aurait été trop facile.

J’ai adoré les passages entre le passé et le présent, ça apporte vraiment un gros plus à l’histoire. Leur rencontre est vraiment atypique et j’adore la relation qu’il débute, humour et rire sont de la partie dans le passé et ça donne une touche de légèreté au livre. Une histoire qui est d'ailleurs bouleversante, belle mais triste, remplie de chagrin mais aussi d’amour.

Pour ma part le personnage le plus attachant de ce livre c’est Graham, il est parfait ! Comment demander mieux que lui. Il est toujours à l’écoute, ouvert, protecteur, généreux, drôle, patient, courageux et bien plus encore. Il est toujours présent dans les pires moments de leur couple et fait tout son possible pour l’aider.

Pour Quinn en revanche je suis assez mitigé, je comprends bien son état d’esprit et ses émotions, mais elle s’enfonce de trop, je ne sais pas vraiment quoi penser d’elle. Elle ne se rend pas compte de la chance qu’elle a d’avoir un homme aussi fort pour eux, qui est là dans n’importe quelle condition. J’ai eu de la peine pour elle, mais je pense que j’en ai eu encore plus Graham. Je suis mitigée vis-à-vis de Quinn, je peux comprendre ce qu’elle traverse, mais pas sa façon de faire.

C’est peut-être pour cette raison que le livre n’a pas été un coup de cœur, mais une excellente lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alexgok 2020-05-24T00:22:29+02:00
Argent

J’aime bien l’intervalle «avant» «maintenant», cela rend la lecture plus facile, passer de moments amoureux, tendres, beaux, à des moments douloureux, tristes et très agaçants pour certains.

Le sujet est compliqué à traiter mais comme à son habitude l’auteure le fait magnifiquement.

Petit clin d’œil en fin d’épilogue à Six d’un autre roman de CoHo.

Lecture assez différente de ses autres livres, mais je ne suis pas déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par booksofval 2020-05-13T14:41:42+02:00
Diamant

J'ai adoré. Ce roman est d'une beauté à couper le souffle. Ce n’est pas un coup de coeur parce que quelques points m’ont un peu dérangé mais je vous le recommande à fond. Encore une fois Colleen Hoover a tapé fort ??

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nahobooks 2020-04-28T15:02:34+02:00
Diamant

C'est un énorme coup de cœur pour ce livre ! Je n'ai pas de mots assez fort pour décrire à quel point, j'ai aimé ce CoHo. L'histoire de Graham et Quinn, m'a fait vibrer et touché la fois.

Colleen Hoover a choisi encore une fois, un thème dur et je trouve que l'auteur le traite plutôt bien ! Les réactions des personnages, le avant et maintenant tout est très bien décrit. Le dénouement, je n'aurais pas rêvé mieux pour nos personnages ! Gros coup de cœur pour ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lillypix 2020-04-26T15:53:36+02:00
Lu aussi

Aujourd’hui encore, plusieurs semaines après la lecture de ce livre, je suis incapable de vous dire mon ressenti global sur cette lecture. Alors je vais simplement vous énumérer ce que j’ai aimé ou pas dans ce roman.

Je n’ai pas aimé :

- Le personnage de Quinn, qui devient tellement obsédée par l’idée d’avoir un enfant qu’elle en devient monstrueuse. Elle a des pensées et des actions qui m’ont clairement énervée et donné envie de balancer mon livre. Elle fait preuve d’un égocentrisme sans limite et n’hésite pas à blesser tout le monde autour d’elle.

- La fin, trop brutale, presque incohérente avec le reste du roman. J’ai trouvé que tout était un peu trop facile, que cette fin allait trop vite, et c’était dommage.

J’ai bien aimé :

- Graham ! Clairement, cet homme est une perle, un vrai roc pour Quinn, qui pourtant l’enfonce toujours plus. J’ai plusieurs fois eu le cœur brisé à cause de ce qu’il subissait à cause de Quinn

- Les passages où l’on découvre le début de la romance des deux personnages. Un chapitre sur deux, on découvre comment le couple s’est rencontré, comment ils sont tombés amoureux… Et c’était magnifique, j’adorais ces passages !

- L’aspect un peu témoignage de ce livre, qui nous permet de découvrir ce par quoi passent les femmes dans la situation de Quinn. Et si je l’ai plusieurs fois détestée pour ce qu’elle faisait, ou ce qu’elle disait, je n’en oublie pas moins que son personnage est très crédible et que, réellement, des femmes quelque part, traversent la même chose qu’elle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabrina-Z 2020-04-10T12:10:59+02:00
Argent

Que dire? Pour moi, c'est une lecture en demi-teinte. J'ai eu beaucoup de mal avec les chapitres "Maintenant" et ce combat pour la parentalité. D'ailleurs, je suis venue voir le classement booknode de ce roman avant de décider si je continuais ma lecture ou pas et ce sont toutes ces bonnes notes et ces commentaires qui m'ont fait m'accrocher.

J'aimais bien les chapitres "Avant" où on découvre les débuts de leur histoire d'amour mais dans les chapitres "maintenant", j'avais envie d'empoigner Quinn, la secouer et lui dire de regarder tout ce qu'elle avait de positif dans sa vie. Reconnaissant que la maternité n'est vraiment pas pour moi, je n'avais aucune empathie pour cette héroïne. Par contre, Graham est un mari parfait (d'où mon exaspération face aux attitudes de Quinn).

Spoiler(cliquez pour révéler)Quand Graham vient retrouver Quinn en Europe, j'ai enfin plongé dans l'histoire et ai été touchée par l'ouverture de la boite et l'épilogue.

C'est du Colleen Hoover et je pense que cette histoire plaira beaucoup à mon entourage donc je vais faire tourner le livre et je comprend les bonnes évaluations données par les lectrices Booknode même si c'est une lecture mitigée pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luluo1998 2020-04-02T20:20:35+02:00
Diamant

Une vraie leçon de vie et d'amour. Spoiler(cliquez pour révéler)Si tous les hommes pouvaient êtres comme Graham et être aussi compréhensif que lui. Encore une fois un magnifique roman de Colleen Hoover !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par didy59 2020-04-02T14:10:36+02:00
Diamant

Une très belle histoire de Colleen Hoover avec des personnages attachants et l'histoire est juste magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gaelle-99 2020-03-26T11:36:09+01:00
Diamant

En regardant la couverture du dernier livre de Colleen HOOVER, quelque chose d’inexplicable s’est passé en moi. Vous dire quoi, j’en serais incapable. Tel l’océan houleux face auquel se trouve cette femme seule, j’ai ressenti comme un vif chamboulement. Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas lu le résumé ; j’ai juste su que je devais avoir, ce coup de cœur visuel, dans ma bibliothèque.

Je pourrais vous dire que je suis une lectrice assidue de cette auteure, ce serait mentir ; je n’ai pas tout lu d’elle et je ne possède pas tous ses livres. Je pourrais vous dire que je ne lis jamais les avis d’autres lectrices sur le net ; ça c’est vrai depuis un certain temps déjà car certains dévoilent toute l’histoire et franchement, c’est insupportable.

Ce que je peux vous dire c’est que j’ai plongé, les yeux fermés, dans cette bouleversante histoire lue d’une traite (à peine 4h car le livre n’est pas un pavé). Je n’ai lu le résumé qu’une fois le livre fermé et il est parfait ! En rajouter, ce ne serait pas lui rendre hommage.

Je vous laisse donc le découvrir car, une fois n’est pas coutume, je ne vais rien vous dire. Juste vous donner mon ressenti sur les personnages et l’histoire de ce roman qui alterne passé et présent et que nous dévoile seule, tout en émotion et en fragilité, Quinn, une jeune femme mariée à Graham, depuis près de 7 ans. Ce choix de l’auteure me semble judicieux et important car toute la solidité et la cohérence de l’histoire en dépend.

C’est l’histoire de deux êtres qui ont connu le temps du bonheur fou, le temps où ils se suffisaient à eux-mêmes, liés par un amour si pur que rien ne pourrait le mettre à l’épreuve, le temps des promesses « de toujours ». Mais le temps n’est que le temps ! Il n’est pas infaillible et peut lui aussi subir les revers de la vie.

Dans ce roman, CoHo soulève un très beau sujet qui nous concerne tous : le bonheur. Après tout, c’est quoi le bonheur ? Beaucoup l’ont écrit, beaucoup l’ont chanté mais qui peut dire ce qu’est vraiment le bonheur.

Ma définition, à moi, c’est une sensation de bien-être qu’on ressent avec des choses toutes simples : un mot, un regard, un geste, une attention, etc….. Et lorsqu’on le vit à deux, c’est tout simplement aimer l’autre, faire passer son bonheur avant le nôtre, lui apporter tout ce qui pourrait lui faire oublier que le bonheur est fragile et qu’il ne tient qu’à un fil : le fil des sentiments.

Dans « Un bonheur imparfait », la notion du bonheur est parfaitement traité avant/après que le temps a mis notre héroïne à l’épreuve : lorsque les rêves ont fait place aux amères désillusions et que les certitudes ne sont plus qu’un lointain souvenir. Quand le bonheur sincère et grandissant, plein de doux sentiments laisse la place, de manière insidieuse, à un bonheur de façade où la nature des sentiments est une inconnue de taille.

Bien sûr, Quinn n’est pas seule dans cette histoire dont le deuxième acteur n’est autre que Graham, son mari. Alors c’est vrai que la première impression est qu’il est acteur très engagé dans l’histoire passée et spectateur plus que passif dans le présent de l’amour en perdition de sa femme. Alors attention, là on parle de la plume de Colleen HOOVER et pour celles qui la connaissent parfaitement, vous devez savoir que rien n’est jamais anodin dans son écriture, rien n’est laissé au hasard. Et ce roman en est la parfaite illustration.

L’auteure a su me toucher en plein cœur avec les parfaites imperfections de Quinn et de Graham. Si leur bonheur est imparfait, eux le sont aussi heureusement.

Lorsque l’un sombre, que reste-t-il comme solution à l’autre : la résignation ou l’action ?

Quinn sombre lentement depuis deux ans dans une obsession qui la tue à petit feu, émotionnellement parlant. La culpabilité est sa meilleure ennemie et elle se renferme de telle manière que s’en est poignant. Elle fait les choses juste parce qu’elles doivent être faites ou par obligation au cas où les miracles existeraient. Je ne suis pas sûre que qui ce soit puisse assurer comprendre cette douleur qui est la sienne tant l’auteure a vraiment travaillé tous les aspects de ce personnage et du mal qui la ronge. Même pas moi qui n’ai jamais eu à me trouver dans cette situation si extrême. D’autant plus, qu’à l’intérieur de son corps et de son âme, les sentiments s’entrechoquent dans une contradiction assez déroutante.

Cette lente descente dans les abimes de la détresse émotionnelle entraîne avec elle, Graham. Alors je peux vous dire que je suis tombée tout de suite sous le charme de ce qu’il représente. Passé, présent ; peu importe. Colleen HOOVER a créé un personnage extraordinaire. Mais attention : je n’ai pas dit qu’il était parfait. Ses qualités sont nombreuses : il est drôle, attentionné, prévenant et surtout très amoureux de sa femme. Son défaut : il ne trouve plus les mots suffisants pour aider Quinn à surmonter cette épreuve qu’ils traversent pourtant tous les deux mais qu’ils n’appréhendent pas de la même manière. La communication est rompue malgré de belles tentatives et de belles attentions qui ne peuvent que séduire les romantiques les plus exigeantes.

Pour être franche, beaucoup d’émotions sont passées à la lecture de ce roman. Et peut-être plus pour Graham que pour Quinn, alors que finalement ils sont tous les deux dans une souffrance, d’intensité inégale certes. Mais souffrance il y a tout de même pour chacun.

Mon cœur s’est serré à plusieurs reprises, il a repris vie avec des passages drôles ou tendres et les larmes ont beaucoup coulé lorsque j’en étais encore à me demander comment tout ça aller finir. Et c’est là que Colleen HOOVER a brandit sa talentueuse plume, pleine de ressources. Alors tout s’est mis en place et des petits détails relevés précédemment sont apparus comme évidents. L’opposition du passé et du présent, à laquelle j’adhère à 200%, permet de ne pas tomber dans le piège de la lourdeur psychologique et émotionnelle et surtout elle permet de solidifier le fil conducteur de l’histoire ; de leur histoire.

Dans ce combat pour l’amour éternel, pour l’amour avec un grand A où amour rime avec toujours, je me suis retrouvée lectrice impuissante, tant le désarroi est palpable, qui se préparait déjà – avec beaucoup de mal - à ne pas avoir la fin qu’elle attendait. C’est difficilement explicable quand une histoire peut provoquer autant de sentiments contradictoires et difficiles à gérer.

L’amour et le bonheur ne sont pas des sciences exactes ou mathématiques. Il n’y a pas de règle universelle. Chaque bonheur se construit avec ses moyens, ses attentes, sa capacité à vivre pour et avec l’autre en acceptant qu’il ne soit pas parfait de la même manière que nous ne sommes pas parfaites et nul bonheur n’est à l’abri, pour reprendre une idée de CoHo, de rencontrer un ouragan de force 5 (ou plus) qui pourrait le mettre en péril, voire l’anéantir.

Je ne crois pas à la règle des 7 ans qui pour moi n’a aucune légitimité en matière d’amour ou de bonheur. Pourquoi serions-nous moins heureux passé ce cap fatidique ? L’amour et le bonheur sont des denrées que certains ne connaîtront, malheureusement, peut-être jamais mais pour ceux qui ont la chance de les posséder, il n’y a aucune date de péremption.

J’ai la chance de pouvoir dire que, oui, j’ai connu le grand amour et un bonheur sans faille pendant 24 ans. C’est trop court certes mais j’ai quand même eu la chance de le vivre intensément, « jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Je n’ai connu aucun ouragan, ni même de petits orages ; le fil de nos âmes n’ayant toujours fait qu’un. Et je suis privilégiée de pouvoir dire que je garde au fond de moi le plus beau et le meilleur de toutes ces années sans avoir connu la douleur d’un amour qui s’étiole lentement pour mourir à jamais.

L’amour et le bonheur sont des biens précieux qui demandent une attention régulière, tel un jardin secret qui a besoin d’être entretenu à sa façon. Un petit mot laissé, un geste anodin qui entretiendra la flamme de la passion, un simple baiser sur le front ou dans le cou qui apportent cette dose d’endorphine propre au bonheur, un effleurement discret de la main comme aux premiers instants et plein d’autres choses propres à chacun dès lors qu’il veut bien entretenir ce qui n’est jamais acquis d’avance. A sa manière, Graham est le jardinier qui ne se résigne pas à voir fâner ce jardin qui a vu pousser et grandir son histoire d'amour.

Pour être honnête, la lecture de cette histoire a été tellement poignante, bouleversante et intense, que je serais incapable de vous dire l’âge des personnages, leurs caractéristiques physiques ou tous ces insignifiants détails relevés habituellement.

Tout ce que j’ai retenu c’est la pureté et la force de leur amour, l’intensité de leurs combats respectifs, la beauté ou la tristesse de leurs mots, de leurs gestes, de leurs sentiments et que ce roman restera à jamais un immense coup de cœur. Ce n’est pas un ouragan de quelque force que ce soit qui m’a dévasté mais bien un séisme émotionnel d’une magnitude que je ne saurais déterminer qui a fait voler mon cœur en éclats le temps d’une lecture.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode