Livres
461 273
Membres
417 399

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un certain Paul Darrigrand



Description ajoutée par RoseFlight04 2018-12-30T23:09:33+01:00

Résumé

Cette année-là, j'avais vingt-deux ans et j'allais, au même moment, rencontrer l'insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux.

D'un côté, le plaisir et l'insouciance ; de l'autre, la souffrance et l'inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri.

Aujourd'hui, je me demande si, au fond, tout n'était pas lié.

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lusylila 2019-06-01T18:32:38+02:00

"C'est comme des barbelés, le silence, ça empêche les intrus d'approcher." p.169

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lusylila 2019-06-01T19:13:20+02:00
Diamant

Décidément, cet homme a vraiment l'art et la manière de me donner la chair de poule à chaque fois.

Durant cette lecture, je me suis vraiment sentie proche de Philippe Besson. C'était comme si je n'étais plus seulement une lectrice anonyme, mais plutôt une confidente. Et ce partage m'émeut et me bouleverse, car toutes ses lignes renferment des souvenirs et des sentiments si vrais et intimes, que j'en suis venue parfois à détourner les yeux, à la fois de gêne et d'émotion.

A nouveau, il raconte avec justesse et tendresse. Tous ses mots bouleversent, émeuvent et touchent au plus près du cœur. Encore une fois, je suis frappée par cette grâce, cette élégance dans sa façon d'écrire et de raconter son intimité la plus profonde. La plus importante...

J'ai l'impression qu'il écrit toujours de la même façon, sans artifices, il se contente simplement d'écrire la réalité, la vérité, avec simplicité, tout simplement... et ça fonctionne, ça suffit...

Dans les romans de Philippe Besson, il y a toujours un passage ou une phrase qui me reste en mémoire, et ici aussi, elle s'est de suite imposée à moi: " ... écrire témoigne qu'on n'oublie pas."

Je n'ai rien d'autre à ajouter...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carol-4 2019-05-05T20:19:15+02:00
Or

Un auteur que j'adore qui se dévoile, et qui nous fait rentrer dans son parcours d'écrivain également, je trouve ça extra :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2019-03-04T10:13:15+01:00
Or

Il y a un peu plus d’un an, je dévorais "Arrête avec tes mensonges", et découvrais les premières amours de Philippe Besson c’était fort, émouvant et touchant à la fois. Nous quittons Thomas Andrieu pour parcourir une nouvelle tranche de la vie de l’auteur avec "Un certain Paul Darrigrand". A nouveau un amour clandestin nous est dévoilé à la faveur d’une photo jaunie prise pour garder une trace du passé. Nous entrons dans les méandres d’un triangle amoureux qui ne laissera personne indemne. C’est bien connu, les histoires d’amour finissent mal mais lorsque la maladie arrive tel un quatrième personnage, on en a des frissons. A nouveau la magie opère et j’ai eu beaucoup d’émotions au fil des lignes et de la finesse du style de l’auteur. L’écriture semble tellement naturelle comme une fable éternelle, elle nous parcourt et vient toucher en nous les points sensibles à chacun différent. L’amour lorsqu’il est secret semble prendre une place encore plus grande dans la vie de ceux qui le vive. La douleur qui l’accompagne est prégnante, elle fait partie de ce tout et semble indissociable. Aimé Paul Darrigrand, c’est souffrir mais c’est aussi vivre une histoire d’amour intense. Les moments où ils sont ensemble semblent rares et volés, ils en deviennent chauds bouillants avec une urgence à vivre ce qui est interdit mais le désir est plus fort que tout. J’ai beaucoup aimé les moments où l’auteur nous dit s’être servis de telle expérience, de telle émotion dans un de ses nombreux romans en rapport avec ce qu’il a lui-même expérimenté ou vécu. Savoir que c’est une histoire « vraie » rend tout ce récit encore plus dramatique et l’on se réjouit que la maladie s’en soit allée. Merci pour cette belle confession, pour la confiance et pour les clins d’œil à l’île de Ré. Bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-02-01T11:57:00+01:00
Diamant

Énorme coup de coeur pour cet ouvrage ! Je l'ai acheté sans trop savoir à quoi m'attendre, séduite par ce titre et la couverture. Je ne m'attendais pas à ce que Philippe Besson nous plonge autant dans son intimité. Je le remercie d'avoir bien voulu partager avec nous ses lecteurs, cette époque de sa vie à la fois si belle et si terrible.

Dans ce roman qui n'en est pas vraiment un (pour moi c'est plus de récit), l'auteur nous raconte son histoire d'amour coupable avec le séduisant Paul Darrigrand (je dis coupable car l'homme était marié). Cette love story s'épanouit dans un drôle de contexte puisque dans le même temps, Philippe Besson contracte une maladie extrêmement grave qui manque de le tuer. La mort et le plaisir se côtoiront donc étrangement durant ces quelques mois, la culpabilité et l'espoir, le corps connaîtra les caresses de l'amant et les soins des médecins.

De sa très belle plume, l'écrivain nous fait éprouver toutes les sensations qui l'ont habité pendant cette période. À la lecture de ce texte, j'ai ressenti le désir, le chagrin, la douleur, l'amour...j'en suis vraiment ressortie bouleversée.

Il n'y a rien de plus à ajouter. C'est juste magnifique. Voilà.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tikimel 2019-01-27T19:26:36+01:00
Diamant

Avec ce roman, Philippe Besson nous offre à nouveau une plongée au cœur de son histoire, de ces personnages qui ont marqué sa jeunesse, qui ont marqué des instants clés, qui ont fait de lui ce qu'il est... je présume.

Page après page, l'auteur nous révèle sa rencontre avec un certain Paul Darrigrand, une rencontre mêlée de mystère et de questions.

Paul, un être à part, un être secret, peu loquace. Un être que l'on déteste et que l'on aime à la fois. Avec cette rencontre, Philippe s'interrogera encore une fois sur lui-même, sur cette incapacité à être celui qui brille, qui existe, qu'on montre avec fierté... et pas celui que l'on cache, qu'on camoufle, qu'on fait espérer sans jamais oser, sans jamais s'affirmer.

Cette rencontre coïncide avec cette maladie que l'auteur va déceler chez lui, un mal dont finalement, comme dit dans le résumé, résulte peut-être de ces rencontres marquantes mais jamais concluantes, ces rencontres pleine d'amour dont l'issue n'est jamais la liberté d'exister et de vivre cet amour aux yeux de tous, des ces rencontres malheureuses tout autant qu'heureuses mais qui forge une piètre opinion de soi, de ce que l'on peut dégager ou inspirer.

Un texte tout en oppositions. D'un côté l'exaltation, l'espérance, de l'autre la peur, la souffrance. L'amour, le plaisir... la mort, la douleur. L'insouciance... la dure réalité. La lumière... le noir.

Une opposition des situations, des sentiments qui pousse à la remise en question, à cette vérité inéluctable, à ce sentiment d'être sans être, mais aussi la force de s'en sortir, de croire au miracle, à enfin cette lumière au bout du chemin, et la suivre.

La personnalité de Paul Darrigrand nous est retranscrite avec beaucoup de pudeur, sans jamais de sentiments négatifs, juste des constations "après coup", après ce temps passé et cette maturité acquise. Une description qui laisse parfois un goût amer face aux réactions tout autant qu'elle vous touche par certaines paroles. Paul est un personnage assez complexe au final, quelqu'un qui doit se chercher et qui se perd parfois...

Un récit qui nous apprend encore une fois (tout comme avec "Arrête avec tes mensonges") beaucoup sur les romans passés de Monsieur Besson, sur ce qui l'a inspiré, les lieux, les situations, la maladie... ce qui me donne la désagréable impression d’un adieu, d'un sentiment de mémoire, d'une sorte de journal intime en plusieurs parties pour clôturer une magnifique carrière d'écrivain. Mais ceci n'est que mon avis tout personnel et l'interprétation que je me fais de ces romans intimes qui révèlent une grande partie de la jeunesse de Philippe Besson.

La plume de l'auteur me donne toujours autant de frisson. J'aime cette grâce dans ses mots, dans ses phrases, parfois très longues. Une écriture juste, élégante, soutenue, fluide, toujours aussi bouleversante, si lourde de sens, si riche d’émotion. D'ailleurs, je suis bien incapable de vous décrire exactement avec des mots tout ce que j’ai ressenti lors de ma lecture, tout ce qu'elle m'a apportée, pour ne serait-ce juste que vous puissiez en ressentir une infime partie.

En bref, coup de cœur pour ce nouveau roman de Philippe Besson qui nous plonge à nouveau dans l’intime, la confidence, la vérité. Un texte aussi triste que beau, un peu brut, un peu romantique, un peu tendre. Une belle histoire qui laisse des traces tout en laissant un merveilleux souvenir. Un livre poignant qui page après page laisse éclore tout un paradoxe entremêlant l’amour, la souffrance, la vie, la mort.

Afficher en entier

Activité récente

Carol-4 l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-05T20:17:23+02:00

Les chiffres

Lecteurs 13
Commentaires 5
Extraits 6
Evaluations 8
Note globale 8.29 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode