Livres
547 791
Membres
585 223

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Il captura ses lèvres en poussant un grondement alors que la fin approchait. Lydia fut paralysée par la force de l'orgasme qui l'emporta avec une violence inouïe sans jamais quitter des yeux l'homme à l'origine de cette tempête. Les sons rauques du mafieux transperçaient son corps scellé au sien. Ce qu'il voulait c'était de voir son plaisir dans ses yeux. Satisfait il l'embrassa tendrement puis referma ses doigts sur ses hanches.

— Tu es magnifique, murmura-t-il d'une voix rauque.

Lydia faillit pleurer, car enfin elle venait de vivre l'expérience la plus savoureuse et la plus belle de sa vie.

À ce moment-là elle comprit que Vladimir Voliakov allait devenir le maître impérieux de tous ses désirs et peut-être, bien plus encore.

Afficher en entier

Lydia releva les yeux sur l'immense villa aux façades noires et sentit son cœur battre contre ses tempes. Il se retourna pour l'envelopper d'un regard brûlant puis apposa sa main dans son dos pour qu'elle pénètre dans sa demeure.

" J'ai ce qu'il me faut chez-moi "

Lydia ne put s'empêcher de se souvenir de cette phrase et crut que son cœur allait quitter sa poitrine.

Le hall donnait directement sur un grand et vaste salon éclairé par des immenses baies vitrées. Tout respirait la virilité, pas une once de féminité ne traversait cette pièce.

— C'est immense, commenta-t-elle avant de se retourner. Mais je ne comprends toujours pas ce que je fais ici.

— C'est pourtant simple, commença-t-il en retirant son manteau. Séjourner dans cet hôtel vous aurez ruiné. J'ai donc pris la décision de faire ramener toutes vos affaires ici.

— Sans me consulter ? S'enquit-elle abasourdie.

Afficher en entier

Lydia baissa les yeux une seconde puis les releva pour constater effarée, qu'il était en train d'ouvrit sa valise.

— Je suis prêt à vous aider pour votre article, mais à certaines conditions, oh...ça c'est très charmant, nota-t-il en s'emparant de l'un de ses sous-vêtements.

Lydia bondit en avant pour lui arracher des mains.

— Il s'agit là de mon intimité, monsieur Voliakov ! Comment osez-vous ? S'écria-t-elle en refermant sa valise.

— Je vous prie de m'excuser, dit-il faussement sincère. Alors ? Êtes-vous d'accord ?

— Quelles sont vos conditions ? S'enquit Lydia en réprimant de violentes rougeurs.

Il s'approcha, jusqu'à prendre possession de son espace. Quelque chose de mystérieux brillait dans ses yeux.

— Vous allez devoir vous soumettre à mes questions en retour, si vous refusez de me répondre alors considérer que votre travail est terminé avant même de l'avoir commencé.

Afficher en entier

Depuis quand je suis écrivaine ? Je veux devenir journaliste, pas romancière !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode