Livres
443 563
Membres
379 254

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Liesel19 2017-05-05T11:40:54+02:00

Merci, Elsie. Ne doute jamais que tu m'as sauvé la vie. Ne doute jamais que c'était plus que suffisant. Je ne sais pas si tu vis encore à Garmish ou en Allemagne ou quelque part dans ce monde, mais j'aime à penser que, où que tu sois, tu entendras ma voix.

Avec tout mon amour et mes sincères remerciements, Tobias.

Afficher en entier
Extrait ajouté par alapage 2019-01-21T04:35:11+01:00

— Les gens se languissent souvent de choses qui n'existent pas, des choses qui ont été, mais ne sont plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Dan-1 2019-01-13T15:24:49+01:00

Bien que ce fût un dimanche, Jane ouvrait la boulangerie de 14 heures à 17 heures pour que les clients puissent se recueillir sur l'autel dédié à Elsie. Reba et Riki arrivèrent à 13 h 45, grattant sur la porte en verre. Jane leur ouvrit avec un sourire accueillant et la clochette tinta au-dessus de sa tête.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elodie-131 2018-12-02T23:22:41+01:00

Tu ne peux pas obliger quelqu'un à croire ta vérité, pas plus que tu ne peux forcer le pardon. Nous ne sommes responsables que de nous-mêmes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par claire-obscure 2017-01-16T00:19:28+01:00

Il existe un thé spécial, continua Mutti, ses yeux toujours sur Elsie. Infusion d'huile de menthe pouliot et d'actée à grappes. Six tasses par jour pendant cinq jours. Le sixième, les saignements commencent. Comme tous les mois.

[Attention, dangereux]

P. 397.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ali-02 2016-12-29T19:52:00+01:00

Il faut arrêter d'avoir peur des ombres et accepter que le monde est fait de teintes de gris, de lumière et de ténèbres. On ne peut pas avoir l'un sans l'autre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Daliana 2016-11-29T10:06:35+01:00

Elle avait entendu parler pour la première fois des camps, quelques années plus tôt, quand les Grün, une famille de commerçants qui vendaient les meilleurs savons et shampoings de la région, avaient disparu en pleine nuit. Elsie allait à leur boutique au moins une fois par mois. Leur fils, Isaac, plus jeune qu'elle de deux ans, était le garçon le plus beau de la ville. Il lui avait adressé un clin d'œil, une fois où elle avait acheté du savon au lait et au miel. Secrètement , elle avait pensé à lui, alors qu'elle était allongée dans son bain chaud, la vapeur s'élevant autour d'elle comme un voile de senteurs. Le souvenir l'embarrassais désormais. Même s'ils étaient juifs, on les aimait beaucoup dans la communauté. Un jour, le mot Juden avait été peint sur leur vitrine, et le lendemain ils n'étaient plus là.

Une semaine plus tard, alors qu'elle faisait la queue dans la boucherie, elle entendit la femme du cordonnier dire à l'oreille du boucher que les Grün avaient été envoyés dans le camp de Dachau où on les aspergeait d'hydroxyde de sodium comme du bétail et où ils n'avaient pas besoin de shampoing parce qu'on les rasait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wrecksky 2016-05-07T21:27:00+02:00

- S'il te plaît...

Un petit visage blême apparaît en bas de la porte. Elsie sursauta, renversant les boutons de camomille par terre.

- S'il te plaît, répéta la voix en tandant la main. Aide-moi. [...]

Il se glissa par la fente dans la porte, levant les yeux vers elle. C'est alors qu'elle reconnut l'enfant juif qui chantait.

- Qu'est-ce que tu fais ici ?

- Il a cassé la cage, alors je me suis enfui.

- Tu t'es enfui ? répéta-t-elle.; Oh mon dieu ...

Elle se frotta les tempes, son crâne menaçant d'exploser.;

- S'ils te trouvent ici, ils vont tous nous arrêter. Pars !

Elle le repoussa du pied.

- Va-t'en d'ici !

- Je t'ai aidée. S'il te plaît, aide-moi. [...]

Ce n'était qu'un enfant, environ le même âge que Julius et aussi inoffensif que n'importe quel petit garçon, allemand ou juif. Il mourrait s'il restait dehors, tué par la cruauté de la nature ou celle de l'homme. Elle avait le pouvoir de le sauver, si seulement elle défaisait la chaîne

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-01-27T17:53:17+01:00

Reba examina les miches dorées rangées dans des paniers sur les étagères ouvertes : Roggenbrot (pain de seigle), Bauernbrot (pain de campagne), Doppelback (deux fois cuit), Simonsbrot (pain complet), forêts-noires, pains aux oignons, bretzels, roulés au pavot, Brötchen (petits pains blancs). Derrière une vitre, elle vit des rangées de gâteaux avec sous chacun son étiquette : tarte au massepain, amaretti, trois sortes différentes de Kuchen (noix, fromage et cerise, cannelle et beurre), barres aux amandes et miel, strudel, Christstollen, Quittenspeck à l’orange (pâte de coing), pâtisseries danoises au fromage blanc et Lebkuchen (pain d’épice). Un papier sur la caisse indiquait : « Gâteaux de fête sur commande. »

Reba sentit une nouvelle fois son estomac gargouiller. Elle détourna le regard pour se concentrer sur les grandes tiges d’aneth à côté de la caisse. Tu n’as pas le droit, tu n’as pas le droit, se répéta-t-elle. Elle plongea la main dans sa poche pour en sortir une pastille aux fruits qu’elle mit aussitôt dans sa bouche. Elle avait un goût de bonbon et apportait la même satisfaction.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-01-27T17:53:00+01:00

La clochette au-dessus de la porte de la boulangerie sonna, alors qu’une brune en sortait, accompagnée de son petit garçon. L’enfant tenait un bretzel à moitié mâché recouvert de gros sel.

— Mais quand est-ce qu’on ouvrira le pain d’épice ? demanda-t-il.

— Après le repas, répondit-elle en le prenant par sa main libre.

— Qu’est-ce qu’on mange pour le dîner ? interrogea le garçonnet en mordant dans le pain.

— Menudo, dit-elle en secouant la tête. Manger, manger, manger. Tu ne penses qu’à ça !

Elle passa à côté de Reba, traînant le garçon derrière elle. Un parfum de cannelle et de piment de Jamaïque les enveloppait.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode