Livres
549 682
Membres
589 731

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Khiad 2021-05-01T23:53:46+02:00

- Quand nous faisions l'amour, c'était grandiose. Il était d'une sensualité qui me donnait la chair de poule. J'étais transportée quand il me serrait contre lui. Ces sensations étaient nouvelles pour moi, j'éprouvais le besoin permanent de lui faire l'amour, de me blottir contre son corps, de le toucher, de l'embrasser. J'adorais le faire perdre pied et regarder ses yeux se retourner de plaisir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2021-05-01T22:47:17+02:00

- Je vous avoue, Lucie, que je n'ai pas eu le courage de m'enfuir. Je savais qu'il m'aurait recherchée et retrouvée, il me le disait sans cesse. Il me menaçait de me tuer si je partais. J'avais peur, j'étais jeune, seule, je n'avais pas d'autre endroit où aller. Partir... et pour aller où ? Comment ? Je ne possédais pas d'argent, pas de voiture, j'étais totalement démunie, il me prenait tout. J'étais son esclave. Je me détestais de vivre un tel enfer, de rester, de poursuivre, d'accepter. Je ne me reconnaissais pas, ce n'était plus moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2021-05-01T22:30:29+02:00

J'avais toujours de l'amour pour lui. Depuis tant d'années, même la violence psychologique subie ne m'empêchait pas de rester auprès de lui. Cela paraît complètement fou aujourd'hui, mais lorsque l'on se trouve dans une pareille situation, nous perdons toute objectivité. Et l'amour que l'on croit ressentir n'en est pas. C'est de l'espoir. L'attente que l'autre change, qu'il devienne gentil, prévenant, sobre. C'est cette espérance qui nous fait rester, je crois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2021-05-01T22:09:22+02:00

- Je me suis rendu compte qu'il y avait un problème avec mon mari. Au début, je tentais de répondre gentiment à ses attaques. Je passais mon temps à lui expliquer qu'il se mettait des idées en tête tout seul, qu'il ne se passait rien avec les hommes que je pouvais croiser en rue et dans les magasins, mais j'ai constaté assez vite que ça n'en valait pas la peine. Il ne m'écoutait pas, on aurait même dit qu'il prenait un malin plaisir à me faire des reproches. Comme s'il voulait m'humilier, me culpabiliser. L'alcool y était pour beaucoup, et malgré mes tentatives pour l'en sortir, Lucas buvait et buvait. Il ne travaillait pas et passait son temps affalé dans le divan du salon à regarder des matchs de football.

- Évidemment, ce ne sont pas des choses que l'on montre avant de se marier...

- Tout à fait ! Je ne connaissais pas ces traits de caractère, sinon, vous pensez bien que je ne me serais abstenue de toute relation avec lui ! En fait, quand nous ne vivions pas encore ensemble, il me faisait croire qu'il travaillait et ne m'accueillait chez lui qu'à des heures bien précises, ce qui pouvait correspondre à un horaire de travail tout à fait ordinaire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Khiad 2021-05-01T20:02:52+02:00

Roxane termine sa tasse de café. Elle n'est pas très sûre de vouloir raconter tout cela. Les mauvais souvenirs, ce n'est jamais bon de les faire remonter à la surface.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode