Livres
469 932
Membres
437 877

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un matin sur la terre



Description ajoutée par Noone 2015-08-23T12:50:16+02:00

Résumé

A quoi peuvent songer trois soldats dans le petit matin glacial du 11 novembre 1918, à l’aube d’un armistice dont ils ne savent rien encore ? Un fils de notaire du Périgord, un instituteur du pays cathare et un ouvrier parisien qui n’auraient jamais dû se rencontrer, trois hommes jetés dans l’enfer et qui se raccrochent désespérément au souvenir de leur vie d’avant pour ne pas sombrer. Les yeux fermés, ils se souviennent de ces heures de paix lumineuses qui donnaient un sens à l’amour et à l’insouciance. L’ordre arrive enfin : le cessez-le-feu interviendra à 11 heures. Encore quelques heures à tenir, et la vie sera si belle… Cinq heures, une éternité où leur destin va se jouer. Un roman terrible et merveilleux. Comme la vie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 25 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par coucougi 2019-03-06T22:31:32+01:00

Ce n'est pas un livre sur la guerre qu'a voulu écrire Christian Signol mais un livre sur l'enfance, l'amour, l'aspiration au bonheur, les tragédies et les miracles de l'existence. Un roman terrible et merveilleux. Comme la vie.

(pas tout à fait d'accord avec ce texte écrit en 4èmes de couverture…)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Latika1 2019-05-26T19:11:33+02:00
Diamant

Ce roman est absolument merveilleux. Il ne traite non pas de la guerre elle-même comme on a l'habitude de la voir, les obus, les tranchés, les gueules cassées, mais plutôt de ces hommes qui furent confrontés à l'enfer sur Terre. De plus, fait remarquable, Signol ne se borne pas seulement à évoquer la vie de ces hommes, mais également celles de leur entourage et notamment de leur épouse !

Ceci amène à la réécriture successive de mêmes moments du passé mais du point de vue du poilu et de sa femme. Cela n'enlève en rien l'additivité et est il très intéressant de découvrir les deux modes de pensées.

De plus, Michèle Signol dépeint avec une très grande justesse la propagande revancharde (reprendre l'Alsace et la Lorraine et laver l'affront de la défaite de la France) rabâchée et rabâchée dans les écoles.

Enfin, le manque d'actions permet de développer d'une incroyable façon les psychologies, notamment celle de Ludovis Rouvière, personnage grave et solitaire bien que très sensible à l'intérieur. La diversité de ces psychologies et directement reliée au fait de la diversité des origines sociale de nos trois poilus, un ouvrier parisien, un fils de notaire et un fils de pauvres vignerons devenu maître d'école par son seul mérite. Cette palette de couches sociales participe à dresser le portrait de la France du début XXème, avec ses codes, ses institutions et sa misère.

Pour finir, je met en évidence les magnifiques descriptions pastorales que Signol nous offre pour le plus grand bonheur de nos escapades mentales...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coucougi 2019-03-06T22:05:05+01:00
Lu aussi

J'aime bien lire Christian Signol mais là j'ai été un peu déçue. L'histoire est intéressante, on sait dès le départ que ce n'est pas un livre qui va raconter la guerre de 1914 mais la vie des personnages qui gravitent autour des prisonniers. Je trouve la fin complètement baclée, et puis tous ces retours en arrière mélangés dans le temps m'agaçaient beaucoup. Il reprend parfois les mêmes phrases, les mêmes réflexions. Il met en début de chapitre l'heure dont on n'a rien à faire, plutôt que de mettre une date !!!! J'étais souvent perdue !!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PanicApfel 2016-09-27T19:05:32+02:00
Lu aussi

Un livre sans trop grand intérêt à mon sens. On en apprend pas plus sur la guerre. Il y seulement de la description dans la vie des personnages et pas une once de psychologie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2013-03-01T07:38:50+01:00
Or

Un roman qui se passe le 11 novembre 1918, quelques heures avant la fin officielle de l'armistice, ça pouvait donner quelque chose d'excellent sous la plume de Signol et allez comprendre, je trouve qu'il s'est raté. Déjà, le roman fait 346 pages (Albin Michel) et on sent que Signol a ramé pour les faire, mettant les souvenirs du soldat puis quelques pages après, celui de son épouse, en racontant la même chose, parfois même en mettant exactement la même phrase.

Ensuite, ce qui fait habituellement la force de Signol, c'est la description des lieux et les sagas familiales et là, parce que le livre parle de trois personnes différentes, habitants à des endroits différents et ayant des métiers variés, on accroche moins, surtout si on a déjà lu beaucoup de Signol.

Enfin, le côté guerre est pas très présent, la psychologie des personnages à son propos est réduite au minimum et on a pas vraiment l'impression qu'ils y sont depuis quatre ans.

Bref, un Signol qui se laisse lire mais qui aurait été tellement mieux s'il avait été centré sur un seul personnage ou s'il y avait eu plusieurs tomes.

Afficher en entier

Date de sortie

Un matin sur la terre

  • France : 2009-09-30 - Poche (Français)

Activité récente

feufeu l'ajoute dans sa biblio or
2016-12-11T18:35:16+01:00

Les chiffres

Lecteurs 25
Commentaires 4
Extraits 7
Evaluations 5
Note globale 7.4 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode