Livres
428 975
Membres
350 417

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un monde à portée de main



Description ajoutée par x-Key 2018-06-02T11:28:49+02:00

Résumé

Le monde à portée de main s'attache à la technique du trompe-l'oeil, en privilégiant le destin d'un personnage, Paula Karst, et son itinéraire d'apprentissage. Nous la découvrons au sortir de l'adolescence, alors qu'elle intègre en 2007 le fameux Institut supérieur de peinture, rue du Métal, à Bruxelles.

Là-bas, elle va découvrir toutes les façons de reproduire des textures minérales, végétales, animales, et nouer une relation troublante avec son colocataire, Jonas - énigmatique jeune homme à casquette qui s'avère déjà un peintre en décor surdoué -, ainsi qu'une forte amitié avec une autre étudiante, Kate - grande gigue écossaise aussi débrouillarde qu'impulsive.

Ensemble, ils forment un trio indéfectible qui nous initie aux mystères de la maille de chêne, aux veinules d'or du marbre noir Portor et aux écailles imbriquées d'une carapace de tortue.

Une fois diplômée, Paula commence à exercer son métier à Paris, à Moscou, et surtout en Italie, en particulier au coeur de la « Fabbrica dei sogni » : Cinecittà. Elle va y déployer son savoir-voir notamment pour le décor du film Habemus Papam, avant de tomber sous le charme d'un « faussaire » aguerri, le Charlatan, qui lui fait découvrir les splendeurs et décrépitudes des studios romains. Au final, sept années épuisantes et ensorcelantes.

Au terme de ces expériences, Paula reçoit en janvier 2015 une proposition de rêve, via Jonas qui a décliné l'offre : être embauchée dans le vaste projet de reconstitution de la grotte de Lascaux. La voilà qui migre en Dordogne, s'imprègne de l'archéologie des images rupestres pour participer au « fac-similé ultime », Lascaux IV. Les origines du monde sont « à portée de [sa] main ». Maintenant, elle se sent fin prête à peindre, comme aux premiers jours de l'humanité.

Ce roman d'apprentissage esthétique et existentiel s'intéresse autant au parcours d'une jeune femme en devenir qu'aux enjeux majeurs d'un artisanat du faux, culminant dans la réplique à l'identique des oeuvres pariétales de nos lointains ancêtres. En consacrant sa fiction à un mode mineur, sinon méprisé, de la peinture, Maylis de Kerangal nous donne aussi la clef du matérialisme enchanté qui habite son écriture.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par zhorvirginia 2018-08-31T19:13:47+02:00

si belle en ce jour qu'elle aurait blessé l'oeil de jean valjan

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MaryLpt 2018-09-05T12:58:02+02:00
Lu aussi

Un livre déroutant.

Je ne saurais pas vraiment dire si j'ai aimé ou non, je sais seulement que je me suis forcée pour pouvoir le finir. L'histoire, le cadre, les personnages attachants : il y avait tout pour plaire.

Mais l'écriture de l'auteure, que j'avais tant aimé dans "Réparer les vivants", se transforme ici en une écriture longue et laborieuse. Des phrases longues d'une page et demie, des accumulations, des répétitions. un rythme compliqué à suivre et qui pêche sur l'histoire. Malgré la forme, le contenu nous immerge dans le monde de l'art et du trompe l'oeil, et cette immersion nous fait vivre des moments forts.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zhorvirginia 2018-09-01T01:08:55+02:00
Lu aussi

on peut pas se tromper c un livre qui parle d'art et de peinture je l'ai pas aimé personnellement peut etre parce que je suis pas fan de peinture ou peut etre c a cause de l'auteur elle meme qui ne sait pas comment nous faire vivre le sujet de son livre bon y'a des points positives et des points negatifs dabord je commence par les points positifs: le livre est interessant il nous livre tout le lexique de peinture, tout les couleurs dont je ne me souviens pas les noms, les types de marbre qui existent : le skylos, le portor,le carrare, cerfontaine.ah! et j'ai absolument aimé un passage j'ai beaucoup ris quand l'auteur parle de l'anomalie de paula: elle avait un oeil qui louche je repete ici ce qu'elle dit:"elle a une coquetterie dans l'oeil, un oeil qui dit merde a l'autre" en somme le style d'ecriture est bien on voit bien que l'auteur est tres cultivée son lexique est bien recherché

passant au choses negatives dabord l'auteur se noie dans les description et aussi elle s'attarde beaucoup on parlant d'une chose qu'on se perd et on perd le fil de la lecture tellemnt c ennyeux parfois on saute des feuilles c tres dur et meme on ne se rend pas compte si elle parle du present ou du passé, je ne suis arrivé a imaginé les personnages et j'ai pas senti leurs presence et meme prfois paula se trouve dans le labyrinthes des paragraphes et je la cherche dedans l'autre bemol c que y'a beaucoup de mots compliqués on doit avoir un dictionnaire a prtée de main pour comprendre et sa bousille toute la lecture dommage surement il est pas concu pour tout le monde ce livre.

trops de details casse le livre

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Un monde à portée de main" est sorti 2018-08-16T00:00:00+02:00
background Layer 1 16 Août

Date de sortie

Un monde à portée de main

  • France : 2018-08-16 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 7.67 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode