Livres
442 794
Membres
377 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

Un mélange de science fiction et romance légèrement érotique. Une écriture toute simple, agréable à lire et 670 pages !!!!

J'ai adoré les détails sur cette nouvelle Terre et sur les spécificités et technologies Extras.

Bon ben il me faut le tome 2, "l'intégration" !

Afficher en entier
Argent

Une découverte hors du commun dans un registre inhabituel

La lecture de ce 1er tome m'a emporté, dans un genre que j'affectionne difficilement d'habitude mais auquel je semble m'ouvrir : la romance. Faut dire que Tessa le fait dans un univers qui lui est bien particulier, en plein dans le SF-Fantasy. Avec une bonne touche de mystère réaliste sur la fin qui donne envie de lire la suite [ et ce malgré tous les défauts qu'un auto édité peut se voir attribuer mais qu'il est plus aisé de voir chez l'autre que pour soi ]. On voit qu'elle est bien avec ça. Alors déjà c'est génial !

Ce que j'apprécie dans les persos : ouverture d'Amelia et Etena, intégrité de Raphaël, bienveillance de la mère Extra, les comparaisons en similitudes et différences entre Terriens Natifs et Extras qui font tout l'intérêt de découvrir ce "Nouveau Monde". Avec tant d'amour & amitié sous diverses formes. Notamment en terme de sensualité. Ça en est à la fois romantique et affligeant selon les personnages et moments, leurs humeurs.

L'intrigue rudement menée tient la longueur dans son approche de ce que pourrait être l'Unification avec des populations venues d'ailleurs. Idée super dans ce 1er tome je trouve pour entamer et très bien développée.

Bref, que dire sinon que j'invite à le lire pour s'en faire une idée, ça l'encouragera encore davantage... et si c'est déjà fait comme moi à lire la suite. Elle a du sûrement faire encore mieux la suite, avec l'expérience.

Afficher en entier
Or

Ce livre est un mélange de dystopie, science-fiction, romance qui lui donne un certain charme. L’histoire sort un peu de tout ce qu’on peut lire actuellement et ça fait du bien, bien que par certains côtés se fut une lecture qui n’a pas été de tout repos émotionnellement.

Notre monde a été envahi par les « Extras ». Une guerre a éclaté entre lles Aliens et les humains rebelles qui, finalement, après plusieurs années de séparation de territoire et de cohabitation tendue, ont fini par accepter un décret d’unification des deux peuples. Cette unification facilitera ainsi la cohabitation et protègera la Terre d’éventuelles attaques d’autres Aliens. C’est dans ce contexte qu’Amélia, une jeune humaine, décide d’intégrer ce programme et va ainsi faire la connaissance d’Arone, un Extra de toute beauté, qui déteste les humains.

Ce livre se révèle au final une romance pure et dure entre une humaine et un extraterrestre. Même si l’auteure inclut dans son récit des notions de détérioration de la Terre à notre époque qui peut avoir une incidence sur l’avenir.

Cette romance n’est pas de tout repos, parfois un peu trop obsessionnelle pour être appréciée. Leur différence et la haine d’Arone pour les humains ne repoussent en aucun cas le lie irrépressible et l’attirance physique qui les lient.

Amélia est une jeune femme naïve, bien trop amoureuse d’un Être toxique pour elle pour se rendre compte qu’il passe son temps à la rabaisser, à la « maltraiter » psychologiquement en soufflant le chaud et le froid en un millième de seconde. Parfois, j’en suis venue à détester Arone, ne comprenant pas son comportement exécrable envers Amélia, qui l’attire indéniablement.

Pourtant, au 3/4 du roman, on change de point de vue de personnage et ça a changé toute la vision que j’avais pu me faire sur Arone et ses agissements ainsi que sur leur relation. En effet, au début de l’histoire, seul le point de vue d’Amélia nous est donné. Elle nous relate à travers ses yeux les rejets, humiliations et attirance d’Arone envers elle. Lorsque l’auteure nous livre le point de vue d’Arone (ENFIN ! Je dirais), ma vision de leur relation a changé du tout au tout. On comprends pourquoi il agit ainsi et, quelque part, ça m’a rassuré.

L’univers est riche et bien construit bien, qu’au final, la romance prend toute la place du récit. Elle est omniprésente et tellement exclusive entre les deux protagonistes principaux qu’elle peut parfois en devenir oppressante. Mais l’écriture très lissée et enrichie de l’auteure compense largement ce fait et on plonge intégralement dans le récit.

Je conclurais en disant que ce fut une belle découverte que je conseille pour sortir de notre zone de confort de lecture habituelle. Ce qui m’a fait, et ce dès la dernière page finie, enchaîner avec la lecture du tome 2, dont la chronique arrivera sous peu.

Une très bonne lecture.

Afficher en entier
Lu aussi

Merci à Tessa Nauvel et le site simplement.pro pour l’envoi de ce service de presse. J’ai passé un agréable moment malgré quelque défaut noté.

Dans ce roman, notre monde à été envahi par les aliens. Les humains se sont rebellés et ont détruits des vaisseaux ce qui à entrainé une guerre. Les aliens et humains sont maintenant séparer et après plusieurs années un décret à été annoncé pour regrouper amicalement les deux partis, le Programme d’Unification. Amélia décide de rejoindre une école qui rassemble les Extras et les Natives. C’est dans cette école qu’elle tombe amoureuse d’Arone.

Dés le début du roman, j’ai été attiré par l’arrivés des aliens, leurs technologies, leur façon de vivre... Ils semblent tellement parfait que ca peux être énervant J Tout au long du roman on apprend de nouvelle chose sur eux, mais toutefois pas assez. A la fin du roman j’ai été un peu frustré, j’aurais aimé un peu plus d’action, comme une rébellion, une guerre quelque chose qui donnerait envie de lire la suite. Seule la relation entre les deux caractères est mise en avant, ce qui est un peu décevant.

L’histoire est une romance entre un alien et une humaine. Enfin ce n’est pas une vrai romance belle et romantique, leur relation est mouvementé, dangereuse... personnellement je n’ai pas forcement apprécie leur relation que j’ai trouvé chaotique, violente presque malsaine. Je n’ai pas compris ce qu’Amélia trouvait à Arone. J’avais plus la sensation de le haïr même si à la fin, son point de vue m’a fait légèrement penser qu’il était peut être sensible. Après, je peux comprendre qu’ils ne l’ont pas voulu, c’est une attirance physique fantastique, mais j’avais juste envie qu’ils se mettent ensemble ou que Arone parte. Amélia est un peu naïve, gentille, sincère, je l’ai beaucoup apprécié. Malgré le défaut de la relation, j’ai adoré suivre l’évolution d’Amélia dans cette école, dans l’évolution des relations entre les aliens et humains. Les personnages secondaires sont très appréciable, notamment Eténa qui est juste la fille parfaite, et Raphael qui est très loyale.

Pour conclure, malgré la relation que je n’ai pas trouvé très émouvante, j’ai beaucoup apprécie le roman. J’aimerai beaucoup lire la suite, et voir ce que nous réserve cette Unification. Comme par exemple, une rébellion qui pourrait rassembler encore Amélia et Arone.

http://alys-read.over-blog.fr/2017/09/un-nouveau-monde-tome-1-l-unification-tessa-nauvel.html

Afficher en entier
Bronze

https://mydearema.wordpress.com/2017/09/20/review-un-nouveau-monde-t1-lunification/

La Saga Illuminae m’avait tellement plu que je voulais m’essayer un peu plus au genre de la science-fiction.

Ce n’est pas un genre qui me rebutait, loin de là, mais j’avais pu de lectures du style dans mon palmarès et je n’osais pas trop me lancer.

Du coup, lorsque j’ai vu que Tessa Nauvel proposait ce livre en service-presse, je me suis empressée de lui envoyer un message.

Je la remercie donc pour sa confiance!

Mais…

Est-ce que ce livre m’a réussi?

C’est très dur à déterminer et j’ai du mal à mettre les mots sur ce que ce livre m’a fait vivre comme émotion.

Essayons de nous expliquer…

On va commencer avec la presqu’unique chose qui m’a posé problème.

Tout simplement… La nature de la relation entre Arone et Amélia.

Le résumé laisse largement prévoir une romance et l’auteur m’avait en effet confirmé ce point.

Mais je ne m’attendais clairement pas à ce que la romance prenne le dessus sur TOUTE l’histoire. J’imaginais une science fiction teintée d’amour et d’érotisme mais pas QUE ça.

J’aurai pu m’y habituer sans problèmes car le contexte s’y prêtait bien mais je n’ai pas pu à cause de leurs caractères et surtout de leurs réactions, aussi involontaires soient-elles.

J’ai trouvé leur relation terriblement toxique en réalité.

Durant les neuf dixième du roman, nous n’avons que le point de vue d’Amélia. Amélia qui est une jeune femme qui manque cruellement de confiance en elle, du coup j’ai pu aisément m’identifier à elle, mais là où ça devient dérangeant c’est lors de ses états d’âme concernant Arone. Dans le sens où on voit qu’elle perçoit le risque d’une relation avec Arone qui est beaucoup trop instable mais est totalement contradictoire dans ses faits et gestes. Arone, lui, est purement et simplement détestable, manipulateur, narcissique et tous les synonymes que tu peux trouver. Du coup, le cocktail des deux est, à mon sens, plutôt malsain. Arone donne, durant la majeure partie du roman, l’impression de vouloir simplement l’humilier tout en étant tiraillé par une forte attirance à son égard. Attirance partagée évidemment.

La fin du roman nous délivre cependant les pensées d’Arone mais cela ne m’a pas aidé à avoir plus de compassion à son égard. Ils sont trop, tous les deux, dans un fonctionnement exclusif et obsessionnel que je trouve vraiment dangereux. Pour avoir vécu ce type de relation, ce n’est vraiment pas quelque chose que j’arrive à occulter dans un roman surtout si cela prend 700pages. Du coup, c’est purement personnel mais bon, je dois le relever pour pouvoir expliquer mon point de vue.

Bon allez, on va repartir sur des notes plus joyeuses!

L’atout majeur de ce livre et la raison pour laquelle j’ai pu aller jusqu’au bout, c’est très certainement la douce plume de l’auteur. Elle est extrêmement poétique, c’était un régal à lire. Pour le coup, les passages érotiques n’ont absolument pas semblé vulgaires malgré un vocabulaire parfois cru et osé. Malgré les longueurs, c’était un plaisir de découvrir ses tournures de phrases.

De plus, son univers est plutôt très bien construit. La Terre telle que nous la connaissons n’existe plus, tout ou presque est changé. Elle nous familiarise tout le long du roman à ces transformations et rend ce monde très vivant. C’est pour cela que je disais au début de la chronique que le contexte se prêtait vraiment bien à ce que je poursuive la lecture! J’aurais, toutefois, apprécié qu’on nous amène encore un peu plus concernant cet univers. Au début du livre, on nous parle de rebelles qui sont contre le système mis en place par les Extras, je m’attendais donc à les voir débarquer au bout d’un moment… malheureusement non. De même que j’aurai vraiment aimé avoir plus de consistance au niveau du déroulement de la formation d’Amélia. C’est très axé au niveau relationnel, l’intégration parmi des étrangers, la tolérance ; ce qui est très appréciable, évidemment! Mais bon, je ne peux m’empêcher de penser à Divergente, dont le premier Tome parle de la formation de l’héroïne parmi les Audacieux, l’aspect technique de son apprentissage y était bien expliqué et je trouvais que ça aurait pu avoir sa place dans ce livre aussi pour apporter un second souffle entre deux épisodes Arone-Amélia!

Ce livre contient tout de même un message fort : tolérance, paix et amour. Sans rires, le prologue du livre est plein de bon sens. Nous avons droit aux explications de la grand-mère d’Amélia sur le pourquoi du comment de l’arrivée de ces Extras sur Terre. Explications terriblement sages et avisées, abordant notamment l’aspect de « l’Homme maître de la destruction ». L’Homme a tendance à voir le mal partout, chercher la confrontation et est surtout dans une quête éternelle de pouvoir. L’Homme est le fléau de l’Homme.

En résumé, ce livre est, à mon sens, destiné à un public qui saura avoir un oeil critique tout en sachant ne pas trop s’impliquer émotionnellement (ce qui n’a pas été mon cas). En y réfléchissant, je connais très peu de livres où les relations sont exemplaires et absolument saines. Mais ici, la longueur du roman et le fait que ce soit presqu’exclusivement tourné sur ça, c’était de trop pour moi. Ce qui m’embête profondément car l’écriture est au top et l’environnement fichtrement bien construit… Ce livre regorge aussi de messages profonds, parfois dissimulés et pour ça, chapeau!

Afficher en entier
Diamant

Une romance fantastique particulièrement créative. L'auteur dépend une civilisation du futur ou Natifs et Extras cohabitent, mais où les humains sont privés de technologies délirantes. Dans ce contexte, les dirigeants Ariméens décident de la mise en place d'un programme d'unification pour développer coopération et amitiés entre les deux peuples. Mais mettre en contact des adolescents, même d'espèces différentes, c'est aussi générer inimitiés et attractions . C'est dans ce magma que Amélia et Arone vont se débattre entre préjugés, désirs et interdits;

une très belle réussite

Afficher en entier
Argent

En 2149, les habitants de la Terre, aussi appelés Natifs, sont obligés de vivre sur un territoire restreint depuis des décennies. Les Ariméens, des extraterrestres, ont pris possession de la Terre suite à la destruction de leur planète. Cette restriction a été rendue nécessaire afin de préserver cette planète que les humains avaient plongée dans une lente agonie. Dans un esprit d'unification, les Ariméens ouvrent les portes de leurs instituts de formation aux Natifs volontaires. C'est ainsi qu’Amélia et Arone se rencontrent, leurs idées reçues seront balayées et leurs sentiments soumis à rude épreuve.

Amélia a un rêve, celui de circuler librement sur Terre et d'en connaître d’avantage sur les extras. Déterminée à le réaliser, elle n'hésite pas à quitter son foyer et à se lancer dans cette aventure. C'est une jeune fille attachante qui se sous-estime continuellement. Elle cherche des réponses et sa soif de savoir est pour l’instant allègrement comblée par l'enseignement qu'elle reçoit et elle croit fort en la possibilité d'une alliance entre les deux peuples. Elle ne peut s'empêcher de tomber sous le charme d’Arone mais elle apprendra malheureusement que l’on peut rapidement s’y brûler les ailes.

Arone quant à lui, est un jeune Ariméen qui, malgré un physique à couper le souffle, nous apparaît comme quelqu’un de prétentieux qui n'hésite pas à rabaisser les autres pour le plaisir. Il ne cache pas son animosité envers les Natifs et déverse sa haine dans chaque parole et dans chaque regard à leur encontre. Il porte cependant un vif intérêt à Amélia mais leurs échanges oscillent en permanence entre séduction et humiliation.

Il faut attendre la fin du premier tome d’Un Nouveau Monde pour que l'auteur nous livre le véritable visage d’Arone, ce qui nous éclaire sur le comportement qu'il a eu tout au long du récit. Je dois dire que je n'ai pas été convaincue par ses excuses et pour moi Arone reste un vrai goujat. Toutefois j'ai hâte de lire le tome 2 pour voir comment ce personnage va évoluer.

Dans l'ensemble les personnages sont intéressants et bien dépeints, même si la narration à la première personne ne nous donne que très peu d'informations sur certains.

Concernant le récit, j'ai été surprise au tout début de ma lecture. Je ne m'attendais pas à des personnages si jeunes et j’ai eu peur d'avoir une histoire trop enfantine. Mais finalement ce n’est pas du tout le cas, nos personnages sont très mûrs.

Tessa Nauvel a fait un choix judicieux en ayant recours au récit à la première personne. On est complètement immergé dans l'esprit d'Amélia. On vit ce qu'elle voit et ressent : ses doutes, ses désirs, ses déceptions mais aussi sa tourmente.

Il s'agit clairement d'une romance sur fond de science-fiction avec des extraterrestres, des vaisseaux-mère, des nouvelles technologies ainsi qu’un langage inconnu.

L'auteur a su y insuffler une forte dose d’érotisme. Les paroles de nos personnages se font quelquefois crues mais toujours sans vulgarité. Il faut bien oser le dire, le sexe prend une place importante dans le récit mais pas au sens premier du terme. L'auteur a su sublimer tout ce qui l'entoure, le désir charnel est présent à bien des niveaux, que ce soit dans un effleurement ou un simple regard. Elle arrive à émoustiller le lecteur à partir d'un geste complètement anodin.

Il y a aussi de l'humour, certains passages sont très amusants surtout quand il y a des incompréhensions par rapport aux différences de coutumes entre les deux peuples ou quand nos personnages usent et abusent de répliques cinglantes. L'auteur a su également apporter un petit quelque chose d'émouvant, les larmes me sont montées aux yeux à plusieurs reprises tellement l'émotion était palpable.

La plume de Tessa Nauvel est riche et agréable à lire, les quelques tournures maladroites n'empêchent pas le lecteur de savourer pleinement ce livre. Concernant les fautes, je ne m'attarderai pas car comme l'auteur l'a indiqué son roman est de nouveau en cours de correction.

Pour conclure, il s'agit d'une très belle romance orchestrée avec brio. L'univers futuriste apporte une véritable touche d'originalité. La fin de ce premier tome nous laisse apercevoir de nouveaux horizons pour la suite, et il me tarde de retrouver Amélia et Arone dans le tome 2.

Afficher en entier
Diamant

Je remercie Tessa Nauvel de m'avoir permis de découvrir le premier opus de sa saga. Je suis très adepte du genre fantastique, fantasy, science-fiction et paranormal. J'ai été rapidement captivée par ce récit. L'auteure nous embarque dans une époque futuriste où la terre n'est plus ce qu'elle était. Une guerre a eu lieu en 2139 entre les terriens et les extras, un peuple venu d'ailleurs. J'ai trouvé le prologue très intéressant. En effet la grand-mère de notre héroïne, lui raconte comment se sont succédés les événements qui ont conduit les terriens et les extraterrestres à cohabiter. Le lecteur ou la Lectrice possède tous les éléments essentiels pour comprendre le début de cette histoire. À 16 ans, Amelia décide de passer des épreuves spécifiques afin d'intégrer le programme d'unification. Une chance pour elle de vivre une cohabitation utile avec ces êtres différents. Réussira-t-elle à faire partie des heureux élus ? Est-elle sûre d'avoir fait le bon choix ? Ce programme est-il vraiment une occasion de conquérir une certaine liberté ? Ou un piège machiavélique ?

Tessa Nauvel à une plume fluide et agréable. Elle maîtrise son intrigue d'une main de maître, sans compter son sens particulier du détail. Au fil des pages, nous apprenons à connaître le mode de vie de ses Extras appelés également Ariméens. Amelia va faire la connaissance de l'un d'eux, il s'appelle Aron et exerce un certain pouvoir de séduction sur cette jeune et belle terrienne. Une union entre deux espèces est-elle envisageable ? Le danger n'est peut-être pas là où nous l'attendons ? Ce bel Apollon n'est-il pas une réelle menace pour notre jeune fille ? Une alchimie particulière opère de manière irrésistible. Est-ce naturel ? Ou est-ce une manipulation magnifiquement orchestrée ? En parallèle, nous assistons à des spectacles et des combats d'Extras qui permettront aux vainqueurs de devenir Vaxsar, d'intégrer et de commander des vaisseaux mères. Qui sortira vainqueur de ces luttes à même le sol ?

L'ensemble des personnages faisant parti des deux espèces sont attachants. Cependant, Aron à une attitude des plus détestables. Que cache-t-il exactement ? Que cherche-il à obtenir ? Au au fur et à mesure des révélations voient le jour. Nous comprenons alors les réactions de notre Apollon.

Éprouve-t-il vraiment des sentiments pour Amélia ? Ou est-il manipulé par les membres de son peuple ? Entre séduction et résistance, un lâcher prise finira-t-il par porter ses fruits ? Peut-être, mais à quel prix ?

Assumer ? Vivre cacher ? Fuir pour ne pas mettre l'autre en danger ? Des choix cruciaux devront être pris, au risque de se perdre définitivement ?

L'auteure nous offre un final particulièrement réussi, afin de préserver le mystère et les interrogations... Une manière très habile de nous pousser en tant que lecteur ou lectrice à lire rapidement la suite de cette fabuleuse aventure, impossible de rester dans une telle incertitude... Un roman original et captivant, qui a suscité mon plus grand intérêt. Je ne l'ai pas lu, je l'ai dévoré…

Il est impensable de ne pas enchaîner avec le tome 2 de cette saga.

Il en va de soi que j'ai ressenti un véritable coup de cœur pour ce livre hors du commun et passionnant.

Merci Tessa de m'avoir fait voyager dans ce monde que nous ne reconnaissons plus.

Afficher en entier
Lu aussi

Cette romance sur fond de SF terrienne m’a embarquée. Je ne suis habituellement pas fan de science-fiction, mais lorsque j’ai lu le résumé, j’ai remarqué que le récit se déroulerait sur Terre. Pas de guerres intergalactiques avec des noms de vaisseaux, d’armes et de constellations compliqués, donc. Ainsi, ne vous attendez pas à retrouver les codes de ce genre littéraire. Une bonne lecture pour faire connaissance avec des Aliens sans se noyer dans leur jargon ! ;-) C’est en tout cas un point que j’ai apprécié : Tessa Nauvel maîtrise cette population avec sa culture, sa technologie et même son langage, et elle décrit tout cela d’une manière si simple et par petite touche qu’elle ne m’a jamais perdue.

Les personnages principaux, Amélia et Arone, possèdent leur caractère propre. J’espère qu’ils seront un peu plus creusés au fil du second volet, pour autant, leurs émotions et sentiments m’ont régulièrement prise aux tripes. L’Unification est clairement une romance, mais les différences entre les deux peuples offrent des tournures et rebondissements grâce auxquels j’ai eu du mal à lâcher le bouquin ! L’auteure, avec subtilité, met en place les pièces d’une histoire d’amour peu commune aux méandres incertains.

Beaucoup d’auxiliaires et de fautes d’orthographe alourdissent le texte. Néanmoins, cette fiction m’a tellement plu que j’y ai de moins en moins prêté attention. La plume de Tessa Nauvel semble cependant s’alléger et prendre de l’assurance à la fin de ce premier tome.

En bref, une romance saupoudrée de science-fiction que je vous conseille, malgré un style d’écriture en cours d’affinage !

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/science-fiction/un-nouveau-monde/tome-1-l-unification.html#rb5Elf3fPc9lfikZ.99

Afficher en entier
Or

Merci à l'auteur de m'avoir fait part de sa saga qui est une bonne découverte.

Nous sommes au 22ème siècles où Ariméens sont considérés comme des extraterrestres sont venus sur Terre suite à la mort de leur planète. Cependant, ils sont anti-humain, ce qui peut poser soucis sur la planète Terre avec... Des humains.

Nous suivons Amélia, Raphael, deux Natifs (humains) - d'ailleurs ce terme m'a beaucoup fait penser à la série The 100 - et Arone, un Ariméen. Amélia veut intégrer l'unification, mais son meilleur ami ne le souhaite pas et essaye de la dissuader. C'est pendant un entraînement qu'elle rencontre Arone.

Ce livre m'a beaucoup surprise car je m'attendais totalement à autre chose. Je ne pourrais pas dire quoi mais je ne m'attendais pas à ce genre de récit. L'auteur à placé les choses dans leur contexte dès le départ et j'ai vraiment aimé cette façon de nous montrer ..

https://egideofbooks.blogspot.fr/2017/08/87-un-nouveau-monde-tome-1-lunification.html

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode