Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
723 624
Membres
1 049 383

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un passé englouti, Tome 1



Description ajoutée par PatateB4 2024-05-14T23:21:44+02:00

Résumé

Seule la mer est notre ennemie.

Effy Sayre a toujours cru aux légendes du Petit Peuple. Hantée depuis son enfance par des visions du roi des fées, elle ne trouve de réconfort que dans les pages d'Angharad, l'épopée d'Emrys Myrddin, son auteur préféré. Le livre en lambeaux est tout ce qui lui permet de survivre à ses études d'architecture. Aussi, lorsqu'elle remporte un concours pour restaurer le manoir du défunt Myrddin, elle est persuadée que c'est un signe du destin.

Domaine décrépit sur le point de s'effondrer dans une mer affamée, le Manoir d'Hiraeth est un lieu perché à la frontière entre les mondes, peuplé d'êtres mystérieux. Parmi eux se trouve Preston Héloury, jeune étudiant en littérature, bien déterminé à prouver que Myrddin est un imposteur.

Enquêtant sur l'héritage de l'écrivain, les deux étudiants découvriront peu à peu que des forces obscures conspirent contre eux, et que la vérité pourrait les mener à la ruine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 43 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par MilieP 2023-10-25T09:26:14+02:00

Anything can be taken from you, at any moment. Even the past isn’t guaranteed. You can lose that too, slowly, like water eating away at stone.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Chloe-32 2024-06-04T12:25:08+02:00
Lu aussi

J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dans le livre. Je ne sais pas si c'est à cause du rythme lent ou d'autre chose mais je n'ai pas été absorbée par le livre avant d'arriver à la moitié de celui-ci.

Je reconnais le grand potentiel de ce livre et je comprend qu'il puisse plaire autant cependant ça n'a pas été plus qu'une lecture sympa pour ma part. Alors peut-être n'était-ce pas le bon moment pour moi, je ne sais pas, en tout cas je n'étais pas captivée par ma lecture.

Pourtant, ce livre a tout pour me plaire. Les chapitres sont longs mais l'écriture est très fluide par conséquent on lit rapidement le livre, la preuve c'est que je l'ai lu en 3 jours.

Les personnages sont très bien construits. J'ai adoré le personnage d'Effy. J'aime tellement quand les personnages principaux ne sont pas parfaits, et elle en fait partie. C'est une jeune femme qui est détruite à l'intérieur à cause de sa famille en grande partie mais même sa vie d'adulte a du mal à commencer sur de bonnes bases. Par ailleurs, j'aurais aimé que sa mère crève au fin fond des enfers, c'est tout ce que je dirais à propos de ce personnage détestable.

Preston est un jeune homme vraiment très intéressant, j'ai énormément apprécié son caractère et de découvrir qui il était. Ce que j'ai aimé aussi c'est à quel point il détestait les préjugés sur les gens ou sur un sexe en général, et donc par conséquent j'ai aimé sa façon de se lier à Effy aussi rapidement.

Leur histoire a très vite évolué je trouve, même un peu trop rapidement. C'est un premier tome et ça ne m'aurait pas dérangée que l'amour grandisse plus lentement entre les deux protagonistes, mais j'ai un faible pour les slow-burn ça doit être pour cela.

J'ai beaucoup apprécié le fait qu'on ne sache pas réellement ce qui est la réalité ou le rêve tout au long du roman, c'était vraiment très appréciable de se retrouver comme Effy perdue entre les deux.

Je reconnais que c'est un très bon roman et je tenterais de le relire quand je serais plus dans l'ambiance pour essayer d'avoir un meilleur temps passé sur ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CupcakesEtAlice 2024-06-03T22:54:07+02:00
Bronze

Alors j'ai mieux aimé que le précédent de l'autrice Th wolf and the woodsman mais je crois que c'est avec sa plume que j'ai du mal. Je ne ressens pas d'émotions tout est très chirugical. Pourtant il y a de la tension, de la subtilité dans l'écriture. Mais rien, nada : pas pour moi. Cela reste une très belle fable gothique. Par contre attention les triggers sur le harcèlement et le v*ol.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sren 2024-04-22T11:21:59+02:00
Pas apprécié

*Lecture en VO - Abandon à 50%*

A Study in Drwoning a été une lecture en montagnes russes. Le début était vraiment prometteur, avec un univers intéressant ; opposition entre deux pays avec une ségrégation des peuples entre eux, grande importance de la littérature, où la matière est considérée comme la plus prestigieuse à étudier, mélange d'époque dans un fantasy dépaysante, avec l'évocation de la magie/peuple Fae et l'utilisation de voitures et de cigarettes.

L'univers est relativement complexe, avec le "Drowning", une brusque montée des eaux qui a englouti une partie du pays, ou encore la magie des "Sleepers" qui avait l'air intéressante (les héros décédés de Llyr, qui veille sur la nation par une soi-disant magie). Malheureusement, cette magie n'est que rarement évoquée par la suite, et j'ai l'impressions que c'était plutôt un ensemble de croyances d'un partie de la population, qui s'avère faux. Dommage.

Et puis on en apprend plus sur Effy, dont on suit le point de vue, à travers ses réactions, ses pensées et ses interactions avec les autres... Et là ça a commencé à coincer. J'ai pris en grippe l'héroïne. Dans les premières pages, elle est victime de misogynie, seule femme dans un collège composé d'hommes uniquement (pourquoi elle a été acceptée et aucune autre femme reste tout de même un mystère. Surtout qu'elle ne semble pas vraiment douée en architecture). Les personnages masculins semblent ne remarquer que son joli minois et s'arrêter aux apparences.

Et elle fait EXACTEMENT la même chose avec Preston quand elle le rencontre, l'agressant pour une raison stupide, comme quoi il a pris "ses" livres à la bibliothèque. Une bibliothèque universitaire n'est elle pas faite pour avoir des emprunts de livres?

Ben oui, mais là, lui est Argantian, vous comprenez, donc il n'aurait pas le droit d'étudier un "héros littéraire" de Llyr.

Au delà de ce que Effy a vécu, et qui la rend fragile (que j'avais deviné dès la première évocation de l'autre personnage...), elle ne fait aucun effort, sur rien, pour se remettre en cause. Elle va dans un sens uniquement si c'est dans son intérêt. Je l'ai juste trouvé antipathique au possible, sans aucune évolution apparente à la moitié du livre.

L'autre personnage principal, Preston est... transparent au mieux. Je n'ai rien ressenti pour le personnage ; il a un but et une étude à mener, mais c'est tout.

Ianto a un peu plus de profondeur, même si j'ai aussi deviné très rapidement où le scénario allait nous emmener.

Ce qui m'a fait tenir, forcer la lecture jusqu'à la moitié, c'est le scénario et les idées de l'autrice. Elle questionne beaucoup de choses, sur l'écriture notamment, sur l'appartenance d'un texte entre auteur et lecteurs, que l'impact qu'un roman peut avoir sur ses lecteurs. Est ce qu'un auteur antipathique, avec des actes qui ne plaisent pas au lecteur, doit impacter le plaisir de lecture de son oeuvre, si les textes ne reflètent pas ces idées ?

Ce sont des réflexions ultra intéressantes pour moi.

La découverte de la maison, délabrée, lugubre, a aussi été un très bon moment, qui a relancé ma lecture. L'atmosphère gothique de cette demeure est bien rendue, dérangeante à souhait.

Ca n'aura pourtant pas suffit à m'accrocher pour la fin du roman. Effy ne s'améliore toujours pas, l'objectif de départ, qui l'a fait voyager à travers la moitié du pays, semble quasiment oublié (ben oui, un autre objectif est dans son intérêt à elle, alors pourquoi s'embarrasser du reste ?) et je n'arrive pas à croire aux autres personnages. Le fond de l'univers qui m'intéressait tellement s'efface peu à peu, ne seravnt que de décor.

Je pense que j'aurais pu continuer, pour l'envie de connaitre la fin, si Effy ne m'agaçait pas autant.

Un roman qui n'était pas pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Seraphiel 2024-03-02T13:59:43+01:00
Lu aussi

Je ne sais pas quoi penser de ce livre...

Dans un sens il était assez simple à lire et une fois dans l'histoire les pages glissent toute seule.

Mais en même temps je n'ai pas réussis à vraiment m'attacher aux personnages, j'ai trouver Effy à certains moment insupportable.

Et j'avais deviné le plot twist de la fin depuis environ les 30% du livre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookosaurus 2024-02-17T16:46:12+01:00
Or

Effy, étudiante en architecture, est hantée depuis toujours par des visions du Roi des Fées.

Son réconfort, elle le puise dans son exemplaire élimé d’Angharad, l’épopée écrite par Emrys Myrddin, racontant l’amour tragique entre une jeune mortelle et le Roi des Fées.

Lorsque la famille Myrddin lance un concours pour réaménager la demeure du défunt auteur, Effy y voit une échappatoire et une manière d'en apprendre plus sur son idole, cet écrivain adulé et tellement mystérieux.

Mais Hiraeth Manor, vétuste et décrépit, se révèle être une cause perdue, ses habitants inquiétants et son atmosphère suffocante.

Parmi eux, Preston Héloury, un jeune universitaire austère, est déterminé à prouver qu’Emrys Myrddin était un imposteur.

Alors que les deux rivaux se rapprochent et rassemblent des indices sur l’héritage de Myrddin, des forces étranges se mêlent à la danse afin de faire taire la vérité.

J'ai tellement aimé voyager entre le présent et le passé, entre le réel et l’imaginaire avec cette atmosphère onirique pesante faisant douter de la réalité, rendant la lecture particulièrement addictive!

L'ambiance sombre et envoûtante joue avec les codes du genre fantastique et le folklore celtique, accentuée par un champ lexical riche et évocateur, chargé de symboles, faisant référence à l’eau et à l'obscurité.

Des thèmes plus profonds sont aussi abordés, comme la place des femmes dans la littérature, la violence patriarcale et la quête d’identité.

Effy est une héroïne attachante, qui doit faire face à ses peurs, à ses doutes et à ses désirs.

Elle doit aussi se battre pour se faire entendre et respecter dans un milieu dominé par les hommes, qui la méprisent ou la convoitent.

Angharad devient alors une source d’émancipation et de révolte.

C'est un roman à dimension très gothique avec un message fort que j'ai adoré.

L'histoire nous entraîne dans un tourbillon de secrets et de révélations qui devraient plaire aux adeptes de "Divine Rivals" et de "La malédiction de Highmoor"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheReadingGhost 2023-12-29T02:38:32+01:00
Bronze

Une lecture qui m'a un peu mitigée sur certains points. Tout le côté enquête, l'ambiance, ainsi que les sujets abordés dans le roman m'ont énormément plu et je trouve que la fin est parfaite en ce sens. Cependant tout le côté Fantasy ne m'a pas trop convaincu et ajoute un côté longuet et mou au roman. L'univers n'est pas bien exploité ni expliqué et ne sert que de voile de fond bizarre au récit

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mertesger 2023-12-17T23:29:10+01:00
Bronze

LU EN VO

Il y a plusieurs façons de se noyer et c’est ce que démontre A Study in Drowning. On peut se noyer dans ses propres penser tout comme la mer peut vous avaler à jamais. L’histoire aussi, peut noyer la vérité sous les maux et les mots, mais tandis que la mer garde presque jalousement ce qu’elle avale dans ses abysses, elle en rejette aussi une partie. Alors, on peut tirer la vérité des méandres des mots, de l’histoire et de la mer, tandis qu’en contrepartie, qu’en sacrifice, ce qui a causé tant de maux se retrouve engloutis par les flots.

Cette histoire aura été aussi frustrante que belle, car en tant que femme, il est impossible de ne pas se retrouver un minimum chez Effy. Pourtant, la plume de l’autrice nous transporte, aussi terrible que magnifique, comme l’est l’océan.

Il est question de droits d’auteurs et d'appropriation, de voler les écrits de l’un.e et de les déclarer sien, de la place des femmes dans un monde patriarcal, un écho de ce que ce fait encore de nos jours, de ce qui s’est fait par le passé. Ainsi, il est question de la relation qu’un.e lecteurice à envers un.e auteurice, cette façon dont on peut être touché.e ou écœuré.e par des mots. Mais il est question également de rivalité académique, d’acceptation de soi, du refus de laisser les choses continuer de s’écouler comme un simple ruisseau.

Si je devais faire un reproche, ce serait peut-être la catégorisation de ce livre comme Fantasy, ce que je ne trouve pas tout à fait vrai, car la magie est minime, un murmure, une légende qu’on ose à peine prononcer tandis que personne ne croit vraiment en autre chose que son humanité. Pourtant, il a une pointe d’horreur et d’angoisse. Il fait aussi écho à de réelle problématique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrl_Dbrl 2023-11-04T15:19:29+01:00
Or

On suit Effy, étudiante en architecture qui est sélectionnée afin de restaurer la maison décrépie de son auteur favori décédé 6 mois plus tôt.

❤️ 𝗖𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗷’𝗮𝗶 𝗮𝗶𝗺é

•La plume de Ava Reid est toujours aussi belle et remplie de métaphores et de poésie, c’est superbement écrit.

•L’ambiance dark et mystique qui intègre des elements de folklore que j’ai trouvé un peu flippante parfois avec ce manoir qui tombe en ruine et ce roi Fae sombre.

•La romance entre Effy et Preston, douce et jolie, il est le seul homme intègre de ce roman et traite Effy avec respect et confiance, il est toujours là pour elle.

•Comment est exploré la relation lecteur/auteur, l’inspiration de ces derniers et la face cachée de certaines histoires.

•Dans un monde super sexiste, comment certaines femmes font pour se faire entendre et la façon dont Effy se bat malgré un environnement défavorable: mère alcoolique, son auteur favori n’est pas ce qu’il semble être, un professeur abusif…

𝙐𝙣 𝙧𝙤𝙢𝙖𝙣 𝙖𝙫𝙚𝙘 𝙪𝙣𝙚 𝙖𝙩𝙢𝙤𝙨𝙥𝙝𝙚𝙧𝙚 𝙫𝙧𝙖𝙞𝙢𝙚𝙣𝙩 𝙨𝙥𝙤𝙤𝙠𝙮 𝙚𝙩 𝙢𝙮𝙨𝙩𝙞𝙦𝙪𝙚, 𝙥𝙖𝙧𝙛𝙖𝙞𝙩 𝙚𝙣 𝙘𝙚𝙩𝙩𝙚 𝙥é𝙧𝙞𝙤𝙙𝙚 𝙖𝙪𝙩𝙤𝙢𝙣𝙖𝙡𝙚 !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Un passé englouti, Tome 1" est sorti 2024-06-13T07:19:43+02:00
background Layer 1 13 Juin

Dates de sortie

Un passé englouti, Tome 1

  • France : 2024-06-13 (Français)
  • USA : 2023-09-19 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • A Study in Drowning - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 43
Commentaires 8
extraits 9
Evaluations 19
Note globale 7.67 / 10