Livres
463 964
Membres
423 885

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un peu, jamais, à la folie



Description ajoutée par rosanna 2016-06-05T22:54:03+02:00

Résumé

Dave et Julia sont meilleurs amis depuis toujours. Et depuis toujours, Dave est secrètement amoureux de Julia. La veille de leur entrée au lycée, ils se font une promesse : ne pas succomber aux clichés de l’adolescence et du premier-amour-pour-toujours. Ils ont élaboré une liste de choses à éviter pour ne pas faire comme tout le monde et entrer dans le moule : ne pas aller aux fêtes, ne pas se teindre les cheveux, ne pas sortir avec un prof, ne pas sortir avec son meilleur ami…Dix points que Dave et Julia parviennent à respecter tout au long du lycée. Lorsque l’heure du départ à l’université approche, ils décident de renverser la tendance et de réaliser tout ce qu’ils se sont interdits jusque-là. Tout se passe comme ils le souhaitent jusqu’à ce que Dave se mette à sortir avec une autre fille. Julia réalise alors qu’elle est jalouse. Dave est fou de joie d’avoir enfin ce qu’il a tant espéré. Lui et Julia s’embrassent et passent la nuit ensemble. Sur le coup, tout semble parfait, mais très vite Dave comprend que c’est en fait Gretchen qu’il aime…

Traduction Google traduction, désolé pour les éventuels fautes.

Texte d'origine :

Best friends Dave and Julia were determined to never be cliché high school kidsthe ones who sit at the same lunch table every day, dissecting the drama from homeroom and plotting their campaigns for prom king and queen. They even wrote their own Never List of everything they vowed they never, ever do in high school.

Some of the rules have been easy to follow; like #5, never die your hair a color of the rainbow, or #7, never hook up with a teacher. But Dave has a secret: he's broken rule #8, never pine silently after someone for the entirety of high school. Its either that or break rule #10, never date your best friend. Dave has loved Julia for as long as he can remember.

Julia is beautiful, wild and impetuous. So when she suggests they do every Never on the list, Dave is happy to play along. He even dyes his hair an unfortunate shade of green. It starts as a joke, but then a funny thing happens: Dave and Julia discover that by skipping the clichés, they've actually been missing out on high school. And maybe even on love.

Afficher en entier

Classement en biblio - 43 lecteurs

Extrait

She immediatly switched the song over to The Smiths' "There Is a Light That Never Goes Out", singing along to the chorus directly in Dave's face.

To die by your side is such a heavenly way to die.

"Are we going to play clichéd music the whole way there?"

"You call The Smiths clichéd one more time and I'm going to put this song on repeat, then run us off the cliff so that people think we died in some teenage suicide death pact. Then everyone at school will be sad and they'll do a big teary gesture by making you win prom king, then you'll be that guy that gets memoralized by a candlelight vigil by people who didn't know him all that well. You'll get voted into the cliché hall of fame."

"I would throw up inside my grave."

"You have a very poor grasp on the science of death."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Alouise 2018-12-12T04:04:44+01:00
Bronze

Un bon livre sur un sujet d’adolescent. Si vous avez toujours votre âme d’ado je pense que vous pourriez l’aimer. L’humour est présent dans le livre et on rigole beaucoup. Mais on retrouve aussi plein d’expression que la plupart des jeunes aujourd’hui n’utilise plus comme cul cul la praline et bien d’autres. Mais le livre reste léger et assez facile à comprendre malgré quelques termes un peu plus difficile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par minaanima 2017-07-15T13:45:01+02:00
Or

Ce livre raconte l'histoire de deux ados qui cherche leur véritable personnalité en se lançant les clichés du lycée. J'ai dut mal à me lancer dedans car la première partie est un peu longue mais une fois dedans je ne pouvais plus le lâcher! Il est Génial !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kasila 2017-05-22T20:38:22+02:00
Lu aussi

Peut-être la première partie était un peu longue, cependant les deux autres rattrapent largement le coup. Une histoire d'adolescent mais qui sent un peu plus le vrai que d'autre, surtout pour les personnages. Bref, pas une révélation mais un livre sympathique.

J'aime d'ailleurs beaucoup la fin qui a des airs de "partir à la recherche de soi" ou quelque chose comme ça.

Ne pas se fier à la 4e de couverture qui laissait présager d'un truc plus bête que ça ne l'est. Ca m'a d'ailleurs décontenancé, peut-être Est-ce pour ça que j'ai mis du temps à rentrer dans le livre ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Llit 2017-05-12T13:25:52+02:00
Bronze

J aie eu beaucoup de mal a rentrer dans l histoire.bien que le titre etait prometteur ,que l approche avec les differents points de vues promettait d etre interessante et l idee du scenario plutot original.le premier point de vue,etait trop femin pour etre raconte par un garcon,mm fou amoureu.la fin m a plu,elle laisse tt led interpretation possible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2017-02-18T09:53:00+01:00
Lu aussi

Une couverture très chouette, une thématique originale au premier coup d’œil et un roman qui se lit plutôt vite. J’ai passé un agréable moment avec Un peu, jamais, à la folie.

C’est l’histoire de Dave et Julia, les meilleurs amis du monde. Ils ont passé toutes leurs années lycée ensemble, et voilà que la fin des cours approche à grands pas. Durant tout ce temps, les deux amis se sont promis de ne jamais tomber dans les clichés de l’adolescence, afin de tracer leur propre route, contrairement aux autres. Mais voilà qu’ils se demandent s’ils ne sont pas passés à côté de quelque chose ; il serait peut-être temps de sortir la liste des « jamais » qu’ils avaient élaborée, et d’accomplir chaque item avant la fin des classes : draguer un prof, participer à l’élection du roi et de la reine de l’école, picoler, se teindre les cheveux dans une couleur incongrue, et pourquoi pas… sortir avec son/sa meilleur(e) ami(e) ?

Un peu, jamais, à la folie, c’est le genre de roman frais et sans prise de tête qui fait passer un bon moment. Le récit est comme une bonne bouffée d’air frais, empreinte de légèreté et d’amusement. Les thématiques sont simples : l’adolescence et tout ce que ça implique, des jeunes qui se cherchent encore, des préoccupations et des aspirations toutes neuves. Une transition vers l’âge adulte pas toujours facile, mais durant laquelle l’amitié est au cœur de tout.

Dave et Julia sont comme les doigts de la main. Une amitié belle et forte qui a traversé les années sans jamais dévier. Néanmoins, Dave est amoureux de Léa, mais ne lui a jamais avoué son transport, choisissant de préserver leur amitié sans tache. Peu à peu, il va se rapprocher de Gretchen, une de ses camarades de classe. Lui qui a toujours été aux petits soins pour Julia commence à penser à lui. Sentant le rapport de force s’inverser, Julia s’aperçoit que ce que ses sentiments pour Dave ont sensiblement évolués. S’ensuit évidemment un triangle amoureux qui met en péril une amitié qui avait toujours été indéfectible.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est que le récit peut s’appliquer à n’importe quel ado de n’importe quel lycée. C’est une intrigue actuelle, dans laquelle les sentiments et les émotions sont crédibles et m’ont poussé à me souvenir de ma propre adolescence.

À mesure que les items de la liste des « jamais » se cochent, la relation de Julia et Dave prend de nouveaux tournants. J’y ai surtout vu un moyen pour Dave de s’émanciper de son amitié avec Julia. Dans la première partie, c’est lui qui prend la parole. Je me suis très vite identifiée à ce personnage, sensible et fidèle à ses principes. Si Julia me laissait complètement de marbre au début, elle se dévoile beaucoup plus dans la deuxième partie. Je pense que si je ne l’ai pas plus apprécié que cela, c’est parce que j’avais vraiment un faible pour Gretchen et son humour, sa joie de vivre.

La plume d’Adi Alsaid est dosée juste comme il faut. Le style est agréable, accessible et très doux. On se laisse porter sans mal, sans jamais tomber dans le cliché ou le drame. C’est une histoire sur l’adolescence, certes ; une histoire sur les premiers émois ; une histoire sur l’amitié… mais c’est avant tout un livre humain qui m’a entraînée dans une époque révolue.

Je tiens aussi à noter le fait que la fin était particulièrement inattendue, et c’est ce qui m’a le plus plu. On nous parle de clichés durant plusieurs centaines de pages, mais la conclusion, elle, n’a rien de cliché. J’approuve, donc !

En résumé, Un peu, jamais, à la folie, ce n’est pas le roman de l’année, mais c’est tout de même une histoire pleine de charme et plaisante à découvrir. Dave et Julia pourraient être comme vous et moi, ce sont deux personnes simples, qui mènent une vie simple et font leur possible pour être des outsiders. Pourtant, le temps de 300 pages, ils vont se pencher sur les clichés et créer leur propre histoire. Ce livre est une porte vers de nouveaux horizons, qui conduit nos héros sur des sentiers déjà piétinés, mais non moins intrigants.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/un-peu-jamais-a-la-folie-adi-alsaid

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lolo94240 2017-01-18T15:15:15+01:00
Lu aussi

J’ai tout de suite été séduite par la couverture d’« Un peu, jamais, à la folie » c’est tout à fait le genre qui m’attire en librairie.

La quatrième de couverture, composée d’une liste type « Ne jamais céder à la tentation de se teindre les cheveux dans une couleur flashy » / « Ne jamais coucher avec un prof » a éveillé ma curiosité. Ne pas en dire trop sur l’histoire m’a permise d’être vraiment étonnée.

Tout ce que je souhaitais au commencement de ma lecture, c’est être plongée dans l’univers des lycées Américains. Si vous aussi vous aimez aussi les bals de promo, les soirées de fraternité, vous ne serez pas déçu. Je rassure aussi ceux à qui ça ne plait pas trop, ce ne sont que quelques passages dans le livre, vous n’en ferez pas une overdose !

On suit Dave pendant toute la première partie du livre. J’ai tout de suite accroché avec ce personnage, et heureusement, car le roman tourne principalement autour de lui.

Dave est l’admirateur secret par excellence, le seul souci pour lui c’est qu’être amoureux de sa meilleure amie peut poser quelques problèmes… Nous allons suivre l’évolution de leur amitié, au fur et à mesure que la liste des jamais va se réaliser.

Dave est une personne touchante et fidèle, j’ai apprécié de suivre un personnage masculin, je trouve que cela change des romans que j’ai l’habitude de lire.

On passe ensuite au personnage de Julia, on s’attache à elle à partir de ce moment-là car je n’avais pas spécialement réussi à me faire une idée sur elle au départ, je la trouvais limite fatigante ! C’est simplement une jeune fille qui manque de confiance en elle et a besoin de faire plein de choses pour se rassurer.

Petit bémol, certains passages m’ont semblé particulièrement inutiles, heureusement qu’ils ne duraient jamais longtemps. Ce livre m’a plu, je l’ai trouvé très sympathique, ce n’est pas un coup de cœur mais je garde en tête cette très belle histoire…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sariahlit 2016-09-11T10:13:30+02:00
Argent

Dave et Julia ont un lien très fort, parvenant à échanger facilement. Ils se complètent. Julia est bien décidée à briser une à une les règles qui entourent son amitié avec Dave. De son côté, Dave a passé des années à être amoureux de Julia, sans que cela ne soit réciproque. Il met enfin de côté son béguin pour elle pour donner une chance à l’attirance qu’il ressent pour une autre fille. Mais Julia découvre en même temps que ...

http://www.sariahlit.com/2016/09/un-peu-jamais-la-folie.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo 2016-07-09T22:45:22+02:00
Argent

J'ai acheté sur livre sur un coup de tête.

Et je l'ai beaucoup apprécié.

Pour faire court, l'histoire de départ m'intéressait et j'avais envie de découvrir un contemporain alors Un peu, jamais, à la folie me semblait être la lecture qu'il me fallait.

Et je ne me suis pas trompée, sur ce coup.

Je n'ai pas eu de mal à me lancer dans l'histoire, ce qui est une bonne chose. Et l'idée m'a d'avantage plu que je m'y attendais au départ, ce qui est aussi une bonne chose.

De plus, la plume de Adi Alsaid est plutôt agréable à suivre. Parfois, j'ai un peu de mal avec les plumes des auteurs contemporains, je ne sais pas pourquoi. Mais heureusement, avec cette auteur, je n'ai eu aucun problème.

(Aussi et ça n'a rien avoir avec le livre mais petite parenthèse, je ne sais pas pourquoi mais j'imaginais qu'Adi Alsaid était une femme alors qu'en fait c'est un homme.

Voilà. C'est tout pour cette parenthèse des plus inutiles de toute ma vie.)

Bref.

Pour en revenir au livre.

Les personnages ne sont pas trop mal. Je me suis attachée à Dave sans problème mais j'ai eu un peu de mal avec Julia. Au final, j'ai fini par l'apprécier et m'y attacher mais ça n'a pas été aussi simple qu'avec Dave.

Quant aux personnages secondaires, ils m'ont plu et c'est tout ce qui importait à mes yeux sur ce plan-ci.

Ce qui m'a le plus plu dans Un peu, jamais, à la folie, c'est la fin.

Honnêtement, j'adore les fins. Parce que c'est le moment où je me rends compte que j'aime vraiment ou pas un livre. Et puis, c'est le moment où les auteurs s'autorisent à faire des trucs de dingues, parfois.

Et Adi Alsaid m'a donné une fin que j'ai beaucoup aimé.

L'idée de nos personnages, c'est qu'ils ne deviennent pas de véritables clichés. Et même si durant leur dernière année de lycée ils décident de faire tout ce qu'ils n'ont pas fait durant les années précédentes, c'est-à-dire ce qui aurait fait d'eux des personnages très clichés, la fin m'a semblé parfaite parce qu'elle nous rappelle qu'ils ne sont pas des clichés.

Je vais arrêté d'utiliser le mot cliché.

Spoiler(cliquez pour révéler)Le fait que Dave et Julia ne finissent pas ensemble et qu'ils restent de simples meilleurs amis m'a énormément plu parce que le parfait cliché américain c'est les meilleurs amis d'enfance qui tombent amoureux l'un de l'autre et qui finissent ensemble à la fin.

Donc, là, oui, j'ai été comblée par cette fin !

J'ai mis Un peu, jamais, à la folie dans ma liste d'argent parce que même si je l'ai beaucoup aimé, je ne me sentais pas de le mettre ailleurs. Cela ne signifie pas pour autant que je n'ai pas passé un super moment.

En conclusion, ce livre est à lire. Et je le recommande parce que je l'ai aimé, tout bêtement. :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fifijbyaly 2016-06-09T09:18:53+02:00

Dave et Julia sont amis depuis leur enfance. Au Lycée, ils ont décidé d'être différents de leur camarade, pourtant lors de leur dernière année, ils décident de faire comme leur camarade, c'est alors que Dave rencontre Gretchen.

J'ai beaucoup apprécié ma lecture qui sort des sentiers battus. Nous avons deux adolescents qui vont comprendre qu'ils passent à côté de beaucoup de choses. Julia au début, j'ai eu beaucoup de mal à la cerner, mais au fil des pages, j'ai compris que c'est une jeune fille qui suit ce que sa mère lui dit même si cette dernière n'est pas présente pour elle, mais heureusement que ses pères sont là pour la garder dans le droit chemin et j'ai eu envie de la secouer et de lui dire ouvre les yeux avant qu'il ne soit trop tard. Dave, lui c'est un jeune homme timide, sage et qui est amoureux de Julia, sa rencontre avec Gretchen va le chambouler. Qui gagnera le cœur de Dave ? Gretchen, c'est une jeune fille qui m'a énormément plus par son côté timide, mais qui sait ce qu'elle veut et ce qu'elle ne veut pas.

Une histoire d'amour que j'ai beaucoup aimé lire et qui m'a fait passer un super bon moment.

Afficher en entier
Or

Never Always Sometimes m'intriguait depuis un moment. L'idée de ne pas vouloir devenir un cliché ambulant et d'avoir des règles par rapport à ça me semblait intéressant. Mais je ne m'attendais pas du tout à ça.

Dave et Julia sont meilleurs amis depuis plusieurs années. Se satisfaisant d'être juste tous les deux. Et il y en a toujours été ainsi. Jusqu'à ce que Dave, en rangeant son casier, tombe sur la liste des Never.

C'est leur dernière année de lycée, d'ici quelques mois ils auront leur diplômes et partiront alors pourquoi ne pas essayer chaque "règle" pour voir ce qu'ils ont raté pendant le lycée ? Et c'est là que tout commence.

L'histoire se découpe en trois parties, la première du point de vue de Dave, la deuxième avec Julia et la dernière avec leurs deux points de vue.

J'ai beaucoup apprécie Dave. Il vit avec son père et son frère depuis la mort de leur mère. Il n'est pas malheureux et même si elle lui manque il s'y est fait. J'ai justement apprécié que tout ne parte pas en drama, que Dave puisse être un personnage plutôt simple et attachant qui vivait sa vie presque tranquillement. Parce qu'avec les Never, il change, il évolue. Il se rend compte que certains sont beaucoup plus sympathiques qu'il ne le pensait et que surtout: Julia n'est pas la seule fille attirante.

L'histoire aurait pu vite tourner en un triangle amoureux. Dans un sens c'était le cas mais je l'ai très peu ressenti comme ça. C'était juste normal, Dave commençait à se faire à l'idée, à se faire de nouveaux amis. Et même si ça peut sembler trop simple par moment voire même pas vraiment crédible, ça restait agréable à lire. Très drôle aussi.

Il y a aussi Gretchen, un personnage tellement doux et attachant. Très humain aussi et avec son sens de l'humour et de la vie. Je n'en dirai pas beaucoup sur elle mais je l'ai vraiment appréciée.

Puis vient Julia...Clairement je ne l'ai pas appréciée. J'ai plus "supporté" sa présence au fil des pages mais quand ç'a été sa partie j'ai eu vraiment du mal. Son comportement, sa façon de penser et d'agir et ses décisions vont changer beaucoup de choses et j'ai très peu apprécié ses choix.

Spoiler(cliquez pour révéler)Quand elle se rend compte qu'elle aime Dave ça m'a semblé étrange. Faux. Comme si elle était obligée de le reconnaître, juste parce qu'il allait vers quelqu'un d'autre. ça m'a surtout paru égoïste mais pas dans un "bon" sens.

Pourtant elle aurait pu être intéressante à mes yeux. J'aurais aimé voir plus de sa relation avec ses deux pères, avoir plus de moments en famille ou autre.

Certains retournements de situation m'ont presque énervée mais heureusement l'auteur n'a pas du tout choisi l'option de facilité et la fin est vraiment bien pensée.

Never Always Sometimes reste une lecture agréable et très amusante qui montre bien ce que c'est d'être un cliché ou non et ce qu'on peut/doit ne penser.

Afficher en entier

Date de sortie

Un peu, jamais, à la folie

  • France : 2016-06-15 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 43
Commentaires 11
Extraits 5
Evaluations 13
Note globale 7.31 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Never Always Sometimes - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode