Livres
473 022
Membres
446 393

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un soir, j'ai divorcé de mes parents



Description ajoutée par Lexiie 2016-08-01T20:08:19+02:00

Résumé

Parce qu’il refuse de comprendre et de subir le divorce de ses parents, notre narrateur décide de divorcer de ses parents… Son père ayant décidé de partir à l’autre bout de la France vivre avec sa nouvelle compagne, il demande courageusement à son fils de prévenir son ex-femme qu’il ne pourra pas assurer la garde alternée. Le garçon n’en fera rien, voilà l’occasion de vivre des week-ends rien qu’à lui dans une chambre de bonne abandonnée. Être loin de ses parents, ne plus être obligé de faire attention à ce que l’on dit, ne plus être le fils de l’autre, ne pas choisir, ne pas voir la souffrance de sa mère, l’attitude faussement décontractée de son père qui joue le jeune homme.

Oui mais que faire de sa liberté toute neuve, comment passer ces deux journées sans adultes, quelles limites s’imposer ? Ce temps entièrement consacré à soi forgera le caractère du narrateur, lui donnera de l’assurance, de la distance, lui apprendra à moins souffrir d’une histoire qui concerne avant tout ses parents.

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

Extrait

A quoi ça sert, une mère, quand elle s'est effondrée ?

Une mère, ça n'a pas le droit de pleurer!

Ou alors, juste sur ses enfants. Ca n'a mal qu'à cause d'eux, ça n'a peur que pour eux. Une mère, ça ne vit pas pour soi. Ca guette par la fenêtre quand on rentre, ça ne regarde pas pendant des heures la pluie tomber sur son malheur. Ca n'a un cœur que de mère, ça n'a été femme qu'une fois, et encore... on ne veut pas le savoir. Ca n'a pas de corps, à part le maternant, celui aux bras ouverts, à la bouche qui murmure, à l'odeur d'avant. Ca ne dort pas vraiment, puisque quand on appelle, c'est toujours là, debout, pour nous.

Ca bouge et parle tout le temps, ça ne reste pas les yeux chavirés, regardant en dedans, et le corps prostré, recroquevillé, comme un enfant.

Ce n'est pas un enfant, ce n'est pas une femme, ce n'est même pas quelqu'un. C'est juste une présence, une constante, toute-puissante, une bienfaisante permanence. Parfois tant, que ça soûle, mais c'est rassurant; parfois trop et ça étouffe, mais c'est enveloppant. Une mère c'est toujours, c'est partout, c'est qu'à nous.

Une mère n'est que mère, elle est toujours la même, elle est toujours la mienne. C'est ma mère.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Je n'ai pas de parent qui divorce mais j'ai vraiment beaucoup aimer lire se livre même si l'écriture peut paraitre bizarre au début.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre sympathique mais il ne m'a pas trop marquée, je ne souviens plus de grand chose de l'histoire

Afficher en entier
Or

J'ai lu ça alors que mes parents étaient entrain de divorcer, et pour la première fois, je me suis sentie comprise. Toutes les situations ne sont pas identiques, mais il y a quand même souvent beaucoup de ressemblance.

La prose est également sublime.

Afficher en entier

Date de sortie

Un soir, j'ai divorcé de mes parents

  • France : 2009-03-16 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 18
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode