Livres
528 431
Membres
548 500

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un youtubeur à croquer



Description ajoutée par maitee 2019-09-13T07:35:42+02:00

Résumé

Un mètre quatre-vingt-dix, un regard fauve et mordoré ; sa musculature appétissante génère des millions de vues et d’abonnés. Invité en Guest au plus grand salon dédié au culte du corps, la toile s’agite à la seule évocation de son nom : Bold.

Addict au grignotage, partisane des burgers et de la bière, Kléo est nature, sans complexe- ou presque… Gérante d’un magasin bio qui bat de l’aile, elle espère profiter du mondial « Fitness et Nutrition » pour promouvoir sa petite boutique et mieux occulter son passé.

Elle ignore tout du phénomène et pourtant… Bien malgré elle, dans le pavillon central et au milieu d’une horde de fans, plus rien autour ne compte… L’ombre, la lumière, deux destins, une rencontre.

Que cache la cicatrice sur son visage ? Ses tatouages ? Quels secrets dissimule la séduisante armure que tout le monde rêve d’approcher ? Entre le feu des projecteurs, la pression des médias et l’obscurité qui ronge Bold… Pourra-t-elle surmonter les ravages de la célébrité et accepter la part d’ombre d’une star adulée ?

Après 15 romans dont de nombreux thrillers, Matthieu Biasotto signe une romance sensuelle et addictive pleine de suspense.

Afficher en entier

Classement en biblio - 76 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Meo-Lyss 2020-08-19T03:54:16+02:00
Or

Comme bien souvent, je me suis lancée dans ma lecture sans même avoir lu le résumé, juste la couverture m’a suffi pour me dire qu’il fallait que je lise. Bon, la couverture, le bouche-à-oreille aussi, et le fait qu’il semble plaire pas mal. Quoi ? Je vous avais jamais dit que j’étais grandement influençable ? C’est l’une des raisons pour laquelle je ne lis jamais les avis des autres avant d’entamer une lecture.

Bref, revenons à Bold/Andréas et Kléo.

Quand j’ai commencé le prologue, j’étais pas très sereine. Je me suis demandé dans quoi je m’embarquais. Non, mais c’est vrai ! Si vous avez lu le livre ou même l’extrait que j’ai posté, vous voyez sûrement de quoi je parle. J’m’attendais pas à ça, les premières lignes me paraissaient si sombres, et j’étais pas préparée pour ça. Mais bon en même temps à quoi je m’attendais sans avoir lu le résumé ?

Je tiens à préciser que je ne sais toujours pas de quoi il parle, ce résumé, au moment où j’écris ces lignes…

Toujours est-il que malgré cette première « surprise », j’ai continué, curieuse, même si j’avais hésité un instant à rebrousser chemin. Et puis, il y a eu Kléo, puis Bold, puis Andréas, puis… je l’ai presque plus lâché.

J’ai été de surprises en surprises, de découvertes en découvertes, de moments de lucidité, de « Oh ! mais oui ! Mais je suis sûre que c’est ça ! », mais aussi d’un léger agacement après certains évènements.

Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié ma lecture, et j’ai hâte de découvrir plus d’œuvres de Matthieu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marlene2303 2020-05-09T15:36:46+02:00
Or

Matthieu Biasotto m’a bluffée ! C’est un sacré défi pour une lectrice comme moi qui commence à être un peu désabusée des romances que l’on trouve sur le marché. Et oui, je ne supporte plus certains schémas et j’apporte beaucoup d’importance aux personnages. L’auteur m’a vraiment accrochée dès les premières lignes. Dès le prologue, on s’imprègne du style d’écriture de Matthieu Biasotto, sa plume est brute et indescriptible. Un homme qui écrit de la romance, ça a toujours eu le don de me fasciner, et quand on ajouter à cela une bonne dose de suspense, j’arrive à coup sûr à l’orgasme littéraire !

Ce roman, ce n’est pas QU’UNE romance ! Ce serait assez réducteur de vouloir faire rentrer cette histoire dans une case bien définie ! L’auteur a su titiller la fan de suspense qui se cache en moi. Il a su me surprendre à plusieurs étapes dans le récit. Je suis d’ailleurs restée un peu sur le cul en me rendant compte que je n’avais rien vu venir ! Je suis exigeante, je fais maintenant partie de ces lectrices « chiantes » qui attendent énormément lorsqu’elles commencent un roman et je peux dire qu’avec cette romance, j’ai totalement décollé.

Le scénario ? Mené d’une main de maître. De l’action, du suspense, de l’érotisme et des émotions type grand huit émotionnel !

Les thématiques abordées ? Percutantes, modernes et traitées avec crédibilité et addictivité ! Rien n’est laissé au hasard, tout est calculé, et millimétré.

Les personnages ? Charismatiques, drôles, singuliers, déterminés, humains et attachants !

La romance ? Envoûtante, torride, orgasmique et pleine de tumulte !

En lisant ce roman, qui est une petite brique cela dit en passant, j’ai retrouvé ce que j’aime avec la romance, j’ai retrouvé des sensations que je n’arrivais à plus à ressentir ces derniers temps. J’ai été scotchée par la plume de l’auteur, ce talent pour l’écriture qui m’a fait frissonner. Cette histoire est vraiment redoutable, les sujets abordés sont originaux, on explore un univers basé sur le paraître où les faux semblants sont légion. On a deux mondes qui se télescopent pour faire des étincelles et embarquer le lecteur dans une aventure vraiment bien orchestrée.

J’ai adoré les personnages ! Je ne vous en dirait pas trop sur eux pour vous laisser la surprise. Kléo est excellente, elle nous ressemble, c’est une héroïne que j’ai adoré pour son naturel et son côté déjanté. Bold/Andréas… La dualité chez notre héros est sans cesse alimentée par cet auteur machiavélique, j’ai adoré la complexité de cet homme qui est parfois un véritable paradoxe à lui tout seul. Nos héros sont crédibles car ils sont plein de nuances, ils font des erreurs, des choix parfois discutables et cela ne les rend que plus abordables. Les personnages secondaires ont eu le don d’agacer mes nerfs quand d’autres m’ont totalement plu.

L’intrigue est un mélange de style savamment dosé, Matthieu Biasotto a apporté sa touche personnelle à ce genre qu’est la romance. Pas de niaiserie, des sentiments qui évoluent avec beaucoup de facilité, pourtant rien n’est simple dans cette histoire, si ce n’est cette évidence entre Bold et Kléo. L’auteur n’a pas essayé d’en faire trop, on retrouve certains clichés qui sont détournés et réarrangés à la mode Biasotto que je salue pour cet exploit.

En bref, et parce qu’à un moment il faut bien conclure, je ne peux que vous conseiller cette romance qui sort de l’ordinaire. L’auteur nous propulse dans un monde très réel où se mêlent différents genres dans une fiction menée d’une main de maître. Une première romance pour cet auteur aux différentes casquettes ! C’est une belle réussite !

Afficher en entier
Pas apprécié

Je vais commencer par le négatif pour finir par le positif (il y en a un petit peu, un bon peu).

La mise en place de l’histoire se fait rapidement, les premières lignes laissent planer un doute, voire un scepticisme : J’ai pris le bon bouquin ? Y a un mec qui tabasse une fille là ? Heeelp!

Je continue. Je comprends. J’analyse.

Nos deux héros nous sont rapidement présentés et nous pouvons nous faire une idée assez précise des personnalités avec lesquelles il va falloir composer :

Andreas connu sous l’identité de Bold (y avait-il un jeu de mots avec Gold ?? l’or ?) dans l’univers des YouTubers. Mon homme a une grosse connaissance des YouTubers et il partage souvent les vidéos qu’il regarde avec moi. Du coup, j’ai assimilé Bold à ce YouTuber fitness/muscu Tibo InShape... Mais non, on était loin, loin, loin de lui. Effacez cette image. La comparaison est vite partie en fumée.

Donc Bold (le monsieur sur la couverture), sexy, musclé, autoritaire et…macho de 1ère catégorie. Dommage, très très dommage, cette dernière caractéristique. Dans les romances, il y a des « salauds », des « brutes » (pas dans le sens violent avec les femmes) et je vous avoue c’est mon péché mignon. Je les trouve d’autant plus attachants car cette carapace se fendille et laisse entrevoir un cœur sincère. Mais le boxer moulant m’a semblé plus présent que le cœur, ici.

Bold avait en apparence toutes les qualités d’un héros de romance, mais ses décisions et ses actes (particulièrement dans le dernier tiers du livre) ont eu raison de mon indulgence. Je ne veux pas spoiler mais Bold ne fait rien par hasard, tout est calculé et la ligne de démarcation est bien fine entre son cruel dessein et l’imprévisible attirance qu’il va éprouver pour Kléo.

Le héros dur au cœur tendre est remplacé par le héros dur au cœur sec où le sang ne circule plus. Il va laisser se dérouler sous ses yeux et en toute conscience l’innommable aveuglé qu’il est par sa haine et sa soif de vengeance. (je fais référence au moyen de paiement des 30.000 euros). Mélanie et moi-même n’avons pas eu les mots pour exprimer notre dégoût de le voir laisser Kléo dans cette situation…

Qu’en est-il de notre héroïne, Kléo ?

Je n’ai, à aucun moment, pu m’identifier à elle. Le résumé ne nous avait pas caché l’ambiguïté sur le fait qu’elle gérait une boutique bio tout en dévorant des burgers et autre cochonneries non bio. C’est dérangeant mais c’était annoncé, donc je passe. Là où je trébuche c’est sur cette fille qui dénigre les autres. Mélanie et moi avons toutes les deux été abasourdies par l’expression « cuisse flasque« , mais meuf tu manges des burgers et du gras, ne me dis pas que tu as des cuisses toniques, alors que tu ne pratiques aucun absolument aucun sport et même avec un bon métabolisme.

Mais là aussi, passons, concentrons nous sur les autres aspects de la personnalité de Kléo. Pour faire simple, Kléo, si elle existait, se prendrait toutes les associations féministes sur le dos. L’image de la femme en prend un coup. Cette fille est naïve et ça ne me dérangerait pas si on ne frôlait pas la niaiserie. Elle n’utilise ce qui lui sert de cerveau que vers la fin. Les 3/4 du temps c’est un enchaînement de stupidités, l’exemple de l’erreur d’essence sur le véhicule de Bold m’a juste fait lever les yeux au ciel. J’admets qu’on puisse être distraite, et se tromper arrive à tout le monde, mais avec sa propre voiture. Franchement, si je fais le plein d’un véhicule qui n’est pas à moi, je vais vérifier quatre fois que je ne me trompe pas. Je ne vais pas prendre ce risque. Alors, oui ça servait l’histoire, mais n’y avait-il pas mieux à imaginer ?

Pour information, je précise qu’il existe des filles geeks, qui aiment les voitures, qui aiment aussi la romance et la douceur sans que ça fasse d’elles, de nous, des godiches.

Cette impossibilité à s’identifier à Kleo fait basculer notre ressenti sur le livre du mauvais côté du cœur.

De plus, quel âge a-t-elle ? Comment l’apprécier sans ce détail ? A quoi ressemble-t-elle vraiment ? Nous n’avons qu’une vague indication sur son poignet et ses doigts fins. En revanche, j’ai bien intégré qu’elle était blonde avec des anglaises et qu’elle avait un joli cul. Avec ça, on est bien avancé…

Il est dommage de ne pas avoir pensé aux lectrices qui font partie du genre humain tout simplement, et n’ont pas envie de s’identifier à une brindille blonde qui craint pour sa culotte de cheval. Ce mal, soit dit en passant, rétablit l’équité, car tu peux être maigre à passer derrière une affiche sans la décoller mais avoir quand même une culotte de cheval. Et oui… Je m’excuse par avance pour la vague de déprime que cette nouvelle va déclencher ?

Le problème vient également d’une vision que j’ai trouvée fort superficielle de la femme, très très limite à notre époque du #balancetonporc…

En bref, sur nos personnages : l’homme est riche et la femme est misérable. ça transpire tout du long. L’homme est avisé et prend des décisions, la femme reste sur le carreau et est incapable de réfléchir correctement.

Il y a une absence de balance (fitness ? haha, obligée de la faire) entre les protagonistes. Le « il a tout, elle n’a rien » est trop présent et je n’y adhère pas. J’aurais préféré une héroïne avec d’autres problèmes que les soucis financiers. Son père alcoolique était très bien. Son ex mégalo très bien aussi dans le genre, même s’il va un peu loin sur sa planète ce mec. Kléo est pour moi incomplète et à la fin, on ne sait pas ce qu’il est advenu de son père.

Les personnages sont des contradictions vivantes pour servir l’histoire, l’inconvénient étant que ça les dessert auprès du lecteur.

Faisons maintenant un point sur les relations entre les deux personnages principaux, je suis toujours dans la partie négative. Je préviendrai quand j’irai vers la lumière.

Je déplore que la séduction ait été à son niveau le plus faible. Il était acquis qu’au bout de quelques heures après leur rencontre, et suite à un choc anaphylactique qui a mené Kleo à l’hôpital, Monsieur peut se permettre juste après la sortie de la demoiselle de Spoiler(cliquez pour révéler)lui glisser un doigt dans la culotte. Cette scène était vraisemblablement là pour amorcer l’érotisme dans l’histoire et garder le lectorat amateur du genre. L’érotisme ne me dérange mais à ce moment-là de l’histoire je l’ai trouvé bien mal venu.

La romance, quant à elle, à proprement parlé, n’est qu’effleurée et peine à percer dans le récit qui me semble trop ciblé sur la vengeance.

Quant aux rapports entre Kleo et Bold : Monsieur a une virilité hors proportion, Madame a une épilation intégrale, *soupir*. On plonge ensuite allègrement dans la dark romance, ça ne me dérange pas, mais l’étiquette romance, du coup, ne colle plus, Spoiler(cliquez pour révéler)et le public mérite un avertissement, car on assiste à une tentative de viol.

Ça manque de douceur. ça manque de pureté. Ça manque de sincérité.

Il y a également trop de non dits. Les réflexions des personnages sont une chose, mais ils parlent peu entre eux sauf pour échanger des inepties. Rien n’est vraiment profond et exploité en termes de sentiments et c’est tellement dommage car il manque le pouvoir du cœur et de l’âme.

L’attirance physique a la part belle sur les émotions et une fois de plus on cherche la romance.

Qu’aime Kléo chez Bold à part ses hanches en V, ses fesses et ses biceps ?

Qu’aime Bold chez Kléo à part ses fesses, ses cheveux et son épilation intégrale?

A aucun moment il ne peut admirer son intelligence (ce serait compliqué), mais à défaut il pourrait trouver ses maladresses mignonnes ou touchantes, sans tomber dans le ridicule. Là aussi, il y avait matière à créer une alchimie et à faire vivre la romance que l’auteur voulait.

Voilà le détail non exhaustif de ce dont j’ai fait un rejet.

Quant au reste et pour finir sur les points positifs, je dirai que malgré l’alternance des passages très bons avec ceux qui le sont beaucoup moins, j’ai découvert une vraie plume.

J’ai aimé le style de l’auteur que je ne connaissais pas jusque là. Il a incontestablement un talent, une marque de fabrique avec ses phrases que j’ai appelées des phrases coups de poing. Ces phrases sont courtes, sans verbe conjugué. Elles martèlent le récit comme les couplets d’une chanson. J’ai trouvé ça original. Cette originalité a grandement facilité ma lecture. Je ne trouvais pas mon compte dans l’histoire, je l’ai trouvé dans l’écriture.

Je voulais souligner les métaphores bien placées (les métaphores, si vous me suivez, vous savez que c’est ma cam’, je suis fan).

A l’exception de deux que j’ai relevés, les synonymes étaient bien placés. Si l’auteur passe par là (sait-on jamais), les deux synonymes mal employés (selon moi en toute humilité) :

« Il y a trop de textiles entre nous ». Le terme textile dans ce passage érotique casse un peu l’ambiance…

« banderille » au lieu de dire pique dans le sens de pique verbale. Banderille était expliqué dans le texte. Je n’en avais pas besoin, outre ma réputation de dictionnaire sur pattes, je vis dans la région des corridas et autres, donc ça m’a de suite sauté aux yeux.

Pour en terminer, l’exercice est parfait dans la partie sombre de histoire. Mais la romance à 50% du livre n’est pas en place et ne viendra pas.

Les personnes et les décors sont trop brutaux, trop durs, trop crus, trop chirurgicaux pour nous bercer.

Je pense que l’étiquette romance contemporaine est maladroite, on sent plus la dark romance. Les passages érotiques ne sont pas mauvais, mais tombent dans le piège du cliché sur certains points.

J’aimerais rappeler pour la circonstance, cette citation de Montesquieu qui m’est venue lors de la lecture : « Le mieux est le mortel ennemi du bien ».

A trop vouloir bien faire, l’auteur est, je pense, tombé dans trop de pièges. La romance n’a rien d’un exercice aisé et le constat ici est sans appel.

Je termine également en validant totalement la couverture que je trouve superbe et raccord avec le roman.

Je voulais également porter mon dernier « coup » à cette « romance ». Quand je lis une bonne romance, il y a quelque chose qui ne me trompe jamais, un besoin irrépressible quand le mot fin arrive : relire le passage de la rencontre des deux héros quand rien n’existait encore entre eux. Ici, vous vous en doutez, je n’ai aucunement eu cette envie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ByMeliMelo 2020-04-15T13:31:48+02:00
Or

https://byladiesbooks.blogspot.com/2019/09/un-youtuber-croquer-de-matthieu-biasotto.html

Pour sa première romance Matthieu fait fort très fort !

On fait la connaissance de Andréa alias Bold un youtuber fitness aux milliers de fans. Sa peau ébène et ses yeux caramel lui valent l'amour de toutes ses fans !

Il ne vit que pour réaliser son rêve devenir un pilier de youtube acquérir des sponsors et tout ce qui va avec !

Un homme qui voue un culte à son corps qu'il entretient par des séances de sport et un régime strict !

Mais Andréa n'est pas seulement ça ! Il est aussi un homme qui vit dans la noirceur !

Qui cache une part sombre à ses fans ! Un passé douloureux que seul son meilleur ami Puff connait. Ensemble depuis des années, Ils ont vécu mille choses et sont devenus inséparables quand l'un est devant les objectifs ;L'autre se cache derrière l'écran pour gèrer sa vie sur les réseaux !

J'ai adoré Puff est sa façon de voir la vie handicapé depuis plusieurs année il vit a fond ! Andréa quant à lui a deux facettes une part sombre qui lui bouffe la vie et un part plus petite de lumière ! Un homme complexe je me suis méfiée et au fil des pages j' ai appris à l'aimer et je l'ai compris !

On fait aussi la connaissance de Kléo qui est l'opposé de Andréa elle profite de la vie et des bonnes choses qu'elle offre elle ne dira jamais non à un bon burger ou a une bonne bière !

J'ai adoré cette héroïne qui au final ressemble à toute les femmes qui profitent de la vie ! J' ai aimé sa façon de voir la vie, celle de vivre libre !

Mais tout a basculé quand un drame la touche elle a du gérer le magasin de ses parents et renonce à sa vie de nomade ! Mais Kléo n'est pas Kléo sans sa meilleure amie Madie une meilleure amie complément déjantée ! Qui m'a fait mourir de rire !

Deux personnes qui n'étaient pas destinées à se rencontre vont se retrouver au salon du fitness et un lien va se créer. Une alchimie mais les démons d' Andréa vont refaire surface et il va falloir faire des choix qui pourraient bouleverser sa vie à jamais !

Comme toujours Matthieu m'entraîne dans ses écrits avec une facilité déconcertante ! Alors oui j'avais deviné certaines choses ! Mais ça ne m'a pas empêchée d'adorer son histoire sa première romance ! Un énorme coup de coeur pour cette romance qui sort des sentiers battus !

Une intrigue prenante qui va vous captiver jusqu'a la fin de l'histoire ! Au final une histoire qu'on arrive pas a quitter tellement elle est captivante et qui va vous empêcher de dormir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Candice-21 2020-02-29T12:39:07+01:00
Or

Une romance écrite par un homme ça vous tente? « C’est comme si un boxeur intégrait l’Opéra Garnier ou qu’un auteur de thriller se mettait à écrire de la romance… ça fait bizarre. » Personnellement, j’ai succombé. Vous le savez maintenant, je suis très curieuse et bien évidemment il fallait que je lise par moi-même cet exercice de style osé!

Le Youtuber à croquer c’est Bold, adepte de fitness et du culte du corps. Une machine de guerre en quête de gloire. Mais derrière la façade lisse de l’homme bien sous tout rapport, se cache une part d’ombre et de violence. Une liste de 5 noms, 5 « salopes » à punir qui le poussent, à la nuit tombée, à devenir un presque psychopathe assoiffé de vengeance. Quels secrets peut-il bien cacher… La présence d’une femme pourrait-elle changer la donne? Il faudrait qu’elle puisse rivaliser avec le tape-à-l’oeil de sa vie, qu’elle soit parfaite et qu’elle ne s’immisce pas dans son côté obscur. Kléo est tout sauf parfaite! Pourtant elle risque bien de tout remettre en question, pour le meilleur ou pour le pire?

Ce roman met en scène deux personnages que tout oppose, du moins en apparence (et croyez-moi les apparences sont souvent trompeuses!). Lui est ultra sportif et sain, il donne l’impression publique d’être bien dans son corps et dans sa vie. Connu et reconnu Bold a tout pour lui: les atouts physiques et la réussite. Kléo, elle, est fan de burgers et de presque tout ce qui est anti-diététique. Pas sportive pour un sou et inexistante sur les réseaux sociaux, elle a tout de la jeune fille discrète et effacée. Leur rencontre est le fruit du hasard, une banale histoire de concours gagné par sa meilleure amie et qui leur assure une entrevue avec la star. Mais cette rencontre est surtout le point de départ d’un coup de foudre qui défie toute logique. Ils ne sont pas du même monde, ne sont pas faits du même moule et pourtant ils vont se compléter au delà de ce qu’ils pouvaient imaginer.

Ils ont chacun une sorte de double personnalité: la manière dont ils sont perçus et leur caractère profond. Bold est sombre et torturé, les démons de son passé sont tels qu’il a dû se forger une armure impénétrable. La gentille fille de province n’est pas si fade et timorée. Elle a un sacré tempérament d’ailleurs. Le fait d’être coincée dans une vie qui ne lui convient pas, dans un rêve qui n’est pas le sien lui donne des envies d’évasions. Les responsabilités qui leur incombent, interdisent toute insouciance et toute légèreté. Sans compter les mystères qui entourent Bold…

L’histoire est très riche et superbement maîtrisée. L’auteur a fait la part belle aux tourments, aux contradictions et aux sentiments intenses. En y incluant une parfaite dose de suspens, il m’a tenu en haleine jusqu’au dénouement que je n’ai pas vu arriver. La plume est épatante, tout y est: la fluidité, la douceur, la noirceur, un vrai régal. Et le point de vu féminins est juste bluffant! Jamais je n’aurais cru qu’un homme puisse à ce point se glisser dans la peau d’une femme, nous sommes complexes parait-il. Mais après tout, selon le titre d’un film, « L’homme est une femme comme les autres ».

Ce livre a été pour moi un coup de coeur et une magnifique occasion de découvrir l’auteur. Le pari risqué est largement réussi. Matthieu Biasotto a bien fait de « poser la tronçonneuse pour enfiler le tutu », ça lui va comme un gant! Si j’osais, je lui demanderais d’écrire une dark romance, juste pour voir jusqu’où il irait avec cette fameuse tronçonneuse…

Afficher en entier
Bronze

un bon moment de lecture mais sans plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Altytude 2020-02-10T18:21:37+01:00
Bronze

Si j'ai trouvé très intéressant le passé des personnages et les révélations qui s'étalent tout le long du livre, j'ai en revanche beaucoup moins aimé le fait que les personnages soient ensemble puis non, et ça, plusieurs fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cicrane 2020-01-27T20:25:43+01:00
Argent

Une fois n'est pas coutume: une romance écrite par un homme, un auteur de polar, et ça se sent !!!! Et dans ce sens c'est une véritable réussite, un suspense très bien mené, et une romance racontée de manière tellement différente !!!! Un vrai bonheur, et je n'ai qu'un conseil: testez le...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyFlynn 2020-01-20T07:31:20+01:00
Argent

Après en avoir entendu parler par une amie, j’avais cédé à la tentation et acheté ce roman, qui est venu gonfler ma PAL. Et j’ai profité des fêtes pour me mettre enfin à sa lecture.

Et ce fut un très bon moment de lecture !

J’avoue que j’ai tiqué sur le fait que cette romance soit écrite par un homme. Non pas qu’ils ne peuvent pas en écrire, mais la romance est tellement typée pour les femmes dans les esprits que ça surprend. Mais la surprise ne s’arrête pas là, et le défi est remporté haut la main ! Je trouve même que c’est intéressant que des hommes se mettent à écrire de la romance, car ils ont une façon nouvelle d’aborder ce genre littéraire.

Dans ce roman, on suit la rencontre et l’évolution de la relation entre Kléo, une adepte de la bonne chair qui tient un magasin bio, avec une star du fitness sur YouTube.

J’ai adoré la façon dont l’auteur a travaillé ses personnages. Loin des clichés, ils ont une complexité et une profondeur qui touchent le lecteur, surtout avec Bold. La façon dont on découvre petit à petit l’obscurité qui l’entoure est intrigante et capte notre attention. Certaines petites choses m’ont donné des indices sur ce qui lui est arrivé, mais je ne m’attendais pas à la révélation finale.

Kléo n’est pas en reste. On sent parfaitement que la vie qui est la sienne n’est pas vraiment celle qu’elle désire. Cette faille en elle est celle qu’on peut tous être amené à ressentir un jour, et plusieurs fois, je me suis identifiée à elle.

Cette façon de mêler romance à une quête de vengeance est juste parfaite. L’ensemble de l’histoire ressemble à une sorte de puzzle qu’on prend plaisir à assembler pour découvrir le final qui arrive en beauté.

C’est vraiment une romance à découvrir, avec ces touches d’humour, de passion et d’émotion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecturelle 2020-01-06T15:10:22+01:00
Diamant

Ce qu'il faut savoir c'est que l'auteur écrit des thriller assez flippant et du coup il s'est lancé dans la romance et je dois dire que je suis bluffé par ce roman dont je n'ai qu'un seul mot pour le décrire c'est Waouh!

C'est une romance du style je t'aime moi non plu car Andréas dis " Bold " est très connu sur les réseaux sociaux du coup tous ses moindre fais et geste sont décortiqué mais surtout il a un passé qu'il cache au fond de lui jusqu'au jour ou il rencontre Kléo qui est tout l'inverse de lui, elle est lumière et lui ténèbres.

C'est aussi une romance pleine de suspense et très dur car l'auteur parle d'un sujet qui m'a pris au tripe et qui ne laisse pas indifférent.

C'est une histoire qui m'a fait rire, qui m'a donné chaud et qui m'a fait versé quelques larmes tout a une justesse impeccable c'est bien écrit et surtout je suis rentré tout de suite dans l'histoire et j'ai vécu l'histoire avec les personnages.

Au final, j'ai eu un énorme coup de coeur pour cette romance émouvante, drôle et merveilleuse.

Merci à Matthieu Biasotto pour cette belle romance et bravo pour cette reconversion qui va faire pâlir certaine romancière.

Afficher en entier

Date de sortie

Un youtubeur à croquer

  • France : 2019-09-12 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 76
Commentaires 22
extraits 0
Evaluations 37
Note globale 7.16 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode