Livres
528 513
Membres
548 612

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:31:01+01:00

"Jamais vu un Blanc cueillir le coton, dit Cora.

- Avant de revenir en Caroline du Nord, je n'avais jamais vu une foule déchiqueter un homme et lui arracher les membres, répondit Martin. Quand on a vu ça, on renonce à dire ce que les gens sont capables de faire ou pas."

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:30:42+01:00

Tel était l'authentique Grand Esprit, le fil divin qui reliait toute entreprise humaine: si vous arrivez à garder quelque chose, c'est que cette chose vous appartient. C'est votre esclave, votre continent. L'impératif Américain.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:30:17+01:00

"Le maître répétait souvent que la seule chose qui soit plus dangeureuse qu'un negre avec un fusil, leur dit-il, c'était un negre avec un livre. Alors ici ça doit être un vrai arsenal de poudre noire !"

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:30:01+01:00

Comment décrire le statut d'une fugitive ? La liberté était une chose changeante selon le point de vue, de même qu'une forêt vue de près est un maillage touffu, un labyrinthe d'arbres, alors que du dehors, depuis la clairière vide, on en voit les limites. Etre libre n'était pas une question de chaînes, ni d'espace disponible.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:29:49+01:00

Ensemble, ils (les chasseurs d’esclaves) filaient les fugitifs pendant des jours, se planquaient devant leurs lieux de travail jusqu’à ce que l’occasion se présente de passer à l’action, entraient la nuit par effraction dans leurs taudis de nègres pour les kidnapper. Après des années passées loin de la plantation, ayant pris femme et fondé une famille, ils s’étaient persuadés qu’ils étaient libres. Comme si un propriétaire pouvait oublier son bien. Leurs illusions en faisaient des proies faciles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:28:29+01:00

L'entêté casse quand il ne plie pas...

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:28:15+01:00

Désormais, ils appellent cette route la Piste de la Liberté, dit Martin en replaçant la toile. Les cadavres la jonchent tout du long, jusqu’à la ville.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:26:43+01:00

On aurait pu croire Ajarry maudite, tant elle fut sans cesse vendue, troquée, revendue au cours des années suivantes. Ses propriétaires faisaient faillite avec une étonnante régularité. (..)

Son prix fluctuait. Quand on est vendu aussi souvent, le monde vous apprend à être attentif. Elle apprit donc à s’adapter rapidement aux nouvelles plantations, à distinguer les briseurs de nègres des cruels ordinaires, les tire-au-flanc des industrieux, les mouchards des confidents. Les maîtres et maîtresses dans toute leur gamme de perversité, les domaines aux moyens et aux ambitions variables.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:26:29+01:00

Cora connaissait bien son côté douillet, mais elle découvrait l'autre facette de son amie, cet élan qui l'avait gagnée et poussée à s'enfuir. Même si tout esclave y songe. Le matin, l'après-midi, la nuit. Tout esclave en rêve. Chaque rêve est un rêve d'évasion quand bien même ça ne se voit pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par sandra1973 2020-02-22T01:24:44+01:00

Parfois, une illusion utile vaut mieux qu'une vérité inutile.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode