Livres
472 942
Membres
446 273

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par petitebullerose 2019-10-16T22:40:10+02:00
Or

Ce n'est pas tout à fait un coup de cœur mais j'ai tout de même adoré !

C'est une histoire de femmes, de terre, de désir et de violence.

Les personnages sont profonds et puissants, chacun à leur manière.

Chronique complète sur mon blog :

http://tralilou-lit.over-blog.com/2019/10/une-bete-au-paradis.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dacotine 2019-10-15T21:00:38+02:00
Argent

J'ai apprécié la lecture de ce roman, même si finalement la fin est prévisible, mais je ne comprends pas l'engouement autour de sa sortie. Peut être à cause de cette communication publicitaire, en attendais-je trop… il ne restera pas dans ma mémoire, même si je le trouve lors de la rédaction de ma critique, qu'il est intéressant.

http://passeuredelivres.over-blog.com/preview/d509baec4cb9a62909c4c19d386665a784757380

Afficher en entier
Commentaire ajouté par UnLivreOuJeBoude 2019-10-07T00:05:17+02:00
Argent

De génération en génération, les femmes du Paradis doivent se battre, travailler la terre sans relâche, survivre aux hommes.

La bête se cache, mais derrière quel visage ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dadotiste 2019-10-06T14:25:09+02:00
Bronze

Il s'agit de l'histoire d'une famille de la France profonde. Famille où les femmes renoncent à leur vie pour une terre, celle du Paradis. Un paradis maudis !

Dans ce huis clos, nous découvrons la destinée familiale tragique des habitants cette ferme, rythmée par des chapitres au nom de verbes parfois glaçants : Faire mal ; Tuer ; Risquer ; Fuir ; Battre ; Frapper ; Tomber ; Cogner ; Venger...

À côté de la grand mère, parfois cruelle, pour qui le temps c'est arrêté, il y a Blanche, sa copie qui n'espère rien d'autre dans sa vie que ce qu'elle possède déjà. Lorsqu'elle consentira à s'ouvrir un peu sur le monde, celui-ci s'écroulera pour elle avec une facilité déconcertante. Si elle s'en relèvera, ce ne sera que pour plonger encore plus dans sa solitude. Mais autour d'elles, d'autres personnages gravitent : Louis hanté par un amour à sens unique ; Alexandre hanté par l'ambition ; Gabriel hanté par la tristesse de son passé.

Ici, se mêlent la douceur de la première expérience sexuelle, face à la violence du cochon qu'on égorge. Le noir côtoie le rose.

J'ai lu le roman d'une traite et je l'ai beaucoup apprécié. Toutefois, pour moi, les personnages manquent de profondeur. En effet, nous les suivons pendant près 60 ans sans qu'ils ne montrent aucune évolution. Je pense qu'il s'agit là bien de la volonté de l'auteur. Nous sommes dans la France profonde, celle qui n'évolue pas. Mais du coup, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et surtout à leur psychologie.

L'écriture n'est pas extraordinaire mais elle reste sympathique.

En conclusion, on passe un très bon moment avec cette histoire qui reste tout même un peu trop prévisible et qui n'est pas inoubliable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tomette 2019-09-22T10:44:03+02:00
Or

Des personnages très attachants dans cette histoire de vie. L'écriture est un vrai délice. Le dénouement surprenant laisse toutefois un petit goût d'invraisemblance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par francesca21 2019-09-17T17:32:04+02:00
Argent

Ce roman, profondément ancrée dans une ruralité très traditionnelle, m'a moins accrochée que les précédents de Cécile Coulon. Si l'écriture sans afféterie de l'autrice nous entraîne, son récit aux personnages un peu caricaturaux, à la dramaturgie excessive et trop prévisible m'a laissée perplexe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayumi 2019-09-06T21:56:41+02:00
Lu aussi

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/une-bete-au-paradis-de-cecile-coulon/

Un roman en demi-teinte qui n'aura pas su me séduire…

Peut-être en attendais-je trop ? Vivement conseillé par les libraires que je côtoie chaque semaine, je me suis laissée tenter. Tout commençait plutôt bien, un huis clos dans une ferme avec une ambiance pesante et un « paradis » perturbant… Nous découvrons alors Emilienne et ses deux petits-enfants orphelins Blanche et Gabriel, ainsi que le commis Louis.

On pose plusieurs bases : Emilienne est une femme forte de la terre qui n'a que ses petits-enfants comme faiblesse, ou presque. Elle n'hésite pas à se montrer dure et injuste si c'est pour servir leur éducation. J'aime beaucoup les personnages âgés en général, mais là, ça n'a pas du tout été le cas. Tantôt trop dure, tantôt trop en retrait, Emilienne ne m'a pas du tout inspirée.

J'avais alors posé mes espoirs sur Gabriel, le traumatisé qui se replie sur lui-même dans la famille. Mais là, comme avec Blanche, je me suis retrouvée avec un personnage manquant de profondeur, qui n'a de traumatisé que le mot et qui se contente de s'isoler et de se taire. Blanche semble alors la femme forte de la famille, mais indépendante, elle est loin de l'être. Totalement dépendante de cette terre et de ce village, elle laisse filer son premier amour, lui en voulant d'aspirer à autre chose que d'élever les cochons avec elle… Là encore, j'avoue avoir pas mal tiqué.

L'avantage de ce roman, c'est que les chapitres sont courts. On peut rapidement avancer dans l'histoire, mais cela ne m'a tout de même pas enlevé une vive sensation d'ennui du au rythme très lent du récit.

De plus, l'intrigue est globalement prévisible. Ce décor posé était propice à une histoire prenante, et pourtant, nous nous retrouvons devant des troubles importants de la personnalité non exploités et présentés de façon si superficielle que j'ai cru avoir déjà lu ce roman, ou l'avoir déjà vu en film. On ne nous y présente pas une réelle passion dévorante, ni un réel amour comme je m'y attendais et comme beaucoup semblent le dire.

La plume m'a plutôt plu, étant très imagée. Mais elle n'a malheureusement pas suffit à me séduire.

Enfin, attention aux âmes sensibles, on ne se trouve pas dans une ferme de contes de fées et les dures lois de l'élevage s'appliquent dans cette intrigue avec une totale insensibilité à la souffrance animale.

Une bête au paradis est un merveilleux titre pour une histoire pourtant banale et prévisible, qui aurait pu être forte et coup de poing en exploitant davantage les troubles des différents personnages. J'ai trouvé que les personnages manquaient de profondeur et j'ai malheureusement eu une impression de déjà-vu/lu devant cette intrigue prévisible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2019-09-02T19:13:51+02:00
Diamant

J’ai pas mal vu passer ce roman ces derniers temps, dans les magasines littéraires ou sur les réseaux sociaux. Il avait l’air de recevoir beaucoup de critiques positives. Forcément, ça m’a rendu curieuse. Pour une fois, je suis plutôt d’accord avec l’opinion générale. "Une bête au paradis" est bon, très bon.

Une fois n’est pas coutume, ce qui m’a d’abord séduite dans cet ouvrage c’est l’ambiance. Il se dégage une atmosphère bestiale, morbide, à la fois dérangeante et intrigante. Le Paradis a l’air sympathique au premier abord. On se dit qu’on y passerait bien quelques jours au calme, en pleine nature. La bonne odeur de foin et de terre battue semble imprégner les pages. Mais on se rend vite compte que le lieu est comme "pourri", hanté par les fantômes du passé et les souffrances de ceux qui restent. Le Paradis est en fait peuplé d’anges aux ailes cassées.

J’ai aimé chacun de ces anges, à l’exception d’Alexandre. Mais lui ne fait pas vraiment partie du Paradis (et c’est bien ça le problème). Ils m’ont tous émue à leur manière. À travers eux, Cécile Coulon fait ressortir l’animalité qui sommeille en chaque être humain. Nous avons par exemple Louis, le chien. Fidèle, aimant et protecteur, mais qui peut mordre à tout moment. Émilienne, la louve qui veille sur sa meute, Gabriel, le petit oiseau blessé. Et bien sûr ; Blanche. C’est elle, la bête. La plus dangereuse, la plus imprévisible, la plus sauvage. Ce personnage est vraiment bien réussi. Il m’a fascinée. Tout part de l’histoire d’amour qu’elle vit. Avec Alexandre mais aussi et surtout avec sa terre. Blanche est indissociable du Paradis. Elle fait partie de lui. Et elle est prête à tout pour le préserver, tel un animal défendant son territoire.

Cécile Coulon en profite pour évoquer les difficultés rencontrées par le monde paysan, un monde malheureusement voué à disparaître à cause de l’urbanisation. Ce roman est un peu une métaphore de cette triste réalité. Alexandre, c’est le progrès, l’ambition, la ville qui s’étend et qui va venir détruire Blanche, la ferme, la paysannerie, la nature.

J’ai beaucoup aimé la plume de Cécile Coulon. Elle est très jolie et poétique mais reste quand même simple. On est vraiment dans un récit. J’ai d’ailleurs aimé que le roman soit à la troisième personne et non à la première. Curieusement, je m’immerge plus dans les histoires lorsqu’elles ne sont pas racontées par le héros mais par un narrateur externe.

Bref, "Une bête au paradis" est un très bon livre. En ce qui me concerne, c'est même un coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2019-06-16T18:45:33+02:00
Or

Un bon roman, qui m'a permis de découvrir l'écriture et l'univers de Cécile Coulon.

Dans "Une bête au paradis", nous sommes dans un huis clos qui compte 5 personnages principaux.

La vieille Emilienne, qui garde la ferme Paradis depuis toujours, sa petite-fille Blanche et son petit-fils plus jeune Gabriel. Il y a aussi Louis le commis et enfin Alexandre, l'élément perturbateur, celui qui va bouleverser la vie tranquille du Paradis. On suit tout d'abord les personnages jeunes, puis 20 ans plus tard.

L'écriture fluide et pure de Cécile Coulon est un plaisir à lire. Chaque personnage porte un trait de caractère, toujours dans l'excès.

Blanche c'est la colère, Gabriel la tristesse, Louis l'amour qu'il porte à Blanche, Emilienne le travail et Alexandre l'avidité. Tout cela mélangé, ça donne une explosion, surtout quand Blanche doit faire face à une double trahison.

Famille, amour de jeunesse et perte sont les maîtres-mots de ce récit familial qui va mal tourner. Un roman qui représente ce qu'il peut y avoir de pire dans une famille quand tout est dans l'excès. Je conseille !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode