Livres
388 017
Comms
1 360 526
Membres
276 323

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« La plupart des gens ne sont que de faibles lueurs dans la grande obscurité du temps. Mais toi , Helene Aquilla, tu n'est pas qu'une simple étincelle. Tu es une torche dans la nuit — si tu as le courage de te laisser consumer. »

Afficher en entier

« A partir du moment ou tu défies les ténèbres, tu es du coté de la lumière. »

Afficher en entier

Je m'agenouille près d'elle et je murmure. « Tu es mon temple. Tu es mon prêtre. Tu es ma prière. Tu es ma délivrance. »

Afficher en entier

“You are my temple,” I murmur as I kneel beside her. “You are my priest. You are my prayer. You are my release.” Grandfather would scowl at me for sullying his beloved mantra so. But I prefer it this way.

Afficher en entier

« Tes émotions te rendent humains. Mêmes les mauvaises ont un but. Ne les bloque pas. Si tu les ignores, elles vont juste revenir avec encore plus de force qu'auparavant. »

Afficher en entier

"Je dois y aller, je murmure à son oreille. Mais je ne veux pas te faire de mal. J'en ai marre de faire du mal aux gens." Je sens le doux battement de ses cils contre ma joie, sa poitrine monter et descendre contre mon torse.

"Elias." Elle chuchote mon nom, un mot plein de désir.

Je m'écarte. Ses yeux ont toutes les nuances de bleu. T'aimer est la pire chose qui me soit arrivée. Voilà ce qu'elle m'a dit il y a quelque semaine. Je vois la désolation dans son regard. Encore une fois, je suis la cause de toute cette tristesse et je me déteste.

"Je vais te lâcher, dis-je. Si tu essais de m'attraper, eh bien soit ! Mais avant, je veux te dire quelque chose, car nous savons tous les deux que mon temps en ce beau monde est compté, et je me détesterait de ne te l'avoir jamais dit." Je lis la confusion dans ses yeux et j'en profite pour parler avant qu'elle ne me pose des questions. "Tu me manques." J'espère qu'elle entend ce que je dis vraiment. Je t'aime. Je suis désolé. Je désirerais pouvoir tout arranger. "Tu me manqueras toujours. Même quand je serais un fantôme."

Je la lâche et fais un pas en arrière. Puis un autre. Je lui tourne le dos, mon cœur se serre quand j'entends le son étranglé qu'elle émet.

Afficher en entier

« Les idiots font attention aux mots pendant une bataille. Les Masks les tournent à leur avantage. »

Afficher en entier

Tu es mon temple.

Tu es mon prêtre.

Tu es ma prière.

Tu es ma délivrance.

Afficher en entier

"Ne me parle pas de négociations. Je n'ai pas survécu aux horreurs de Blackcliff pour négocier. Je n'ai pas traversé ces fichus Épreuves pour négocier. Je n'ai pas tué..."

Il se tait. Une douleur puissante et inattendue s'empare de son corps, comme si une personne au fond de lui voulait sortir. Mon ventre se tord de peur. Marcus n'a jamais été aussi terrifiant car cette douleur le rend humain.

Afficher en entier

Ce qui était idiot devint désastreux, ce qui était désastreux devint meurtrier et ce qui était meurtrier devint damné.

Afficher en entier