Livres
559 026
Membres
607 615

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une braise sous la cendre, Tome 3 : Le Prix du sang



Description ajoutée par Chika 2018-11-06T00:09:16+01:00

Résumé

« LA DOULEUR EST UN CHOIX. SUCCOMBES-Y ET TU ÉCHOUERAS.

DÉFIE-LA ET TU TRIOMPHERAS. »

Helene Aquilla, la Pie de sang, est assaillie de toute part, elle doit protéger les habitants de l’Empire contre les forces du mal et déjouer les plans de la Commandante. Au même moment, à l’est, Laia cherche à éliminer le terrible Semeur de Nuit et reçoit des menaces inattendues de la part de ses alliés. Quant à Elias Veturius, quelque part entre le monde des morts et celui des vivants, il rejoint les Attrapeurs d’Âmes, sacrifiant sa liberté et son humanité.

Au sein de l’Empire et au-delà, la guerre est imminente…

Afficher en entier

Classement en biblio - 496 lecteurs

extrait

“You are my temple. You are my priest. You are my prayer. You are my release.”

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Ma note: 5/5

Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2018/08/04/an-ember-in-the-ashes-tome-3-a-reaper-at-the-gates-de-sabaa-tahir/

“Hope is stronger than fear. It is stronger than hate.”

Première pensée en terminant A Reaper at the Gates: j’ai fini A Reaper at the Gates !

Deuxième pensée en terminant A Reaper at the Gates: J’AI FINI A REAPER AT THE GATES PUNAISE, QU’EST CE QUE JE VAIS FAIRE DE MA VIE ??

Après plus d’un an et demi d’attente, j’ai enfin lu A Reaper at the Gates. C’était l’un des livres que j’attendais le plus cette année, et même si je m’étais préparée psychologiquement à être détruite par ma lecture (notamment en voyant les avis de ceux qui ont reçu un ARC du livre), rien n’aurait pu réellement me préparer à ça.

J’ai l’impression que Sabaa m’a arraché le cœur de ma poitrine, l’a écrasé à mains nues, l’a piétiné pour faire bonne mesure, et ma laissé ramasser les morceaux.

Quelques mois se sont passés depuis les événements se passant dans A Torch Against the Night. Elias est encore en plein apprentissage pour devenir Soul Catcher, Laia continu du mieux qu’elle peut à sauver son peuple des Martiaux tout en cherchant un moyen d’arrêter le Nightbringer, et Helene quant à elle doit faire face à ses responsabilités de Blood Shrike tout en protégeant sa sœur et en faisant face au Commandant qui cherche toujours à la décrédibiliser. En tout cas une chose est sûre lorsqu’on ouvre ce tome: nos personnages ne sont pas au bout de leurs souffrances, et on va devoir s’accrocher tout au long de notre lecture.

Et ça n’a pas loupé: Elias, Laia comme Helene vont énormément souffrir, et vont se retrouver face à des choix quasi impossible à faire, choix qui auront un impact important sur ce qu’il vont devenir dans le futur.

Tout comme c’était le cas dans A Torch Against the Night, c’est Elias qui en bave le plus dans ce tome. Tout ce que je voulais durant ma lecture c’est que ça cesse et que mon bébé soit sain et sauf et heureux surtout !

Son histoire avec Laia m’a brisée du début à la fin du tome. Ils sont fait l’un pour l’autre, ils s’aiment, mais la vie en a décidé autrement et continue de les faire souffrir et de les séparer. Plus qu’à espérer qu’ils auront leur happy ending dans le dernier tome de la saga, parce que je pense pas pouvoir supporter plus de cœurs brisés (le mien est déjà en miettes en plus…).

“Love. I sigh. Love is joy coupled with misery, elation bound to despair. It is a fire that beckons me gently and then burns when I get too close. I hate love. I yearn for it. And it drives me mad.”

Il y a d’ailleurs un chapitre en particulier du point de vue de Elias qui m’a complètement brisée (ceux qui l’ont lu savent duquel je parle), et honnêtement je me demande si je vais survivre à la fin de cette série, d’autant plus qu’elle teste vraiment mes limites.

Ce tome était juste… incroyable. J’ai pas vraiment les mots pour dire à quel point j’ai aimé ma lecture. Sabaa a réellement une plume magnifique, et c’était très difficile pour moi de m’arrêter parce que chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite.

Certes, l’action n’est pas omni-présente dans A Reaper at the Gates, et il y a beaucoup de moments plus ‘longs’, mais je ne me suis jamais ennuyée pour autant. Durant ces passages on sent la tension monter toujours plus, même quand on pense qu’elle ne peut pas monter plus.

On a peur pour nos personnages tout au long du livre, et même si on se doute de ce qu’il va se passer par la suite, on n’a aucun moyen de savoir quand ni comment, et c’est ce que j’ai particulièrement aimé: certains détails ont beau être prévisibles, au final on est malgré tout pris par surprise par la tournure des événements.

Maintenant que je l’ai fini, je ne sais vraiment pas comment je vais faire pour attendre le prochain (et dernier…) tome. J’ai tellement besoin de savoir comment tout ça va se terminer, et surtout j’ai besoin de voir mes bébés heureux. EMBER4 est normalement (accent sur ‘normalement’ parce qu’on a bien vu ce qu’il s’est passé pour A Reaper at the Gates) pour l’année prochaine, et je sais que l’attente va être très longue.

Lorsque j’ai commencé An Ember in the Ashes en octobre 2016, je n’aurai jamais imaginé à quel point je tomberai amoureuse de cette saga et de ces personnages. Aujourd’hui elle fait partie de mes séries préférées de tous les temps (elle est même dans mon top 5!), et même si elle me fait souffrir comme peu d’autres séries, je ne lui en veut pas.

En tout cas ce tome ne fait que confirmer une chose: Sabaa Tahir est l’une de mes auteures préférées.

“Curse this world for what it does to the mothers, for what it does to the daughters. Curse it for making us strong through loss and pain, our hearts torn from our chests again and again. Curse it for forcing us to endure.”

Allez lire cette série. Sérieusement. Elle en vaut vraiment la peine. Et comme elle est traduite, vous n’avez aucune raison de vous défiler !

Afficher en entier
Diamant

COUP DE CŒUR. Si ce troisième tome est un véritable coup de coeur, c'est avant tout grâce à un personnage : Hélène Aquilla.

Hélène est l’un de mes personnages préférés en littérature. Elle a cette froideur et cette force qui renferment une humanité, une loyauté et un dévouement au-delà des mots. En surface, sa carapace ne se fendille jamais mais à l’intérieur, elle doit jongler avec ses émotions et je l’admire irrémédiablement pour ce qu’elle est. Elle me fait également beaucoup trop rire, surtout lorsqu’elle qualifie le Semeur de Nuit de “toutou surnaturel” de la Commandante. C’est une femme dévouée corps et âme à son peuple, prête à porter elle-même secours. Je me rappelle encore de cette scène où elle s’est dirigée vers une enfant au visage ensanglanté durant l’attaque d’un village pour essayer de lui porter secours. Comme l’a dit le Semeur de Nuit, Hélène est une femme “du peuple”. Elle souhaite coûte que coûte protéger son peuple et rester loyale envers lui. Elle ne dévie jamais de ses valeurs et idéaux.

Je crois que toute ma chronique entière pourrait se résumer à : Hélène est incroyable. Je me rappelle encore de cette scène à l'infirmerie où elle prend le temps d’aller voir chaque enfant et leur chanter une chanson pour apaiser leur douleur. Elle le fait avec une énergie telle qu’elle en ressort épuisée mais comblée. Comblée d’avoir ravivé de l’espoir et de leur avoir dit de ne pas avoir peur. Je peux aisément dire que Hélène Aquilla a largement dépassé Feyre Archeron dans mon coeur de lectrice.

Mon deuxième personnage préféré dans cette saga c’est Harper Avitas et j’espère que sa relation avec Hélène se développera davantage dans le dernier tome car je suis un petit peu restée sur ma faim à ce niveau-là.

Ce tome 3 s’ouvre sur un chapitre du point de vue du Semeur de Nuit puis il alterne simultanément entre Laia, Elias et Hélène. Laissez-moi vous dire que les chapitres que j'attendais le plus étaient bien sûr ceux du point de vue d’Hélène. Les chapitres du point de vue de Laia et Elias sont, certes, intéressants mais m’ont moins plu que ceux d’Hélène because Hélène is Queen.

Laia, accompagnée de son frère Darin, essaie de combattre le Semeur de Nuit qui veut récupérer l'Étoile pour libérer les djinns. Elias quant à lui doit se familiariser au nouveau rôle qu'il acquiert à la fin du tome 2. J’ai été très surprise de constater que les chapitres sur Elias étaient ceux qui m’intéressaient le moins. C’est étrange car avant Elias était mon personnage préféré mais j’admets que la tournure qu’a décidé de lui donner l’auteure ne me plait pas. De ce fait, Elias s’est largement fait concurrencer et dépasser par Hélène et Harper dans mon coeur.

Dans ce second tome, la violence est toujours à son apogée. Marcus en fait voir de toutes les couleurs à Livia, la sœur d’Hélène. J’ai adoré découvrir Livia ainsi que toute l’intrigue qui se met en place autour d’elle.

Nous retrouvons toujours nos personnages des tomes précédents dont Afya (qui frappe les fantômes avec une poêle soit dit en passant) mais aussi Cuisinière. Et alors là … laissez-moi vous dire que la révélation concernant Cuisinière est juste IM-PRÉ-VI-SI-BLE ! Je ne l’ai littéralement pas vu venir et donc c’était bien joué de la part de l’auteure car après la révélation concernant Keenan dans le tome 2, cette révélation sur Cuisinière dans le tome 3 nous laisse sur les fesses.

Nous faisons également la connaissance de nouveaux personnages comme Musa ou encore Quin Veturius, le grand-père d’Elias et donc le père de la Commandante. Cette rencontre nous permet d’effleurer le passé de cette dernière.

La fin n’est pas aussi dingue que ce à quoi je m’attendais même si la guerre contre les Karkauns a fait des dégâts je ne trouve pas que ce troisième tome se referme sur un cliffhanger. Je peux tenir patiemment en attendant le grand final et retrouver mes personnages chouchous : Hélène et Harper.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Une saga vraiment génial, déçu que le tome 4 ne soit pas traduit en français. J'aurais tellement aimé savoir le fin mot de l'histoire et ce que deviendront Laia , Helene, Elias

Afficher en entier
Bronze

Mais que s'est il passé avec ce tome 3.

Alors déjà, changement de couverture du livre, les 2 premières étaient magnifiques, mais celle-ci est vraiment trop moche...

Ensuite, l'auteure est partie dans une direction que je n'ai pas apprécié. Moi qui aimait Elias, je n'ai pas été fan des chapitres le concernant.

Et puis, j'ai appris que le tome 4 ne serai pas traduit... Dommage pour les lecteurs qui ont aimé cette saga.

Afficher en entier
Lu aussi

Laia a libéré son frère, mais très vite une nouvelle mission va prendre toute son énergie : trouver le dernier morceau de l’Etoile pour contrer le semeur de nuit. Elias est avec l’Attrapeuse d’âmes et Helene tente de sauver l’Empire… Nous suivons donc les 3 personnages principaux mais je n’ai pas aimé le chemin pris par l’auteure et du coup j’ai lu en diagonale pour le finir et la fin ne m’a pas plu. Je ne lirai pas la suite. Dommage.

Afficher en entier
Argent

Dans le tome 3, nous suivons les aventures épiques de Helene Aquilla, Laia et Elias. Ils sont tous les trois confrontés à deux ennemis qui sont également les deux grands antagonistes : la Commandante et le Semeur de Nuit.

Afficher en entier
Diamant

Toujours excellent du point de vue du scénario et du développement de la psychologie des personnages, de leurs interactions et de leurs évolutions.

Du très bon épique et du très grand tragique. Les héros se démènent avec grandeur contre leur destin, et rivalisent pour le titre de celui qui a la vie la plus horrible...

Et oui, si peu de répit pour le lecteur. Dans cet univers les rares victoires ne sont jamais jouissives, car la lutte a déjà trop couté, quelle qu'en soit l'issue.

Nous découvrons le peuple de Marinn, sa capitale océanique, et le personnage de Musa, qui apporte un peu de légèreté à cette histoire somme toute bien lugubre, indubitablement baignée dans la souffrance.

Laia gagne en détermination, focus sur son nouvel objectif : anéantir The Nightbringer. On en apprend un peu plus sur celui-ci, et vraiment je trouve que c'est un personnage antagoniste excellent, bien intense, complexe, plein de paradoxes. On s'enfonce encore un peu plus dans le surnaturel.

Elias, devenu The Soul Catcher, est toujours dans ses combats intérieurs, déchiré entre ses désirs et son devoir, entre ses talents de tueur et son instinct à la compassion...

Hélène, du côté de l'Empire, fait de son mieux pour être plus maline que Keris, Vraiment un personnage qui force le respect et qui inspire à la grandeur : c'est l'ultime guerrière. Son arc est à mon avis le plus trépident en terme d'action, grâce aux manœuvres et complots de Keris.

L'auteur sait vraiment donner vie à ses personnages, leurs images et leurs caractères sont vivaces dans mon esprit. Et nous avons droit à de bonnes batailles.

Afficher en entier
Or

En cette fin de tome je suis frustrée de ne pas pouvoir lire la suite.

Malgré tous cette série est un véritable coup de cœur

Afficher en entier
Diamant

Tome 3 aussi excellent je l'ai dévoré ! Les points de vue de Helene et Laia sont toujours aussi exaltant même si pendant les points de vues de Elyas j'ai un peu décrocher, j'étais moins dedans. Spoiler(cliquez pour révéler)La fin est triste pour Elyas j'ai pleuré toutes les larmes de mon cœur mais j'ai adoré le fait que Laia et Helene s'allient, j'attendais ce moment avec impatience !!!!

Afficher en entier
Diamant

Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du troisième tome de la tétralogie (si je ne me trompe pas) Une braise sous la cendre, Le prix du sang, par Sabaa Tahir !

Je ne vous cacherai pas qu'il m'a été dans un premier temps difficile de replonger dans cet univers si riche et mouvementé. Mes lectures des différents tomes ayant été tout ce qu'il y a de plus espacées, j'avais besoin de me remémorer tout ce qu'il avait pu advenir à nos protagonistes précédemment mais je devais aussi m'affirmer prête à rempiler pour un lot assez conséquent de souffrances. En effet, avec Sabaa Tahir, c'est pas de quartier : à la fin de chacun des volumes de cette saga, l'ensemble des personnages comme le lecteur finit le coeur en lambeaux. Et le pire du pire dans tout ça, c'est que quand vous croyez en être déjà passé par les plus abominables des épreuves, l'autrice vous en rajoute une couche pour mieux briser (si cela est possible au vu de ce qu'il en reste) votre petit coeur esseulé.

Très sincèrement, je ne sais pas comment elle fait pour avoir une imagination aussi fertile en matière de torture tant physique qu'émotionnelle et psychologique (surtout psychologique en réalité). Cela dépasse purement et simplement mon entendement. Vous devez vous demander alors pourquoi il faudrait absolument lire Une braise sous la cendre si vous n'avez pas envie de vous faire du mal. Rassurez-vous, moi aussi le sadomasochisme, ce n'est pas mon truc (normalement). Mais cette saga ci, elle vaut bien la peine que l'on endure tous les martyrs pour elle, ça, je peux vous le garantir. Ses personnages sont extrêmement complexes et bien travaillés, de même que la philosophie de ce monde d'inspiration orientale tout bonnement fascinant qui doit encore traverser bien des tempêtes, pour ne pas dire des cataclysmes. Pour ma part, je serai assurément là pour la bataille finale, le dernier sang versé, à mes risques et périls. Il me faut juste recoller les milliers de morceaux de mon cœur fort éprouvé en attendant la sortie tant escomptée de ce quatrième et ultime tome qui promet d'être incomparablement grandiose et épique... COUP DE FOUDRE !

Afficher en entier
Diamant

Je ne spoilerai pas vu qu'il s'agit ici de "A Reaper at the Gates" qui est le tome 3 donc j'essaierai d'être générale.

Je suis encore toute retournée de cette lecture. J'ai hurlé, j'ai arrêté de respirer, j'ai pleuré. Bref tout un tas d'émotions folles. Sabaa Tahir nous emporte avec sa plume et on vit les épreuves des personnages à leurs côtés. Dans ce tome, leur développement est encore plus frappant, brutal avec des révélations et des événements qui prennent aux tripes. L'autrice sait quand les mettre à nu nous montrant leurs forces, leurs faiblesses (surtout mais aussi comment ils les surmontent et ce de façon déchirante). J'avais l'impression que mon cœur s'arrêtait de battre alors que je retenais ma respiration.

J'ai été étonné de l'empathie que j'ai pu ressentir pour certains personnages qui ne la mérite à première vu peut être pas ou peut être que si. Et j'ai enfin commencé à comprendre et accompagner le personnage d'Helene avec qui j'avais un peu de mal au début je l'avoue. Je l'ai trouvé plus accessible dans ses failles et le courage dont elle fait preuve.

Je ne peux pas vraiment parler de Laia ni de Elias sans spoil donc je serai générale. Je les aime profondément. Je vis chaque instant avec eux. Ils me tirent des larmes bien souvent.

N'oublions pas tout le côté mystique amené par la magie des jinns et des effrit qui donnent une dimension fantasy. (Je voulais parler d'autres chose encore mais ce serait du spoil du coup.) Juste warning : il y a des scènes assez violentes pour les âmes sensibles.

Afficher en entier
Or

J'ai eu du mal avec ce tome où il y a moins d'action, du moins jusqu'à ce que ça s'intensifie après la moitié du livre. C'était nécessaire pour l'histoire mais c'est vrai que du coup, j'ai été moins emballée que je l'ai été pour les deux premiers. Mais il reste quand même dans ma liste d'or car Une braise sous la cendre, c'est quand même une sacrée épopée !

Oh et on peut parler de cette couverture ?! Mais pourquoi donc ont-ils changé le style sublime des deux premiers ?! Je ne comprends pas ce choix...

Bref ! Dans cet avant dernier livre, le Semeur de Nuit à également droit à ses chapitres. Et comme toujours nous suivons Laia, Elias et Hélène qui la grande majorité du livre sont séparés ou se croisent. C'est les parties d'Hel qui étaient les plus intéressantes, ce qui nous permet aussi de mieux la découvrir et inévitablement de l'A-D-O-R-E-E. Le personnage de la commandante m'intrigue vraiment, j'ai hâte de savoir vraiment tout sur elle, comment elle a pu devenir ce monstre qu'elle est aujourd'hui. Sinon nous avons de sacrés révélations auxquelles je ne m'attendait vraiment pas !

J'attends avec hâte la sortie du dernier tome en France qui promet d'être intense, vu comme se termine celui-ci !

Afficher en entier

Dates de sortie

Une braise sous la cendre, Tome 3 : Le Prix du sang

  • France : 2018-11-22 (Français)
  • USA : 2018-05-21 (English)

Activité récente

Razaa l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-27T00:09:51+02:00

Titres alternatifs

  • Le Prix du sang - Français
  • A Reaper at the Gates (An Ember in the Ashes #3) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 496
Commentaires 60
extraits 38
Evaluations 193
Note globale 8.64 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode