Livres
454 849
Membres
403 666

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par bourguip 2019-01-31T21:18:35+01:00

Au demeurant, Elisabeth deviendrait-elle reine à la mort de Marie Tudor ? Cela dépendrait probablement des soutiens qu'elle obtiendrait. Elle jouissait déjà de celui du redoutable William Cecil, mais un homme ne suffisait pas. Elle avait besoin d'une armée de partisans.

Je pouvais en faire partie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bourguip 2019-01-31T21:15:12+01:00

La nuit, il descendait dans des tavernes, partageant son lit avec un autre, une expérience désagréable pour un garçon issu de la classe marchande et habitué à avoir sa propre chambre.

Mais les étudiants étaient de joyeux compagnons de route, qui passaient sans transition des blagues les plus grossières à des débats théologiques et vice versa.

Afficher en entier
Extrait ajouté par bourguip 2019-01-19T11:17:38+01:00

La foule lançait des huées et des malédictions sur son passage. Il semblait ne pas la voir. Mais il m'a vu, moi. Nos regards se sont croisés et ce bref échange contenait toute une vie.

J'étais responsable de sa mort, et il le savait.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ambere 2018-08-30T14:19:38+02:00

Mais à quarante-cinq ans, Margery avait cessé de croire que le protestantisme était le mal et le catholicisme la perfection. À ses yeux, le clivage majeur était celui qui séparait la tyrannie et la tolérance ; ceux qui tentaient d'imposer leurs vues à tout le monde et ceux qui respectaient une foi qui n'était pas la leur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ambere 2018-08-30T14:19:06+02:00

- Peut-on faire confiance à votre sœur ?

- Entièrement, tant que le sang ne coule pas. C'est une limite qu'elle se refuse à franchir, hélas. Elle n'a jamais compris que la violence est parfois nécessaire pour servir la cause de l’Église.

- C'est une femme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par book-princess 2018-06-10T22:20:40+02:00

La foule se rassembla dès avant l'aube pour l'exécution prévue au lever du soleil. L'humeur était sombre, remarqua Ebrima. Quand des criminels honnis tels des voleurs ou des violeurs étaient mis à mort, les spectateurs venaient pour se moquer d'eux et se réjouir de leur agonie, mais rien de tel n'aurait lieu ce jour-là. Nombreux étaient les protestants présents, qui craignaient de subir un jour le même sort. Quant aux catholiques comme Carlos, s'ils en voulaient aux protestants de semer le désordre et s'ils craignaient que les guerres de religion françaises ne s'étendent aux Pays-Bas, ils étaient bien peu à approuver l'exécution d'une jeune fille.

Afficher en entier
Extrait ajouté par book-princess 2018-06-10T22:10:46+02:00

Voilà comment des femmes telles que Catherine exerçaient le pouvoir, comprit-elle avec admiration. Elles agissaient intelligemment mais discrètement, œuvrant dans l'ombre, pesant sur les évènements tout en laissant les hommes imaginer qu'ils exerçaient un contrôle absolu.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kyoana 2018-06-02T17:23:27+02:00

Les hommes vénèrent toujours l'aube plus que le crépuscule.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kyoana 2018-06-01T17:51:13+02:00

Son esprit était pareil à une maison qu'il aurait passé sa vie à meubler. Les tables et les lits étaient les chansons qu'il avait chantées, les pièces de théâtres qu'il avait vues, les cathédrales qu'il avait visitées et les livres qu'il avait lus, en anglais, en français et en latin. Il partageait cette maison idéale avec sa famille, les vivants comme les morts : ses parents, son frère, les femmes qu'il avait aimées, les enfants. Il y avait des chambres d'amis pour des visiteurs de marque comme Francis Walsingham, William et Robert Cecil, Francis Drake et, bien entendu, la reine Elisabeth. Ses ennemis étaient là, eux aussi - Rollo Fitzgerald, Pierre Aumande de Guise, Guy Fawkes -, mais ils étaient enfermés à la cave, car ils ne pouvaient plus lui nuire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kyoana 2018-06-01T17:46:16+02:00

Ici la poudre, là l'allumette ; au-dessus, la chambre des débats; le lendemain serait le grand jour. L'explosion ferait trembler le royaume et sonnerait le glas du protestantisme anglais.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode