Livres
486 976
Membres
477 576

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une éducation libertine



Description ajoutée par balooo 2010-05-10T20:03:06+02:00

Résumé

«C'est un homme sans vertu, sans conscience. Un libertin, un impie. Il se moque de tout, n'a que faire des conventions, rit de la morale. Ses mœurs sont, dit-on, tout à fait inconvenantes, ses habitudes frivoles, ses inclinations pour les plaisirs n'ont pas de limites. Il convoite les deux sexes. On ne compte plus les mariages détruits par sa faute, pour le simple jeu de la séduction, l'excitation de la victoire. Il est impudique et grivois, vagabond et paillard. Sa réputation le précède. Les mères mettent en garde leurs filles, de peur qu'il ne les dévoie. Il est arrivé, on le soupçonne, que des dames se tuent pour lui. Après les avoir menées aux extases de l'amour, il les méprise soudain car seule la volupté l'attise. On chuchote qu'il aurait perverti des religieuses et précipité bien d'autres dames dans les ordres. Il détournerait les hommes de leurs épouses, même ceux qui jurent de n'être pas sensibles à ces plaisirs-là. Oh, je vous le dis, il faut s'en méfier comme du vice.» Paris, 1760. Le jeune Gaspard laisse derrière lui Quimper pour la capitale. De l'agitation portuaire du fleuve aux raffinements des salons parisiens, il erre dans les bas-fonds et les bordels de Paris. Roman d'apprentissage, Une éducation libertine retrace l'ascension et la chute d'un homme asservi par la chair.

Afficher en entier

Classement en biblio - 33 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Milouchka 2019-08-20T15:51:47+02:00

Les hommes ne sont que les barreaux de l'échelle, il faut y poser le pied pour s'élever.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Bon livre bien écrit vocabulaire plutôt grossier mais associé à l'époque historique. Je suis un peu rester sur ma fin..

Afficher en entier
Lu aussi

belle decouverte autant pour l'histoire que pour l'auteur je vous le conseille chaudement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milli-1 2018-05-22T01:21:37+02:00
Diamant

Second ouvrage de Jean-Baptiste Del Amo que je lis et je trouve son style toujours aussi raffiné. La lecture m'a moins transporté que Pornographia (qui est un véritable chef-d'oeuvre). Néanmoins, je la trouve plus accessible. Une excellente porte d'entrée si vous souhaitez découvrir l'auteur.

Afficher en entier
Or

Happée par ce roman et le style de l'auteur. Des années après la lecture, j'ai encore le souvenir des odeurs décrites, des sensations. Très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SoPh1e 2016-12-20T23:59:06+01:00
Or

Une vidéo de l'INA (2mn) http://www.ina.fr/video/3741464001

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SoPh1e 2016-12-20T23:34:36+01:00
Or

Gaspard a quitté sa région de Quimper et les effluves porcines qui imprègnent jusque la peau de sa mère, pour Paris, aux relents viscéraux, qui "pue plus que des centaines de porcs réunis" mais qui, pour autant, est jugée cent fois préférable. Après avoir passé une nuit dans la fiente de rats, il rencontre Lucas, brave charroyeur de bois dans la Seine, qui lui trouve du travail et un toit. Pourtant, Gaspard ne se contentera pas de cette vie misérable. Son objectif, c'est Versailles.

Paris est vue comme un énorme intestin digérant dans ses sucs ses habitants, comme un corps contenant dès sa naissance le moyen de sa propre décomposition. Si le début est difficilement supportable, pestilentiel, écœurant, la suite est toute aussi répugnante, acide, aigre. Le roman est traversé d'odeurs de charniers et de digestion, conduisant symboliquement le personnage principal vers sa lente pourriture. L'auteur use souvent de formules audacieuses ("L'atelier baignait dans une clarté d'ecchymose."), tant qu'on ne peut qu'être agacé quand il s'abaisse à des formes médiocres ("... et dévoila son corps, temple insondable renfermant mille secrets.") ou clichés ("... dont la perruque montait si haut qu'elle menaçait à chaque instant de s'effondrer dans son assiette.") Cela étant, ces quelques défauts empêchent l'auteur de tomber dans la catégorie "écrivain pétrifiant" - dans le sens où le novice resterait pétrifié à l'idée de ne savoir écrire aussi joliment. J'ai regretté également une répartition déséquilibrée au profit de l'introspection et de la description et au détriment de l'action et, surtout, des dialogues, quasi inexistants. Personnage taiseux, Gaspard est pourtant bien obligé de causer lorsqu'il se trouve "en société", dans les salons. Or, on ne lit que trop peu ses réparties. L'auteur nous prive ainsi de mieux approcher son personnage.

Gaspard est un héros attachant malgré ses nombreux défauts. On aurait à la fois envie de le consoler de sa vie misérable, et de le rejeter pour son arrogance insupportable. Petit à petit, au long des 450 pages du roman, nous apprenons à le mieux connaître, sans pour autant nous approcher vraiment de la vérité. Qui est le véritable Gaspard? Un porcher, un charroyeur, un apprenti perruquier, un séducteur, un prostitué, un imposteur, un courtisan? Il faut attendre - et atteindre - les derniers chapitres, et reculer de quelques pas, pour avoir une vue d'ensemble sur le portrait monumental que Jean-Baptiste Del Amo a peint sous nos yeux, par touches précises, par symboles.

A lire en bord de Seine.

Afficher en entier
Diamant

D'entrée de jeu, nous sommes transportés dans le Paris pré-révolutionnaire. La précision des détails est remarquable, le style de l'auteur éloquent, érudit. Il nous happe, nous obnubile, exerce sur nous la même attraction que ressent Gaspard vis-à-vis de la Seine. Abordant la société parisienne dans toute sa déchéance, il nous plonge au cœur du libertinage, là où tous les excès, tous les vices, deviennent synonymes de vertu.

Ce roman est fabuleux, j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Une fois que nous sommes lancés, plus rien ne peut nous arrêter.

Afficher en entier
Diamant

Une plongée dans un style

Nourri et fort, je déguste

Evocations historiques et littéraires.

EDUCATION LIBERTINE

J'ai vraiment savouré ce livre, le style et le vocabulaire m'ont vraiment enchantés.

Véronique Dubois

Afficher en entier

Date de sortie

Une éducation libertine

  • France : 2010-03-25 - Poche (Français)

Activité récente

SoPh1e l'ajoute dans sa biblio or
2016-12-20T22:27:20+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 33
Commentaires 8
Extraits 13
Evaluations 9
Note globale 8.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode