Livres
547 432
Membres
584 495

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une femme à Berlin : Journal 20 avril-22 juin 1945



Description ajoutée par balooo 2010-03-03T20:28:55+01:00

Résumé

La jeune Berlinoise qui a rédigé ce journal, du 20 avril 1945 - les Soviétiques sont aux portes - jusqu'au 22 juin, a voulu rester anonyme, lors de la première publication du livre en 1954, et après. A la lecture de son témoignage, on comprend pourquoi. Sur un ton d'objectivité presque froide, ou alors sarcastique, toujours précis, parfois poignant, parfois comique, c'est la vie quotidienne dans un immeuble quasi en ruine, habité par des femmes de tout âge, des hommes qui se cachent : vie misérable, dans la peur, le froid, la saleté et la faim, scandée par les bombardements d'abord, sous une occupation brutale ensuite. S'ajoutent alors les viols, la honte, la banalisation de l'effroi. C'est la véracité sans fard et sans phrases qui fait la valeur de ce récit terrible, c'est aussi la lucidité du regard porté sur un Berlin tétanisé par la défaite. Et la plume de l'auteur anonyme rend admirablement ce mélange de dignité, de cynisme et d'humour qui lui a permis, sans doute, de survivre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 62 lecteurs

extrait

L'est est en feu. Autrement dit, les Russes ont déjà atteint la Braunauer Strasse.

Justement Braunau, là ou Adolf a vu le jour.

Ce qui me rappelle une des blagues de la cave :

"Dites, qu'est-ce qu'on aurait été bien si sa mère avait fait une fausse couche!"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Magnifique témoignage sur la condition des Berlinois lors de l'arrivée des Soviétiques en Allemagne. Des faits cruels sont dépeints (les viols, la lâcheté, la faim,...). L'écriture est dure, presque objective parfois, mais permet de rendre compte de la violence de cette période et de la mentalité qui régnait alors sur Berlin. Des personnes ont soupçonné ce témoignage d'être une propagande anti-communistes et selon eux, de nombreux faits sont exagérés. Or, nous savons aujourd'hui que tout cela s'est réellement passé. Il est important de lire ce livre car c'est une autre facette de la guerre qui nous est montrée. Bonne lecture !

Afficher en entier
Or

Formidablement bien écrit.

Poignant de la première à la dernière ligne.

Le témoignage de cette jeune allemande anonyme durant ses 3 mois de vie dans les conditions atroces de cette fin de guerre de 1945 particulièrement hostile m'a bouleversé.

Le récit est certes difficiles dans ses descriptions mais il est à la porté de tous au niveau de sa compréhension.

Avec des mots simples et efficaces, cette survivante nous livre un récit passionnant des comportements humains "dérangeants".

Elle nous parle d'atroces agressions perpétrées sans aucune culpabilité et aussi de ces petites mesquineries qui se déclenchent en milieu hostile.

Incontournable !

Nous permet de prendre conscience des atrocité subies par certaines pour survivre.

Afficher en entier
Diamant

« Viol : qu’est-ce que ça veut dire? Quand j’ai prononcé le mot pour la première fois, vendredi dans la cave, un frisson glacé m’a parcouru le dos. Et maintenant, je suis capable d’y penser, de l’écrire d’une main froide, je dis le mot tout haut pour m’habituer au son. Il évoque le pire, le comble, mais ça ne l’est pas. »

Un livre puissant, poignant. Calme sans être glacé. Cru sans plonger dans le pathos.

Merveilleusement bien écrit et traduit.

Indispensable.

Afficher en entier
Or

Mis à part le fait que j'ai eu beaucoup de mal à me concentrer sur l'histoire à cause du trop plein de détails qui se suivent et s'enchaînent sans répit; j'ai apprécié ce livre.

Cependant bien que l'auteur écrive d'une très agréable manière, ce n'est pas pour l'écriture que je l'ai apprécié, parce que, comme je l'ai dit, la lecture était difficile pour moi. Mais c'est surtout le fait de découvrir une toute nouvelle version de l'Histoire en ce qui me concerne, et souvent mal connue des autres: la vie misérable des Allemands au cœur des conflits à la fin de la guerre.

J'avais déjà lu un livre qui m'avait appris la vie pleine de règles, de restrictions et de contraintes des Allemands durant la guerre et sous le régime nazi. Mais ici, j'ai découvert la vie des Berlinois dans une ville détruite, bombardée, en proie à la disette, l'insalubrité, la bestialité de l'instinct de conservation des hommes et sous l'occupation des Russes qui pillaient ce qui restait et violaient les femmes.

Après tant de malheurs, Hitler et ses principes ont vite été oublié et même blâmé par les allemands.

Mais le principal intérêt de ce livre c'est quand même de découvrir la condition des femmes durant la guerre. Parce que quand tout vient à manquer et que plus rien ne fonctionne; quand elles sont humiliées et utilisées à longueur de journée, ce sont toujours elles qui s'échinent à maintenir un semblant de vie et d'espoir. Même si elles n'y croient pas forcément elles essaient toujours d'avancer. Et c'est ce qui m'a le plus marquée dans ce témoignage.

Afficher en entier
Argent

Le témoignage poignant d'une jeune femme qui relate le triste sort que subirent les femmes allemandes lors de la prise de Berlin par les troupes soviétiques.

Afficher en entier

Date de sortie

Une femme à Berlin : Journal 20 avril-22 juin 1945

  • France : 2006-11-09 - Poche (Français)

Activité récente

Aveelya l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-17T23:44:00+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 62
Commentaires 5
extraits 6
Evaluations 14
Note globale 8.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode