Livres
398 945
Comms
1 403 052
Membres
297 895

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une histoire des abeilles



Description ajoutée par x-Key 2017-06-30T12:28:09+02:00

Résumé

Un triptyque écologiste qui raconte l'amour filial à travers le destin des abeilles.

Angleterre, 1852. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Mais la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : décidé à impressionner son unique fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils s'est converti au végétarisme et rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée chaque jour un peu plus par l'inquiétante disparition des abeilles ?

Chine, 2098. L'Effondrement de 2045 a laissé la planète exsangue. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser les fleurs à la main. Pour son petit garçon, elle rêve de l'avenir réservé à l'infime élite. Seulement, un jour, Wei-Wen tombe dans le coma après s'être aventuré seul dans une forêt... Afin de comprendre ce qui est arrivé à son fils, Tao se plonge aux origines du plus grand désastre de l'humanité.

(Source : Presses de la Cité)

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

PAL
15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2017-11-14T14:47:28+01:00

Peu importaient la chair, le sang, les fluides corporels, les signaux nerveux, les pensées, les peurs et les rêves d'un simple individu. Ainsi que les rêves que j'avais nourris pour lui. Ce qui comptait, c'était que ces rêves deviennent réalisables. Et qu'ils soient partagés par nous tous.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par x-Key 2017-11-14T15:01:31+01:00
Or

Une histoire des abeilles nous entraîne dans le destin de ces merveilleux insectes à travers trois histoires de vie à différentes époques. Passé, présent et futur s’entremêlent dans les récits de William en 1852, George en 2007, Tao en 2098. De l’Angleterre à l’Amérique en passant par la Chine, le roman offre aux lecteurs un aperçu global de l’évolution des abeilles et de leur impact sur notre monde.

Le concept de l’histoire me plaît beaucoup, découvrir comment chaque personnage est intimement lié aux autres mais aussi au monde des abeilles rend l’histoire captivante. Le mélange des genres est très subtile, on tangue entre le roman contemporain, le roman historique et l’anticipation de façon très fluide. L’ambiance futuriste de 2098 est fascinante à découvrir. Si j’ai parfois regretté que les histoires ne soient pas plus approfondies (avec ses 400 pages, le roman reste assez court pour un triptyque), j’ai adoré me plonger dans chacun des récits des trois protagonistes. Je me suis attachée au côté rustre mais tendre de George, à la passion furieuse de William, à la détermination de Tao. Leurs forces, faiblesses et authenticité m’a touchée.

Le roman qui tient parfois du conte philosophique tout en amenant de réelles problématiques écologiques est vecteur d’un message très fort. Apporter toutes les craintes quant au futur de notre Terre en soulevant le cas des abeilles est un projet à la fois fantastique et effrayant. L’idée de Maja Lunde d’un monde sans abeilles a de quoi faire froid dans le dos.

Une histoire des abeilles est un triptyque écologique essentiel. Un roman important qui, à travers la fiction, percute les lecteurs avec un sujet très actuel et permettra sans doute de faire avancer un peu dans la conscience du besoin d’agir. À lire d’urgence !

https://libellulelivresque.wordpress.com/2017/11/14/une-histoire-des-abeilles-de-maja-lunde/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leane-Belaqua 2017-10-25T16:01:29+02:00
Argent

Une histoire des abeilles est constitué de trois histoires apparemment différentes mais qui ont pour fil conducteur les abeilles. Il y a William, commerçant du XIXème siècle, en proie à une profonde dépression depuis qu'il a dû abandonner sa carrière scientifique pour faire vivre sa grande famille. Il va découvrir l'apiculture, et c'est elle qui le sortira de la torpeur dans laquelle il est tombée. Il y a ensuite Georges, apiculteur des années 2000 qui rêve de voir son fils reprendre l'affaire familiale. Et enfin, il y a Tao, femme de la fin du 21ème siècle, vivant dans un monde totalement dépourvu d'abeilles, dans lequel la pollinisation doit être faite à la main par des employés extrêmement pauvres.

L'histoire de William m'a perturbée car je ne voyais pas trop ce qu'elle avait à voir avec le propos général. De plus, je n'ai pas réussi à développer d'empathie pour ce personnage. Je ne suis entrée dans cette histoire qu'une fois Charlotte, fille de William, intervenue. Je pense que le décalage entre la place des femmes en ce temps et le personnage fort de Tao est trop grand. William y apparaît simplement pitoyable, obnubilé par un fils qui ne se préoccupe pas de lui. L'apparition de Charlotte est une bouffée d'air dans ce destin. J'aime ce qu'elle devient et ce qu'on apprend ensuite sur elle.

L'histoire de Georges m'a laissée assez perplexe. Il s'agit d'un père bourru qui ne rêve que de voir son fils reprendre l'affaire familiale, avec des ruches fabriquées sur mesure d'après un modèle ancestral. Ce fils cependant rêve d'autres horizons, ce que son père refuse d'entendre. Si j'ai été touchée par la volonté du père de faire vivre un héritage familial, son comportement envers sa femme et son fils m'ont profondément agacée tout au long de l'histoire. La tragédie qui frappe son activité n'a pas su m'émouvoir non plus... Il a manqué un petit quelque chose pour me rendre Georges un peu sympathique, il a manqué un petit truc pour que son fils trouve grâce à mes yeux.

L'univers de Tao est celui qui m'a le plus passionnée. Il est un de ceux qui nous attend si les abeilles viennent à disparaître. Il est effrayant et terriblement crédible. Tao est touchante dans la lutte qu'elle mène à chaque instant. Elle veut que son fils soit très intelligent afin qu'il échappe aux champs. Lorsqu'il est victime d'un malaise et qu'on le lui enlève sans explications, elle part à Beijing pour le retrouver et découvrir ce qui lui est arrivé. Sa quête est passionnante. On la voit sous tous les angles. Accablée, déterminée, faible, forte, mais toujours terriblement courageuse et fidèle à ses convictions. Au final, cette simple employée, pollinisatrice manuelle, s'avère être la clé de l'avenir de l'humanité.

A la façon de La tresse, ces trois destins ont beaucoup plus en commun qu'on ne pourrait le croire. Ils ne se mêlent pas vraiment, ne sont pas parallèles. Ils sont sur la ligne de l'horizon, se suivant à travers le temps, les actions des premiers influant sur la vie des derniers une fois la civilisation que l'on connaît mise à mal par la disparition des abeilles qui passionnaient William et Georges.

J'ai été vraiment surprise par le lien ultime entre ces trois vies que l'on suit sur près de 400 pages. Car il y a plus que l'amour filial et la passion pour les abeilles. William apporte un espoir à l'humanité avec ce qui a causé son désespoir, la vie de Georges permet à son fils de prendre du recul sur le rapport vicié de l'homme à la nature, ce qui donne à Tao les clés pour finalement, peut-être, rendre l'accident de son fils utile au monde. Ces trois destins, si différents soient-ils, s'unissent finalement d'une façon presque logique.

Mais l'essentiel de Une histoire des abeilles selon moi réside dans le message que Maja Lunde nous envoie. L'écologie est un sujet dont l'importance ne saurait être minimisée que par les avares obnubilés par leur propre profit immédiat. Je ne suis pas très au fait des explications détaillées mais je sais que les abeilles sont essentielles à la vie que nous connaissons. A travers ce roman, Maja Lunde semble vouloir nous sensibiliser au sort de ces insectes, tout en nous alertant sur le rapport des humains à la nature.

Conclusion : ♥♥♥♥ Je n'ai pas réussi à vraiment accrocher au destin de Georges et j'ai eu du mal à apprécier celui de William, mais Maja Lunde a su, grâce à une écriture intelligente et au personnage de Tao, me garder dans son univers tout au long de ces 400 pages. Je referme ce roman avec de nouvelles réflexions sur l'avenir écologique de l'humanité et de la terre, en imaginant Tao dans sa nouvelle vie.

http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/10/roman-une-histoire-des-abeilles-m.lunde.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par musea_uranie 2017-10-16T18:43:10+02:00
Or

Un livre qui soulève beaucoup de questions quant à notre avenir, et qui aura eu le mérite de me faire voir les choses différemment. Une belle écriture et des personnages intéressant. A lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par M-a_n_o-n 2017-10-16T17:58:27+02:00
Or

C'est le genre de roman où il ne se passe pas grand chose mais où on a l'impression d'apprendre beaucoup. Chacune des trois histoires a son importance pour nous faire passer un message. Un message sur l'importance que peut avoir d'aussi petites bêtes que les abeilles.

En aucun cas, le ton est moralisateur, c'est plutôt une constatation du monde dans lequel on vit. Rien n'est vraiment écrit noir sur blanc, on réfléchit de nous-même à partir de ce que l'auteur nous donne.

Comme j'ai souvent un faible pour l'anticipation, j'ai préféré l'histoire qui se passe dans le futur, c'est celle que j'ai trouvé la plus touchante. Le fait aussi de mettre à chaque fois en avant, le lien qui unit les parents et les enfants rajoute de le profondeur au roman. On sent l'importance de la transmission des savoirs qu'un père ou une mère veut transmettre à son enfant.

La fin est juste parfaite car j'ai pu refermer mon livre avec le sourire. Je sais déjà que je vais suivre avec attention les prochaines sorties de l'auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par heleniah 2017-08-29T20:58:04+02:00
Or

Merci à Babelio et Les Presses de la Cité pour ce roman de la rentrée littéraire 2017 !

En Angleterre, au milieu du XIXe siècle, William est en pleine dépression. Ayant réalisé que sa vie de famille (avec 8 enfants) et de petit commerçant l’ont éloigné de ses rêves, il refuse de quitter le lit. Jusqu’à ce que son fils viennent enfin le voir et lui apporte un livre sur l’apiculture, réveillant sa passion pour les insectes. Il fera alors tout pour impressionner son fils.

En 2007, aux USA, George est apiculteur, issu d’une longue tradition familiale. Pourtant, des rumeurs inquiétantes se propagent de mort subites d’essaim complet d’abeille, ravageant les ruches. De plus, son fils lui apprend qu’il souhaite devenir écrivain et ne pas reprendre la tradition.

En 2098, en Chine, les insectes, et surtout les abeilles, ont totalement disparu. Pour survivre, les humains doivent polliniser à la main des champs gigantesques d’arbres fruitiers. Mais Tao espère pouvoir épargner ce destin de dur labeur à son fils. Pourtant, un accident arrive qui remettra tout en question.

Les voix des trois narrateurs se succèdent en chapitres courts et dynamiques. Même si le rapport aux abeilles est au début plus ou moins longtemps, leur incidence est au moins sous-jacente et permet de voir la façon dont le monde a dû faire face à leur disparition, dressant un tableau plutôt effrayant.

William, le premier personnage est peut-être celui que j’ai le moins apprécié des trois, puisqu’il fait passer avant tout son unique fils (classique pour l’époque), alors que ses filles ne font que graviter autour de lui, sauf évidemment Charlotte dont il ne remarque pas l’importance. Malgré son caractère orgueilleux et un peu vaniteux, malgré ses échecs répétés; on finit par s’attacher à lui.

Georges quant à lui est bourru, mais il est vite attachant. Encore une fois, c’est son fils (unique pour le coup) qui est son moteur et celui-ci, du point de vue de son père, reste mystérieux, assez flemmard en apparence et malheureusement pas intéressé par les bonnes choses.

Tao a elle aussi un fils. Mais s’il passe avant tout pour elle aussi, on est plus rapidement touché par son attitude, parce qu’au début c’est pour lui assurer un meilleur avenir, puis tout simplement sa souffrance au moment de l’accident, et non l’envie de transmettre un patrimoine. Si les deux sont également compréhensible, l’amour maternel est fort bien exprimé et on ne peut que souffrir avec elle.

Ce roman est donc très prenant. Le sujet fort intéressant et d’actualité, puisque la vie de misère de Tao pourrait se rapprocher de celle que nous aurons si les abeilles continuent à disparaître ainsi. Même si la fin est un douce-amère et se traîne un peu plus, j’ai été accrochée par les chapitres dynamiques, les coupures et le suspens bien mené, l’humanité des personnages et la conscience qu’il s’agit d’un problème actuel.

Un bon roman, que je vous conseille très vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camille2159 2017-08-17T10:17:09+02:00
Diamant

Mon coup de cœur de la rentrée littéraire 2017

Ce livre montre comment trois familles d'époques différentes peuvent être liées par un même quotidien : celui des abeilles. Trois familles qui appartiennent à la ruche immense de l'humanité. Que pourrait devenir le monde sans abeilles ? Maja Lunde propose Une histoire des abeilles comme une possible destinée vers laquelle nous nous dirigeons.

À travers un message écologique, Maja Lunde décrit aussi des familles, qui malgré deux siècles d'écart, semblent toujours être un nid de tension.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Une histoire des abeilles" est sorti 2017-08-17T00:00:00+02:00
background Layer 1 17 Août

Date de sortie

Une histoire des abeilles

  • France : 2017-08-17 (Français)

Activité récente

x-Key le place en liste or
2017-10-27T19:02:45+02:00

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 6
Extraits 10
Evaluations 8
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Bienes historie - Norvegien