Livres
523 579
Membres
541 325

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Si je te tirais dessus, lui lança Wax, personne ne me le reprocherait. Les gens diraient sans doute : « La vache, comment tu as tenu si longtemps ? Moi, je l'aurais fait depuis des années. » Et ensuite ils m'offriraient une pinte.

Afficher en entier

— Un plan ? demanda Marasi.

— Eviter d'clamser.

— Rien de plus détaillé ?

— Eviter d'clamser... aujourd'hui ?

Afficher en entier

- Elle part du principe, dit Wax, que notre façon de mener les enquête n'est pas déjà du genre "boum-boum tchac-tchac" en temps normal.

- Pour être honnête, le contra Wayne, c'est généralement plutôt "pan-pan couic-couic".

Afficher en entier

- Je suis désolée de constater que vous n’avez pas amené votre associé, reprit Kelesina.

- Wayne ? sursauta Wax, sincèrement incrédule.

- Oui. J’ai reçu des lettres d’amis d’Elendel à son sujet. Il semble tellement haut en couleur!

- C’est une façon de voir les choses, réfléchit Wax. Pardonnez-moi, lady Kelesina, mais je préfèrerais encore amener mon cheval à une fête. Il se comporte mieux.

Afficher en entier

- Des voleurs? demanda Steris. Franchement, lord Waxillium, faut-il toujours que vous emmeniez vos passe-temps partout où nous allons?

Afficher en entier

- Allez-y, dit Marasi. Faites ce que vous faites le mieux, Waxillium Ladrian.

- C’est-à-dire? Tout casser?

- Tout casser acquiesça Marasi, mais avec du style.

Il sourit, puis but le contenu du flacon de métaux.

Afficher en entier

Marasi à Wayne:

- Est-ce que ça vous dérange parfois, Wayne, d’être dans son ombre?

- Qui ça ? Wax? D’accord, il a pris du poids, mais il est quand même pas si gros que ça?

Afficher en entier

VenDell à Wayne:

- Jolie fleur, dit le kandra. Je pourrai avoir votre squelette quand vous serez mort?

- Mais...

- Vous êtes Sang-neuf, c’est bien ça? Capable de guérir de vous-même? Les os de Sang-neuf sont souvent très intéressants car le temps que vous passez à être faible et malades crée des singularités dans vos articulations et vos os qui peuvent être très spécifiques. J’adorerai avoir votre squelette. Si vous n’y voyez pas d’objection.

Interloqué par la requête, Wayne s’immobilisa net. Puis il le dépassa en courant et s’engouffra dans la pièce où Wax et Steris s’entretenaient.

- Wax, se plaignit-il, doigt tendu, le type immortel recommence à dire des trucs flippants.

Afficher en entier

Wax étudia le kandra.

- Vous essayez de m’atteindre par des moyens détournés, n’est-ce pas?

- Regardez qui est en train de prendre la grosse tête, lança MeLaan depuis son fauteuil.

- Il l’a toujours eue, affirma Wayne en cassant une noix. C’est la cervelle qui gonfle à force de trop réfléchir.

- ça vous paraît si ridicule, s’insurgea Marasi, qu’ils puissent réellement vouloir mon aide?

- Désolé, ce n’est pas ce que voulais dire, la calma Wax en se tournant vers elle.

- Dans ce cas , qu’est-ce que vous vouliez dire?

Wax soupira.

- Je ne sais pas, Marasi. La journée a été longue. Je me suis fait tirer dessus, renverser un château d’eau sur la tête et j’ai vu mon mariage annulé. Et maintenant, voilà que Wayne fait tomber des coques de noix brisées sur mon fauteuil. Franchement, je crois que j’ai simplement besoin d’une verre.

Afficher en entier

La Guerrière Ascendante était là, installée parmi les tombes des pauvres et des oubliés. Contrairement à la statue de Kelsier, qui dominait ceux qui passaient sous son regard, celle-ci semblait sur le point de prendre son envol, une jambe levée, les yeux tournés vers le ciel.

— Pendant des années, je voulais être à votre place, murmura Marasi. Comme toutes les filles, j'imagine. Qui n'en aurait pas envie après avoir entendu les histoires ?

Elle était même allée jusqu'à rejoindre un club de tir pour dames après s'être dit que, si elle ne pouvait pas déplacer des bout de métal par des Poussées, un pistolet en serait le plus proche équivalent à sa portée.

— Avez vous jamais manqué de confiance en vous ? poursuivit Marasi. Ou avez-vous toujours su quoi faire ? Étiez-vous parfois jalouse ? Effrayée ? En colère ?

Si Vin avait un jour été une personne ordinaire, les récits et les chants l'avaient oublié. Ils la désignaient comme la guerrière Ascendante, la femme qui avait tué le Seigneur Maître. Une Fille-des-brumes et une légende qui avait porté le monde lui-même sur ses bras pendant qu'Harmonie se préparait pour la divinité. Elle avait été capable de tuer d'un regard, de soutirer des secrets immémoriaux, de combattre à elle seule des armées de koloss enragés.

Extraordinaire en tout point. C'était sans doute une bonne chose car, autrement, le monde n'aurait jamais survécu à la Guerre des Cendres. Mais nom des rouilles... elle laissait une sacrée réputation que les autres ne pouvaient qu'aspirer à égaler.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode