Livres
454 984
Membres
404 025

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Une longue impatience



Description ajoutée par Elo971 2017-11-07T22:00:59+01:00

Résumé

Ce soir-là, Louis, seize ans, n’est pas rentré à la maison. Anne, sa mère, dans ce village de Bretagne, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, voit sa vie dévorée par l’attente, par l’absence qui questionne la vie du couple et redessine celle de toute la famille.

Chaque jour, aux bords de la folie, aux limites de la douleur, Anne attend le bateau qui lui ramènera son fils. Pour survivre, elle lui écrit la fête insensée qu’elle offrira pour son retour. Telle une tragédie implacable, l’histoire se resserre sur un amour maternel infini.

Avec Une longue impatience, Gaëlle Josse signe un roman d’une grande retenue et d’une humanité rare, et un bouleversant portrait de femme, secrète, généreuse et fière. Anne incarne toutes les mères qui tiennent debout contre vents et marées.

« C’est une nuit interminable. En mer le vent s’est levé, il secoue les volets jusqu’ici, il mugit sous les portes, on croirait entendre une voix humaine, une longue plainte, et je m’efforce de ne pas penser aux vieilles légendes de mer de mon enfance, qui me font encore frémir. Je suis seule, au milieu de la nuit, au milieu du vent. Je devine que désormais, ce sera chaque jour tempête. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 24 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MiLn 2018-05-18T15:16:53+02:00

Je m'invente des ancres pour rester amarrée à la vie, pour ne pas être emportée par le vent mauvais, je m'invente des poids pour tenir au sol et ne pas m'envoler, pour ne pas fondre, me dissoudre, je m'y accroche pour repousser le prénom qui cogne à mes tempes, à mon cœur, à tout mon corps, pour tenir à distance ce halo d'ombre qu'il agite autour de moi. J'invente tout ça pour me protéger de la houle qui arrive en traître, de côté, qui donne de la gîte à ma pauvre embarcation. Et ma tête tourne, ivre de tant d'absence.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par KwoL25 2019-03-23T00:33:39+01:00
Lu aussi

Le récit d'une mère qui attend désespérément le retour de son fils sans lequel elle ne peut tout simplement pas vivre. L'écriture est juste, on ressent son mal-être et on referme ce livre emplis d'une grande tristesse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-21T23:51:20+01:00
Or

En refermant ce livre, une lectrice que j’apprécie beaucoup a écrit « ne me secouez pas, je suis pleine de larmes… » Je reprends volontiers à mon compte, cette belle image. Qui n’a pas dans son entourage immédiat un(des) être(s) particulièrement cher(s) et fragile(s) pour qui, chaque jour on craint le pire ? On voit là, souffrir et peu à peu sombrer dans la folie, une mère, dont le fils est parti et dont elle attend un retour improbable. Une mère dont le fils a fui un foyer qui n’est plus le sien. Dont le fils a pris la mer pour s’éloigner à jamais d’une famille où il n’a plus sa place.

Quand l’émotion étreint, il est difficile de rendre compte d’une lecture. J’ai sans doute trop attendu pour écrire ces lignes que j’aurais dû rédiger à chaud.

Gaëlle Josse décrit avec justesse, poésie et sensibilité, comme cette séance de coucher de ses deux jeunes enfants :

« C’est le temps des mots secrets, ceux qui permettent de dénouer la journée, de la reposer dans ses plis avant de de la laisser s’enfuir, se dissoudre, c’est le temps d’apprivoiser la nuit, c’est le temps des mots sans lesquels le sommeil ne viendrait pas. Je plonge le visage dans la tiédeur des cous, des oreilles, des bras qui veulent me retenir… »

Malgré l’absence de son aîné qu’elle cherche partout mais que personne n’a vu

« Chaque jour est comme une pierre jetée d’une falaise, qui tombe avec un bruit mat et s’immobilise dans l’oubli ».

Elle apprend son embarquement. Désespérée, elle écrit à son fils via la Compagnie Maritime, espérant une réponse, un mot, une photo

« Dans ton visage d’homme, je rechercherais mon fils ». Inlassablement elle parcourt la grève et guette l’horizon dans l’espoir du retour de son bateau

« Je ne suis qu’une coureuse de lande, une escaladeuse de rochers… »

Mais comment survivre à la disparition de l’être le plus cher, un fils, disparition d’autant plus terrible qu’elle est volontaire et que cet enfant que l’on chérit, vit quelque part et refuse de donner un signe…

« Je m’invente des ancres pour rester amarrée à la vie, pour ne pas être emportée par le vent mauvais, je m’invente des poids pour tenir au sol et ne pas m’envoler, pour ne pas fondre, me dissoudre, me perdre ».

Gaëlle Josse nous brosse le portrait d’une mère de marin, en Bretagne, qui tremble pour son fils mais ce pourrait être ailleurs, partout où des femmes attendent ceux qui partent, partout où des mères ont peur pour leur enfant. Et quelle plume, Madame Josse ! Son texte sert merveilleusement l’explosion de sentiments qu’elle fait naitre et le grand-père que je suis, hanté en permanence par l’image de son petit-fils (pratiquement de l’âge du fugitif), est plein de compassion pour cette mère poussée, peu à peu, aux portes de la folie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Biibette 2018-09-11T10:18:52+02:00
Argent

Un roman qui raconte le couple mère-fils quand il est séparé. Un roman d'une tristesse redoutable sur l'attente et sur la force de l'espoir. Un roman d'une beauté indicible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiLn 2018-07-07T18:26:31+02:00
Diamant

Un roman merveilleux sur le désespoir d'une mère à la disparition subite de son fils qui s'est embarqué sur un navire comme matelot sans prévenir personne après une dispute avec son beau-père...C'est très beau...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2018-02-21T07:35:36+01:00
Lu aussi

Bonjour les lecteurs..

Voici le petit dernier de Gaëlle Josse, conseillé par Denis Arnoud, et c'est un véritable coup de cœur. Je me suis régalée!!

L'histoire se passe dans les années 50.

Anne veuve d'un pêcheur disparu en mer durant la guerre, a élevé seule son fils Louis jusqu'au moment ou elle a épousé en seconde noce le pharmacien du village, Etienne, et lui a donné deux enfants.

Très vite les relations entre Louis et Etienne se dégradent.

Après une humiliation de trop, Louis part

Louis s'engage comme matelot

Anne va passer le reste de sa vie à l'attendre ....

Quel magnifique portrait de femme!

J'ai accompagné Anne tout au long de ces pages.. j'ai espéré avec elle, souffert avec elle.

Anne m'a bouleversée!

Une magnifique histoire d'amour maternel.

Décidément la plume de Gaëlle Josse ne cesse de me surprendre

( A lire également " les heures silencieuses " )

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Une longue impatience" est sorti 2019-02-13T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 13 Février

Dates de sortie

Une longue impatience

  • France : 2018-01-04 (Français)
  • France : 2019-02-13 - Poche (Français)
  • Suisse : 2018-01-04 (Français)

Activité récente

Trini l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-12T02:28:37+01:00
Phil_33 l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-19T15:03:55+01:00

Les chiffres

Lecteurs 24
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 10
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode