Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de UneFee : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Amours d'enfer Amours d'enfer
Melissa Marr    Scott Westerfeld    Laurie Faria Stolarz    Justine Larbalestier    Gabrielle Zevin   
Bien sombre
Voilà quelque histoire d'amour ou il n'y a aucun " ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants " a la place elles sont irréelle ou impossible. Quelques histoires m'ont laissé un gout assez amer surtout la dernière. Cela dit, ce livre vaut la peine d'être lu j'ai passé un excellent moment

par thavany
Le garçon qui dessinait des soleils noirs Le garçon qui dessinait des soleils noirs
Jérôme Attal   
Basile est un jeune homme happé et tourmenté par la musique rock.
Très vite, il s'aperçoit que son succès, ses concerts et ses chansons, ne parviennent pas à lui offrir un sentiment de plénitude et de sécurité. En amour, il ne rencontre que des êtres fugaces et volcaniques, alors qu'il rêverait volontiers d'une fille qui se dresse sur la pointe des pieds pour atteindre le bonheur. Pour qui chante réellement Basile? Le public dilettante? La belle et insaisissable Anika? A travers des rencontres et une histoire d'amour rêvée, ce roman relate les tentatives de trouver quelqu'un ou une direction en qui croire dans un monde qui s'incarne, indifférent et frivole, à mesure qu'il se dévoile.
C'est aussi le roman des fins d'adolescences, des amours qui se perdent, des amitiés qui s'égrènent, à mesure que Paris défile sous nos pas. Et s'il fallait dire encore un mot pour vous présenter Basile, j'ajouterais que très tôt déjà, en maternelle et primaire, il avait pris l'habitude de représenter sur ses dessins d'enfant le soleil de couleur noire.

par saltanis
Tout Ce Qui Compte Tout Ce Qui Compte
Claire Lebreton   
Qu'est ce que l'acteur Nathaniel Buzolic (The Originals et Vampire Diaries) et la chanteuse Birdy viennent faire sur une couverture de roman ?!

par Avalon
Infinite ∞ Love, Tome 1 : Nos infinis chaos Infinite ∞ Love, Tome 1 : Nos infinis chaos
Alfreda Enwy   
Je crois que c'était pas le bon moment pour moi en lisant ce livre. pourtant je suis une adepte des romances, les clichés ne me dérangent pas plus que ça, le probleme c'est que quand c'est une histoire clichée il faut au moins que je m'attache aux personnages et sur ce coup-ci ça ne l'a pas fait.

En soit l'histoire est sympathique, sur fond de drame, un passé lourd, Nate et Kyle étaient mignon ensemble et la relation tissé entre Nate et Dylan était attendrissante mais. parce qu'il y a un mais. je n'ai réussi a m'attacher a personne.

Bizarrement, là ou j'aurais du me sentir émue par Dylan et son histoire personnellement j'ai ressenti qu'une volonté de faire un crescendo d'apitoiement et de drame, j'avais peut-être pas le bon état d'esprit ? ou alors la plume d'Alfreda Enwy ne m'a pas transporté mais plus je lisais plus je trouvais que c'était abusé cette façon de dire que Dylan se battait pour vivre mais au final chaque ligne parlait de "je ne peux pas me lacher, je peux pas l'aimer, je suis pas bien pour eux, je veux pas de ça etc." je comprend bien que son passif est lourd et handicapant pour ses relations amoureuse mais c'était amené de façon trop lourde pour que ça me paraisse touchant ou crédible surtout quand on voit que dès sa première rencontre avec Nate c'est le niagara dans la petite culotte d'un seul coup d'un seul. alors qu'honnetement, vu leur rencontre et sa méfiance naturelle j'ai pas compris qu'elle soit pas en train de flipper
[spoiler]il fait nuit, elle flippe en sortant mais une fois dans la laverie, un mec tatoué de partout débarque, ils sont que deux dans la pièce mais elle remarque uniquement ses jolis muscles et ses fossette trop sexy ? [/spoiler]

pour moi y avait des incohérences dans le récit, un peu comme le drame final que j'ai trouvé très étrange [spoiler]dylan est une femme blessée par les hommes, Nate préfère retourner avec Gina plusieurs semaines et il parle a peine de ce qu'il s'est passé pendant ces semaines-là ? étrange.[/spoiler]

Infinite love c'est clairement une romance qui se veut dramatique mais qui ne m'a pas bouleversé plus que ça. même s'il y avait des passages vraiment mignon (kyle est un amour) et une relation douce et intense j'ai pas forcément été transporté par cette histoire.

par sorello
Trouver les mots Trouver les mots
Julie Buxbaum   
Je suis toujours émerveillé de voir comment certain auteur arrive à nous transporter grâce au pouvoir des mots. Lorsque j’ai découvert Julie Buxbaum, l’histoire de Trois de tes secrets avait réussi à me toucher, l’intégralité de ce roman m’avait captivé et quand une auteure parvient à atteindre la corde sensible, il est inconcevable de ne pas se jeter sur son prochain roman, que ce soit pour retrouver une plume qu’on apprécie ou simplement pour vérifier que la magie opère toujours. J’étais loin d’imaginer que la douceur de ce roman et la tendresse de cette rencontre, réussirait à m’atteindre de nouveau et c’est sans appel mon cœur bat la chamade.

On se met dans le bain assez rapidement et on comprend facilement que le thème abordé ne va pas être de tout repos. David a une singularité et cette différence n’en fait pas quelqu’un de très populaire. Alors lorsque Kit Lowell s’assoit à sa table de cantine, le quotidien du jeune homme s’en trouve bouleverser. Contraint à la solitude David n’est pas forcément très habile pour se faire des amis, mais malgré ça il est conscient que cette opportunité ne se reproduira jamais et les quelques mots qu’il va prononcer vont atteindre profondément Kit. Depuis le décès de son père, tout le monde marche sur des œufs et le fossé se creuse entre elle et ses amies. En posant son plateau sur la table de David, elle n’aspirait qu’à un besoin de solitude et authenticité de ce personnage vont l’atteindre profondément. Ensemble ils vont créer un lien fort, qui va profondément les aider.

David est un personnage absolument craquant, la singularité et sa manière d’analyser ce qui l’entoure m’a touché. Ses camarades savent qu’il existe, mais sa discrétion au fil des ans a finis par faire oublier sa présence aux élèves. Un casque vissé sur les oreilles et le monde autour s’efface, David s’est construit sa bulle et sa routine lui convient parfaitement. Très entouré par sa famille il ne s’est jamais vraiment senti seul et malgré que sa seule amie soit sa sœur, alors lorsque Kit s’installer à sa table c’est le bouleversement car assez improbable. Il y a un contraste assez intéressant dans sa manière d’interagir, il donne l’impression d’être assez froid et les mots qui sortent de sa bouche sont d’une sincérité déconcertante, mais à côté de ça ses émotions sont en ébullition et il cherche la meilleure manière d’interagir en essayant de contrôler la manière dont les mots sortent pour ne pas blesser.

Kit était heureuse de sa vie avant, mais depuis le décès de son père elle n’a plus goût à rien et malgré le soutien de ses amis, la vie ne reprend pas son cours pour elle. Personne ne comprend pourquoi elle s’isole, mais faire semblant lui est devenu impossible. S’asseoir à une autre table peut sembler assez radicale, mais ça semble être la meilleure solution pour déjeuner en toute tranquillité. Elle pensait que la table de David serait calme, mais le jeune homme est sincère, tout ce que les autres ne sont pas. Elle est à un stade de sa vie où elle a besoin qu’on soit authentique avec elle et il va trouver les mots justes pour exprimer ce que personne n’ose dire.

La complicité naissante entre David et Kit m’a fait craquer, David comprend comme personne ce que vit Kit et son absence de filtre est une vraie bouffée d’air frais. Au premier abord, leur amitié semble inattendue, mais au fil des pages c’est comme une évidence. On aborde des thèmes émouvants tels que le deuil ou la différence et ce dernier sujet est traité avec authenticité, on est plongé dans la tête de nos héros, tous les deux à un tournant de leur vie et la manière dont leurs émotions sont retranscrites rend l’histoire encore plus bouleversante. Une très belle leçon de vie qui fait réfléchir sur la société et en même temps apporte une réponse aux préjugés.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-4ch

par Luxnbooks
Forever you, tome 1 Forever you, tome 1
Rose M. Becker   
[JENNI] : https://wp.me/p6618l-doh

Un coup de cœur livresque !

Comme le dit si bien Rose M. Becker ce livre parlera à chaque femme ! Tout simplement parce que on se sent proche des personnages de ce roman, mais aussi parce qu’elle parvient avec brio à nous replonger en enfance durant nos années lycée où commérages et faux-semblants vont bon train !

J’admire la qualité et la finesse de la plume de cette auteure, parce qu’à coup sûr elle nous fait vivre un véritable tremplin émotionnel… Avec ‘Forever you’ – Saison 1, on assiste à la naissance d’une relation charnelle, abrupte, délicieuse, dans un contexte dévastateur dramatique et dangereux…



Le résumé apporte déjà toutes les informations nécessaires pour présenter l’histoire et les personnages : « Je suis une menteuse. Et je suis en danger. Non, en fait, nous le sommes tous… » L’intrigue est mystérieuse est on adore parce que plus on avance dans le récit plus on cherche à cerner les personnages pour être dans leur tête afin d’avoir leurs ressentis sur la situation actuelle à laquelle ils sont tous confrontés.

J’ai adoré le travail effectué autour du personnage de Noam. Sa personnalité est indéchiffrable ! Il offre un visage hermétique, au point qu’il est impossible de savoir ce qu’il pense ou ressent. Il discerne seulement un rictus de rage au coin des lèvres et semble en permanence sur le point d’imploser. Très intelligent, il est le meilleur dans toutes les matières sans avoir à cravacher. Il adopte une attitude rebelle en arrivant à chaque fois les mains dans les poches, se montre insolent avec les professeurs, est inaccessible face aux autres élèves et il est inutile de préciser que toutes les filles sont folles de lui…. Enfin toutes, sauf Grace… Du moins c’est ce qu’elle cherche à se convaincre, parce qu’il suffit d’un simple échange de regard entre eux pour que le temps s’arrête et pour qu’elle soit transpercée ! Il lui transmet son indignation, sa révolte, sa douleur… Elle voudrait l’aider et même lui sourire, mais ce garçon l’inquiète et l’effraie autant qu’il l’attire finalement…

Le personnage de Grace est énigmatique parce qu’elle surjoue un rôle dans son quotidien d’étudiante en mettant un masque pour se fondre parmi les riches héritiers du bahut. Elle s’affirme avec aplomb pour se transformer en l’un d’eux, en leur faisant croire qu’elle fait partie du sérail, pour être intégrée dans leurs rangs… sans qu’on la discerne véritablement, quitte à se renier elle-même. Pourtant alors qu’on déteste ce côté superficiel d’elle, l’auteure prend soin de révéler une autre facette de l’héroïne, la rendant plus attachante et touchante. Elle n’a pas un mauvais fond, bien au contraire et c’est justement son amour entier pour ses proches et sa détermination à travailler comme une forcenée qui la rendent étonnante et admirable. Mais dommage qu’elle se sente obligée d’en faire des tonnes pour rentrer dans le moule et être appréciée… Seul Noam parvient à lire en elle avec une facilité déconcertante. Finalement, tous deux sont bien plus similaires qu’ils ne semblent le croire…



J’ai plus qu’adoré ma lecture !

Nous avons donc de nombreux secrets/mensonges, une soudaine disparition, beaucoup de mystères et d’interrogations puisque Rose M. Becker nous entraîne dans un véritable remue-ménage à n’en plus finir au point que ça devient sombre, inquiétant, voire même malsain. Il y’a des ragots croustillants pour tous les goûts ! Il est clair que la curiosité l’emporte, et on ne peut qu’apprécier la fluidité de la plume de l’auteure et son espièglerie pour nous offrir des moments culottés, taquins et très plaisants !

Replié derrière des barricades et couvert d’une armure hérissée de piquants, destinée à décourager tous ceux qui voudraient s’approcher de lui, Noam m’aura par-dessus tout profondément touchée et affectée. On ressent sa peine et on partage sa souffrance ainsi que son inquiétude. Comment aller de l’avant lorsque l’on se retrouve dans une telle impasse ? C’est justement sur cela que l’auteure va mettre le doigt pour en faire une leçon de vie, sur la nécessité de rebondir et d’aller de l’avant malgré les épreuves de la vie. En prenant de la hauteur pour analyser et comprendre la situation on s’aperçoit qu’il y’a du soutien, beaucoup d’empathie, mais aussi la patience et la détermination de relever les manches et de se battre pour se relever de chaque épreuve.

Cette auteure est incroyable parce que dans chacun de ses tomes je suis happée par l’histoire qu’elle nous livre en m’y accrochant comme à une bouée de sauvetage tellement le suspense vous tient en haleine. Ici, non seulement on est plongé dans une ambiance à la « Pretty Little Liars » et à la « Gossip Girl » (Je suis fan de ces séries américaines et pour celles qui connaissent, je suis convaincue que vous ferez le lien ^^), mais c’est surtout le fait d’avancer dans ce véritable remue-ménage à la recherche des moindres indices qu’on dévore chaque chapitre pour en savoir un peu plus à chaque fois !

Je n’ai qu’une envie : poursuivre cette histoire au plus vite ! Cette première saison est pour ma part un roman totalement addictif que l’on apprécie à sa juste valeur !
50 jours avant mon suicide 50 jours avant mon suicide
Stace Kramer   
J'en attendait beaucoup trop de ce livre et j'ai été horriblement déçue!!!
Je ne sais pas par ou commencer tellement le livre est bourré de défauts (ce n'est que mon avis bien évidemment)

Les personnages : les uns les autres plus stéréotypés que jamais (fille populaire, sportif, l'intello à lunette, le groupe de musique ... et j'en passe)
L'héroine est insupportable, au fil du livre elle devient comme sa meilleure amie Tether mais en pire : "je suis trop rebelle et je ne sais pas ce que je veux ouin ouin"
Justement Gloria ( l'héroine) ne sait jamais ce qu'elle veut, se plaint à longueur de journée, est naive comme jamais, ne sait pas ce qu'elle veut, part toujours dans les extrêmes, fait pleins de reproches à ses proches mais ne veut pas chercher pourquoi ceux-ci sont durs avec elle

Bien sur vous devez vous dire que je suis dure mais j'ai vraiment essayer d'aimer ce livre
La situation familiale de Gloria n'est pas facile certes et j'ai essayer d'être indulgente mais elle était bien trop pénible
L'histoire va dans tout les sens et les actions et la tournure sont très prévisibles ou sont beaucoup trop "grosses" à mon goût
Il me restait encore 100 pages avant la fin du livre, je n'en pouvais plus alors j'ai décider de survoler les pages et le peu de ce que j'ai vu ne m'a pas fait regretter de ne pas y porter plus d'attention
Finalement j'ai décider de lire le dernier chapitre , le chapitre révélateur
En commençant ce livre j'appréhendais comment l'auteur aborderait le sujet assez tabou du suicide et je n'ai pas aimer la manière dont l'auteur l'a tourner ; pour moi l'héroine n'est juste qu'une capricieuse qui cherche à faire son intéressante et non une personne qui se sent vraiment mal.
ET LA FIN
[spoiler]Je trouve que l'idée de faire croire à un faux suicide gâche complètement la "crédibilité" et le sérieux de ce sujet[/spoiler]
Bref. vu le prix et le nombre de pages de ce livre, je vous recommande de passer votre chemin, vous allez perdre du temps et de l'argent

par -Chloe-C
Quatre filles et un jean Quatre filles et un jean
Ann Brashares   
Contrairement à ce qu'on pourrait croire, cette série n'est pas le plat et mièvre récit des histoires de coeurs de quatre ados. Non, c'est bien plus profond et intéressant que ça, et c'est pourquoi ce livre a de quoi plaire à la fois aux amateurs (bon d'accord, peut-être plus amatrices, mais pas que) d'histoire d'amour et aux autres. Tous les personnages qu'on découvre ont leur caractère, ce qui les rend très attachants et réalistes, et c'est un vrai plaisir de les voir se confronter pour évoluer.

Se lit sans faim !
Un jour inoubliable Un jour inoubliable
Stephanie Kate Strohm   
À San Anselmo, personne ne connaît Angelica. Et celle-ci est bien décidée à y remédier en écrivant dans le journal du lycée.

Mais Colin, le rédacteur en chef, lui confie le sujet le plus ennuyeux de tous les temps : la Battle interdisciplinaire, une compétition scolaire !

S'il espérait la décourager, pourtant, c'est raté. Car Angelica découvre qu'au même moment doivent se dérouler l'élection des délégués, le bal, le spectacle de la chorale, la finale du tournoi de foot, le concert de la fanfare, la pièce de théâtre..., bref, tous les événements majeurs de la vie lycéenne. Un joli bazar en perspective !

Qui donc a pu commettre une telle erreur de programmation ? Et dans quel but ? Pour le découvrir, Angelica va fouiller chaque recoin du lycée et découvrir tous les petits - et grands - secrets qui s'y cachent.

Désormais, plus personne n'ignorera Angelica !

Surtout pas un certain garçon qui, lui, n'aurait même pas dû se trouver mêlé à toute cette histoire...

par Kizuna
Je hais l'amour véritable Je hais l'amour véritable
Laurence Schaack   
J'ai surtout acheté ce livre car il parlait de musique punk, c'est-à-dire celle que je préfère plus que tout. L'histoire d'amour m'a moyennement intéressée, j'ai plutôt apprécié les descriptions de l'époque Punk même si je connaissais déjà tout ce dont le livre parle.

En bref, une belle petite histoire d'amour sur fond de musique sauvage. Très chouette surtout pour ceux qui s'y connaissent déjà en la matière notamment parce qu'il y a des extraits de chansons ou de phrase prononcées par les groupes de l'époque.

par Debby