Livres
626 111
Membres
733 505

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par LeParfumdesMots 2019-11-08T16:50:05+01:00
Diamant

J’avais des aprioris négatifs sur ce roman. Sur les romans de Maxime Chattam. Sur Maxime Chattam. Je n’arrive pas vraiment à me l’expliquer mais, depuis la lecture des derniers tomes d’Autre-Monde, je le considérais comme un auteur à la recherche d’argent et de célébrité plutôt que soucieux d’écrire de « bonnes histoires » authentiques.

Je ne vais pas vous mentir en disant que cette pensée m’a accompagné toute la lecture d’Un(e)secte et je ne comprenais pas, sincèrement, les nombreux articles élogieux déjà parus, surtout concernant ce côté « effrayants » de nos amis les petites bestioles qui n’apparaît que très subtilement. Je me suis alors posé cette question : Que penserais-je du roman s’il avait écrit par un autre auteur ? »

J’ai alors pris conscience que ce roman contient tout ce que l’on attend d’un thriller. Alors que je me disais « que ce roman est long », je m’aperçois que c’est mon impatience de connaitre la suite qui parle à la place de la raison. Maxime Chattam est l’un des plus grands auteurs, l’un des rares à parvenir à rendre le lecteur dépendant de l’histoire. L’alternance du narrateur entre plusieurs personnes coupe l’intrigue aux moments les plus cruels. Il devient alors très difficile de reposer le roman avant de l’avoir terminé.

L’auteur nous propose deux histoires parallèles qui finissent, comme vous vous en doutez, à se rejoindre aux 4/5 du roman pour conclure ensuite en un dénouement haletant et à couper le souffle. On pourrait regretter une fin « bouclée » en à peine quelques pages mais n’est-ce pas là la marque des plus grands auteurs ? D’être capable de nous tenir en haleine jusque la toute dernière page ? Je ne suis pas certain que la comparaison soit acceptée de tous, mais Maxime Chattam est en train de se mettre au niveau de Mary Higgins Clark, la reine du suspense. Vous rappelez-vous le dénouement de La nuit du renard ?

Les personnages sont attachants et on parvient assez facilement à s’immerger à leurs côtés au point de ressentir leurs émotions respectives. Maxime Chattam a veillé à faire de nous les confidents de ses héros, notamment grâce à ces petites phrases en gras et italique qui nous permettent de connaitre ce que pense les personnages bien plus efficacement que les simples descriptions habituelles.

L’écriture est d’une telle simplicité, mais quelle efficacité. Maxime nous donne cette impression que l’écriture est facile et ne nécessite aucun effort. Et pourtant, il a du passer de nombreuses centaines d’heures à se documenter, se rendre sur le terrain ou bien encore parler à des spécialistes. Les descriptions pourraient sembler simplistes à cause de l’utilisation de phrases courtes, très brèves. Mais je peux vous garantir que cela a un effet beaucoup plus dévastateur sur notre imagination. Surtout quand il s’agit de la découverte du cadavre d’un homme rongé par des insectes (que nous aimerons encore moins pour les dix années à venir).

Malgré l’apparence d’un roman qui fait peur (la couverture est sublime), on se retrouve à lire un thriller exceptionnel où l’auteur, à travers des descriptions simples et des personnages authentiques, parvient à nous tenir en haleine de la première à la dernière page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookbubble_by_Audrey 2019-11-25T16:28:23+01:00
Bronze

Que dire sur ce livre ? Grande fan de Maxime Chattam je n'ai pas hésité une seconde à l'acheter. Le thème des insectes et la 4eme de couverture m'ont fait frissonner avant même d'avoir ouvert le livre.

Attention au prologue, j'ai eu envie de défaire tout mon lit lorsque je l'ai lu et j'ai décidé de dormir sous la couette afin d'éviter qu'une petite bête se glisse dans mes oreilles....

Mais voilà c'est à peu près le seul moment où j'ai eu l'impression de lire un Maxime Chattam...

J'ai trouvé le roman en dents de scie, à certains moments c'était compulsif je devais tourner la page et ne voulait absolument pas m'arrêter mais à d'autres moments (plus nombreux malheureusement) je me suis ennuyée.

Contrairement à certains de ces thrillers (je pense a sa trilogie du mal ou à conjuration primitive, la patience du diable et l'appel du néant) je n'ai pas ressenti l'engouement que j'ai déjà pu ressentir.

Cette critique est plutôt dure à écrire et sincèrement j'ai hésité... Depuis justement l'appel du néant je n'ai pas l'impression de retrouver le talentueux Maxime Chattam.

Même s'il reste un de mes auteurs favori et que je continue à le suivre, j'espère vraiment retrouver prochainement dans ses romans ce que j'ai ressenti pour les premiers...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emilie-226 2019-11-29T16:16:15+01:00
Argent

De ce dernier roman, j'en attendais beaucoup! Une histoire d'insectes, de crimes, de disparition,... nous avions tous les ingrédients pour un roman génial et terrifiant! Sauf que, après un prologue terriblement angoissant (j'en ressens encore les effets), on se retrouve avec deux enquêtes assez banales pour terminer sur 2-3 scènes plus intenses. Je suis assez déçue, j'en attendais beaucoup plus de cet auteur! Dommage!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pita100 2019-12-07T02:22:28+01:00
Bronze

De Chattam, je préférerai toujours sa trilogie du mal...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ziela 2019-12-15T21:13:01+01:00
Argent

Cela m'a fait plaisir de lire un nouveau thriller de la part de Chattam, surtout avec de nouveaux personnages. Atticus Gore a, en plus, les mêmes goûts musicaux que moi, donc je ne pouvais que l'apprécier. Ecriture fluide, travail de recherches évident, rien à redire de ce côté-là. Je reste cependant sur ma faim quant au psychopathe de l'histoire, à ses motivations, au rythme de l'histoire que j'ai trouvé assez lent et peu motivant, et j'ai moins accroché avec Kat qu'avec Atticus, mais j'ai remarqué qu'en réalité je n'accroche jamais avec les héroïnes de Maxime Chattam. J'ignore pourquoi, mais elles me laissent froide, peut-être parce qu'elles le sont aussi, dans un certain sens.

Si vous aimez les thrillers et détestez les insectes, ce roman est fait pour vous ;-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elynias 2019-12-16T20:53:46+01:00
Envies

Un bon roman mais pas le meilleur de ce que j’ai pu lire de l’auteur. Les détails de l’enquête priment sur le côté horrifique qui est moins présent que dans ces romans habituels. L’histoire est bien menée bien que prévisible. On retrouve certains détails de son roman Maléfices avec les insectes et d’autres de la Promesse des ténèbres avec les sdf. Malheureusement, je trouve que Maxime Chattam fait preuve de moins d’entrain dans ses romans, moins de surprises. Il reste un peu sur ses acquis. Dommage. Malgré cela, j’adore sa plume et le fait qu’il effectue un gros travail de recherche comme dans chacun de ses romans. Ses conclusions dans ses remerciements font froid dans le dos.

J’attends avec impatience son prochain roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2020-01-27T11:02:26+01:00
Lu aussi

J'ai bien aimé le dernier quart du livre mais j'ai trouvé le dénouement un peu facile.

L'idée de départ était alléchante mais en fait, elle n'est pas très présente dans le livre et c'est dommage.

Les personnages principaux, Kat et Atticus, manquent d'épaisseur mais c'est un peu corrigé en fin de livre.

Dans les remerciements, l'auteur annonce qu'il écrira un autre livre avec Atticus. Je le lirai peut-être car ce personnage pourrait devenir intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2020-02-04T13:47:30+01:00
Bronze

Thriller intéressant de part la thématique abordée mais il m'a manqué cette petite étincelle pour être vraiment prise dans l'angoisse et la tourmente de la lecture d'un tel livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2020-03-24T17:43:06+01:00
Pas apprécié

A Los Angeles, un tueur laisse ses victimes à l'état de squelette en seulement quelques heures. Dans le même temps, à New York, un ravisseur s'attaque à de jeunes gens passionnés par l'apocalypse. Atticus Gore et Kat Kordell sont les seuls à pouvoir comprendre ce qui se passe, mais ils manquent de temps

En lisant la préface, je me prépare à une lecture en apnée avec grosses frayeurs à la clé à cause des bébêtes. Et bien, même pas... Et pour le coup, je suis déçu. le truc des bestioles grouillantes avec tout plein de pattes qui attaquent, ça paraît si évident que ça va fonctionner. C'est presque trop facile ...

Les deux enquêtes en parallèle, le flic de Los Angeles et la détective privée de New-York s'enchaînent à chapitres d'intervalle. Les deux tombent sur des corps peu ragoûtants et a priori impossible en fonction du laps de temps. Des faits sordides surgissent en grattant un peu. Les fins de chapitre, à l'habitude de l'auteur, se concluent de façon à maintenir le lecteur en haleine...

je n’y ai pas retrouvé ce qui, par le passé, faisait le petit truc en plus propre à Chattam, ce petit truc qui le démarquait de ses concurrents, cette façon, souvent gore, d’aborder les facettes les plus obscures de l’âme humaine qui nous faisaient précisément frissonner parce qu’on savait qu’elles existaient réellement.

La thématique des insectes tueurs ne relève évidemment pas de ce postulat. Alors, oui, elle est originale, mais je l’ai trouvée fichtrement sous-exploitée. Les insectes ne sont finalement qu’un arrière-plan narratif.

En filigrane, une théorie du complot (encore une !) qui, outre son manque d’originalité, donne surtout le sentiment de suivre une parodie « jamesbondesque » bien manichéenne.

J'ai eu l'impression de marcher à côté de l'histoire. de regarder un tour de magie dont je connaîtrais le trucage, ce qui gâche le plaisir. Ça n'est pas la première fois que les livres de Maxime Chattam me font cet effet. J'avoue être ressorti plutôt énervé de cette lecture et pressé de passer à autre chose. L'intrigue est totalement bateau, le méchant grotesque. Quant aux réflexions sociétales, si j'en partage l'essentiel, j'y ai trouvé un goût de déjà-lu, presque de démagogie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vaniliacat 2022-01-30T08:14:21+01:00
Argent

J’ai du mal à le projeter dedans

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode