Livres
446 716
Membres
386 229

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par violette6989 2019-01-21T16:04:55+01:00

Reconnaissant Matthew Wells, Christopher marcha vers les véhicules mais, saisi par une subite appréhension, s’arrêta une dizaine de mètres avant d’atteindra la camaro. Paralysé par l’émotion, il fixait la petite tête qui émergeait des bras de la jeune fille. Voyant le Seal comme figé sur place, Matthew décida de prendre la direction des opérations. Il prit Benjamin des bars de Callie et s’avança vers le lieutenant-commandant du Blue.

- Voici Benjamin. Je suis désolé s’il est un peu farouche, mais c’est l’âge où les gamins ont peur des inconnus. Il ne vous connaît pas encore, Blackwood, alors…

La voix rauque d’émotion, Christopher répondit :

- Ce n’est pas grave, Wells. Je ne veux pas lui faire peur. Je… je veux juste le voie, le… le toucher. Au moins une fois.

La gorge serrée et les jambes flageolantes, le Seal s’approcha en tendant une main hésitant. Benjamin le regardait avec des yeux confiants – des yeux si pareils aux seins ! Christopher sentit son cœur chuter dans sa poitrine. Son fils ! Ce petit bonhomme était son fils ! Bon sang de son sang, la chair de sa chair. Et il était son portrait craché au même âge : il aurait pu être son clone tant la ressemblance était parfaite ! Du bout des doigts, il caressa en tremblant le jour du petit garçon, sentant la peau aussi douce que du velours sous ses doigts rêches. Il si fit violence pour ne pas arracher le bé é de son oncle et le prendre dans ses bras. Le soldat regarda intensément les traits du petit visage pour les fixer dans sa mémoire, puis avec un énorme effort de volonté, il s’écarta de l’enfant, non sans lui avoir caressé la tête auparavant. Redoutant de se laisser envahir par l’émotion, il adressa une rapide signe de tête à Matthew en guise de remerciement et tourna les talons pour rejoindre l’avion. Tout en marchant vers le C130 et ses hommes qui l’attendaient au pied de la rampe de chargement, Christopher luttait intérieurement pour ne pas céder à la tentation de se retourner. Il avait l’impression que ses jambes étaient de plus en plus lourdes, qu’elles pesaient des tonnes.

Quand Christopher commença à s’éloigner, Benjamin se mit à gigoter avec énergie dans les bras de son oncle. Devinant que le petit voulait qu’il le dépose par terre, Matthew s’agenouilla sur le bitume du tarmac pour le poser au sol. Aussitôt, le petit garçon s’élança vers le militaire qui lui tournait le dos, en titubant tout d’abord, puis e, marchant de manière plus assurée et de plus en plus rapide. Comprenant subitement ce que son neveu voulait, Matthew interpella Christopher :

- Blackwood ! regardez !

Au même moment, Hurricane et Iceman :

- Chris, tourne-toi !

- Storm, derrière-toi !

Surpris par toutes ces exclamations, Storm s’arrêta et se retourna brusquement. Son cœur s’emballa et sa gorge se contracta. Lorsqu’il vit son fils s’avancer vers lui en trottinant et en tendant les bras, il se débarrassa d’un geste rapide de sa CIRAS et tomba à genoux. Et quand le petit corps du bambin percuta son torse, il referma ses bars sur lui dans un réflexe possessif tout en enfouissant son nez et sa bouche dans le cou du petit garçon. Submergé par l’émotion, Christopher ne put retenir ses larmes. Benjamin se tortilla en gloussant dans les bras de son père quand celui-ci se mit à le couvrir de baisers maladroits. Lorsque le signal du départ retentit, Christopher eut dû mal à lâcher le petit garçon. Emu au-delà des mots, il sera le bébé contre lui et murmura :

- Je vais te ramener ta maman, mon bonhomme. Je te le promets.

Afficher en entier
Extrait ajouté par violette6989 2019-01-21T16:03:51+01:00

Christopher n’eût pas le temps de terminer sa phrase, car un inconnu fit ne entrée très remarquée dans la pièce. L’homme regarda brièvement les photos projetés sur le grand écran, puis il scruta de son regard acéré les soldats réunis dans la pièce. Freezer s’avança vars lui et l’apostropha :

- Vous ! que foutez-vous ici ?

Sans répondre, l’homme se dirigea droit vers Storm et Twister et demanda brutalement :

- Lequel de vous est Woody ?

Aussitôt, les deux frères se redressèrent tout en se consultant brièvement du regard.

- Pourquoi ? Qui est-vous d’abord ? s’enquit Twister.

- C’est vous qui étiez en Somalie en octobre 2013 ?

-

- A ces mots, Tycoon et Storm se raidirent imperceptiblement.

- C’est vous, n’est-ce pas ? c’est vous qui étiez retenue prisonnier à Hudur avec ma sœur ?

Christopher demanda sans ambages :

- Qui êtes-vous ? Et d’où tenez-vous cette information ?

- Je suis le lieutenant Matthew Wells, et je suis le frère d’Alyssandra. Dire que depuis deux ans Sandy croit que vous estes mort ! Qu’elle se sent coupable de la mort de son fameux Woody ! Quelle connerie !

Sentant son frère était sur le point de perdre son calme, Twister s’interposa :

- Stop ! on rembobine ! De qui parlez-vous, là ?

- De qui je parle ? Mais vous vous foutez de moi ? Et d’abord c’est quoi votre nom, Woody ? Votre vrai nom ?

- Je suis le lieutenant Joshua Blackwood et mon frère est le lieutenant-commandant Christopher Blackwood. Maintenant, à votre tour, qu’êtes-vous venu foutre ici, Wells ? le renseigna Twister.

- J’ai appris que votre équipe était chargée de libérer ma sœur et je voulais m’assurer que vous sachiez à quel point il est important de la ramener sainte et sauve.

- Brunette est votre sœur ? demanda Iceman, étonné.

- Oui, c’est ma sœur, mais c’est surtout la fille qui était avec lui à Hudur ! répondit Matthew en désignant Christopher.

L’officier de Blue commença à blêmir et répondit avec un soupçon d’incrédulité dans la vois :

- Non, ma codétenue est morte, Jessica a été tuée lors du bombardement.

- Jessica ? n’importe quoi ! vous étiez avec Sandy.

- Et d’abord, comment vous savez que j’étais à Hudur ?

- C’est simple ! votre fils est votre portrait tout craché.

- Que… quoi ? Mon fils ?

Matthew sorti son smartphone et montra la photo de son fond écran en énonçant :

- Vous avez les mêmes yeux.

Abasourdi, Christopher se laissa tomber sur une chaise, son regard passant frénétiquement du smartphone à l’écran géant où était affichée la photo d’Alyssandra.

- Ce n’est pas possible ! elle m’a dit qu’elle s’appelait Jessi et j’ai vu son corps à la morgue.

- Vous n’avez rien compris, Blackwood ! la plupart des gens appellent Alessandra Jessi, car c’est le diminutif de son nom de famille.

- Vous venez de dire que vous vous appelez Wells ! contre-attaque Tycoon.

- Moi, je m’appelle Wells. Mais Sandy s’appelle Jessiman, car elle porte le nom de notre mère pour éviter qu’on associe à notre père colonel.

- Jessi…JESSIMAN ? cria Christopher en bondissant sur ses pieds. Votre sœur s’appelle Jessiman ?

- Alyssandra Jessiman, oui. Pourquoi ?

A ces mots, les Seals commencèrent à s’agiter et à marmonner. Iceman demanda avec circonspection la confirmation de ce que certains à soupçonner :

- Est-ce que votre sœur, Sandy, est un de nos agents ?

- Oui ? C’est un opérateur du Black Squadron, pourquoi ?

- UN OPERATUER DU BLACK ? éructa Pitbull qui n’en revenait pas.

- Votre sœur sait… pour moi et Hudur ? demanda Storm d’une voix tendue.

- Non. On vient d’apprendre que Brickman lui a refilé un dossier falsifié. Sandy croit toujours que le père de sin fils est mort.

- Brickman sait la vérité à propos de ce qui s’est passé en Somalie ?

- A priori, oui.

- Oh putain, l’enfoiré ! je vais le massacrer ! grinça le lieutenant-commandant du Blue Squadron.

Il se retourna brusquement et sauta par-dessus une table avant de s’élancer vers la porte, mais Iceman et Twister le rattrapèrent avant qu’il franchisse le battant et le plaquèrent contre le mur. Ils durent se mettre à deux pour l’immobiliser.

- TU TE CALMES, Chris !

- LACHE-MOI, Josh : je vais lui faire bouffer son acte de naissance, à ce fumier !

- Pas question ! on règlera ça plus tard ! le plus urgent, c’est d’aller récupérer ta copine.

Iceman intervint à son tour :

- Ecoute ton frère, Storm ! Twister a raison !

On va d’abord exfiltrer la mère de ton fils et on s’occupera de Brickman après. Je te le jure qu’on va démêler cet imbroglio et qu’on aura le fin mot de cette histoire. Mais maintenant ce qui importe c’est que tu restes concentré sur la mission et qu’on arrive à récupérer ta brunette saine et sauve, OK ?

- OK ! mais je et préviens, Iceman, pas question que je reparte de Colombie sans elle ! et hors de question que qui que ce soit l’élimine !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ginabella59 2018-09-26T03:14:53+02:00

— Woody ? Woody ? Répondez-moi !

N’obtenant aucune réponse, elle chercha le journaliste à tâtons. Elle toucha son pantalon et remonta fébrilement vers sa tête en continuant de l’appeler. Le haut de sa chemise et ses cheveux étaient glacés et mouillés. Que lui avaient-ils fait ? La blessure devait être importante. Une hémorragie ?

Comme il ne répondait pas, elle chercha son pouls. Il était à plat ventre et elle n’osait pas le retourner sans connaître l’étendue de ces blessures. Fébrilement, elle posa son index et son majeur sur son cou et attendit. Rien ! Elle ne sentait rien sous ses doigts ! Ce n’était pas possible ! Alyssandra connut un instant de panique intense et recommença à guetter une pulsation. Enfin, elle sentit un battement infime sous ses doigts et simultanément entendit un faible bruit entre le gargouillis et le sifflement. Un son extrêmement ténu, mais qui la fit frissonner. Il était vivant !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2018-07-08T11:34:57+02:00

Le Seal se tourna vers les hommes de son équipe.

- Trigger, comme d’habitude tu t’occupes des explosifs. Je veux un périmètre de…

Christopher n’eut pas le temps de terminer sa phrase, car un inconnu fit une entrée très remarquée dans la pièce. L’homme regarda brièvement les photos projetées sur le grand écran, puis il scruta de son regard acéré les soldats réunis dans la pièce. Freezer s’avança vers lui et l’apostropha :

- Vous ! Que foutez-vous ici ?

Sans répondre, l’homme se dirigea droit vers Storm et Twister et demanda brutalement :

- Lequel de vous est Woody ?

Aussitôt, les deux frères se redressèrent tout en se consultant brièvement du regard.

- Pourquoi ? Qui êtes-vous d’abord ? s’enquit Twister.

- C’est vous qui étiez en Somalie en octobre 2013 ?

À ces mots, Tycoon et Storm se raidirent imperceptiblement.

- C’est vous, n’est-ce pas ? C’est vous qui étiez retenu prisonnier à Hudur avec ma sœur ?

Christopher demanda sans ambages :

- Qui êtes-vous ? Et d’où tenez-vous cette information ?

- Je suis le lieutenant Matthew Wells, et je suis le frère d’Alyssandra. Dire que depuis deux ans Sandy croit que vous êtes mort ! Qu’elle se sent coupable de la mort de son fameux Woody ! Quelle connerie !

Sentant que son frère était sur le point de perdre son calme, Twister s’interposa :

- Stop ! On rembobine ! De qui parlez-vous, là ?

- De qui je parle ? Mais vous vous foutez de moi ? Et d’abord c’est quoi votre nom, Woody ? Votre vrai nom ?

- Je suis le lieutenant Joshua Blackwood et mon frère est le lieutenant-commandant Christopher Blackwood. Maintenant, à votre tour : qu’êtes-vous venu foutre ici, Wells ? le renseigna Twister.

- J’ai appris que votre équipe était chargée de libérer ma sœur et je voulais m’assurer que vous sachiez à quel point il est important de la ramener saine et sauve.

- Brunette est votre sœur ? demanda Iceman, étonné.

- Oui, c’est ma sœur, mais c’est surtout la fille qui était avec lui à Hudur ! répondit Matthew en désignant Christopher.

L’officier du Blue commença à blêmir et répondit avec un soupçon d’incrédulité dans la voix :

- Non, ma codétenue est morte. Jessica a été tuée lors du bombardement.

- Jessica ? N’importe quoi ! Vous étiez avec Sandy.

- Et d’abord, comment vous savez que j’étais à Hudur ?

- C’est simple ! Votre fils est votre portrait tout craché.

- Que… quoi ? Mon fils ?

Matthew sortit son smartphone et montra la photo de son fond d’écran en énonçant :

- Vous avez les mêmes yeux.

Abasourdi, Christopher se laissa tomber sur une chaise, son regard passant frénétiquement du smartphone à l’écran géant où était affichée la photo d’Alyssandra.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode