Livres
477 650
Membres
458 497

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

À Green-River.

— Emi !

— Oui, papa, j’arrive.

Appuyé contre l’un des poteaux en bois de sa terrasse, Lukas attendait sa fille. Vêtue d’une robe légère, ses cheveux blonds tombant sur ses épaules, elle chaussait ses bottes.

— Il ne pleut pas, dit-il inutilement.

Depuis plus d’une semaine, les habitants de Green River espéraient en effet que des nuages salissent le beau ciel bleu et chassent la chaleur étouffante qui écrasait leur petite ville.

— Mais, papa Tiago arrive ce soir, alors il va pleuvoir.

Comme Kevin, Emi persistait à le voir comme un faiseur de pluie.

Afficher en entier

Avant même d’ouvrir les yeux, Tiago savait qu’il se réveillait chez Lukas, parce qu’ici il flottait toujours une délicieuse odeur de pancakes dans l’air. Lui, qui ne buvait habituellement qu’un café noir avant de filer travailler, appréciait de déguster les œufs brouillés, ainsi que les petites galettes qu’il préparait chaque matin. Il imagina facilement quelle serait sa vie, quand il habiterait définitivement ici. Une succession d’images plus agréables les unes que les autres défila dans son esprit. S’installer à Green River reviendrait à poser la première pierre d’une nouvelle existence, mais cette chance lui serait-elle accordée ? Y aurait-il un moment où sa bulle de bonheur lui péterait à la gueule ? Si, jusqu’à présent, il avait souvent plu sur sa vie, il appréciait qu’un arc-en-ciel désormais l’illumine. Enfin, pour ce qui était du soleil, ce matin c’était foutu, depuis qu’il entendait distinctement la pluie crépiter contre les carreaux. Dépité, il colla son oreiller sur sa figure, afin d’en atténuer le bruit. Maudit. Il était maudit. Alors qu’il cherchait pour la énième fois une explication logique au mystérieux phénomène météo qui le poursuivait d’une façon totalement incompréhensible, une main fraîche se posa sur son épaule.

— Le p’tit-déj est prêt, l’avertit doucement Lukas.

Sans bouger, Tiago marmonna d’une voix étouffée :

— Il pleut.

— Pas assez pour mouiller, assura son amant avec beaucoup de gentillesse.

— Tu dis ça pour me consoler.

Le léger rire de Lukas le conforta dans l’idée qu’il essayait effectivement de dédramatiser la situation.

Afficher en entier

— Et le code de l’Ouest ? Tu le connais ?

— Non, avoua Tiago. Même si j’ai réussi à survivre sans jusqu’à présent, je ne demande qu’à connaître les secrets de ceux qui habitent dans le coin, ajouta-t-il sans lâcher Lukas des yeux.

— Vis chaque jour avec courage. Sois fier de ton travail. Termine toujours ce que tu commences. Fais ce qui doit être fait. Sois dur, mais juste et respecte ta parole, récita Marvin. Lors de mon prochain séjour à la Maison-Blanche, j’en parlerai à quelques amis sénateurs. De si belles valeurs doivent absolument être mises en avant.

Afficher en entier

Réussir sa vie est complexe, mais lorsqu'on trouve les clés de son bonheur, rien n'est plus merveilleux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2019-05-16T21:36:39+02:00

C’est alors qu’une voix reconnaissable entre toutes ordonna :

— Ôte tes pattes de là !

Lukas pivota. Tiago était là. Et… il n’avait pas l’air content du tout. Sourcils froncés, il affichait son visage des mauvais jours. Merde. En voyant Billy le toucher, il avait dû se méprendre.

— Où comptes-tu aller avec ce dossard, Grant ?

— Tiago !?

— Ce n’est pas une bonne réponse, grommela celui-ci en détachant lui-même le bout d’étoffe. Hors de question que tu abîmes ce qui m’appartient, ajouta-t-il d’un air fâché.

— Mais…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode