Livres
421 663
Membres
338 576

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers Chick Lit



Le livre du moment

Le Joueur de billes

Extraits du moment

  • Elle risqua un autre coup d'oeil dans sa direction, se surprit à fixer sottement ses cheveux . Noirs, souples, un peu en bataille . Ils étaient une tentation, un appel . Zut . Si les cheveux pouvaient parler, les siens diraient sûrement (sur la musique de "Aie confiance "chantée par Kaa du "Livre de la jungle" "): " Vas-y glisse tes doigts. Fais-le . Tu ne le regretteras pas ."

    Extrait de repartis pour un tour
  • Chapitre 5 : Rachel :

    " ...

    - Je sais combien tu as souffert quand il t'a quittée, dit Kai d'une voix rauque qui me fit l'effet d'un raclement d'ongles sur ma peau nue.

    J'éprouvai des difficultés à me concentrer sur la signification de ses paroles. Il pencha la tête an avant pour s'approcher de mon oreille.

    - Mais regarde-toi aujourd'hui. Tu es forte. Sûre de toi. Sublime.

    - Toi aussi, tu m'a quittée.

    Je ne savais même pas d'où venait cette phrase. D'un endroit profondément enfoui en moi. Dans mon âme."

    Extrait de Between Breaths, tome 4 : Whisper to Me
  • -Tu as des origines norvégiennes ?

    -Entre autres, répondit Cole sans cesser ses assauts sur son oreille, mais touché par la curiosité à son égard.

    -Genre, de grands vikings blonds ? demanda-t-elle, visiblement émoustillée.

    Cole se releva sur ses bras et la cloua au lit par un regard d’acier.

    -On dirait que ça t’excite. Tu aimes l’idée d’être ravie par un viking ?

    Extrait de Flirt à Chicago, Tome 3 : Rachel
  • Quatre heures plus tard, Honor, Faith et Prudence patientaient dans le salon d’essayage du magasin "Voeux de Bonheur", tandis que Gwen, la propriétaire de la boutique — échevelée et en nage —, apportait à Mme Johnson une seizième robe à essayer. Jusque-là, tous les modèles que les filles avaient choisis avaient écopé d’un zéro pointé : ils étaient tous « ridicules », « hideux » ou, pour une raison mystérieuse, « arrogants ». Les exigences de la gouvernante étaient sans fin : il ne fallait rien de racoleur (donc bretelles obligatoires, de son point de vue), rien de vulgaire (comprendre : ni perles ni paillettes), rien de nunuche (pas de dentelle). Aucune robe de bal ne serait tolérée (trop m’as-tu-vu). Aucun modèle de fourreau (trop robe de chambre). Rien qui arrivât au-dessus de la cheville (irrespectueux) et rien qui fût assorti d’une traîne (pompeux).

    — Quelqu’un a pensé à prendre de l’alcool ? s’enquit Faith. Parce qu’un petit verre ne me ferait pas de mal.

    — Ou un Valium, suggéra Pru.

    — Et toi, Honor, qu’est-ce que tu comptes faire pour ton mariage ? demanda Faith.

    Honor sursauta.

    — Oh ! un simple passage devant le maire, sans tralala.

    — Quoi ? Ah, non ! Vous devez vous marier à la Grange ! protesta Faith.

    Honor s’éclaircit la voix :

    — Ça ne se fera pas à la Grange. Nous … euh, nous pourrions peut-être nous enfuir tous les deux juste après la cérémonie …

    — Tu veux tuer ton père, Honor Holland ? tonna la voix de Mme Johnson du fond de sa cabine d’essayage.

    Cette femme avait l’ouïe plus fine que celle d’une chauve-souris.

    — Hum. C’est vrai, je n’avais pas pensé à ça.

    Faith se tourna vers elle.

    — Passons aux détails croustillants. Raconte-nous ton premier baiser avec Tom. C’était bien ?

    — Hein ? Euh … oui, c’était super.

    Réponse vaseuse. Pour éviter les questions, Honor contre-attaqua :

    — Et toi, avec Levi, c’était comment ?

    — Surprenant … Je venais d’avoir une crise d’épilepsie.

    — Dis-moi, tu es sûre qu’il avait le droit ? Ce n’est pas interdit par la loi, ça ? la taquina Pru.

    — Pas dans l’Etat de New York ! En fait, c’était le lendemain matin et c’était torride. Mais, la toute première fois, ça s’est passé au lycée. Cela dit, Levi est le meilleur embrasseur du monde.

    — Ça, je n’en jurerais pas, rétorqua Pru.

    Honor partageait son avis. Tom avait également quelques dons dans ce domaine. Le souvenir de leur baiser dans la cave lui faisait encore … tourner la tête.

    — Tu rougis, remarqua Faith.

    — Oh ! si tu savais où on a fait l’amour, ce matin, Carl et moi, tu rougirais, toi aussi ! s’exclama Pru. Ah, c’est à Honor que tu parlais, Faith ? Oui, Tom est super sexy, c’est clair. Et cet accent … c’est irrésistible ! Même si je ne comprends pas les trois quarts de ce qu’il dit.

    — C’est un accent cockney, tu crois ?

    — Non. C’est plutôt l’accent de Manchester. Celui des usines et des quartiers ouvriers.

    Et force lui était de constater que cet accent avait son charme.

    Une fois encore, Gwen passa en trombe devant les trois soeurs, le visage — à juste titre ! — pétrifié d’angoisse, puis revint les bras chargés d’une nouvelle robe. Une fille courageuse, vraiment !

    Elle murmura quelque chose à Mme Johnson, qui, en retour, émit un grognement sonore.

    Prudence soupira.

    — Je n’arrive pas à croire que nous ayons oublié de prendre du vin. Pour des Holland, c’est quand même un comble ! Allez, madame J. ! Montrez-nous le résultat, enfin !

    — Comme vous voulez, petites mal élevées ! Mais je vous préviens que j’ai l’air ridicule.

    Elle sortit de la cabine, et les trois soeurs se penchèrent pour mieux voir.

    — Oh ! Madame J …, souffla Honor. Que vous êtes belle !

    C’était un modèle tout simple : une robe style sirène avec un ruché et les indispensables bretelles (pour ne pas faire « racoleur ».) Elle moulait à ravir la renversante silhouette de Mme Johnson. Sa peau sombre et luisante contrastait avec le tissu blanc, et ses cheveux coupés très court lui faisaient un cou de cygne.

    — Vendu ! déclara Prudence.

    — J’adore …, murmura Faith.

    Mme Johnson jeta sur la robe un regard dubitatif et se mit à tirer sur le corsage.

    — Elle t’irait mieux à toi, Honor. Moi, je suis une vieille femme.

    — Au fait, quel âge avez-vous ? demanda Pru.

    — Ça ne te regarde pas, petite effrontée !

    — Allons, dit Faith. N’oubliez pas que vous allez devenir notre belle-mère. Alors, soyez gentille !

    — C’est ma conception à moi de la gentillesse.

    Extrait de Blue Heron, Tome 2 : Sans plus attendre
  • Chapter 1

    BE CAREFUL WHAT you wish for.

    I used to think that was the dumbest saying ever. I mean, when you wish for something, by definition it’s wonderful, right? Like a new dress for a party. Or a roommate as cool as Gillian Chang or Lissa Mansfield. Or a guy noticing you after six months of being invisible. Before last term, of course I wanted those wishes to come true.

    I should have been more careful.

    Let me back up a little. My name is Carolina Isabella Aragon Velasquez . . . but that doesn’t fit on school admission forms, so when I started first grade, it got shortened up to Carolina Aragon—Carly to my friends. Up until I was a sophomore, I lived with my mother and father, my older sister Alana and little brother Antony in a huge house in Monte Sereno, just south of Silicon Valley. Papa’s company invented some kind of security software for stock exchanges, and he and everyone who worked for him got rich.

    Then came Black Thursday and the stock market crash, and suddenly my mom was leaving him and going to live with her parents in Veracruz, Mexico, to be an artist and find herself. Alana finished college and moved to Austin, Texas, where we have lots of relatives. Antony, Papa, and I moved to a condo about the size of our old living room, and since Papa spends so much time on the road, where I’ve found myself since September is boarding school.

    The spring term started in April, and as I got out of the limo Papa sends me back to Spencer Academy in every Sunday night—even though I’m perfectly capable of taking the train—I couldn’t help but feel a little bubble of optimism deep inside. Call me corny, but the news that Vanessa Talbot and Brett Loyola had broken up just before spring break had made the last ten days the happiest I’d had since my parents split up. Even flying to Veracruz, courtesy of Papa’s frequent-flyer miles, and being introduced to my mother’s boyfriend hadn’t put a dent in it.

    Ugh. Okay, I lied. So not going there.

    Thinking about Brett now. Dark, romantic eyes. Curly dark hair, cut short because he’s the captain of the rowing team. Broad shoulders. Fabulous clothes he wears as if he doesn’t care where he got them.

    Oh, yeah. Much better.

    Lost in happy plans for how I’d finally get his attention (I was signing up to be a chem tutor first thing because, let’s face it, he needs me), I pushed open the door to my room and staggered in with my duffel bags.

    Extrait de All About Us, Tome 3 : Be Strong & Curvaceous

Membres de l'Univers Chick Lit

Chick Lit

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 77


Membres récents

2018-07-08T11:37:02+02:00
2018-06-11T13:15:01+02:00
2018-06-06T15:24:59+02:00
2018-05-28T00:41:41+02:00
2018-05-17T00:24:36+02:00
2018-05-13T18:46:54+02:00
2018-05-03T14:39:52+02:00
2018-04-28T09:42:49+02:00
2018-04-26T11:02:49+02:00
2018-04-19T14:13:47+02:00
2018-04-10T12:58:41+02:00
2018-04-09T11:53:20+02:00
2018-03-21T17:26:58+01:00
2018-03-06T23:08:46+01:00
2018-02-28T17:44:27+01:00
2018-02-18T15:01:54+01:00
2018-02-11T21:21:34+01:00
2018-01-31T20:05:02+01:00
2018-01-19T16:10:55+01:00
2018-01-10T14:10:25+01:00
2018-01-07T12:01:10+01:00
2018-01-05T08:01:58+01:00
2018-01-02T19:37:03+01:00
2017-12-30T23:00:04+01:00
2017-12-27T00:20:56+01:00
2017-12-24T09:22:39+01:00
2017-12-06T16:33:32+01:00
2017-11-28T20:30:16+01:00
2017-11-27T10:03:36+01:00
2017-11-19T19:25:33+01:00

Livres commentés récemment

Lu en ce moment

Votes récents

gismo57 à voté pour un extrait
2018-07-21T17:58:56+02:00
abeille21 à voté pour un extrait
2018-07-15T21:36:49+02:00
Fanala à voté pour un extrait
2018-07-15T18:42:44+02:00
lealba à voté pour un extrait
2018-07-13T10:13:12+02:00
Neo662017 à voté pour un extrait
2018-07-11T12:40:13+02:00
ge39 à voté pour un commentaire
2018-07-10T12:11:08+02:00
Pipeau44 à voté pour un extrait
2018-07-09T23:15:35+02:00
Neo662017 à voté pour un extrait
2018-07-09T15:53:05+02:00
lealba à voté pour un extrait
2018-07-04T14:02:50+02:00
Liesel19 à voté pour un extrait
2018-07-01T12:09:31+02:00

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode