Livres
541 668
Membres
573 279

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers Chick Lit



Le livre du moment

Le Joueur de billes

Extraits du moment

  • Journal d'Alice;

    Bon.

    Si la psy veut que j’écrive un journal, je n’ai qu’à écrire. Il s’agit juste de poser des mots les uns après les autres. Rien d’impossible.

    Qu’on ne vienne pas me dire que je ne fais pas tout ce qui est en mon pouvoir.Dilemme : est-ce que je dois m’y atteler en mode « Cher Journal » ? Ou m’inventer une amie imaginaire à qui j’écrirais tout ça ? Auquel cas il faudrait que je trouve un interlocuteur inspirant. Qui ?

    Tiens, pourquoi pas : « Très chère Professeur McGonagall ».Bof. Trop intimidant. Un super beau gosse ? « Cher Ryan Gosling... » ou un acteur connu qui aurait une bonne tête. Une tête qui inspire confiance. « Cher Bruce Willis ... » ?Est-ce que je pourrais raconter ma vie à Bruce Willis ?

    Sans doute plus qu’au professeur McGonagall.

    Je viens de relire ces premières lignes.

    Oliver a eu rai-son de m’envoyer consulter, j’ai clairement besoin d’une psychanalyse.

    Extrait de La Vie rêvée des chaussettes orphelines
  • Babar vint leur demander si elles commandaient trois Saumon lentilles bien cuits « comme d’hab ? ». « Comme d’hab », répondirent en chœur les demoiselles. « Avec une carafe d’eau ? » En amoureux de la dive bouteille, il ne désespérait pas qu’elles se laissent un jour aller en commandant l’un de ses vins du terroir. Les amies n’étaient pas contre prendre une cuite, mais pas sur l’heure de midi, sinon c’était le coup de barre assuré. « Vin à treize heures, dodo à quinze heures ! », professaient à juste titre Josiane et Claudie. Les commerçantes travaillaient le samedi et ne pouvaient donc pas se permettre d’être ivres, ce qui n’était pas le cas de Paulette qui demanda pour une fois au patron de lui apporter l’une de ses bouteilles de vin franc-comtois pour s’assommer à coups de rouge.

    Cette commande insolite mit d’emblée la puce à l’oreille de Claudie qui, coiffeuse de son état, savait lire à l’intérieur des gens. Josiane, elle, était fleuriste, et ne savait lire qu’à l’intérieur des fleurs. Pas perspicace pour un sou, la Josiane qui déballait les derniers ragots pendant que Pierrick débouchait la bouteille à leur table. En véritable psychologue de salon, Claudie attendait que Paulette se répande en confessions, ce qu’elle ne tarda pas à faire après avoir bu cul sec deux verres de cet excellent vin. « J’ai été virée », annonça-t-elle sans tourner autour du pot. Claudie manqua de s’étrangler en avalant de travers, Josiane recracha élégamment un bout de saumon prémâché dans son assiette. Gênée au possible, Paulette faisait tournicoter son verre entre ses mains, préférant plonger son regard dans le pinard plutôt que dans les yeux empreints de pitié de ses amies.

    Extrait de Dessine-moi un sac
  • Jessica entre dans le salon et trouve sont chéri squattant sa table à manger, à moitié caché derrière deux écrans. Il porte son énorme micro-casque qui ébouriffe ses boucles blondes et crépues. Ses yeux noisette sont absorbés par un des écrans. Bien qu’il soit installé face à la porte, il ne remarque pas l’arrivée de Jessica. Son entrée fracassante de working girl sexy vient de tomber à l’eau…

    La jeune femme jette son sac sur le canapé dont le plaid moutonneux est roulé en boule – cela sent la sieste de milieu d’après-midi. Jessica s’approche jusqu’à ce que Tomasi soit obligé de la voir. Il lui jette un coup d’œil, lui sourit brièvement et ouvre la main pour signifier : « cinq minutes ».

    — Non maintenant, répond-t-elle en arrachant les agrafes de son corsage.

    Il écarquille les yeux. Le sourire revient et s’attarde sur ses lèvres pleines, moqueuses et sensuelles tout à la fois.Mon dieu qu’elle adore ces lèvres ! Il la fixe quelques secondes, fasciné mais son attention est ramenée vers l’écran. Il reprend sa souris sans plus lui accorder d’attention.

    Depuis quand un mec se permet de continuer à jouer quand sa chérie lui fait un strip tease ?

    Jessica contourne la table. Trop immergé, il ne l’entend pas approcher. Elle saisit le dossier du fauteuil de bureau et l’oblige à lui faire face. Elle retrousse sa jupe de tailleurs pour s’asseoir sur ses genoux.

    — J’ai passé une journée de merde, dit-elle. Console-moi mon chat.

    La surprise sur son visage d’elfe se mue en panique :

    — Jessica ! Je streame ! Sors de là !

    Il a l’air tout stressé.

    Il faut que je le détresse, mon pauvre chaton…

    Elle l’embrasse dans le cou et glisse ses mains sous son tee-shirt retro gaming.

    — Non Jessica ! Pas maintenant ! Je streame !

    Il tente de la repousser mais elle pèse de tout son poids sur lui.

    — Tu reprendras ta partie tout à l’heure, j’ai faim, là… Il cesse de lutter et tente de pousser sur ses pieds pour faire glisser la chaise à roulettes loin de son écran. Elle lui enlève son casque pour plonger ses mains dans ses cheveux et lui voler un baiser, auquel il répond. Il n’a jamais été capable de lui refuser ses lèvres. Pourtant, il regarde ailleurs et ne cesse de s’éloigner de l’ordinateur. Alors qu’elle lui embrasse l’oreille, il récupère le micro de son casque et dit dedans :

    – Edi, continue la démo sans moi. Je vais lui expliquer ce qu’est un Live.

    Au mot « Live », Jessica se fige. Elle se retourne vers les écrans. La page Facebook montre la vidéo du jeu et les commentaires qui défilent. Sur une vignette, elle peut voir le dos de son soutien-gorge.

    Extrait de Contrat avec un geek, Tome 4 : Amants
  • « Je ne serais jamais rassasié de toi »

    « Le savon et le shampooing sont là, dit-elle, faisant un petit signe, pour montrer l’étagère. Je serais juste à l’extérieur.

    — Ne partez pas. »

    Il sentit son hésitation sans avoir à la regarder. Il regarda fixement ses mains, probablement plus vulnérable maintenant qu’il ne l’avait jamais été depuis qu’il avait quitté la maison de son père.

    « Je ne suis pas un connard là, dit-il à ses mains. Je suis…Je ne veux juste pas rester seul là dedans. Si je glisse -

    — Tu ne glisseras pas ». Elle toucha son bras doucement. « Je ne partirai nulle part. »

    Extrait de Amour Accidentel
  • Je marmonne un juron et me passe une main sur le visage. Je dois oublier cette fille. Je dois arrêter de penser à elle, à ses yeux verts, à sa peau laiteuse, à sa bouche que je rêve de dévorer, à sa chevelure rousse… Mon sexe ne semble pas être de cet avis puisque je le sens prendre du volume entre mes jambes au souvenir de son odeur… La mûre… Jamais ce parfum ne m’avait paru si excitant…

    Extrait de Samantha ou Le chemin de l'amour est pavé de psychopathes, Tome 2

Membres de l'Univers Chick Lit

Chick Lit

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 120


Membres récents

2021-03-08T18:29:29+01:00
2021-03-06T20:26:24+01:00
2021-02-17T22:33:02+01:00
2021-01-18T23:24:16+01:00
2020-12-05T18:27:00+01:00
2020-12-01T12:37:55+01:00
2020-11-13T14:56:00+01:00
2020-10-20T09:31:08+02:00
2020-09-21T22:56:24+02:00
2020-08-14T13:06:38+02:00
2020-07-27T00:02:38+02:00
2020-06-14T20:03:26+02:00
2020-05-30T19:51:35+02:00
2020-05-18T18:22:34+02:00
2020-04-30T22:38:20+02:00
2020-04-26T19:47:16+02:00
2020-04-15T23:57:00+02:00
2020-04-09T17:07:45+02:00
2020-04-05T10:25:10+02:00
2020-04-03T23:57:33+02:00
2020-03-29T12:43:37+02:00
2020-03-06T11:13:34+01:00
2020-02-29T09:18:21+01:00
2020-02-23T20:25:11+01:00
2020-01-07T15:30:35+01:00
2020-01-06T10:05:28+01:00
2020-01-01T18:15:28+01:00
2019-12-28T19:53:11+01:00
2019-12-27T00:11:26+01:00
2019-12-07T17:20:16+01:00

Lu en ce moment

Votes récents

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode