Livres
523 578
Membres
541 317

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Univers de l'humour



Extraits du moment

  • - Euh, est-ce qu'on pourrait connaitre... votre score en combat. Monsieur ?

    Frez a encore une fois ricané. L'ancien a répondu, tout fier.

    - Sept ! Eh ouais mon garçon, fut un temps, j'ai pulvérisé mon lot de zombies. J'ai même frappé un zombie avec un bâton, une fois. Je vous apprendrai tout ce que je sais, évidemment !

    - Ouais, c'est ça, a dit Max.

    - Est-ce qu'il est mort ? une fille a demandé. Le zombie ?

    - Euh ben euh... non, Urf a répondu. Mais parès il était très, très énervé.

    J'ai entendu des grognements parmi les élèves. Et quelques rires. Pfff... Tout le monde, y compris moi, pensait la même chose.

    Notre prof de combat, le meilleur des meilleurs du village, a un score de sept. SEPT.

    Pas sept mille, pas sept cents, pas dix-sept... Sept.

    Wow.

    Donc un jour, il a failli tuer un zombie.

    On est des noobs avec un prof noob, c'est génial.

    On est fichus.

    Extrait de Journal d'un noob, Tome 1
  • — Je vais commander.

    — Merveilleux. Qu’est-ce qui vous ferait plaisir cet après-midi ?

    — Pour moi, je prendrai la spécialité du chef avec votre meilleur vin rouge.

    Il acquiesça.

    — Très bon choix, monsieur. Et votre amie ?

    — Elle voudra essayer vos coquilles Saint-Jacques, mais demandez au chef de ne pas utiliser de beurre. Elle voudra également une petite salade au poulet avec une vinaigrette balsamique et des tomates en supplément. Aussi, par égard pour ses allergies, pouvez-vous vous assurer qu’il n’y ait pas du tout d’ail ou de ciboulette ?

    — Comme vous le désirez, monsieur, dit le serveur en continuant à griffonner. Savez-vous ce qu’elle voudra boire ?

    — De la vodka, répondis-je en souriant. La plus forte que vous avez. Versez-la dans un verre de vin avec une garniture à la fraise pour que personne d’autre ne le sache.

    — Je vais vous préparer ça tout de suite, monsieur.

    [...]

    J’attendis qu’elle s’asseye pour regagner mon siège.

    — Est-ce que tu boudes encore ?

    — Ça dépend. Est-ce que vous allez vous excuser d’avoir insisté pour que je vienne à ce déjeuner en tête à tête, puis à la réunion exécutive juste après, quand j’avais spécifiquement demandé à ne pas travailler aujourd’hui ?

    — Je ne suis pas certain que ce soit approprié pour un chef de s’excuser auprès de son employée pour lui avoir demandé de faire son travail.

    — Logique.

    [...]

    — Mademoiselle ?

    Le serveur revint à notre table avant que j’aie le temps de lui répondre.

    — Souhaitez-vous ajouter quelque chose à votre commande ?

    — Ajouter ? s’offusqua-t-elle en se tournant vers moi, puis elle leva les yeux au ciel. Puis-je faire ma propre commande ? Je doute fortement que mon compagnon de table ait commandé quelque chose que j’aime, et je ne voudrais surtout pas faire perdre son temps au chef en renvoyant mon assiette.

    — Bien sûr, mademoiselle.

    Il sortit son bloc-notes et elle ouvrit un menu.

    — Qu’est-ce qui vous ferait plaisir cet après-midi ?

    — Mmm, réfléchit-elle. J’aimerais essayer vos coquilles Saint-Jacques, mais pouvez-vous demander au chef de ne pas utiliser de beurre ? J’aimerais aussi avoir une petite salade de poulet avec de la vinaigrette balsamique et des tomates en supplément.

    Il arrêta d’écrire. La confusion se lisait sur son visage lorsqu’il se tourna vers moi pendant que Tara continuait de parler.

    — J’ai des allergies, ajouta-t-elle. Pouvez-vous demander au chef de ne pas mettre d’ail et de ciboulette dans la salade ?

    — Comme vous le désirez, acquiesça le serveur. Que souhaitez-vous boire avec votre repas ?

    — Votre vodka la plus forte, je vous prie. Mais versez-la dans un verre de vin avec une garniture à la fraise, s’il vous plaît, afin que personne d’autre ne sache ce que c’est.

    — Je reviens avec ça tout de suite, mademoiselle.

    Il s’éloigna et elle posa son regard furieux sur moi.

    — C’est exactement pour ça que je préfère commander ma propre nourriture. Je suis très exigeante.

    — Je n’en avais aucune idée.

    Extrait de Deux semaines de préavis
  • Green Lion (...). En en buvant une seule, tu étais sur de rester éveillé pendant trois jours et de te transformer en Super Lover. C'est en tout cas ce que la pub disait. Selon un laboratoire d'une association de consommateurs, ça gardait éveillé aussi longtemps qu'un café, et tu étais à peu près sur également de développer un cancer des ovaires vers trente ans, même si tu étais un homme.

    Extrait de La plante verte
  • - Ecoute Bob, toi on veut bien te libérer. Mais à conditions que tu flanques une volée à Bobette avec ce gourdin.

    - Oh s'il n'y a que cela ! Lâchez-moi vite, je lui en ferai voir de toutes les couleurs !

    - BOB !

    - Si vous croyez que je n'oserais pas frapper...

    ... vous avez bien raison !

    Extrait de Les Nerviens Nerveux
  • - Ne t'avise pas de recommencer ce genre de sketch. Si tu perturbes encore une fois le fonctionnement de l'établissement, je te ramène tout de suite à la gare. C'est compris ?

    - Mais ce n'est pas de ma faute si ce conférencier était aussi nul ! Tu devrais plutôt me remercier de les avoir distraits à titre gracieux !

    - Pas de ça avec moi. Tu es prévenu. Maintenant prépare-toi, tu as rendez-vous à Deauville dans une heure pour un check-up, Sami va t'emmener.

    Extrait de Amour, gloire et dentiers

Membres de l'Univers

Souhaitez-vous rejoindre cet univers ?

Nombre de membres : 0


Membres récents

Lu en ce moment

Votes récents

Les sorties

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode