Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de UnJourDAutomne : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'âge des miracles L'âge des miracles
Karen Thompson Walker   
Un roman d'anticipation et sur la capacité d'adaptation de l'homme...
Un livre qui vous fait réfléchir ...
Que dire si ce n'est qu'il est angoissant à souhait.
Que faire si la nature reprend ses droits...
Si la Terre est menacée...
Le trou dans la couche d’ozone, les virus, des chutes d’oiseaux par centaines sans raison, ou encore la disparition en masse des abeilles…
Et ce n'est que le début...
Vue par les yeux de Julia ...
Vous partirez dans un roman exceptionnel...
Inquiétant...
Angoissant...
Un livre plein d'émotion et quelques larmes versé sur la fin...
À lire ...
Exceptionnel....


Les amants du génome Les amants du génome
Johan Heliot   
Je dois vous dire tout de suite que ce roman me réconcilie totalement avec la science-fiction. Après plusieurs déceptions dans le genre j'étais presque résignée à me dire que ce n'était pas fait pour moi. Et quand j'ai lu le résumé du roman de Johan Heliot j'ai vraiment eu envie de retenter le coup et je peux vous dire que j'ai bien fais.

Les amants du génome est un roman qui m'a captivée, j'ai été happée par l'histoire d'amour impossible d'Irdiss et Orfée. Une fresque romanesque émouvante. Un monde futuriste mais qui vous le verrez n'est pas si différent du nôtre.

Irdiss et Orfée tombent amoureux juste avant la Sélection. Un examen très important qui déterminera si ils pourront intégrer L'Enclave. Un monde où vivent les gens les plus érudits dans le but de trouver des solutions à des problèmes de société, surpollution, les maladies et la pauvreté. Les habitants de l'Enclave peuvent aussi prétendre au traitement de vie augmentée pour vivre éternellement...

Mais tout ne se passe pas comme nos deux héros l'avaient prévus. Orfée passe l'examen avec brio tandis qu'Irdiss est recalée. Leur relation va continuer, mais elle va se heurter à de nombreux obstacles...

Un roman mené d'une main de maître, un scénario captivant et intelligent traitant de thèmes très intéressants. Je suis ravie d'avoir pu découvrir ce roman. Ca faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un livre qui me transporte autant dans une histoire de fiction.

Avec une narration à deux voix on découvre ce que chacun de nos héros vivent et ressentent séparés l'un de l'autre dans un présent si différent. Irdiss affronte la pauvreté et survit tant bien que mal tandis qu'Orfée découvre la vie dans l'Enclave avec le traitement de vie augmentée... Mais attention entre rêve et réalité les choses ne semblent pas être aussi idylliques.

Le roman se passe sur plusieurs décennies, les émotions que j'ai ressenti n'ont fait qu'augmenter à mesure que j'avançais dans le récit. Je me suis beaucoup attachée aux personnages d'Irdiss et Orfée, leur couple a fait battre mon coeur et j'ai souffert en même temps qu'eux. Les personnages secondaires sont très intéressants. Yaelle, une amie d'Orfée a un rôle très important et même si j'avais un peu deviné certaines choses à propos d'elle cela n'a pas gêné ma lecture.

La plume de l'auteur est excellente, elle m'a vraiment transportée dans cet univers parralèle, dans ces deux mondes apocalyptiques. J'ai adhéré à tous les choix qu'il a fait pour ses personnages, j'ai terminé le roman pleine d'émotions. J'ai vécu une aventure formidable avec Les amants du génome.

Un roman qui s'adresse aux adolescents mais qui divertira aisément les adultes.

En bref, les amants du génome est une fresque romanesque qui nous conte l'amour impossible d'Irdiss et Orfée. Il transmet un très beau message et nous prouve que par amour nous sommes prêts à tout malgré les choix que l'on fait dans la vie.
Les Derniers Battements du cœur Les Derniers Battements du cœur
Rowan Altwood    Kelley York   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman...
Je m'attendais à être émue, triste, bouleversée et au final...bah je n'ai pas ressenti grand chose. Pourtant tous les ingrédients sont réunis mais je crois que je n'ai tout simplement pas adhéré aux personnages et quand je n'apprécie pas les protagonistes, eh bien la sauce ne prend pas. Ni Luc ni Evelyn ne m'ont plu. Je les ai trouvé trop fades, sans relief. Ils n'ont pas de personnalité suffisamment forte ou de traits de caractères originaux. Du coup je n'arrivais pas vraiment à m'intéresser à leur histoire. Dommage, parce que pour une fois, je trouvais la love story plutôt jolie [spoiler](sauf le mariage, beaucoup trop too much à mon goût)[/spoiler]
La fin ne m'a pas surprise. Je m'y attendais. Je ne voyais pas d'autres manière de conclure ce roman en fait.
Depuis "Nos étoiles contraires" beaucoup de livres jeunes adultes traitent de la mort et de la maladie. Ce que j'ai trouvé original avec celui-ci, c'est qu'on y parle de l'euthanasie. Le choix de Luc est pour moi ce qu'il y a de plus intéressant dans cette histoire. J'ai beaucoup apprécié de voir son cheminement de pensée. C'est peut être ce qui m'a le plus touché.
En conclusion, je dirais que "Les derniers battements de coeur" n'a pas été une lecture déplaisante. Mais elle ne m'a pas marquée non plus.

par Saturna
La Nébuleuse d'Héra, Livre 1 : La Toile du destin La Nébuleuse d'Héra, Livre 1 : La Toile du destin
Lydie A. Wallon   
Chronique entière ici : https://lacoccilectrice.wordpress.com/2019/03/01/la-nebuleuse-dhera-de-lydie-a-wallon/

Résumé : En 3602, la Terre n’est plus qu’une planète à l’abandon. Trois races distinctes, issues des humains, ont colonisé de nouveaux systèmes.
Kendalh, une scientifique « homogène » — l’espèce dite supérieure — rejoint sa planète après une mission de plus d’un an. Sa vie extrêmement réglée prend un virage inattendu lorsque son vaisseau s’écrase sur un territoire hostile, envahi de créatures monstrueuses.
Quel choix lui reste-t-il quand celui qui lui sauve la vie est un de ces détestables humains, et qu’il tire des pouvoirs étranges de cristaux que tous pensaient disparus ?
Nombre de pages : 449 (numérique)
Genre : Entre Science-fiction et Fantasy, entre Romance et Policier, ce roman nous interroge sur ce qui nous rend humains.

Je remercie Lydie pour la proposition de ce SP et m’excuse d’avoir mis autant de temps pour le lire !
C’est un roman que j’ai accepté de lire parce qu’il correspondait parfaitement à mes envies. J’adore la fantasy, et son univers m’intriguait particulièrement car sur le coup ça m’a fait penser à un autre roman que j’avais lu, avec différentes planètes, différentes espèces et une histoire inter-espèce ! Même si vous avez déjà votre résumé, je vais vous décrire un peu l’histoire de comment je l’ai perçue moi !

C’est l’histoire de Kandhal, une homogène, de Magnus et de sa sœur jumelle Cassandre, Nandini, Rajan, l’égoutier et d’autres encore dont le nom ne m’a pas spécialement marqué ! Humains, homogènes (race humaine plus évoluée), et anifah (animaux humanoïdes ou humains avec une partie animale si je ne me trompe pas et que j’ai bien compris). Le mélange d’espèce est prohibé bien évidemment. Kandhal travaille à la SIMRA (encore une fois si j’écris bien le nom), son vaisseau s’écrase et elle et son anifah sont « enlevés » par Rajan, l’égoutier. Ensemble ils vont parcourir une petite trotte et Kandhal est très curieuse. Elle veut tout savoir sur les humains et ne se considère pas vraiment différentes d’eux. Amir Cloony, un homogène cherche à mettre la main sur les gulabis censées lui procurer un certain pouvoir. Bon c’est hyper mal résumé en fait donc lisez le résumé et n’hésitez pas à lire si cela vous tente !

La première chose que j’ai remarqué est l’abondance d’informations dans le roman ! Autant sur les diverses sociétés, que sur les différents personnages, espèces et tout ce qu’on peut trouver ! On y retrouve beaucoup de description, et je pense que ce premier tome au-delà de raconter une histoire, est un tome pour présenter et nous ancrer dans ce monde où les informations qu’on nous livre sont à perte de vue ! Parfois je les trouvais un peu trop longues seulement, elles sont utiles et même essentielles au roman ! Si j’avais un conseil, ce serait peut-être d’alléger ces passages narratifs de description par des phrases plus courtes sans toutefois donner un ton saccadé au roman ! Garde ton style car il est agréable à lire !

Au début du roman, chaque chapitre nous présente l’histoire d’un personnage. On change les points de vue narratif en passant de Kandhal à Magnus et Cassandre, puis à l’inspecteur, puis Kandhal de nouveau, Cassandre toute seule, Rajan etc ! Si au début je ne comprenais pas vraiment quelle importance avait chaque personnage dans l’histoire, c’est au fur et à mesure de ma lecture et de notre lecture qu’on prend conscience que ces personnages sont tous essentiels au récit ! Ils se soudent petit à petit pour qu’un chapitre nous parle de tous ! Mais pour qu’ils soient ensemble il faut tout de même attendre de passer une bonne grosse moitié du roman ! Ceci dit, ce découpage permet à l’auteure de garder le mystère sur l’intrigue principale et les différentes intrigues pendant un long moment ! En effet, j’étais un peu perdue puisque lorsque je lis je cherche toujours à démêler le vrai du faux, mais aussi à comprendre ce que chaque intrigue signifie, quel est le but, où est-ce qu’on va, où est-ce que l’auteure veut m’amener !

Si je peux me permettre et sans vouloir blesser l’auteure, je trouve cependant que certains noms propres comme commun auraient pu être plus « originaux » et sortit totalement d’un contexte qui vient de notre époque comme par exemple le terme « hérawoodien » et d’autres qui viennent avant tout de notre monde à nous. Nous sommes dans un monde de fantasy ! Il faut se l’approprier un peu plus que ça ! De mon avis, il aurait été encore mieux de « virer » ces termes trop actuels, trop dans notre époque à nous et les adapter à son univers ! C’est un petit plus tout simplement, qui peut être négligé il n’y a pas de soucis et je tiens vraiment à rappeler que cela ne reste que mon humble avis ! C’est le seul point réel où je me suis dit qu’il fallait absolument que je le note et que j’en parle !

Je trouve la psychologie des personnages très intéressantes parce que chacun est une sorte d’ennemi de son propre clan ! Rajan, est un demi devinlabi (est-ce que je ne me trompe pas ? Bon sang j’ai du mal et j’ai trop peur de dire des bêtises) qui malgré sa participation en tant qu’égoutier se dit que les homogènes sont peut-être humains eux aussi. De son côté, Kandhal pense la même chose et va un peu contre les pensées de sa race, de son mentor ! On sent le trouble qui les envahit alors qu’ils sont et souhaitent peut-être être ensemble. Quant à Cassandre qui comptait vivre son conte de fées en retrouvant sa liberté, c’est raté…Et bien raté pour l’être. Retrouver sa famille est son objectif ! Et Magnus souhaite retrouver sa sœur jumelle…Peut-être se retrouveront-ils mais il faut aller lire pour le savoir ! Donc filez ! Lisez !

L’auteure maitrise son sujet, son univers et ça c’est un grand plus parce que j’en ai lu des pas super ! Enfin bref là n’est pas le sujet, mais cet univers est complet, recherché et on sait qu’il y a eu tout un travail derrière ! Comme un puzzle dont les pièces se sont vraiment assemblées que le roman terminé !

Au final j’ai écrit une bonne partie de ma chronique avant d’avoir fini de lire, du coup j’ai une petite remarque et conseils même si honte à moi je n’ai ni noté la page, ni la phrase, mais il y a plusieurs endroits où il mériterait d’avoir des virgules en plus, après c’est pas la mort du tout puisque je ne me suis fait la remarque qu’une seule fois et que cela ne gène en rien la lecture ?
Manipulation, tome 1 : Corbeaux Manipulation, tome 1 : Corbeaux
Juliette Lemaître   
Ce roman n'est malheureusement pas très connu, étant écrit par une ancienne lycéenne de Fécamp (Normandie) et n'étant diffusé qu'à très petite échelle..A tous les lecteurs de Booknod visitant cette page par hasard ou parce que ce roman les intéresse, je vous dis "Vite !!!!Il faut faire connaître ce roman au plus grand nombre c'est une vraie perle !! Le thème est génial, les personnages parfaits, l'intrigue sublime et l'écriture digne des plus grands ! Ce roman et son auteur doivent être connus et reconnus ! Alors n'hésitez pas un instant de plus et procurez-le vous !

par julie1300
Le renard et la couronne Le renard et la couronne
Yann Fastier   
Je suis en colère contre ce roman.

-.-.–.-.–.-.–.-.–.-.–.-. Attention : spoil ! -.-.–.-.–.-.–.-.–.-.–.-.

[spoiler]Je ne peux malheureusement pas vous expliquer pourquoi j’ai abandonné cette lecture sans spoiler son contenu donc si vous souhaitez encore découvrir ce livre, détournez le regard maintenant !

Ça commençait plutôt très bien : une belle plume fine, riche et maîtrisée, une héroïne pleine de ressources, de l’action en abondance ! J’étais très heureuse de me plonger dans cette aventure qui commence en Dalmatie (que je ne connaissais pas !) et en 1900 (une de mes époques favorites en fiction !).

Et puis. Comme ça, sorti de nulle part : le viol.

Ce n’est pas une scène très détaillée mais elle reste très explicite et dérangeante car tout à fait gratuite. Elle surgit à la fin du premier tiers : Ann a 20 ou 21 et ne vit plus dans la rue mais dans une maison bourgeoise avec ses parents adoptifs, elle vient de se fiancer. On avait très bien compris que l’homme qu’elle fréquentait était louche et peut-être même malhonnête alors pourquoi cette scène ? Pour nous montrer qu’il veut avoir une emprise sur elle ? Il y avait mille autres façons plus subtiles et bien moins perturbantes de le faire.

Et qu’on ne me réponde pas qu’Ann en sort plus forte, que grâce à cela elle deviendra une femme résistante, courageuse parce que, tout ça, Ann l’était déjà : elle a survécu à la rue, à la faim, au froid, à la violence ! Elle n’avait pas besoin d’en passer par là pour devenir un modèle de force et de ténacité, aucune femme, fictive ou non, n’a besoin d’en passer par là pour le devenir, jamais. Et cette banalisation du viol me choque. Il faut dénoncer le viol, il faut le combattre en éduquant les gens, il ne faut pas le minimiser mais il ne faut surtout pas le banaliser. Ce que la fiction (roman ou TV) a tendance à faire en ce moment et qui me peine beaucoup. Il peut y avoir des hommes méchants qui ne soient pas des violeurs et il peut y avoir des héroïnes puissantes qui n’ont pas été victimes d’agressions. Ce schéma commence à m’énerver.

De plus, la réaction d’Ann n’est pas du tout crédible. Elle met du temps à comprendre vraiment ce qui lui ait arrivé, ce qui est vraisemblable, mais lorsqu’elle s’en rend compte, sa réaction équivaut à un « Oh flûte alors ! » et l’auteur l’entraîne sans attendre dans des péripéties à n’en plus finir pour qu’elle n’ait pas le temps d’y penser, pour que nous, lecteurs, n’ayons pas le temps de digérer, pour minimiser l’acte. Alors pourquoi l’écrire du tout ?

Peut-être que cette scène sert l’intrigue plus tard, peut-être qu’elle permet un retournement de situation génial mais, en fait, je m’en fiche. Après cela, j’ai lu encore deux ou trois chapitres puis j’ai renoncé. Les mots, les rebondissements, tout me paraissait quelconque, d’autres lectures m’attendaient et je n’ai pas pu pardonner à l’auteur d’avoir été si mesquin. Dommage.[/spoiler]

par Keikana
Les Âmes perdues, Tome 1 : Les Terres du bas Les Âmes perdues, Tome 1 : Les Terres du bas
Jeff Giles   
Quelle déception !
J'étais pourtant persuadée que ce roman finirait dans ma liste de diamants mais j'ai tellement été choqué par le premier chapitre que je n'ai même pas réussi à terminer ce roman.
Ce qui m'a bouleversé, c'est la façon dont les deux labradors de Zoé se font torturer, taper et presque tués sans que celle-ci ne réagisse. Ah si pardon, elle a sorti des jumelles pour regarder Stan essayer de noyer ses chiens dans le lac gelé. Quelle héroïne vraiment ! J'avais envie d'hurler après elle et de pleurer à cause du calvaire des chiens. Et même après ça, il est hors de question que ces derniers rentrent dans la maison, ils risqueraient de tout salir. Non il vaut mieux laisser les deux chiens blessés dehors dans le blizzard par -30°C.
L'auteur déteste les animaux ou quoi ?!
Je suis peut-être trop sensible mais ça m'a vraiment choqué.
Et le comportement de Zoé est exécrable. Non seulement elle ne fait rien à part regarder mais en plus, quand enfin elle réagit sa première réaction est de sortir son smartphone pour poster une photo sur instagram ! Non mais c'est quoi cette fille sérieusement. C'est du n'importe quoi mais alors puissance mille !
Non vraiment le peu que j'en ai lu m'a convaincu dans ma première impression : ce roman n'est pas pour moi.

par Avalon
Les tigres bleus, Tome 1: Le royaume de sable Les tigres bleus, Tome 1: Le royaume de sable
Yves Trottier   
Chapitre 23
P. 228

En retrait, Lia ronge son frein. La jeune fille déborde d'impatience. Tout comme son frère, elle désire avec fureur être l'objet de la fierté qui allume l'oeil de son père. Bientôt, Lothar la serrera aussi dans ses bras. Le général va enfin constater la valeur de sa fille.

Bras dessus, bras dessous, les deux hommes s'approchent du couloir de tir à l'arc pour assister à l'épreuve de Lia.

- Vas-y, Lia! l'encourage Zaki.

Lia, déterminée, marche en direction du pas de tir. Son tour est venu. Cinq flèches et ce sera la fête. Cinq petites flèches bien centrées et son père bondira de joie. Elle sera une Guerrière!
À cent mètres de la ligne de tir, Lia brandit l'arc et décoche une première flèche qui touche la cible en plein centre. Poursuivant sa fanfaronnade, la jeune fille accélère le pas. Sans hésiter, elle bande de nouveau l'arc. Le coup part. La deuxième flèche atteint le point rouge. Lia se met à courir. Elle extrait une troisième flèche du carquois, la place sur la corde, étire le bras, puis laisse partir le projectile. La foule, qui jusque-là promenait son regard d'une épreuve à l'autre, rive son attention sur ce jeune prodige aux cheveux bleutés. Encore un tir parfait! Galvanisée par les applaudissements des spectateurs, Lia plonge vers l'avant, effectue une roulade, s'immobilise à un centimètre de la ligne de tir, se redresse sur un genou, adresse un clin d'oeil à son frère, puis relâche les doigts. La flèche coupe l'air en deux. Des yeux, la foule suit la trajectoire du trait qui se fiche bien droit au milieu du panneau. Ébahi, le public explose en bravos. Lia se lève et répond aux hourras par une courbette exagérée.

Pour la dernière flèche, Lia, a une autre idée pour épater la galerie. Un point culminant au spectacle!

- Lia, encore une flèche et tu auras réussi! hurle son frère. Prends ton temps! Vise bien!

Pourquoi son père arbore-t-il cet air mécontent? Lia lui sourit, pour l'aider à se détendre. Son regard déborde de confiance. Pas de souci, papa, je tiens ma destinée entre mes mains, semblent dire les traits lumineux de son visage. Un tir et je serai une Guerrière à part entière!
En position, les jambes bien ancrées dans le sol, Lia détache ses cheveux, qui tombent en cascade sur ses épaules. Lothar fronce les sourcils. Quelle est cette coquetterie? Sa fille ne peut-elle rien faire sans extravagance? Lia lisse le ruban qui retenait sa chevelure entre ses doigts...

- Lia... sois sérieuse..., marmonne Zaki.

La jumelle attache le ruban autour de sa tête. Le bandeau couvre ses yeux. Elle ne voit plus rien. D'une main alerte et sûre, elle place la flèche sur la corde.

Lothar baisse la tête, exaspéré par les bravades de sa fille. La foule, quant à elle, jubile. Jamais une novice n'a fait autant impression. Elle offre un spectacle inédit.

Lia détend les doigts. la flèche s'élève vers les cieux. Très haut. Elle monte, elle monte, elle monte. Au bout de sa course, le trait bascule, puis plonge vers la cible.

Compte tenu du résultat des quatres premières flèches, un tir décentré sera suffisant pour assurer à Lia une place en demi-finale.
La flèche redescend. Elle reprend de la vitesse. De plus en plus vite. Les plumes sifflent dans la vent. Déjà, la jeune fille salue la foule et recommence les courbettes.

TOC!

Un murmure traverse l'amphithéatre.

Lia découvre les yeux.

Zaki, bouche bée, fixe la cible, incapable d'émettre un son. Comment est-ce possible?

par Angel235
Follow Me Back, Tome 1 Follow Me Back, Tome 1
A.V. Geiger   
Wahou! je viens tout juste de finir ce livre et comment dire !! Je suis sans mots! J'ai juste A-DO-Ré!! Un énorme coup de cœur pour cette histoire!

Un énorme coup de cœur pour les personnages, pour le style de l'auteur, pour l'ambiance, pour le rythme, et pour cette horrible fin pleine de suspense!

Follow me Back c'est l'histoire de Tessa, fan inconditionnelle d'Eric Thorne, un chanteur de Pop rock qui fait fureur .. et d'Eric Thorne, qui se crée un faux compte pour troller une de ces fans, qui n'est autre que Tessa ...

Alors qu'Eric est plutôt en colère contre la tournure qu'a pris sa vie dernièrement, il décide de s'en prendre à Tessa, une fan qui n'a fait qu'alimenter, encore une fois, la folie qu'il y a autour de lui sur la toile!

Commence alors des échanges par MP .. qui contre toute attente, finissent par devenir sincères et rassurants, pour l'un comme pour l'autre. Chacun se retrouvant dans l'autre..

Sans en dire trop pour ne pas spoiler .. vous l'aurez compris, Tessa et Eric finissent par se rapprocher grâce à leurs échanges virtuels..

Mais toute cette histoire est entourée d'une histoire plus sombre, dont on a les infos qu'au fur et à mesure de notre lecture.

En effet, une enquête est en cours .. on commence le livre avec un extrait d'un rapport d'audition, dont on déroulera le fil en même temps que l'histoire de Tessa et Eric!

C'est super bien fait ... L'alternance des MP entre Tessa et Eric, et les extraits de l'audition ..

On a hâte d'en savoir plus, un livre IMPOSSIBLE à lâcher ! Mais l'auteur va encore plus loin, avec un déroulement plein de suspense, mais une fin HALLUCINANTE! J'imagine un peu tout sur celle ci mais j'ai une petite idée et j'ai vraiment vraiment vraiment hâte d'avoir le tome 2 pour voir si j'avais raison ou non!

J'ai trouvé les personnages très attachants, et connaissant personnellement quelqu'un touché par l'agoraphobie, le personnage de Tessa m'est apparût très fort ..

Bref, je vous le dis, sautez dessus vous ne serez pas déçue!

http://plusieursvies.eklablog.com/follow-me-back-de-a-v-geiger-a130384436
Un éclat de givre Un éclat de givre
Estelle Faye   
Comme le résumé le souligne, nous allons suivre Chet dans un Paris post apocalyptique qui s’est plutôt bien remis, car même si beaucoup de choses ont changées dans la capitale, on y retrouve la vie parisienne, les lieux emblèmatiques de la ville et une population importante et hétéroclite.

J’ai dévoré ce livre en quelques heures pour un gros point positif : L’ambiance. Le Paris présenté est absolument génial et chaque page est truffée de bonnes idées originales. Les personnages sont très attachants et on sort vraiment des sentiers battus habituels (avoir comme personnage principal un homme bi-sexuel se travestissant pour chanter du jazz dans des bars, c’est inhabituel).

paris-tour-eiffel-apres-apocalypse.jpgL’histoire est secondaire et on le ressent surtout dans la deuxième moitié du récit. Je n’ai pas vraiment adhéré à l’intrigue dans les dernières pages, lorsque l’enjeu nous est présenté.

À la fin, nous restons avec beaucoup de questions sur le personnage principal et sur son amie. Si Chet a évolué le long du roman, on a tout de même le sentiment que son chemin n’est pas fini.

Je me dois également de préciser que ce roman n’est pas destiné à de jeunes lecteurs. Tout d’abord car on est beaucoup dans du descriptif de ce que voit et ressent Chet, et également car nous avons beaucoup de ses réflexions amoureuses et sexuelles (et quelques scènes / rêves sexualisés).

par Kirlan
  • aller en page :
  • 1
  • 2