Livres
439 665
Membres
369 491

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Uppercut



Description ajoutée par zaphrinamakichan 2017-10-21T19:55:41+02:00

Résumé

Placé dans un internat pour garçons difficiles, Erwan est envoyé en stage dans un centre équestre, après une fugue. Ce garçon métis, né d'un père sénégalais et d'une mère bretonne, est habitué à se battre, à la moindre remarque sur sa couleur de peau. Et il rêve de devenir boxeur. Face à Gilbert, le directeur du centre, qui lance des blagues racistes sans même s'en rendre compte, il va devoir apprendre à ne plus réagir au quart de tour. Un beau portrait d'adolescent à la dérive trouvant enfin à canaliser sa violence.

Afficher en entier

Classement en biblio - 14 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maelle27 2018-12-06T20:04:02+01:00
Lu aussi

Vraiment très déçue, je m’attendais à beaucoup mieux. Je n'ai pas accroché du tout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ocanlers 2018-11-26T20:17:39+01:00
Argent

Il m'a fallut deux tentatives pour lire ce livre. La première fois, je me suis fiée aux commentaires d'une amie qui me disait qu'elle ne l'avait pas apprécié plus que ça. De ce fait, j'ai bien vite abandonné au bout de quelques pages.

Puis, une semaine plutard, j'ai décidé de le retenter et contre toute attente...bah ça m'a plu ! J'ai bien aimé Uppercut. Certes, c'est pas LA lecture du siècle mais voilà je m'attendais à quelque chose de pire. Je l'ai lu en une seule soirée, surtout au vue de son nombre de pages peu conséquent !!^^

Mon seul bémol, c'est que je ne parvenais pas à imaginer Erwan (le personnage principal de l'histoire) bagarreur. Je le voayais plus ou moins calme.

Durant une bonne partie du livre, on suit la semaine de stage au centre équestre, qu'Erwan va faire.

Il y a peu de personnages, ce qui rend l'histoire légère...

Pour conclure, c'était une lecture très très simple. Mais c'est de loin un livre que j'aurai choisi de mon gré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amandinexo 2018-11-10T12:16:18+01:00
Lu aussi

Uppercut est un petit roman simple et sympa qui se lit très vite. Je devais le lire dans le cadre de ma formation. Ce n'est pas le genre de livre que je lirai de moi-même. Je trouve ça cool de pouvoir changer mes habitudes de lecture.

De plus, j'ai trouvé l'histoire agréable. Le protagoniste, Erwan, est sympa à suivre. En soi, le récit est très banal. Il n'y a pas vraiment d'originalité. Les thèmes abordés sont du vu et revu. De plus, on reste à la surface des choses. Je trouve que le racisme n'est pas aussi bien exploité que le résumé le laisse paraître. Les relations entre les personnages ne sont pas approfondies. La vie du protagoniste n'est pas suffisamment bien détaillée.

Nous avons plus une petite histoire mignonne et douillette sans prise de tête. La fin, rien de surprenant. En fait, l'auteur ne cherche aucunement à surprendre le lecteur. Il utilise un vocabulaire relativement accessible pour un très jeune public. Le style est pourtant travaillé. On sent que tous les aspects négatifs cités précédemment sont un choix que l'auteur fait. Il y a donc une certaine maîtrise dans l'écriture.

L'histoire va droit à l'essentiel. On ne s’attarde pas sur les détails. Nous restons dans le basique pour attirer un large public. Ce sont des choix qui font que j'ai apprécié mon moment de lecture mais ça s'arrête là.

A lire pour les petits lecteurs !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maevapirlet 2018-11-09T22:06:54+01:00
Bronze

C'est l'histoire d'Erwan, un jeune noir victime de racisme, il noie sa colère dans la boxe, c'est son seule refuge. Sa mère et son père son loin de lui et il est en internat. Depuis son entrée en 6eme il enchaîne les infractions au règlement intérieur des différents collèges, desquels il se fait exclure a chaque reprise, se qui l'amène à être en internat.

Il tente de s'enfuir avec Cédric, un jeune petit bandit, avec qui il partage sa chambre. Une suite d'événements fais qu'ils se retrouvent à devoir rentrer à l'internat. A la suite de sa on propose aux deux garçons de faire un stage, les deux jeunes hommes on des réactions très différentes, Erwan accepte et veux changer, tandis que son camarade, lui, décide de continuer à "glander". Le jour de la rencontre entre le patron et Erwan se passe très mal ! L'homme est "surpris" de se retrouver face à quelqu'un de cette couleurs de peau. Va t- il l'accepter ? Cela va-t-il bien se passer entre les deux hommes ? Erwan va-t-il réussir à retenir des répliques cinglante, et pourquoi pas quelques uppercut ?

J'ai plutôt apprécié ce petit roman. Malheureusement il y a plein de chose que je n'ai pas trop apprécié. Déjà, pour commencé le résumé sur la quatrième de couverture nous dis que Erwan est victime de racisme "a l'etat pur" par conséquent je m'attendais à que se soit fort et dur alors que au final, ce ne sont que quelques réfléctions, certes déplaisante mais ce n est pas du tout ce a quoi on peut s'attendre en lisant le résumé. Ensuite, on parle de Blandine, une jeune fille qui a l'air de plaire à Erwan mais on ne l'a voit qu'à une ou deux reprise dans le roman et on ne sais même pas de ce qu'il advient de ce personnage. Encore une fois c'est vraiment dommage. Je trouve que le récit étais assez plats et sans vraiment d'émotions. Donc pour conclure je dirais que c'est une bonne lecture mais que le résumé me promettait quelque chose de beaucoup plus passionnant. Je reste sur ma faim!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-02-27T11:21:12+01:00
Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/02/uppercut-de-ahmed-kalouaz.html

On suit Erwan, un jeune homme issu d'un mariage mixte. Il vit difficilement le regard des autres par rapport également à sa couleur de peau. Il se défoule dans la boxe mais pas seulement. À l'école, il se fait tout le temps virer jusqu'au jour où il se retrouve en internat.

Ce qui m'a vraiment plus dans ce roman, c'est le fait que l'on découvre la véritable personnalité de Erwan au fur et à mesure. Du jeune homme turbulent, on va apprendre à connaître une personne sensible et blessée qui ne demande qu'à être accepté pour ce qu'il est humainement et non en fonction de ses origines.

Tout au long du roman, on redécouvre l'histoire, on brise des préjugés. L'auteur exploite toutes ses petites remarques qui peuvent paraître insignifiante pour des blancs mais qui blessent les personnes de couleurs, qui peuvent les mener à une vie comme pour Erwan. Heureusement pour lui, pendant son stage chez un fermier, les deux vont apprendre à se connaître au delà de la couleur de peau.

En bref, j'ai trouvé ce roman percutant et vraiment fort. On nous montre l'être humain et sa capacité à se remettre en question

Afficher en entier
Commentaire ajouté par brokebackjoker 2018-02-14T18:13:42+01:00
Or

Ici, nous rencontrons Erwan, un jeune de quatorze ou quinze ans, si je ne dis pas de bétises, enfin, il est en 3eme. Il se retrouve dans un internat, loin de chez lui, parce qu’il a un petit côté bagarreur qui lui apporte beaucoup de problèmes. Et il n’aime pas forcément les cours, aussi. Nous ne savons pas comment se passe ses débuts dans cet internat, nous le retrouvons au bout de six ou sept mois, et… Il n’a pas changé, il est toujours assez bagarreur, il n’apprécie pas les cours, et il veut partir. Réaliser ses rêves. Sa passion, c’est la boxe, et pas seulement pour la violence ! Il a un idole, Rubin Carter, qu’il admire et.. juste pour ça, je me suis reconnue en lui. Je connais bien les idoles, et certes, ce n’est pas le même genre d’idole que j’ai (principalement des chanteurs) mais l’admiration qu’il porte à l’Ouragan m’a rappelé mon admiration pour mes groupes préférés.

Erwan est noir. Ou métis puisque sa mère vient de Bretagne, mais dans tous les cas, il connaît bien les réflexions racistes. Il subit le racisme tout comme son père. Il n’est pas violent à cause de ça, mais vous vous doutez bien que c’est énervant pour lui, et qu’il se défends comme il le peut, ce qui est compréhensible. Il se retrouve dans une situation particulière, qui l’oblige un peu à accepter un stage dans un centre équestre où le propriétaire est… assez raciste. C’est un personnage très

Et donc, il y a Gilbert, la personne s’occupant de ce centre équestre. Il est assez âgé, on s’en rends compte, et il a enregistré mentalement que ses réflexions racistes ne l’étaient pas. Il ne se rends pas compte de son racisme ordinaire, et c’est très énervant à lire. J’ai fermé plusieurs fois le livre, j’avais envie de le frapper. On sait qu’il a un bon fond, et qu’il s’attache à Erwan, on le voit, on le sent, mais ses réflexions sont juste insupportables. Je n’ai pas pu apprécier ce personnage, m’y attacher, contrairement à Erwan.

Cédric, ensuite, qui est…. mystérieux? Il est dans le même internat que Erwan, ils se connaissent, et font des conneries ensembles, enfin, surtout Cédric, et il entraîne Erwan avec lui. C’est un personnage pas forcément attachant, mais on se pose beaucoup de questions sur lui. On ne sait presque rien, seulement qu’il est bagarreur, qu’il n’aime pas les cours, et qu’il cherche lui aussi à partir. Il est très rusé, je crois. Mais c’est dommage qu’on ne connaisse pas plus son passé ou même ce qui se passe dans sa tête, un bouquin le concernant m’intéresserait beaucoup. Malheureusement, je n’ai pas réussi à m’attacher à ce personnage non plus.

Et puis, il y a tous les autres. Les amis racistes de Gilbert, qui donnent envie de faire une grande distribution de claques. Les parents d’Erwan, qui sont toujours présents sans vraiment l’être, son père a l’air vraiment intéressant d’ailleurs. L’oncle de Cédric, qui est un personnage attachant, on comprends vite qu’il est seul et qu’il voit bien que Cédric fait des conneries, mais il l’aide, il les aide. Bastien, qui m’a l’air d’être un bon gars, bien trop mignon, et attachant sans doute. Blandine, qui n’est pas indispensable au roman. Pardon, mais je n’avais pas envie d’une romance, et elle est légèrement sous entendu alors, voilà. Donc ce personnage, je ne m’y suis pas attaché.

Et puis, l’idole d’Erwan, Rubin Carter, qui a une grosse place dans ce roman, il est presque un personnage principal puisqu’Erwan en parle tout le temps, il y fait référence souvent. D’ailleurs, si vous ne le connaissez pas, je vous conseille de vous intéresser à son histoire, de regarder le film Hurricane (l’Ouragan) si vous avez le temps. C’est vraiment important d’en parler.

C’est donc un livre qui parle de racisme, énormément de racisme ordinaire surtout. Certaines personnes ne réalisent pas à quel point une parole peut être raciste, à quel point cette parole peut blesser. Je pense que ça peut ouvrir les yeux à beaucoup de personnes.

En bref, un livre touchant, qui m’a rappelé à quel point le racisme ordinaire peut être présent et grave. Un bouquin qui m’a fait lâcher quelques larmes d’énervement. Le seul point négatif est le coup de foudre ou je ne sais quoi qui est sous entendu, mais ce n’est qu’un avis personnel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Momoko 2018-02-03T11:28:30+01:00
Lu aussi

Un roman très sympathique, qui aborde le racisme ordinaire, la quête de soi...

Quelques transitions un peu bizarres parfois, on passe de l'internat à la voiture sans comprendre comment, par exemple, et c'est un peu déroutant. Erwann est plutôt intéressant, mais les autres personnages un peu trop "survolés". Il faut dire que c'est un livre assez court, donc peu enclin au développement des personnages secondaires.

Sinon, c'est une bonne lecture, plutôt pour un public adolescent.

Afficher en entier

Date de sortie

Uppercut

  • France : 2017-10-11 - Poche (Français)

Activité récente

FKatt l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-02T16:54:52+01:00

Les chiffres

Lecteurs 14
Commentaires 7
Extraits 0
Evaluations 7
Note globale 6.71 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode