Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de UsanoTeppei : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Riley Jenson, Tome 5 : Sombre étreinte Riley Jenson, Tome 5 : Sombre étreinte
Keri Arthur   
Autant je reprochais aux précédents tomes la légèreté et la désinvolture de Riley, autant celui m'a convenu à ce niveau.
Dans celui-ci notre héroïne est plus réfléchie et mature, sa relation avec Kellen prend une tournure différente d'avec ses anciens partenaires et Riley s'ouvre davantage dans ses ressentis, ses craintes et ses sentiments.
L'enquête est intéressante mais sans plus, l'intrigue bien menée et sans longueur mais tout de même un peu faible en comparaison des précédentes.
J'ai beaucoup apprécié ce changement d'attitude chez Riley qui la rend plus sensible et attachante.
Je suis aussi d'accord avec la majorité en disant que Quinn brille par son absence mais reste omniprésent dans le coeur de Riley malgré leur passé douloureux.
Je souhaite sincèrement qu'il sera présent avec une place prépondérante dans le prochain tome.
A SUIVRE

par ccmars
Anita Blake, Tome 26 : Serpentine Anita Blake, Tome 26 : Serpentine
Laurell K. Hamilton   
Anita ne me surprend plus. Certes, il lui arrive toujours des aventures à tirer par les cheveux mais je ne la retrouve plus.
Où est donc passer l'Exécutrice ? Ici, il ne reste qu'une femme entouré de son harem qui joue la consultante pour des meurtres surnaturels.
Trop de blabla, trop de dispersion, pas assez de sens. Ce tome manque d'organisation et traîne en longueur. L'idée est bonne, l'intrigue avait du potentiel mais ce tome est mal exploité. J'espère (toujours) que le prochain sera à la hauteur des débuts d'Anita. Redonnez-moi mon Exécutrice badass !

par clem005
Mass Effect, Tome 1 : Révélation Mass Effect, Tome 1 : Révélation
Drew Karpyshyn   
Sidon, une base de l'Alliance, est attaquée ; attaque qui laisse, en plus de cadavres, beaucoup de questions derrière elle. Qui a attaqué la base ? Quelles en étaient les raisons ? Le contre-amiral David Anderson, en charge de l’enquête, se lance à la recherche de Kahlee Sanders, seule survivante de l'attaque de Sidon.

Kahlee, qui était absente lors de l'attaque, avait alors échappé à une mort certaine, mais se trouvait malgré tout éloignée de la base au mauvais moment : les soupçons portent sur elle, et elle est alors accusée de trahison envers l'Alliance.

On découvre donc la fameuse mission qu'Anderson avait menée avec Saren, dont il nous parle dans le jeu. Même si j'en connaissais l'issue, la découvrir dans son intégralité était plaisant.

Étant un prequel, ce livre peut se lire que l'on ait joué aux jeux ou non (pour ma part, j'ai commencé le jeu peu de temps après avoir débuté ma lecture du livre) mais il est évidemment beaucoup plus agréable à lire si l'on connaît et aime l'univers de Mass Effect.

Pour ce qui est des clins d’œil, je ne les ai sûrement pas tous captés, puisque je n'ai même pas encore fini le deuxième opus du jeu, mais les personnages se rendent dans quelques lieux que nous avons nous-mêmes visités, et nous connaissons certains des personnages pour les avoir croisés dans le jeu (David Anderson et Saren, notamment).

Il y a aussi un petit tableau de chronologie indicative à la fin du livre, qui classe les dates importantes de l'univers (extinction des Prothéens, fin de la Rébellion krogane, guerre du Premier contact, etc), mais également les périodes durant lesquels se placent les livres et jeux Mass Effect ; il est ainsi très facile de se repérer dans le temps avec toutes ces dates bien classées. On voit donc que ce livre se passe seulement vingt-six ans avant le premier jeu Mass Effect, après la guerre du Premier Contact.

Côté traduction, les noms des lieux et espèces sont bien retranscrits, sauf pour les Veilleurs, qui sont ici appelés les « Gardiens », mais bon, ce n'est pas grand-chose.

Je n'étais pas fan de science-fiction avant de commencer Mass Effect, mais je suis définitivement intéressée par ce genre d'univers désormais. Et même si j'avais déjà l'intention de jouer au jeu depuis longtemps, c'est ce livre, qui m'a été prêté alors que je n'avais pas encore débuté le premier opus du jeu, qui m'a poussée à l'acheter et débuter une partie.
Mass Effect, Tome 2 : Ascension Mass Effect, Tome 2 : Ascension
Drew Karpyshyn   
Je vais recommencer Mass Effect 2. Et sauver les Quariens, je crois !

par kasseul
Mass Effect, Tome 3 : Rétorsion Mass Effect, Tome 3 : Rétorsion
Drew Karpyshyn   
Dans ce troisième tome, l'intrigue est fortement centrée sur Cerberus, ce que j'ai beaucoup apprécié. L’Homme Trouble est très présent, mais surtout Kai Leng, que l'on a l'occasion de rencontrer dans le troisième jeu Mass Effect. Je ne dirais pas qu'on apprend plus de choses sur lui par rapport au jeu, puisqu'il reste le même : un agent de Cerberus toujours plus ou moins mystérieux, mais je ne l'avais pas trouvé très présent dans Mass Effect 3 compte tenu du rôle qu'il jouait, et c'était donc sympa de pouvoir le retrouver ici.

On voit également Aria T'Loak, elle aussi assez présente, ainsi que plusieurs références à Shepard et aux événements survenus dans le jeu, notamment le deuxième opus de la série.

On a l'occasion de voir les ravages que peuvent provoquer des expériences d’implantation de technologie des Moissonneurs sur des humains, la manière dont la conscience collective de ces machines s'empare de celle de leur hôte, tandis que le physique de la victime se conforme à la transformation mentale qui s’opère... Les différentes étapes sont minutieusement décrites, aussi bien sur le plan physique de psychique. Un concept très intéressant que j'ai pris énormément de plaisir à découvrir !

Aussi, on a la chance d'assister à une rencontre entre l'Homme Trouble et la Reine Pirate, deux personnages charismatiques que j'ai beaucoup aimé voir discuter.

[spoiler]La mort de Grayson vers la fin m'a vraiment attristée. Il était évident qu'il ne pouvait plus se libérer de l'emprise des Moissonneurs, et en vérité je me doutais que cela allait arriver, mais j'espérais quand même qu'il pourrait s'en sortir, que Kahlee l’aiderait à retrouver sa liberté, peut-être... C'est dommage de voir les efforts qu'il avait faits pour échapper à Cerberus, et finalement finir comme ça...[/spoiler] Beau passage en tout cas, il n'était pas surchargé, même plutôt court, il n'y avait pas de descriptions inutiles et lassantes s'étalant sur plusieurs pages pour décrire sa mort en tout point. C'était bref, mais le rendu était bien, j'étais à deux doigts de verser une larme.

En somme, l'intrigue est bien menée, l'action est présente, tout comme les dialogues qui ne me paraissent jamais inutiles mais ont tous un côté nécessaire ou intéressant ; mon tome préféré parmi les trois Mass Effect que j'ai lu jusqu'à présent !
Mass Effect, Tome 4 : Dissimulation Mass Effect, Tome 4 : Dissimulation
William C. Dietz   
Suite aux révélations concernant les machinations de Cerberus, David Anderson et Kahlee Sanders courent un grand danger. Gillian Grayson, une jeune fille du programme Ascension, leur vient en aide.
Mass Effect : Andromeda, Tome 1 : La Révolte du Nexus Mass Effect : Andromeda, Tome 1 : La Révolte du Nexus
K. C. Alexander    Jason M. Hough   
Mass effect est juste mon jeu vidéo préféré ! J'ai refais la trilogie encore et encore sans jamais me lasser, et j'ai embarqué avec plaisir dans une nouvelle galaxie avec Mass effect Andromeda ! Avant de lire le roman, j'ai fini deux fois le jeu. Mais, pour ma troisième partie, il me fallait plus d'éléments pour me décider sur un choix crucial du jeu ! C'est pourquoi j'ai abandonné Jaal pour m'installer dans la canapé, mon livre à la main.

Le roman nous plonge donc un peu plus d'un an avant le jeu. Nous y retrouvons quelques personnages du jeu, et en rencontrons d'autres, inédits. En tout honnêteté, mise à part Kesh et Kandros, je n'ai pas retrouvé les autres personnages avec plaisir... Vraiment, les dirigeants du Nexus sont aussi insupportables dans le livre que dans le jeu ! Il y a des choses que l'on ne peut pas changer... Néanmoins, ils ont le mérites de tout tenter pour mener à bien une mission qui semble perdue dés les premiers chapitres.
En effet, le beau rêve de Jien Garson se voit très rapidement mis à rude épreuve lorsque le Nexus entre dans Andromède. Tout au long du roman, nous suivons les dirigeants ainsi que quelques citoyens, se battre pour leur survit au sein d'une galaxie qu'ils ne connaissent pas. Aucun retour en arrière n'est possible ! Et j'ai beaucoup aimé cet aspect du roman. Il n'est pas question ici de premier contacts (même si je regrette un peu les angaras, snif ), de combats spatiaux ou autres événements spectaculaires de space opéras. Non, ici, il n'est questions que de survit. Certains trouveront peut être cela ennuyant mais, en ce qui me concerne, j'étais curieuse de savoir comment ils allaient faire pour s'en sortir, qu'est-ce qui déclencherai la révolte, comment cela se déroulerait-il ? Et tout ceci, même en connaissant la fin de l'histoire en avance (le jeu n'est qu'un gros spoil ! ). Mais connaître la fin est aussi très frustrant, dans le sens où j'ai eu bien plus de peine pour les personnes réveillées, ainsi que pour les mutins... car je savais que tout ceci n'étais qu'un horrible gâchis.

Comme je l'ai déjà dit, j'ai retrouvé avec plaisir Kesh et Kandros, même si ce dernier est un peu effacé. Kesh est certainement la krogane la plus géniale de cette nouvelle galaxie !
En revanche, Sloanne, Tann et Addison sont vraiment des imbéciles et ma lecture n'a fait que confirmer ce fait ! Mensonges, cachotteries, disputes, … Il suffirait pourtant qu'ils fassent la part des choses pour tout arranger mais non ! Ce sont trois tête de mules qui sont à la tête de la station pour sauver la situation... autant vous dire que le Nexus est mal partit... Néanmoins, j'ai tout de même plus appris d'eux et cela ne m'a pas déplut. J'ai eu l'occasion de voir leurs réactions à divers moments qui m'ont éclairé sur leur véritable caractère... et cela va beaucoup m'aider pour ce choix si difficile à faire dans le jeu !
J'ai pris également beaucoup de plaisir à découvrir les nouveaux personnages comme Calix et son équipe ! (non, le fait que ce soit un turien n'a rien à voir là dedans ! ).

La révolte du Nexus est un très bon préquel du jeu Mass effect Andromeda. Même si ces événements ont été expliqués plus d'une fois dans le jeu, cette fois-ci, nous les vivons de l'intérieur. Nous ressentons la peur, le désespoir, la colère, … Ce qui rend la situation critique du Nexus encore plus réel.
En revanche, je ne sais pas si une personne non-initiée pourra prendre plaisir à cette lecture. Plusieurs éléments sont cités sans aucune explications ni descriptions comme les races, la technologie, etc...
Je conseille donc fortement ce livre aux joueurs de Mass effect et conseil aux non joueurs de se documenter un peu sur l'univers avant de se plonger dans le livre, pour une meilleur compréhension.
Sur ce, je retourne dans Andromède !

par yami627
Mass Effect : Andromeda, Tome 2 : Initiation Mass Effect : Andromeda, Tome 2 : Initiation
Mac Walters    N.K. Jemisin   
Honnêtement, en commençant ce livre, je ne m'attendais pas à vraiment l'aimer. Le trouver passable, oui, l'apprécier à la rigueur, mais je l'avais surtout acheté parce qu'il s'agissait de Mass Effect et, étant une grande fan de la franchise, je voulais absolument le lire même si cela signifiait risquer de perdre mon temps avec un livre qui ne me plairait pas, simplement parce qu'il me permettrait d'enrichir mes connaissances quant à cet univers fantastique. Et pourtant, à mon grand étonnement, je n'ai pas apprécié ce livre, je l'ai carrément adoré !

Il nous plonge dans une histoire antérieure à Mass Effect : Andromeda, dont le personnage principal n'est autre que Cora Harper, bras droit des Ryder, senior puis junior, dans le jeu. On en apprend plus sur les SAM, sur Cora elle-même, sur sa rencontre avec Alec Ryder, sur l'Initiative Andromède et même un peu sur Jien Garson, la fondatrice du projet. Les quelques clins d’œil à Shepard ainsi qu'à l'un de ses compagnons dans ME3, James Vega, ne sont pas pour me déplaire.

Cette lecture permet vraiment de donner un meilleur background à Cora, qui est ici bien plus intéressante que dans le jeu (où, il faut le dire, elle apparaît simplement comme une groupie des Asari), ainsi que de mieux comprendre la portée d'une relation symbiotique organique/IA. Même le père Ryder a l'occasion d'être mieux défini, étant donné que ses apparitions sont plus longues que dans MEA, et il a même droit à un ou deux chapitres entièrement consacrés à son personnage.

Pour conclure, un livre que j'ai énormément aimé et que je considère comme une histoire de science-fiction agréable pour les personnes intéressées par ce genre univers, mais une véritable petite merveille pour les amoureux de Mass Effect.
Mass Effect : Andromeda, Tome 3 : Annihilation Mass Effect : Andromeda, Tome 3 : Annihilation
Catherynne M. Valente   
Alors que de nombreux Drell sont retrouvés morts dans leurs cellules de cryo-stase, un agent pathogène est découvert à bord de l’arche. À mesure que l’agent pathogène atteint les différentes espèces présentes à bord (Drell, Quariens, Elcor et Butariens), les systèmes de l’arche commencent à défaillir, ce qui prouve clairement qu’il ne s’agit pas d’un accident.
Gears of War, tome 2 : Les Vestiges de Jacinto Gears of War, tome 2 : Les Vestiges de Jacinto
Karen Traviss   
Tous ce que je peut vous dire c'est que le jeux (les 3 opus) qui sont sur Xbox360 sont sublime !!! A essayer sans hésitation.
Mais je doit vous prévenir tous de même que ce n'est pas un jeux ... heu... "calme" . "^^

par monique
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3