Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de vagabondes : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder Les Chroniques lunaires, Tome 1 : Cinder
Marissa Meyer   
J'en entendais vaguement parler depuis quelques semaines (et merci la couv' du catalogue PKJ !), sans vraiment m'y intéresser de plus près. Et puis finalement, je me suis laissée tenter. Avec vampires, loup-garous, sorciers, démons ou je ne sais quoi d'autre à la pelle, pourquoi pas un cyborg ? Histoire d'avoir un brin d'originalité...

Eh beh franchement, pour quelqu'un qui n'avait pas d'attente particulière, j'ai été comblée. Sérieux mais... WOUAH ! Je n'ai pas pu me coucher avant de l'avoir fini, malgré mes paupières qui n'avaient qu'une envie : se fermer.

Et pourtant, quand j'ai eu le livre entre les mains et que j'ai aperçu la mention "entre Cendrillon et Star Wars" au dos, j'étais très sceptique. C'est quand même vachement large comme fossé, quoi XD imaginez, une Cendrillon avec un sabre laser. Ou même un Jedi qui fait les poussières. Flippant, non ? Enfin bon, rien de tout ça, mais une fois fini, je peux dire que ce livre peut mériter ces deux "thèmes".
* Star Wars à cause de tous ces androïdes-cyborgs, et par les jeux de complots et alliances, voire menace de guerre inter-planétaire.
* Et Cendrillon parce que... l'ambiance, quoi ! Il y a pas mal d'éléments qui rapellent ce fameux conte de Perrault (en trèèèès remasterisé, certes, mais c'est qui est bon). Belle-mère, soeurs, bal, prince... et comme quand on voit (ou lit) le Cendrillon original, cette irrésistible envie de lui hurler "mais bouge-toi, bon sang, cogne-les !!!" (... bon, ok, il n'y a peut-être que moi qui ait ce besoin de la voir se rebeller ^^)
Donc, s'il y a des gens qui apprécient Cendrillon ET Star Wars, franchement, ne pas hésiter (même s'il n'y a pas de sabre laser ou de souris qui parlent !)

Et puis même Cinder vaut le coup. Sarcastique, attachante, on la prend facilement en pitié... [avec une [spoiler]mère adoptive et tante[/spoiler] pareilles, ce n'est pas dur. Sans oublier ses problèmes de pied (a)].

Bref, on entre très vite dans le contexte, dans l'histoire, on s'attache vite aux personnages, il n'y a pas vraiment d'action pure et dure, mais c'est tellement addictif qu'on n'y prête même pas attention, tout s'enchaîne à la perfection pour maintenir l'intérêt. Surtout que, eh ! pour une série Young Adult, tout n'est pas rose et mignon, tout ne se passe pas à merveille (bien au contraire, j'ai envie de dire), et c'est justement ça, qui fait qu'on a toujours envie d'en savoir plus, savoir comment va finir Cinder et son entourage.

Conclusion : Un très bon début de série Young Adult, et mon premier gros coup de coeur pour cette année 2013 !
(Faites que le tome 2 ne tarde pas. Please.)

par Zinthia
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 7 : Le Gardien du Silence Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 7 : Le Gardien du Silence
Gena Showalter   
suite au mail des editions harlequins, je peux dire qu'il en cours de traduction et qu'il sera publié dans le 2e semestre 2012..

par barb07
Sidhe, Tome 1 : La Diseuse d'ombres Sidhe, Tome 1 : La Diseuse d'ombres
Sandy Williams   
Coup de coeur <3
Que dire de ce roman à part que c'est une bombe ! Oui, ce livre est une perle, une perle rare qui m'a laissé bouche bée ! Un roman additif, pleins d'actions, d'amour et d'humour ! Une explosion à couper le souffle !
Oui, ce livre est pour moi un gros, gros, gros coup de cœur !
Pourquoi ? Eh bien, imaginez ! Vous rentrez dans un nouvel univers, certes y a la guerre, y a des complots (et heureusement, sinon le livre serait d'un ennui total, mais tout le monde sait ça ! ;) ), mais aussi la beauté et l'amour !

Bref, parlons des personnages !
McKenzie est ce genre de personnages qu'on ne risque pas d'oublier ! Courageuse, forte, drôle ! Incroyable, sans aucun doute ! Un personnage que j'étais obligée d'adorer et que j'ai adoré d'ailleurs !
Ensuite, il y a Aren *-* *o* ! (ALORS LUI C'EST LE MIEN !! $) PAS TOUCHE ! D'accord je sors ! :D ) ! Aren, lui, c'est le méchant, mais celui dont on tombe amoureuse ! Ce personnages sexy, doux (oui, c'est un méchant doux ! $)), attentionné... Bref, le mec parfait !
Il y a également Kyol ! Lui, je l'ai apprécié, mais j'ai une plus grande préférence pour Aren ! Mais je vais pas vous mentir que je trouve Kyol vraiment choux ! ^^
Après, il y a aussi Naito et Kelia que j'ai trouvé trop mignons ! ^^
La plume de l'auteur : WAOUH ! J'ai tout simplement adoré sa façon d'écrire ! Dès les premières pages, je suis tombée sous le charme ! Une écriture fluide et sublime !
Donc, pour conclure, un livre fantastique, une histoire à couper le souffle, des personnages attachants, le tout aromatisé de romance, d'humour et de tout autre chose ! Un mélange de sentiments explosifs ! Rien à dire, à part : LISEZ-LE ! :D

Ma note : 10/10

par helo19
Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli Phaenix, tome 1 : Les Cendres de l'oubli
Carina Rozenfeld   
http://wandering-world.skyrock.com/3106475547-Phoenix-Tome-1-Les-Cendres-De-L-oubli.html

Ouaw. Ouaw ouaw ouaw ouaw ouaw. Je suis juste incapable de dire autre chose, là tout de suite. Quel roman ! Mais quel roman ! Phænix est un ouvrage ardent, saisissant, intense, palpitant, et diablement obsédant ! Je peux vous assurer que ce livre est un coup de coeur. Un énorme coup de coeur, même. Cela faisait des mois que je n'avais pas pensé à un roman de cette façon. Il me hantait littéralement. A table, avec des amis, en famille, les personnages et l'intrigue de Phænix me poursuivaient partout ! J'ai vécu tellement de merveilleuses choses durant cette lecture que toutes les coucher à l'écrit risque d'être une expérience compliquée !
Dès le départ, en pénétrant dans l'univers du roman, j'ai senti que le coup de coeur n'allait pas être très long à venir. On pénètre dans un monde enchanteur et envoûtant. Carina Rozenfeld possède réellement un don avec les mots. Chaque description est solaire, fascinante et ultra visuelle. On ne peine vraiment pas à plonger dans chaque paysage, chaque situation et chaque lieu où l'auteure a voulu nous embarquer. Dès que je mettais à lire, la réalité autour de moi disparaissait. Le monde fantastique de Phænix effaçait le temps autour de moi. Je me suis retrouvé à de très nombreuses reprises sur un nuage de coton, engourdi, comme lorsqu'on se réveille après une longue nuit. Cette merveilleuse lecture m'a permis une évasion totale, rare et vraiment, vraiment, addictive. Impossible de ne lire que des bribes du livre. Dès qu'on plonge dans l'intrigue, les pages sont comme animées d'une vie propre, et elles se mettent à défiler avec frénésie entre nos doigts.
Évidemment, cette histoire d'amour que j'ai vécu avec le roman a pu voir le jour grâce, avant tout, aux personnages que renferme l'histoire. Anaïa m'a totalement fait craquer. Pour commencer, j'adore son prénom ! Sincèrement, je le trouve magnifique ! Puis c'est juste un protagoniste fabuleux. Mature, déterminée, sûre d'elle, aimante, passionnée et toujours pleine de surprises, elle m'a complètement fait fondre. Ses petites manies m'ont permis de complètement m'identifier à elle. Sa timidité maladive en public, le fait qu'elle pince sa paille avec ses dents ou encore sa façon de s'exprimer m'ont vraiment fait penser à moi. Oui bon ok, elle boit du Coca-Cola et non pas de l'Ice-Tea, mais on ne va pas lui en vouloir ( ni à Carina qui, elle non plus, ne supporte pas cette boisson ! Si si, je vous assure, c'est elle-même qui me l'a dit ! ). Anaïa est douce, tendre, innocente. Elle m'a profondément touché. Je crois que l'auteure a su décrire à merveille mon style de fille. Merci madame Rozenfeld. Voilà que je tombe à mon tour amoureux d'un être chimérique. Mais quel être ! Haaaaaaaaa, Anaïa, je t'aime !
Le gros plus de ce roman réside aussi dans les protagonistes masculins qui s'y cachent. Nous avons Enry, le garçon touchant, drôle, et qui ne prend rien au sérieux. Puis nous avons Eidan ( j'adore ce prénom aussi ), personne à la fois torturée, mélancolique et mystérieuse. Ces deux caractères apportent une réelle richesse au roman. On confronte toujours leurs dualités, en passant par une multitude de sensations. De plus, Eidan et Enry vont véritablement en faire voir de toutes les couleurs à Anaïa qui va, elle, mener sa propre route. Hors de question de se laisser poser des bâtons dans les roues par des jeunes hommes. Ce triangle amoureux ( qui, au fond, n'en est pas vraiment un ) m'a conquis et subjugué ! Les moments durant lesquels Anaïa se retrouvait seule avec l'un ou l'autre de ces héros étaient exceptionnels ! Quel bonheur !
L'élément qui m'a rendu complètement accro à Phænix ( parce que, oui, j'en suis véritablement devenu drogué et dépendant ) est le fait que Carina Rozenfeld ait inséré des dizaines de musiques dans son chef-d'œuvre. En effet, ce roman est ultra moderne ! Facebook, Apple et chansons récentes y sont monnaie courante ! Et grâce à chaque chanson que l'auteure a choisi d'intégrer à son histoire, ma fascination pour cette dernière n'en a été que plus forte. Seigneur !!! Je n'avais pas vibré pour un roman de cette façon depuis des siècles ! Les scènes musicales sont énormément tactiles, charnelles, et font parti des moments les plus intenses que j'ai jamais vécu. J'étais véritablement en transe, absorbé entièrement par chaque page, chaque ligne, chaque mot. Franchement, j'attendais d'éprouver cela depuis tellement longtemps ! C'était... C'était si unique ! Ajouter à cela un climat troublant, noir, inquiétant et terriblement tentant à la fois, grisant et exaltant, et vous caressez à peine mes impressions. Il faut lire Phænix pour éprouver autant de plaisir. Quelle lecture !
Nous rencontrons également d'autres personnages, tels que Garance, Yvan et Vincent, qui apportent un vrai plus à l'intrigue. Garance m'a énormément plu ! Drôle, pragmatique et indépendante, son rôle dans l'histoire est très important, puisqu'elle va servir de point de repère à sa meilleure amie, Anaïa. De plus, le contexte dans lequel nous sommes plongés est dévastateur. Le sud de la France, sa beauté, l'été qui perdure, les fleurs, les oiseaux, le soleil... Tout cela était vraiment magique à découvrir. Surtout qu'arrivée à la moitié du livre, l'atmosphère n'est plus du tout aussi charmante. Elle devient épaisse, ténébreuse, sibylline, obscure, et pourtant tellement, tellement passionnante et addictive.
Les rebondissements sont juste à couper le souffle ! Les découvertes que va faire Anaïa à son sujet et à celui de ses amis m'ont juste laissé bouché bée. Les surprises sont saisissantes, et elles nous poussent à lâcher le roman et à souffler quelques instants avant de pouvoir replonger dans cet univers extraordinaire. Et, surtout, je connais désormais la vraie signification de cet étrange "æ" ! La clé du roman ! Je comprends maintenant pourquoi l'auteure tenait tant à l'écrire "æ" et non pas "ae". Les lettres doivent être unies. Tout est lié. Littéralement.
On erre donc au beau milieu d'un récit émouvant, transcendant et véritablement enivrant. Enivrant... Voilà le mot qui colle parfaitement au roman. Il nous possède. Nous enivre. La conclusion du livre m'a complètement achevé, et je suis terriblement impatience d'avoir la suite des aventures d'Anaïa entre les mains. En refermant Phænix, on se trouve dans un état inquiétant et étrangement agréable, comme perdus sur une plage de cendres. Tout est froid et insipide. On en redemande. On en veut encore. Plus, plus, plus.
Phænix est donc un magnifique roman et un coup de coeur. C'est un ouvrage ardent, qui nous consume et nous brûle de passion. L'ambiance est captivante, les protagonistes touchants au possible et gorgés de magnificence, et l'intrigue est juste époustouflante. Tout, à mes yeux, est parfait. J'ai été saisi par tous les éléments de l'intrigue. Une lecture dévastatrice, marquante et incandescente, tel un brasier enivrant, que je vous conseille fortement de découvrir.

par Jordan
Les Hérauts de Valdemar, Tome 1 : Les Flèches de la Reine Les Hérauts de Valdemar, Tome 1 : Les Flèches de la Reine
Mercedes Lackey   
J'ai bien apprécié ce premier tome que je viens d'achever avec toutefois plusieurs gros "mais" :

- J'ai été assez choquée de voir que dans l'édition que j'ai (2008, j'espère qu'ils ont corrigé depuis !) de très nombreuses coquilles. Je ne compte plus les points absents en fin de phrases ou au contraire en double exemplaire, les tirets de dialogue manquants ou au contraire en trop, deux majuscules injustifiées en plein milieu de phrases, "de un" au lieu "d'un", "pas" au lieu de "par". Franchement, gros coup de gueule contre l'éditeur !!

- J'ai trouvée dommage que les différentes intrigues ne soit pas mélangée, même si elles restent toutes liées entre elles. A l'arrivée de Talia, la reine lui annonce ce qui l'attends et les évènements surviennent les uns après les autres : d'abord le harcellement des Bleus et la tentative d'assacinat, puis la reine, puis l'héritière... J'aurai trouvé plus crédible et plus palpitant si ces intrigues avaient été mélangées.

- J'ai trouvé qu'il y avait trop de "passif" (d'actions résumées) dans l'histoire. Talia fait ci, il se passe ça... C'est sur que le livre aurait fait quatre fois son volume s'il avait fallu tout développer, mais bon, sur la fin, j'ai commencé à trouver ça pompeux et lassant, à force.

- Enfin, j'ai été déçue de constater à la fin que Talia n'a pas encore ses habits de Héraut. C'était son voeux le plus cher depuis le tout début, et j'aurai vraiment souhaité assister à ça !

Bref, à part ça, ça reste quand même un roman agréable et facile à lire pour se détendre. J'ai bien aimé le clin d'oeil au Seigneur des Anneaux à travers le lac Evendim. Au moins l'auteur a de bonnes références :p

par AgatheK
Temps de Lune, Saison 1 - Episode 2 : Aux Fleurs de l'Aube, Entre Chien et Loup Temps de Lune, Saison 1 - Episode 2 : Aux Fleurs de l'Aube, Entre Chien et Loup
Céline Mancellon   
Enorme !

On peut dire que ce 2ème tome m'aura fait passer une nuit (presque) blanche, car il est court, sinon c'est certain, j'y passais la nuit. L'humour est décapant et omniprésent à chaque page, on rit, on tremble, on frissonne, on s'attache extrêmement aux personnages. Je trouve Erwan de plus en plus touchant, alors qu'il m'horripilait dans le tome 1. Calh est le seul à pouvoir réellement faire de l'ombre à Koran par sa superbe prestance et sa répartie acerbe, il ajoute du piment à une histoire déjà terriblement compliquée... Mais mon véritable chouchou reste l'irrésistible Koran, je fonds littéralement pour cet ours au charme dévastateur qui me fait beaucoup penser à l'inoubliable Curran (dans Kate Daniels), autant dire que la barre est haute ^^. J'ai hâte de voir ce que nous réserve l'intriguant Alek.

Or : 8,5/10
Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif et soulèvement Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif et soulèvement
Céline Mancellon   
Outch ! Je suis partagée par cette lecture même si je reconnais avoir été happée par l'histoire qui est très addictive vu que je l'ai dévorée en une journée !

Les "50" premières pages sont excessives et exagérées, Anae découvre que celui qui l'a fait craquer (en moins de 24h, whaoo) est un vampire, et elle ne réagit pas. NARMOL KWA ! Elle accepte tout ça naturellement, et immédiatement ils sont fous amoureux... AHEM

Ensuite, l'histoire se découpe en 2 parties et chaque chapitre est la vision d'un des personnages. C'est plutôt bien amené et ça permet de suivre toute l'action dans son ensemble. Nan ce qui m'a dérangée, c'est que j'ai trouvé très étrange les passages de l'écrit à la première puis d'autres à la troisième personne, selon les chapitres pour un même personnage. Je m'explique, à un chapitre Liam nous raconte avec "je" et un autre chapitre on a sa vision mais sous le "il", "le vampire". Pourquoi ?! Bon ça c'était au début, au fur et à mesure on ne voit plus cette particularité.

Ce n'aurait pas été Céline Mancellon, j'aurai lâché l'affaire mais vu que jusqu'à présent j'ai toujours apprécié, j'ai persisté. Et j'ai bien fait ;)

Car au bout d'un moment, ces défauts je les ai oublié car dans ce fond de romance basique, il y a une trame qui amènent des conspirations, des clans, de la mythologie, des coups bas... bah là forcément, j'ai adoré ! Et puis, Anae je peux toujours pas la piffrer (malheureusement) mais elle a le mérite de me rendre très curieuse et avec les pages qui défilent, elle soulève pas mal de questions qui je l'espère trouveront des réponses dans le tome II.

— Si vous n'avez rien contre une héroïne qui rougit toutes les cinq remarques, qui s'évanouit dans les situations compliquées, qui fait de l'effet à tous les mâles à la ronde... — Si vous aimez les complots, les guerres de clans, le suspens bien ficelé et les personnages travaillés... — Vous aimerez Les Ombres Brumeuses !

par LLyza
L'apothicaire L'apothicaire
Henri Lœvenbruck   
Il y aurait beaucoup à dire sur ce roman qui a été un véritable coup de coeur pour moi.

Pourtant c'était mal parti. J'ai été dès le début agacée par la place trop présente du narrateur, ses digressions, etc... J'ai trouvé le style très lourd et empâté. Mais il faut dire que c'était voulu. Le narrateur conte l'histoire comme s'il l'aurait fait oralement au coin d'un bon feu.

J'ai donc persisté et finalement, une fois habituée à ces effets stylistiques, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.

On sent une réelle évolution (crédible d'ailleurs) des personnages qui se retrouve sur les routes de France, se rendront à Saint-Jacques de compostelle jusqu'au Mont Sinai. J'ai aimé l'histoire très bien documentée qui invite à la découverte.

J'ai eu un pincement au coeur en fermant le livre en me disant que finalement j'aurai aimé que le plaisir de la lecture dure plus longtemps.

Un livre à lire absolument !

par Angie
Le Dernier Souffle, Tome 3 : L'Âme Le Dernier Souffle, Tome 3 : L'Âme
Fiona McIntosh   
Ce dernier tome termine l'histoire incroyable de Wyl.
Du début jusqu'à la fin nous sommes tenus en haleine, à espérer que les personnages de l'histoire s'en sortent, à découvrir de nouveaux secrets, et à suivre la fin du voyage hors du commun de notre cher général Thirsk.
J'ai vraiment adoré cette fin. Elle se termine bien, et heureusement pour les personnages, après tout ce qu'ils ont vécu.
Dans mon cas, je n'ai pas réussi à décrocher du livre, mais je me suis sentie toute drôle lorsqu'il s'est terminé. Je ne regrette pas d'avoir lu cette superbe trilogie que je conseille fortement à tout le monde.

par Eclypse