Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Valerie-50 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Une mémoire d'éléphant Une mémoire d'éléphant
Agatha Christie   
Mrs Ariane Oliver, romancière très connue, accepte pour la première fois d'assister à un déjeuner littéraire. Elle est apostrophée par Mrs Burton-Cox qui l'interroge au sujet des parents de l'une de ses filleules, Célia Ravenscroft. Ces derniers ont été retrouvés mort à Overcliffe, tués par arme à feu. Est-ce le mari qui a tué sa femme puis s'est suicidé ou le contraire ? Telle est la question que Mrs Burton-Cox pose à Mrs Oliver. Si au premier abord, Mrs Oliver est outrée de ce comportement, elle est intriguée et en parle à son ami Hercule Poirot. Tous deux vont rechercher la vérité en faisant appel à la mémoire d'éléphant de certains témoins de l'époque.
J'ai retrouvé avec plaisir la plume de cette romancière. Ce roman est très agréable à lire.
Le Maître des peines, Tome 3 : Le salut du corbeau Le Maître des peines, Tome 3 : Le salut du corbeau
Marie Bourassa   
Le troisième et dernier tome relate la vie de Louis Ruest de 1370 à 1391. Il continue à vivre au domaine d'Hiscoutine. Il devient père et un sentiment nouveau, l'amour, le fait éclore à la vie.
Mais, l'enfant qu'il a recueilli dans le précédent tome, Sam, lui voue une haine farouche. Louis va-t-il se comporter comme son père jadis ou non ? Sam pourra-t-il se venger ?

Je conseille fortement cette trilogie qui est très bien documentée et à l'écriture soignée. On s'attache aux différents personnages qui gravitent autour de Louis Ruest. Et comme Louis, nous rêvons, nous aspirons à ce qu'il est une vie normale.
Entre mes mains le bonheur se faufile Entre mes mains le bonheur se faufile
Agnès Martin-Lugand   
Iris, jeune trentenaire, s'ennuie. Elle travaille dans une banque, entourée de son mari, Pierre, médecin et de sa famille. Son plaisir : coudre et créer des vêtements. Suite au repas dominical traditionnel chez ses parents, elle apprend que ces derniers ont détruit son rêve en brûlant la lettre d'acceptation pour une école de couture.
Après cette révélation, elle démissionne et s'inscrit pour un stage de couture à Paris. Débute, alors, sa nouvelle vie parisienne sous l'égide de Marthe, mécène, et sous les beaux yeux de Gabriel.

Roman plaisant à lire et sans prise de tête.Il a un petit air du film "Le diable s'habille en Prada" (pas encore lu). J'ai aimé cet univers de la haute couture et suivre Iris tiraillée par sa vie conjugale en province et sa vie de paillettes à Paris.

Un moment de détente que je recommande.
La Bibliothèque des cœurs cabossés La Bibliothèque des cœurs cabossés
Katarina Bivald   
Sara Lindqvist, suédoise, prend des vacances et rejoint Amy Harris à Broken Whell en Iowa (USA). Toutes deux sont férues de lecture et ont correspondu pendant 2 ans. Mais à son arrivée, Sara apprend qu’Amy est décédée. Elle restera malgré tout dans cette ville unique, aux personnages attachants et loufoques qui vont mettre tout en œuvre pour qu’elle reste sur le sol américain.

C’est tout à fait le style de lecture que j’avais besoin : pas prise de tête, simple, frais et, le petit plus, traite, entre autres, de littérature.
Je le recommande pour sa bouffée de fraîcheur et pour les amoureux des livres.
Les Assassins Les Assassins
R. J. Ellory   
Ray Irving, inspecteur au commissariat n°4 de New-York est appelé suite à la découverte du corps d’une jeune adolescente, Mia Grant. S’ensuit une série de meurtres dans divers quartiers de la ville qui, au premier abord, n’ont aucun rapport. Sauf que John Costello fait un lien entre eux. Avec sa collègue Karen Langley, journaliste au New York City Herald, ils vont donner un coup de main à Ray Irving.
J’ai lu ce roman à vitesse grand V. L’écriture est tellement fluide que je n’ai pas vu les 567 pages. Je me suis très vite attachée aux trois personnages centraux. Pourtant l’action n’est pas trépidante. Elle est lente. L’auteur s’interroge sur les raisons qui poussent des hommes à en tuer d’autres pour le plaisir et sur le devenir des rescapés. Par contre, j’ai été surprise par la fin, tellement prévisible et simple, mais qui reflète tellement la réalité.
Alice au pays des merveilles Alice au pays des merveilles
Lewis Carroll   
Alice est une petite fille qui s'ennuie un après-midi. Elle voit passer devant elle un lapin blanc qui parle. Elle décide de la suivre dans un terrier et arrive dans un pays imaginaire où Alice change de taille, parle aux animaux, prend le thé avec le lièvre de mars et le chapelier fou, joue au croquet avec le roi et la dame de cœur.

A 43 ans, il était temps que je lise ce classique jeunesse. Lewis Carroll a vraiment une imagination débordante. Ce monde imaginaire est vraiment déjanté et j'adore tout comme l'adaptation de Disney
Christmas Pudding Christmas Pudding
Agatha Christie   
Quel plaisir de lire ce recueil de 6 nouvelles ! : Christmas pudding, Le mystère du bahut espagnol, Le souffre-douleur, Le mort avait les dents blanches, Le rêve, Le policeman vous dit l’heure.
J’adore les dialogues, le personnage d’Hercule Poirot présent sur 6 des 7 nouvelles mais aussi celui de Miss Marple.
Une lecture sans prise de tête
Le Maître des peines, Tome 2 : Le mariage de la licorne Le Maître des peines, Tome 2 : Le mariage de la licorne
Marie Bourassa   
Le deuxième tome relate la vie de Louis Ruest de 1358 à 1366. Malgré un métier très mal vu, ce bourreau arrive à être apprécié par le roi, Charles II de Navarre, dit le mauvais. Mais suite à une intrigue, le roi ne peut plus le garder auprès de lui. Il le remercie de ses bons offices en lui donnant le domaine d’Hiscoutine, près de Caen et le fiance à la très jeune héritière des lieux (7 ans) Jehanne d’Augignac. Le mariage entre la Licorne (Jehanne) et la manticore (Louis) aura-t-il lieu ?

J’ai apprécié ce second tome mais le rythme est plus lent. Le personnage principal s’installe dans la vie comme grand maître d’un domaine. Son métier est mis dernier plan.
Prendre femme, Tome 2 : Prendre Gloria Prendre femme, Tome 2 : Prendre Gloria
Marie Neuser   
Après avoir lu le premier opus "Prendre Lily", j’ai continué ma lecture avec "Prendre Gloria". Si pour le premier je me suis ennuyée, autant celui-ci m’a captivé. Pour ce second tome, le récit n’est pas rédigé à la première personne. Il est écrit du point de vue extérieur avec, de temps en temps, les témoignages secrets des protagonistes de l’histoire.
Dans ce roman, nous découvrons l’histoire du meurtre, de la dissimulation, des forces obscures qui protègent le meurtrier de Gloria. Comment des hommes et femmes ont pu laisser une famille subir un tel affront pendant 17 ans en dissimulant la réalité, en créant de fausses preuves, en évitant certaines actions judiciaires qui auraient pu permettre la résolution de ce meurtre ? Comment peut-on faire cela ? Tout cela me déconcerte.
Alors, oui, j’ai apprécié ma lecture et, non, je ne vous conseillerai pas de lire uniquement ce tome. En effet, il vous manquerait un certain éclairage de l’histoire, du comportement de certains pour en apprécier pleinement le récit. Il faut lire le premier pour en comprendre toute la substantifique moelle et les allers-retours dans le temps des différents chapitres.
La Fille du train La Fille du train
Paula Hawkins   
Rachel Waston prend tous les jours de la semaine le train pour se rendre à Londres. Tous les jours, le train de 8h04 s’arrête devant un feu de signalisation. Durant ce laps de temps, elle observe le couple d’une maison qu’elle prénomme Jason et Jesse. Elle idéalise leur vie de couple harmonieuse puisque la sienne ne s’est pas déroulée comme elle le souhaitait : un divorce qui l’a plongé dans l’alcoolisme. Or, un jour, elle apprend que Jesse a disparu. Elle se met donc en tête d’aider Jason.

Ce roman policier a été autant aimé que détesté. Je fais donc partie de celles et ceux qui l’ont apprécié. Pourtant, l’action n’est pas trépidante : pas de courses poursuites, pas de super héros. Il a la particularité d’être écrit comme un journal intime par les 3 personnages féminins. J’ai suivi les aléas de la vie de Rachel du à son alcoolisme et je pense que c’est cette partie qui m’a le plus plu. J’ai plongé dans la vie névrosée de Rachel dont le roman rend réel cette envie de reprendre sa vie en main : tentative d’arrêter de boire pur y replonger de plus belle. Ces répétitions arrêts/reprises peut, pour certains, rendre ce livre ennuyeux comme tous ces allers-retours en train. Vous êtes prévenus.