Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Valerie-50 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Versailles, le Palais de toutes les promesses, Tome 3 : Les Glorieux de Versailles Versailles, le Palais de toutes les promesses, Tome 3 : Les Glorieux de Versailles
Jean-Michel Riou   
Ce troisième opus est plus noir que les deux précédents. Toussaint Delaforge est en retrait. Petit-Jean et Amandine sont les protagonistes principaux de ce roman.
La fin m'a plu mais je me demande de quoi parlera le suivant.
Petite soeur Petite soeur
Patricia MacDonald   
Beth Pearson doit retourner à Oldham pour l’enterrement de son père. Elle avait claqué la porte de la maison familiale 8 ans plus tôt, ne prenant plus de nouvelles de son père et de sa jeune sœur Francie, 14 ans, qui sort avec Andrews dont son influence est négative.
Si au départ, la relation entre les sœurs est tendue, elle s’améliore au fil du temps. Malheureusement, l’ombre d’Andrews plane autour d’elles.
Dans ce court roman, la tension monte crescendo au fil des pages. On se doute du final très facilement. Mais, j’ai tout de même passé un bon moment.
Prendre femme, Tome 1 : Prendre lily Prendre femme, Tome 1 : Prendre lily
Marie Neuser   
Lily Hewitt, couturière à domicile, est une mère divorcée élevant ses deux filles dans la commune de B. en Angleterre. Le 12 novembre 2002, ses filles la retrouvent morte dans sa baignoire, les seins tranchés et des mèches de cheveux dans ses mains. S’ensuivra huit années d’enquête pour arrêter son meurtrier et découvrir d’autres meurtres dont un en Italie. L’agent Gordon McLiam ne vivra que pour résoudre son crime.
Huit ans rédigés en 500 pages, il ne faut pas s’attendre à un rythme époustouflant, d’autant plus que le lecteur connaît le nom de l’assassin dès les premières pages. Non, bien au contraire un rythme lent qui révèle la réalité de la vie judiciaire où les résultats scientifiques n’arrivent pas en 48 heures comme dans les séries policières ou les films d’action ; ou le présumé coupable arrive, toujours, à trouver une bonne excuse face aux preuves présentés par les enquêteurs. On enrage avec eux de cette lenteur ; du fait que ce présumé coupable s’en sorte comme une savonnette qui glisse entre nos mains.
Mon ressenti concernant cette lecture est ambigu : à la fois j’en avais marre que l’enquête n’aille pas plus vitre et en même temps l’envie de reprendre ma lecture pour savoir comment l’équipe policière va réussir à arrêter le tueur.
Je vais donc de ce pas lire la suite de ce diptyque qui est tiré d’une histoire vraie
La Nuit des temps La Nuit des temps
René Barjavel   
Une expédition polaire grâce à un nouveau sondeur découvre un signal émis sous la tonne de glace. Intrigué, ils forent et mettent à jour une salle, appelé, l’œuf où gisent dans un bloc de glace un homme et une femme d’une grande beauté. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Une nouvelle aventure débute.
Si la première partie du roman m’a bien plu, je dois avouer que je suis restée totalement indifférente à l’histoire d’amour entre Eléa et Païkan. Par conséquent, j’ai eu du mal à m’intéresser à cette partie de l’histoire d’où ma note. J’aurais aimé découvrir plus d’informations sur la vie des gondas et des enisors. Enfin, une petite idée m’a titillée au fil de ma lecture dès les 2/3 du livre et celle-ci a été confirmée par le final et donc je n’ai pas été surprise.
Cold Granite Cold Granite
Stuart MacBride   
Ville d’Aberdeen en Ecosse, des enfants disparaissent. L’inspecteur Logan McRae écope de ces enquêtes après une longue convalescence.
Ce roman policier est le premier volet des aventures de cet inspecteur. Il se lit très facilement. J’ai apprécié les personnages dont son chef, l’inspecteur-chef Insch, qui se goinfre de bonbons de toute sorte. Les dialogues sont incisifs et parfois drôles. L’écriture est rapide et efficace alors que le rythme est lent. L’enquête avance doucement sans grande découverte et nous découvrons la vie d’un quartier général de la police des Grampian.
Les ours s'embrassent pour mourir Les ours s'embrassent pour mourir
Hervé Claude   
L'intrigue se déroule à Melbourne et ses environs dans le milieu homosexuel masculin.

Ashe, homosexuel, ancien enquêteur pour une boîte d'assurance française, vivant à Perth donne rendez-vous à Victor après de nombreux échanges de mails. Il veut surtout le rencontrer car, sur sa page, parmi ses amis, il reconnaît un homme croisé à Paris, il y a plus de 10 ans. Et il tombe dans un traquenard... N'ayant pas de nouvelles de son ami Ashe, Ange Cattrioni, flic, part à sa recherche, son sixième sens en éveil.

Ce roman policier alterne aux fils des chapitres la narration concernant Cattrioni et le journal de Ashe. La tension est particulière et oppressante accentuée par la canicule puis les incendies qui se rapprochent des protagonistes. Au fils des pages, une seule envie : comprendre les liens qui unissent les différents protagonistes et connaître la fin de cette intrigue.
Les Visages de Victoria Bergman, Tome 1 : Persona Les Visages de Victoria Bergman, Tome 1 : Persona
Erik axl Sund   
Stockholm, un enfant est retrouvé mort dans un fossé proche d’une bouche de métro, torturé. Jeannette Kihlberg et son collègue Jens Hurting enquête dans le monde de la pédophilie. Pendant ce temps, Sofia Zetterlund psychothérapeute poursuit ses séances avec Victoria Bergman, une femme qui enfant a été violentée par son père.
On se doute que ces deux parcours vont se rejoindre. Même si ce roman écrit par deux auteurs se lit bien, je n’ai pas trouvé que les scènes étaient dérangeantes. J’ai lu pire. Non mais l’ambiance lourde est bien présente. Malheureusement, j’ai découvert dès la moitié du roman le retournement de situation qui m’a donc laissé pantoise à son arrivée. Toutefois c’est bien fait et je souhaite lire les deux tomes suivants car toutes les réponses n’ont pas été données.
Le Noël d'Hercule Poirot Le Noël d'Hercule Poirot
Agatha Christie   
Siméon Lee demande à tous ses enfants de passer les fêtes de Noël chez lui. Viel homme cynique, il aime mettre de la discorde entre ses enfants. Après leur avoir fait comprendre qu’il souhaitait changer son testament, il meurt égorgé dans sa chambre hermétiquement close. Hercule Poirot réside chez son ami le Colonel Johnson et ce dernier est appelé par le surintendant Sugden sur le lieu du crime. L’enquête débute…
Ce roman policier se découpe en 3 parties : présentation des membres de la famille et de leur arrivée au manoir de Gorston jusqu’au meurtre ; s’ensuit la partie sur l’enquête et les interrogatoires ; pour finir par le discours de Hercule Poirot sur la découverte du meurtre.
Comme d’habitude, avec les romans d’Agatha Christie, j’ai passé un agréable moment de lecture. L’écriture et les dialogues sont fluides ; les personnages ayant leur caractéristiques. Il n’y a plus qu’à faire fonctionner nos petites cellules grises pour trouver le coupable.
La femme du monstre La femme du monstre
Jacques Expert   
Simon Darget est arrêté pour le viol et meurtre d’une adolescente de 16 ans. Durant 217 pages, sa femme, « la femme du monstre », nous raconte sa vie commune pendant leur vie commune. Cette vie entrecoupée des scènes du procès. Comment n’a-t-elle pu rien voir ?
On rentre vite dans cette histoire de couple comme une voyeuriste qui souhaite tout savoir. L’écriture est fluide et ce roman court se lit rapidement même s’il n’y a pas de suspens
Le Liseur du 6h27 Le Liseur du 6h27
Jean-Paul Didierlaurent   
Guylain Vignolles travaille dans une usine qui broie des livres invendus, un métier qu'il n'aime pas. A chaque fin de journée, il récupère des feuilles que la Zestor 500 n'a pas broyées pour les lire, le lendemain, aux passagers du RER de 6h27.

Guylain est introverti ayant peu d'amis : le gardien de l'usine, un ancien employé devenu unijambiste suite à un accident avec la broyeuse et son poisson rouge, Rouget de Lisle.

Au début, ce roman ne respire pas la joie. Puis, lorsque le personnage principal récupère une clé USB abandonnée sur son strapontin du RER, le ton change. Cette clé USB contient les écrits de la vie quotidienne d'une jeune femme. Il ne pense plus qu'à elle et il lit uniquement ses écrits. La lecture devient donc plus plaisante et touchante.

Ce roman se lit très facilement et rapidement. L'écriture est légère, simple et parfois percutante. Les 30 dernières pages m'ont fait rire. Je suis ressortie de ma lecture détendue même si la première partie du roman n'annonce nullement ce revirement de situation, ce virage à 180 degrés. En effet, je m'attendais à un récit sur son métier et la Chose, la Zestor 500 qui tombe dans l'oubli dans la deuxième moitié du roman. J'ai l'impression d'avoir lu 2 romans en un dont l'un n'a pas véritablement de fin.