Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Valerie-Douelle : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Grey Grey
E.L. James   
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/07/grey-de-el-james.html

On peut dire que depuis sa sortie VO, ce livre fait couler beaucoup d'encre. Avec des propos bien souvent virulents à son égard.
Pour ma part, il était hors de question que je passe à côté de récit, mauvaises critiques ou pas. Je ne suis pas, et je n'ai jamais été une fan de 50 nuances, mais cette trilogie a une place toute particulière dans mon cœur. Tout simplement car c'est le premier roman érotique que j'ai lu. Alors oui, depuis, j'en ai lu des biens meilleurs, j'ai même eu des coups de cœurs pour certains... mais... comme on dit, la première fois, ça marque ! Et puis c'est Christian Grey quoi !

Donc je partais dans cette lecture, enthousiaste oui, mais sans pour autant mettre la barre haute (par crainte d'être déçue). Et croyez le ou non, mais je ressors de ma lecture enchantée ! J'ai bien du mal à comprendre tout ce lynchage médiatique envers ce roman.
Alors oui, évidement, ce n'est pas une histoire originale et c'est du déjà vu... puisque c'est le tome 1 de 50 nuances de Grey mais cette fois-ci du point de vue de Christian Grey. Forcément, il y a beaucoup de copié/collé avec la version d'Ana, comme le contrat, les mails, les discussions...etc...
Oui, mais... Je ne sais pas vous, mais par exemple lors des échanges de mails, j'ai toujours rêvé de connaître les sentiments de Grey à ce moment, de voir ses réactions... de savoir ce qu'il le poussait à agir de telle ou telle façon... etc...
Je suis donc ravie et comblée de ce côté là.

Après, on reproche à E.L James d'avoir survolé le roman, de ne pas apporter d'éléments nouveaux. C'est vrai que de nombreuses questions restent encore sans réponse et peuvent frustrer le lecteur. Qu'il est toujours difficile de cerner C.G, et que son passé et ses relations avec ses soumises sont encore un mystère. Certes. Mais ce n'est que le tome 1... L'auteure ne va pas tout divulguer dans un premier tome, si ? Donc, moi, ça ne m'a pas gênée plus que ça. Oui, le personnage de Grey aura pu être plus approfondi... ça n'est pas le cas, mais je ne doute pas que le tome suivant saura nous satisfaire.(Car pour moi, il y aura obligatoirement une suite - même si, en vérité, je n'en ai aucune idée :p)

Personnellement, ayant toujours eu un gros problème avec Ana que je trouve nunuche au possible, ne plus être dans sa tête est un bonheur. Exit la déesse intérieure et bienvenue au Mr maniaque du contrôle.
Je ne peux pas dire avoir été surprise du personnage de Grey. Je le trouvais avant, trop autoritaire, avec de gros problèmes à gérer - comme son obsession pour la bouffe, le besoin de tout contrôler et sa tendance limite psychopathe (si, si il faut l'avouer, par moment Christian est limite dans ses actes et comportements) -, bref, Grey a toujours été complexe et torturé... loin d'être un prince charmant, et c'est toujours le cas ici. Mais c'est comme ça qu'on l'aime, non ?

Et puis, ce que j'apprécie dans ce récit justement, c'est que ce personnage énigmatique reste énigmatique. Le voile n'est pas encore levé et c'est tant mieux. Le mystère Grey reste entier. Même si on entrevoit tout de même sa part de fragilité et chose nouvelle (car je ne l'avais pas perçu comme ça avec Ana), [spoiler]c'est son manque d'assurance, C.G doute... souvent et sur beaucoup de choses. Voir cette facette, nous permet de comprendre plus "aisément" certaines de ses réactions.. [/spoiler]

Donc voilà sans écrire tout un roman à son sujet, j'ai beaucoup aimé ma lecture qui, je l'accorde, m'a plus semblé être une relecture. Mais pour moi, le tome de trop - s'il y a - c'est celui d'Ana :p

En bref ? Jugez par vous-même. Chacun à son propre ressenti, et pour ma part, le mien est très positif.

par toutoun
L'Instant présent L'Instant présent
Guillaume Musso   
On pourrait difficilement faire plus décevant que ce livre là, et pourtant, j'ai lu absolument tous les Guillaume Musso. J'étais une fan. Etais, parce que Monsieur Musso réécrit la même formule encore et encore: une histoire fantastique, une histoire d'amour difficile, et un twist finale.
Sauf que cette fois, et depuis déjà quelques romans, cela ne prend plus.
La fin de "L'instant présent" donne terriblement envie de pleurer: soit la fin est inutile, soit c'est tout le roman. En tous cas, les deux ne vont pas ensemble et j'ai eu l'horrible impression d'avoir perdu 4heures de ma vie (par chance, c'est le sujet initiale du livre!) en le lisant.
Si on aimait "Et Après", si on aimait "Seras tu là", c'est parce qu'on ouvrait revenir en arrière et voir les petits indices, ici non, ici on efface tout simplement plus du trois quart du livre qui finalement, ne servaient pas à grand chose.
Et bien sûr on échappe pas au héros médecin, écorché vif...
Bref. J'avais un doute avec les derniers Musso, mais maintenant, il semble sûr que celui ci aura été mon dernier...

par Eledwyn
7 ans après... 7 ans après...
Guillaume Musso   
Moi qui suis une grande fan de Musso ayant adoré ses précédents livres et bien là j'ai été un peu déçus tout de même ...
La fin pour moi trop rapide et puis il me manque un petit quelque chose que je n'ai pas retrouvé dommage...
Mais sa ne m’empêcheras pas de continuer à acheter ses livres...
Je suis fan ..
Si c'était à refaire Si c'était à refaire
Marc Levy   
J'ai beaucoup aimé cette histoire mêlant l'amour, l'amitié, le travail d'un journaliste, les secrets... et bien d'autres choses encore. Je n'ai pas apprécié la fin, je n'aime pas quand l'auteur nous laisse la liberté d'en faire ce que l'on veut ! va-t-il vivre ? va-t-il mourir ? Je le met tout de même en diamant car on retrouve bien la plume de Lévy, bien écrit, fluide, de l'humour entre les deux amis liés d'une vraie et profonde amitié.
Un très bon moment de lecture ! cadeau d'anif : merci ma fille !

par coucougi
Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : La mariée était en blanc Les Enquêtes de Laurie Moran, Tome 2 : La mariée était en blanc
Alafair Burke    Mary Higgins Clark   
Je ne sais pas quelle mouche me pique, mais depuis quelques temps je lis de plus en plus de policiers et de thrillers alors que ce n’était pas du tout ma tasse de thé avant. Ce genre d’histoires me plait chaque fois plus et je voulais donc continuer sur ma lancée en lisant un ouvrage de la célèbre Mary HIGGINS CLARK, qui n’est plus à présenter. Je n’avais jamais eu l’envie de me plonger dans l’un de ses récits, mais comme on dit le dit si bien : mieux vaut tard que jamais.

« La mariée était en blanc » met en scène Laurie Moran, productrice de l’émission de télé-réalité ‘Suspicion’ qui a pour but de reconstituer des crimes non résolus, avec l’espoir de trouver peut-être le coupable.
Pour sa prochaine émission, Laurie a décidé de se pencher sur l’affaire de ‘La Mariée Envolée’, de son nom Amanda Pierce, qui a subitement disparue la veille de son mariage. Sans trace d’elle depuis cinq ans, ni sa famille ni ses amis ne savent si elle est encore vivante et n’a pas eu le courage de rompre ses noces ou si elle a été tuée.
Laurie Moran et toute son équipe vont donc rassembler une nouvelle fois toutes les personnes présentes au moment du crime à l’hôtel de Palm Beach, lieu où devait se dérouler le mariage.
A travers cette émission, les masques vont tomber et les vérités vont éclater.

Cette histoire est juste fantastique !
J’ai été captivée de la première à la dernière page et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à refermer ce livre quand je le devais.

Le récit est vraiment prenant.
Il mêle une affaire criminelle plutôt classique avec notre époque grâce au concept de télé-réalité. C’est hyper moderne et surtout : ça marche !
Ce concept a déjà été utilisé par nos deux auteurs dans le livre précédent, « L’affaire Cendrillon », mais aussi dans « Le bleu de tes yeux » écrit uniquement par Mary HIGGINS CLARK.

Le style d’écriture est juste parfait. Bien que ce livre ait deux auteurs, nous ne remarquons absolument pas les changements de vocabulaire ou ces autres petits détails qui montrent le changement entre les deux écrivains.
Ici, Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE réussissent à viser le mot juste et à aller droit au but. Ils ne nous engluent pas dans des phrases longues et complexes et préfèrent garder un style simple, mais direct, avec des phrases courtes. Cela rajoute vraiment du tempo au récit, mais aussi de la tension.
Cette tension se manifeste également à travers les chapitres qui sont tous courts. Cet effet de rapidité nous plonge encore plus dans l’histoire et nous rend accro car aucun chapitre n’est inutile. Tous comportent des indices et font avancer l’enquête.
J’ai vraiment été séduite par cette écriture !

J’ai également été conquise par les personnages de cette histoire.
Laurie Moran nous parait d’abord un peu froide de par son côté professionnel. Petit-à-petit, nous découvrons que derrière cette femme se cache quelqu’un de blessé, d’hésitant, mais surtout d’humain. Son duo avec son fils, Timmy, et la relation qu’elle a avec son père, Léo, n’en sont que des preuves. Comme je n’ai pas lu les précédents ouvrages la mettant en scène, je l’ai seulement découverte telle qu’on nous la présente ici et c’est peut-être pour cela que je l’ai trouvé un peu froide dans les premiers chapitres.
Alex, qui campe le rôle de présentateur de l’émission, mais aussi d’avocat et de petit-ami de Laurie est juste absolument charmant. J’ai vraiment été séduite par son caractère doux et son côté professionnel.
Timmy et Léo sont tous les deux attendrissants.
Je ne m’attarderai pas vraiment sur chaque personnage qui fait parti de l’enquête car j’en aurai beaucoup à dire, mais sans révéler un seul indice sur la fin cela risque d’être très compliqué pour moi.

Si je devais trouver un seul petit défaut à « La mariée était en blanc » c’est la rapidité avec laquelle nos personnages vont réussir à élucider le mystère de ‘La mariée envolée’. Alors oui, le coupable n’a pas été très futé et c’est un peu à cause de lui que l’on va découvrir la vérité, mais j’ai un peu de mal à accepter que des policiers n’aient pas réussis à trouver le coupable pendant cinq années. Laurie est une productrice de télévision, Alex un avocat et mis-à-part le père de Laurie qui est un ancien policier, ils ne sont clairement pas qualifiés pour résoudre des enquêtes.
Mais bon, c’est juste pour chipoter que je pointe ce petit détail car ça ne m’a pas du tout déranger dans ma lecture.

Le final est rapide, mais efficace.
Nos auteurs ne traînent pas et l’on passe de rebondissements en rebondissements, jusqu’au dernier mot. Ils ont réussi à me piéger car je n’ai jamais réussi à trouver l’identité du coupable. A chaque fois, ils m’ont fait croire que je détenais la vérité, mais je ne suivais que le raisonnement qu’ils voulaient que j’ai.


En conclusion, « La mariée était en blanc » est un policier dans l’air du temps et extrêmement prenant. Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE nous offrent un superbe moment de lecture que je ne cesserai de recommander.



Un livre à lire pour tous les amoureux de bons romans policier, mais aussi pour ceux qui voudraient se lancer avec une valeur sûre du genre.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/la-mariee-etait-en-blanc-mary-higgins.html )
Elle et lui Elle et lui
Marc Levy   
Une romance qui fait passer un bon moment, mais un livre qui est loin d'être le meilleur de Marc Lévy.
Mia et David sont mari et femme, acteurs de profession. Mais David a trompé Mia et Mia a décidé de le quitter, fuir Londres pour Paris où elle est hébergée chez une amie. C'est en consultant ses mails sur l'ordinateur de sa meilleure amie qu'elle tombe sur un site de rencontre... à partir de là, une nouvelle chance s'offre peut-être à elle, elle pourrait s'appeler Paul...

C'est une romance qu'on pourrait s'amuser à résumer comme ça :
« Le premier jour », Paul et Mia ont été maladroits et mal à l'aise tous les deux, victimes de quelques quiproquos et petits mensonges, et « La première nuit » n'a pas été une vraie réussite non plus. Pourtant, chez chacun d'eux, quelque chose a changé, comme une petite flamme en train de renaître, « Un sentiment plus fort que la peur » sans doute mêlé d'envie et de crainte, « Une autre idée du bonheur » peut-être, celle que deux adultes s'autorisent comme savent le faire « Les enfants de la liberté », de l'insouciance.
Les jours passent, les chemins se croisent, se décroisent.
On dit que l'humain a plusieurs vies sur terre... « Et si c'était vrai ? », « Si c'était à refaire » sans doute Mia et Paul le referaient-ils, plus forts de leur expérience, pour pouvoir « La prochaine fois » tenter un « Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites ». Embarqués dans une aventure qu'ils n'avaient prévue ni l'un ni l'autre et qui nous rappelle par certains côtés « L'étrange voyage de monsieur Daldry ». On leur souhaite à l'un comme à l'autre bien plus que « Sept jours pour une éternité », mais cela dépend de Marc Lévy.

par SuperNova
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
Driven, tome 2 : Fueled Driven, tome 2 : Fueled
K. Bromberg   
Une superbe suite, c'est à partir de ce tome que cette série se distingue des autres.
On a une réelle construction de la relation entre Rylee et Colton. Tout n'est pas rose, bien au contraire...
Beaucoup de larmes, de douleur, de colère, un roller coaster sentimental.
J'aime que l'auteur ait inclus quelques chapitre du POV de Colton, on le comprend mieux et on l'aime encore plus.
Cette histoire est très bien écrite, les personnages sont "intelligents" et s'éloignent des clichés. Rylee est vraiment une femme forte qui s'accroche à ses convictions et qui ne se laisse pas marcher dessus, même si cela doit lui couter ce qu'elle a de plus cher.

Colton, on le sent évoluer, essayer, rater, essayer encore, on comprend ses difficultés, on a envie de le rassurer, de le secouer, de le taper.

J'ai beaucoup aimé les meilleurs amis des héros Beck et Haddie, ils apportent une touche d'humour appréciable et parfaitement dosé.

Et cette fin... j'ai sauté sur le tome 3 dès la dernière page tournée !

par Do83
Driven, tome 3 : Crashed Driven, tome 3 : Crashed
K. Bromberg   
Excellent.
Le meilleur de cette trilogie.
Ce tome est un concentré de sentiments. On en prend plein la tête et plein le coeur.
Magnifique.

par Adèle
Driven, tome 4 : Aced Driven, tome 4 : Aced
K. Bromberg   
Un tome stressant
L'histoire se déroule 6 ans après le mariage de Rylee et Colton.
Rylee disjoncte totalement à cause de plusieurs évènements.
Cette fois ci, c'est Colton qui la soutient totalement.

par Adèle