Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ValerieMusique : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Chances, Tome 1 : Take a Chance Chances, Tome 1 : Take a Chance
Abbi Glines   
je suis tout à fait d'accord avec sweetmel, j'ai trouvé ce livre particulièrement niais et larmoyant. Rien ne manque : la pauvre jeune fille condamnée par une maladie de cœur, la mère qu'on croyait morte, le père inconsolable, le petit copain effrayé par l'intensité de ses sentiments... D'ailleurs, j'ai envie de rire quand je lis ce genre de déclaration dans la bouche de Grant : "tu me rends vulnérable...je ne mérite pas ce que tu m'as donné, mais je te jure que je le chérirai toute ma vie...".
Sans rire? quelqu'un connait un homme qui parle comme ça et dit ce genre de choses? (ou une femme, d'ailleurs!?)
Et c'est vrai que dans la page suivante, on a "tu veux que je caresse ta petite chatte?", le changement de registre fait sursauter !
Tout ça ne me parait vraiment pas crédible. Du coup, au lieu de faire rêver, Grant me parait surtout ridicule ou énervant.

par IsaR
Chances, Tome 2 : One More Chance Chances, Tome 2 : One More Chance
Abbi Glines   
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Woods et Della, mais celle de Grant et Harlow était pour ma part encore mieux.
Bravo....maintenant reste à attendre la suite de Rush et Blaire qui selon moi aurait dû sortie avant comme en VO.

par latosca
Perfection, Tome 1 : Dangerous Perfection Perfection, Tome 1 : Dangerous Perfection
Abbi Glines   
Difficile d’échapper au premier né de la collection &moi. Depuis quelque temps, il me nargue sur les réseaux sociaux, alors quand j’ai vu qu’une masse critique se préparait sur Babelio, je n’ai pas résisté et j’ai plongée tête la première pour saisir l’occasion de pouvoir enfin découvrir cette merveille. Sans surprise Abbi Glines, m’a emporté avec une plume simple et addictive dans un univers plus adulte que ce dont j’étais habituée dans ses précédents romans et je m’y retrouve davantage.

Della Sloane est une jeune femme abîmée par la vie, son passé douloureux l’enfonçant un peu plus chaque jour, elle décide de partir en road trip, grâce à l’aide de sa meilleure amie Braden. Au cours de son voyage en solitaire, elle rencontre le sexy Woods Kerrington. Alors que rien ne les amenaient à se rencontrer, ils passent la nuit ensemble. Au petit matin, chacun reprend séparément le cours de sa vie, sans projet de se revoir. Pourtant, alors qu’ils pensaient ne jamais se revoir leur chemin va de nouveau se croiser à Rosemary Beach dans le country club de la famille Kerrington.

Lorsqu’elle a débuté son voyage, c’était une manière de se prendre en main, se reconstruire seule, sans être porté à bout de bras par Braden. Son personnage m’a captivé tellement il est élaboré et complexe. Sa rencontre avec Woods, c’est un peu une bouffée d’air frais pour elle, une échappatoire qui lui a permis de s’évader. Lorsqu’elle est avec lui, elle semble heureuse sans faire semblant. Pourtant, sous ses sourires se cachent une mélancolie que ses yeux bleus trahissent. Ses yeux, qui laissent entrevoir une personne rongée par un passé tellement envahissant, qu’elle n’arrive pas à avancer malgré les années écoulées. Pourtant j’ai le sentiment que son passé n’a été que survolé.

Della est très intrigante, dès le départ j’ai eu cette impression qu’elle découvre la vie. Elle a un côté naïve, mais dans le bon sens. J’ai tout de suite ressenti l’envie de la protéger, la soutenir lorsqu’elle s’effondrait. Elle a ce petit côté enfantin, qui la rend douce et gentille. Elle s’est lancée dans ce road-trip avec l’objectif de se découvrir et aussi accepté une part d’elle. Il y a 3 ans, un drame s’est produit dans la vie de Della qui l’a fragilisée, aujourd’hui son voyage répond à son besoin d’autonomie.

Woods il est la définition même du personnage qui m’a agacée et pourtant, j’éprouve une certaine affection pour lui. Il donne l’image de l’homme parfait, tant physiquement que dans sa vie. Pourtant, si on gratte un peu, on découvre un personnage pris au piège par sa famille. Il a réussi à me mettre hors de moi, ses relations avec son père sont chaotiques, il se laisse totalement dominer et ça le met dans une position d’infériorité. On éprouve une part de compassion de le voir se laisser bouffer, mais c’est tellement agaçant d’être impuissante. Il aurait mérité des bons coups de pieds au cul !

Au-delà de la relation (plutôt survolé) entre les personnages, on découvre les terreurs nocturnes de Della. Par l’intermédiaire des flash-back, on obtient des réponses sur son passé et les émotions dans ces scènes sont fortes, j’en la boule au ventre en découvrant son histoire. On s’attend au pire, c’est à la fois enivrant et déstabilisant. Une part de curiosité s’insinue découvrir son histoire devient indispensable. L’écriture est tellement addictive, qu’on se retrouve à devoir fermer son livre alors qu’on en a tellement pas envie, que s’en est terriblement frustrant de devoir le poser pour dormir.

Une lecture prenante, avec des secrets qui planent entre les héros, le passé de Della aurait mérité qu’on s’y attarde davantage selon moi. Je voulais surtout voir enfin le bonheur éclater et beaucoup de réconfort pour nos héros. J’aime la manière dont les liens se sont tissés entre Della et Woods, ce besoin/désir qui prend le dessus sur le devoir. La passion qui s’immisce dans leurs esprits, qui les dévorent, mais qui reste trop bestiale. Les sentiment se développent rapidement, alors qu’ils ne connaissent rien l’un de l’autre. On passe de rien, à tout. Ils se sautent dessus, sans chercher à s’apprivoiser, sans se préoccuper de qui est l’autre, une part de mystère demeure.

J’espère que dans le second opus, Abbi Glines développera davantage le passé de Della, mais cette suite laisse présager une bonne intrigue. Malgré tout, ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas été autant accrochée par une lecture, que j’en suis ravie et que j’ai adorée.

http://luxnbooks.wordpress.com/2014/12/23/dangerous-perfection-abbi-glines-perfection-1/

par Luxnbooks
Perfection, Tome 2 : Simple Perfection Perfection, Tome 2 : Simple Perfection
Abbi Glines   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/01/25/simple-perfection-abbi-glines-rosemary-beach-t2/

C’est avec un vrai plaisir que j’ai retrouvé Della et Woods. A la mort de son père, ce dernier est contraint de retourner à Rosemary Beach où de nombreux problèmes liés à la succession l’attendent. Della l’accompagne, mais plus le temps passe et plus celle-ci à l’impression d’être un poids mort pour Woods. Elle décide donc de tout faire pour l’aider et se rendre utile.

Je ne sais pas vraiment quoi dire sur l’histoire. A vrai dire je ne m’attendais pas à tous ces rebondissements successifs qui m’ont vraiment surprise, mais dans le bon sens. Le récit en devient beaucoup plus puissant, bien plus fort en émotions qu’une simple romance, et j’ai juste a-do-ré. A ce niveau là, Abbi Glines a su m’étonner, et donner ainsi beaucoup plus d’importance à son roman.

Della s’est alors énormément révélée. Elle, la fille qui cache tant de faiblesses et qui cherche par dessus tout à trouver une véritable place auprès de Woods. J’ai vraiment beaucoup aimé suivre toute son évolution, ses découvertes sur sa vie, son passé et sur elle-même, et la voir enfin devenir la véritable personne qu’elle aurait dû être depuis si longtemps. C’est vraiment LE personnage de ce roman, la révélation, et elle m’a beaucoup touchée.

Woods quant à lui est resté celui que l’on avait découvert dans le premier tome. Della reste le centre de sa vie, même s’il se retrouve avec des responsabilités qu’il pensait avoir pourtant abandonnées une semaine plus tôt. Le roman ne semble pas être focalisé sur lui cette fois, et pourtant je n’ai pu m’empêcher d’avoir les larmes aux yeux lorsque la fin arrive.

La fin… Je ne l’ai absolument pas vue venir. Tout semblait être réglé, Woods et Della se ré-apprivoisaient doucement, et pourtant il restait quelques chapitres avant cette fin, qui m’a laissée royalement sur les fesses. Alors que tout paraissait être résolu, Abbi Glines m’a tout simplement brisé le cœur en même que celui des habitants de Rosemary Beach. Je n’en dirai pas plus, mais j’aime comme je déteste ces fins que rien ne laissait présager.

Pour conclure, c’est un two-shot qui m’a véritablement transportée auprès de ses personnages. L’histoire est belle, la romance superbe, et les personnages sont tous haut en couleur, avec leur caractère, leur faiblesse et leur force. J’ai adoré suivre tout ce petit groupe, même s’il m’a brisé le cœur à la fin. Une très belle romance qui marque l’entrée de la collection &moi dans la cour des grands. J’ai hâte de voir quelle troisième parution celle ci nous réserve !

par Kesciana
Jeu d'Acteur, Tome 1 Jeu d'Acteur, Tome 1
Alexandra Gonzalez   
Encore un début très "nian nian" de la part de l'auteur.
Les personnages ayant autour de 30 ans, leurs réactions sont pourtant souvent puériles.
Puis c'est partie.... la lecture devient addictive, les personnages deviennent à la hauteur des nos attentes.
J'attaque le tome 2 immédiatement.

par Adèle
Jeu d'acteur, tome 2 : Jeu d'amour Jeu d'acteur, tome 2 : Jeu d'amour
Alexandra Gonzalez   
Bien.
Un tome qui se déroule cette fois ci aux USA.
J'ai bien aimé et la fin est tout simplement diabolique.

par Adèle
Jeu d'acteur, Tome 3 Jeu d'acteur, Tome 3
Alexandra Gonzalez   
Un dernier tome plein de surprise...
Simple mais sympas! Mais à plusieurs moments j'ai eut envie de claquer Iléana mais elle s'est bien rattraper a la fin du coup je suis plutot contente de ce dernier tome qui est d'ailleurs mon préféré!
J'adore juste Lenny ❤
Dangerous Heartbeat Dangerous Heartbeat
Amélie C. Astier   
Pourquoi bronze alors que l'histoire mérite l'or?? À cause de ses nombreuses coquilles... '~' Par pitié faites vous relire car c'est un supplice à certains moments!!!! Certaines phrases j'ai du les relire 3 fois pour en comprendre le sens.

Lecteurs si vous avez trouvé Bennett ( beautiful bastard ), Drew ( tangled ) ou encore Christian (50 nuances) arrogant, connard de 1er alors vous allez adorer / détester Wolf ♡ car il est pire que ces 3 monsieurs réunis et oui c'est possible ^_^
Quand à Duck elle ne se laisse pas faire, elle a du répondant et beaucoup de caractère, heureusement pour elle sinon elle serait fichue lol ;-)
Je recommande malgré tout cette histoire car j'ai bien rigolé pendant ma lecture.
2.5/5 est ma note c'est salé mais quand on se lance dans ce métier autant le faire correctement et une relecture ne serait pas du luxe.

par mamour04
L'Homme idéal (en mieux) L'Homme idéal (en mieux)
Angéla Morelli   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-LC

{Kiera} : Ahhhhhhh l’homme ideal…………(en mieux), qu’est ce que j’ai pris mon pied a lire ce livre!!! et pourtant j’étais légèrement réticente au début, et bien aucun regret!!!
[...]
Ce livre est un remède anti-depression, c’est un rayon de soleil, on rit, on fond!!! C’est frais, ça change des lectures cul-cul la praline, le seul défaut c’est trop couuuuuurt!! j’en veux encore!!!!

{Jenni} : Une histoire qui se lit bien, mais où malheureusement le rapprochement des protagonistes ne m’aura pas transportée tant que ça ! Le personnage d’Emilie aura même eu tendance à m’agacer.
[...]
La relation entre le couple est mignonne et leur histoire évolue tranquillement en prenant le temps de s’installer mais il m’a manqué un petit « quelque chose », peut être un peu plus de « mordant », « de piquant » pour succomber à leur idylle. Samuel va rendre Emilie plus vivante et plus sûre d’elle et Diego va lui rappeler leur routine du quotidien.
La fin m’est apparue trop précipitée. On y trouve certes un « HAPPY END » mais un épilogue projetant les héros quelques années plus tard aurait été judicieux pour nous donner un aperçu de leur vie de couple au quotidien.
La rencontre idéale (ou presque) La rencontre idéale (ou presque)
Angéla Morelli   
Après "L'homme idéal (ou presque)" sur Emilie, nous poursuivons les aventures des quatre amies parisiennes.

Cette fois, c'est Louise, la juriste perfectionniste qui enchaîne les aventures sexuelles sans jamais aller plus loin.
Elle a décidé de se mettre au vert et d'introspecter un peu sur sa vie qui ne tourne quasiment qu'autour du boulot. Nous découvrons une femme qui, sous ses dehors assurés, est en fait bourrée de fêlures.

J'ai trouvé cette suite en-dessous du tome précédent pour plusieurs raisons.
D'abord, les fêlures de Louise ne sont pas assez explorées. D'ailleurs, tous les personnages ne sont pas assez creusés et approfondis.
Ensuite, l'histoire d'amour débarque de nulle part et la conclusion arrive abruptement, sans que rien ne soit expliqué [spoiler](comment le couple va-t-il vivre son histoire par exemple, alors qu'ils habitent aussi loin l'un de l'autre et qu'ils n'ont pas du tout le même genre de vie ?).[/spoiler]
Enfin, je trouve qu'Arnaud est quand même assez odieux avec Louise pendant une bonne partie du roman et j'ai du mal à comprendre pourquoi elle se sent attirée par lui alors qu'il la traite avec passablement de mépris et de goujaterie.

Au final, cette suite a été une déception même si je me suis divertie. Et ça fait plaisir que pour une fois les couples aient plus de 35 ans (là 40 et 45 ans).
Manifestement, l'autrice a prévu les histoires de Clara et Maria (voire de Gisèle ?) et je les lirai avec plaisir, car j'aime bien l'écriture d'Angela Morelli.

par Vitany