Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de vally : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
June, Tome 1 : Le Souffle June, Tome 1 : Le Souffle
Manon Fargetton   
"June" est une déception. J’ai eu du mal à le terminer mais je suis quand même parvenue à mes fins !

L’histoire aurait pu être intéressante si l’auteur avait su dès le début poser les bonnes bases.

Et pourtant, le début du livre semblait démarrer sur de bonnes positions et promettait des aventures enrichissantes et palpitantes… que nenni ! Malgré une écriture fluide, l’intrigue ne tient pas la route. Je n’ai absolument rien retenu des Sylphes, de leur monde et leur agissement sur le commun des mortels. On en sait peu sur le pouvoir de June : à vrai dire ça traîne trop en longueur, c’est au dernier moment qu’on obtient un peu plus d’information. Je sais que l’auteur voulait mettre au parfum le lecteur pour mieux entretenir le suspens, mais le charme n’a pas opéré chez moi.

Les personnages sont plutôt fades, c’est bien dommage que Manon Fargetton n’ait pas davantage mieux travaillé leur personnalité car ils méritaient qu’on leur attribue toute notre attention sur eux.

Autre défaut : l’auteur jongle mal entre la rapidité et la lenteur. Je m’explique : durant le premier quart de l’ouvrage, June essaye de comprendre, de se familiariser avec son pouvoir mais n’arrive à rien. Un ennui total, il ne se passe rien, on tourne autour d’un pot de chambre quand pouf ! d’un chapitre à l’autre deux ans se sont écoulés. Comme ci de rien n’était. Là je n’ai pas compris Manon Fargetton. Pourquoi faire écouler deux ans pour qu’enfin les choses se mettent un p’tit peu à bouger ? J’étais confuse et je le demeure toujours autant. Sinon, certaines scènes m’ont aussi paru bâclées.

En conclusion : une histoire et une intrigue maladroite, bancale qui aurait pu être mieux remédier.

Sign of Love, Tome 2 : Leo's chance Sign of Love, Tome 2 : Leo's chance
Mia Sheridan   
Mitigée... Je dois dire qu'apres avoir lu archer's voice j'en suis ressortie toute retournée. Alors je me suis plongée dans Leo en espérant ressentir les sentiments que m'ont procuré archer's voice. Je suis un peu déçue. Je comprend ce qu'a voulu faire l'auteur en écrivant ces deux tomes. Dans le premier elle nous a dit: ''oyer oyer voici l'histoire ou tout a commencé'' et puis dans le deuxieme elle nous dit:'' laissez moi vous expliquer ce qui c'était passé et comment l'histoire va finir'' si on lit ces livres dans ce contexte la c'est magnifique mais je ne peux pas m'empecher de m'ennuyer lors de la premiere partie du livre puisque c'est exactement le tome 1 mais du point de vue de leo. C'est vrai qu'on comprend mieux les agissements de leo mais en même temps c'est redondant. Sinon grosso modo l'histoire n'est pas mauvaise mais elle aurait pu être plus émouvante si ça avait été un seul tome.

par zoubaayed
Passionnément, à ma folie Passionnément, à ma folie
Gwladys Constant   
https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/11/passionnement-ma-folie-de-gwladys.html

On rencontre Gwen, une jeune fille lambda que tout le monde pourrait connaître. Elle va faire la connaissance du garçon le plus populaire du lycée avec qui elle va vivre une histoire d'amour pas comme les autres. Au début, tout va bien mais très vite tout change. William va la manipuler, passer son temps à la rabaisser pour qu'elle soit soumise et comme il veut qu'elle soit. Il semble tellement différend des autres garçons. Elle y croit à fond jusqu'au jour où va basculer.


On comprend très vite qu'elle est vraiment amoureuse de ce garçon au point d'être prête à lui donner sa vie. Raison pour laquelle elle est hospitalisée. On la pense complètement folle. Très vite, par le biais d'un carnet, elle va écrire tous ces souvenirs tout comme elle va raconter ses séances avec le psy. Elle va raconter comment elle va être éloigner de ces amis, comment William va trouver le moyen pour qu'elle soit complètement à lui.


Pourtant, elle sait que certaines choses ne sont pas normales. Elle se pose parfois des questions qu'il étouffe avec une subtilité incroyable. Il possède une aura puissante et une capacité oratoire incroyable. C'est comme ça qu'il va dire globalement qu'il est parfait et qu'elle ne fait jamais d'effort. Une de ses ex va tenter de prévenir Gwen mais elle n'écoutera personne.


Le travail est long entre le moment où elle commet ce geste irréparable et le moment où elle ouvre les yeux. C'est terriblement log et c'est là que l'on comprend jusqu'où ça va. Même lorsqu'elle commence à comprendre, elle pense que c'est de sa faute. C'est dire la violence de ce type de relation. Heureusement, sa famille est là. Sa sœur est juste incroyable. On voit également le défilement des questions qu'elle se pose sur l'après, quand elle sort de l'hôpital.


En bref, ce roman est indispensable. Tout le monde devrait le lire tant il est juste, parfaitement équilibré et traite d'un sujet difficile mais réel.
Nos vies en mille morceaux Nos vies en mille morceaux
Hayley Long   
https://revesurpapier.blog4ever.com/nos-vies-en-mille-morceaux-de-hayley-long


Après le drame qui a touché leur famille, Dylan et Griff ont besoin l'un de l'autre. Plus que jamais. Les deux frères tentent de tenir le coup malgré les évènements. Un peu effrayé, Dylan veille sur son petit frère, pour qui il s'inquiète beaucoup. Griff a perdu le sourire et n'est pas rassuré par la vie qui l'attend ...



Nos vies en mille morceaux est une histoire bouleversante, qui nous parle du deuil de deux enfants. Ils ont perdu leurs parents et leur vie change du jour au lendemain. Ils restent un peu à New York et partent d'abord vivre chez la principale du collège pendant quelques jours. Puis, c'est au Pays de Galles, chez la cousine de leur mère, que les deux garçons s'installent.



Cette lecture est rythmée par différentes rencontres et j'ai aimé les répercussions qu'elles ont sur Dylan et Griff. Angel, Blessing, Marlon le chien, la vieille Freda, Dee et Owen, Powell, Hari... Chacun de ces personnages permet aux garçons de s'apaiser d'une manière ou d'une autre. La bienveillance et l'optimisme de leur entourage fait vraiment toute la différence. C'est touchant et si vrai. Il y a aussi autre chose qui joue un rôle important dans le deuil des garçons. L'auteure fait passer quelques messages à nos jeunes héros à travers la musique, la poésie, le gallois aussi. C'est juste magique...



Dans ce roman, nous avons seulement le point de vue du grand frère et pourtant je n'ai eu aucun mal à ressentir la peine de Griff. Je pense même m'être plus attachée à lui qu'à son grand-frère, narrateur du récit. Dylan nous raconte comment va son petit frère et si il arrive à reprendre le dessus au fil du temps. Lui est bien plus discret sur ce qu'il ressent et c'est en cours de lecture que nous découvrons pourquoi. Il se dévoile surtout lorsqu'il nous fait part de ses souvenirs, à travers lesquels il nous fait voyager. Les deux garçons ont un parcours très différent et on prend plaisir à suivre leur évolution respective. Et finalement, on se laisse réconforter par les mots de l'auteure.



Verdict : Le temps s'est comme arrêté pendant cette lecture. C'est un récit doux et triste à la fois. Dès les premières pages, il nous touche en plein coeur. On s'attache aux deux frères et on leur souhaite de se relever, de reprendre goût à la vie, malgré l'épreuve difficile qu'ils doivent surmonter et accepter. L'auteure parle du deuil avec justesse et la lecture se fait tout en émotions. On tourne finalement les dernières pages le cœur débordant d'amour et d'espoir. Le temps fera les choses...
Sur le fil Sur le fil
Estelle Maskame   
Alors, par où commencer ?

Personnellement je n'ai pas été à fond dans ce livre. J'étais très heureuse de découvrir qu'Estelle Maskame avait écrit un nouveau bouquin car j'avais aimé sa trilogie "Did i mention". Mais ce livre ne m'a pas autant plu que ces derniers.

Parlons d'abord de l'héroïne Mackenzie. Cette fille vie avec sa mère qui est alcoolique suite à une fausse couche, son père qui ne fait rien pour aider sa femme qui s'enferme dans l'alcoolisme parce qu'il comprend qu'elle puisse se détruire, et bien sur Mackenzie qui n'ose rien dire car elle a peur de faire souffrir sa mère. Un jour, une de ses proches amies ( qui a accessoirement un frère jumeau avec qui Kenzie flirt ) perd ses parents dans un accident de voiture. Mackenzie prend peur car elle ne sait pas comment réagir. Elle décide donc de s'éloigner de ses amis et de les laisser dans leur souffrance car elle a peur de ne pas savoir quoi leur dire, ni comment réagir. Elle va aller jusqu’à demander à ses deux potes de ne pas leur parler non plus, pour lui éviter cette gêne. Sérieusement !! Qui fait ça ?

Jaden qui a perdu ses parents reste toujours aussi positive, et essaie d'aller de l'avant car même si c'est dur, il comprend qu'il doit continuer à faire sa vie et à être heureux comme ses parents l'auraient voulu. J'ai plutôt aimé ce type. Il était doux, gentil, intelligent, calme. Et ça change des bouquins que j'affectionne, où le héros est anti social et complètement détraqué et passe son temps à taper sur tout ce qui bouge (ou à coucher avec). Il m'a touché.

MAIS ce livre est une connerie. Quel être humain décide de laisser tomber ses potes suite aux décès de leurs parents parce qu'il a peur de ne pas savoir quoi dire, comment réagir ou parce qu'il a peur qu'ils ne deviennent plus jamais heureux ? Qu'ils aient changés ? La meuf sa mère à fait une fausse couche, je comprends que ça peut briser quelqu'un mais de là à devenir alcoolique, je trouve ça un peu poussé. Encore plus poussé sachant que cette femme à déjà une fille. J'ai trouvé ça vraiment trop débile quoi. Ensuite quand Kenzie décide qu'enfin elle est prête à aller se faire pardonner, bien sur le mec qui a des sentiments pour elle l'accueil les bras ouverts.

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête d'Estelle Maskame quand elle écrivait ce livre, mais ça m'a vraiment énervé. Son héroïne est pourrie, elle est nulle. Elle aurait du trouver une autre intrigue pour cette histoire parce que franchement c'était n'importe quoi.

Je ne sais pas s'il y aura un deuxième tome vue la fin, mais honnêtement s'il y en a une, je ne pense pas que je le lirais.

par danao
L'Archipel, Tome 1 : Latitude L'Archipel, Tome 1 : Latitude
Bertrand Puard   
https://revesurpapier.blog4ever.com/l-archipel-de-bertrand-puard-tome-1

Yann Rodin a été envoyé en prison à la place d'un autre et il n'en sortira probablement jamais. Arrêté par Interpol sous le nom de Sacha Pavlovitch, un nom qui n'est pas le sien, Yann découvre qu'il est le sosie d'un criminel, fils d'un trafiquant d'armes recherché. Yann est victime d'une terrible machination et il n'a rien vu venir. C'est sur l'Archipel qu'il est envoyé en prison, un lieu isolé et hautement sécurisé, qui renferme les plus dangereux criminels du monde. Pendant que Sacha prend sa place ...



Yann nous raconte son séjour en prison et comment tout est arrivé. Mais surtout, il nous aide à comprendre comment tout a bien pu arriver sans que la moindre manipulation soit soupçonnée. Visiblement, on peut faire bien des choses avec de l'argent. Cette machination tient la route et m'a rendu dingue. L'auteur présente une injustice qui obsède le lecteur tout au long de la lecture. Yann a beau clamer son innocence, son destin est déjà tout tracé. On tourne donc les pages avec avidité avec l'espoir que quelque chose dérape, que quelque chose vienne faire éclater la vérité.



Pendant que Yann tient une sorte de journal dans lequel il souhaite laisser une trace de ce qu'il vit sur l'Archipel, nous suivons dans un même temps la nouvelle vie de Sacha, le jeune criminel. Pendant que Yann vit l'enfer, lui prend goût à sa nouvelle vie. Il y prend goût à tel point qu'il devient Yann. Sacha s'est transformé. Pourtant, il n'est pas sans crainte et a parfois peur de se faire démasquer. Surtout lorsque son vrai visage refait surface, surtout lorsqu'il fait de terribles découvertes...



Si la première partie de ce roman était agréable à lire, je n'ai pas retrouvé le coté addictif que j'aime tant dans les thrillers. Mais tout s'arrange dans la deuxième partie, qui m'a beaucoup plus emballé. D'abord parce qu'il y a un élément qui concerne nos deux héros qui intrigue au plus haut point. Mais surtout parce qu'il y a nettement plus d'action, plus de tensions, plus de violence aussi. C'est beaucoup plus prenant et j'y ai finalement trouvé mon compte.



Nos deux protagonistes doivent faire face à des difficultés inattendues qui bouleversent totalement le rythme de lecture. Tous les deux se lancent dans une aventure périlleuse, dangereuse, et le plan de départ se révèle être bien plus complexe que je ne l'imaginais. Ce qui m'a fait engloutir les chapitres qu'il me restait. Le complot est bien monté et on s'attache inévitablement à nos deux héros qui sont tous les deux des pions. Et je suis ravi de voir que leur aventure n'est pas terminée. A suivre...
Stony bay beach, Tome 1 : Sam & Jase Stony bay beach, Tome 1 : Sam & Jase
Huntley Fitzpatrick   
Vraiment super! Il n'est vraiment pas ennuyant aussi parce qu'il traite plusieurs sujets en même temps. Je me réjoui de lire le prochain livre de Huntley Fitzpatrick!

par lovemusic
De mon sang, Tome 2 : Destinés De mon sang, Tome 2 : Destinés
Amanda Hocking   
Un tome à la hauteur du premier.
J'ai été déçue de ne pas y retrouver Peter, malgré son apparition à la fin. [spoiler]L'auteur nous laisse cruellement sur une fin géniale, mais sans réponse car le combat entre Jack et Peter (s'il a eu lieu) se déroule pendant la transformation d'Alice, et on n'en entend plus parler.[/spoiler]
J'ai adoré !!

par lina69
Une lueur d'espoir Une lueur d'espoir
K. A. Tucker   
Lorsque j'ai reçu ce roman jeudi, je savais qu'il n'allait pas faire long feu. Pourtant c'est une belle brique, mais j'étais tellement impatiente de découvrir le nouveau roman de,K. A. Tucker (auteure de la série Ten Tiny Breaths : Respire, Mentir, Saisir) que je l'ai commencé le soir-même. Et j'ai tellement aimé que je l'ai terminé samedi matin au réveil, alors qu'il fait 596 pages. C'est dire à quel point je l'ai aimé : il ne m'a fallu qu'un peu plus de 24 heures pour terminer cette belle brique !

Comme pour sa première série j'étais complètement sous le charme de l'auteure. Si pour Mentir, j'étais fan des personnages et des rebondissements.. Ici c'est bien plus que ça. J'ai aimé à un niveau plus profond et plus intense, plus profondément.

L'histoire n'a rien de vraiment original. C'est une sorte de New Adult Conte de Fée, et évidemment, très vite j'avais compris comment ça allait se terminer, mais c'était tellement bien écrit, tellement choupi, mignon, tendre, plein d'émotions que je ne pouvais pas lâcher le livre.. Evidemment j'ai du m'arrêter pour dormir et penser que j'avais une vie aussi.. mais dès que je pouvais me remettre dans ma lecture, je me jetais dessus. D'ailleurs j'ai passé 2 nuits dessus.. Je m'endormais, je me réveillais, je le prenais en main.. je me rendormais, me réveillais.. bref, vous voyez quoi.. J'étais accro à Brett mais surtout, à Cath et sa fille.. Et tous les personnages en fait.

D'ailleurs parlons-en des personnages. Quand je dis que j'étais sous le charme de l'auteure, je parle bien évidemment de sa plume. On pourrait croire que 600 pages pour une romance, c'est beaucoup. Et c'est vrai que par moment, je trouvais le temps long car la romance met tout se temps à arriver (mais ça, je vais y revenir plus tard).. mais en fait, l'auteure a su doser tout comme il fallait pour qu'on comprenne vraiment nos personnages. J'ai adoré tous les personnages car on a vraiment appris à les connaître. Chacun était bien présent, chacun avait un vrai rôle, ce n'était pas juste pour meubler. J'ai adoré Lou par exemple, qui me faisait penser à la Marraine la Bonne fée de Cendrillon.. Ses rapports avec la mère de Cath aussi.. Les parents de Brett, Jack aussi, le frère de Cath.. Bref, je ne vais pas tous vous les citer, vous avez compris l'idée je pense.

Lorsque je dis que par moments, je trouvais le temps long, je souhaite apporter une précision. J'ai l'habitude de lire de la romance pour la romance. Le truc qui m’intéresse surtout c'est d'abord la rencontre avec le personnage masculin, et j'attends ensuite avec impatience qu'ils s'avouent enfin leur attirance, ou mieux : leur amour.
Quand il s'agit d'un livre de 400 pages, ca va généralement assez vite, parfois trop vite, parfois ça prend juste le temps qu'il faut.
Le truc, c'est qu'ici, on a 600 pages, et ils mettent déjà assez de temps à se rencontrer pour de bon.. puis ensuite, la romance se plante tout en douceur.. du coup, j'avais tendance à dire: "pfiou, c'est bon là ?? elle va se bouger oui?". Mais en fait, avec le recul, j'ai adoré toute cette lenteur :

Je m'explique : Avant de tomber amoureuse, Cath doit se reconstruire, reprendre confiance en elle, et aux autres. Et j'ai encore une fois adoré la plume de K. A. Tucker : elle n'a pas cherché à nous lancer directement dans le présent de Cath. Dans ce roman, on apprend autant du passé de Cath, que du présent. On ne devine pas son passé. On le vit aussi.. Je crois que c'est le New Adult le plus abouti, le plus structuré, le plus complet que j'ai dû lire depuis 3 ans.

En fait, je ne sais pas si j'arrive à vous expliquer vraiment à quel point j'ai adoré la façon dont l'histoire nous est raconté. C'est simplement beau. Il ne s'agit pas que d'une romance. Il est question de seconde chance, de pardon, je prise de risque. Brett, le personnage masculin n'est pas là comme le sauveur, comme on a l'habitude de voir dans les romances. Non, ici j'ai trouvé que c'était Cath qui se sauvait elle-même. Elle a beaucoup hésité, et j'ai adoré le fait que Brett la laisse venir à elle. qu'il ne la pousse pas à bout. Et tout les rapports entre parents, enfants, frères et sœurs.. Mère fille, le pardon, les explications, les moments de remise en question..

Pour conclure je dirais que ce n'est pas un coup de cœur dans le sens : j'ai rie, j'ai sourie, j'ai pleuré, je suis tombée amoureuse de Brett.. Mais plutôt un coup de cœur pour l'histoire de Cath, pour les questions que l'auteure m'a fait me poser durant ma lecture.. pour l'espoir et le rêve que j'ai ressenti en me donnant envie d'être à la place de Cath.
Quand je termine un New Adult, ou même un roman quel qu'il soit, je cherche juste à tomber amoureuse du mec. C'est lui pour moi qui est le personnage principal.. La fille en général, est juste là pour faire ressortir la personnalité du perso masculin.. Mais ici, c'est Cath et sa fille qui sont les personnages principaux. Elles ont littéralement soufflé le beau rôle à Brett (même si, quand-même, je vous rassure, je suis bien tombée amoureuse de Brett, qui est juste parfait, jusqu'à la dernière page.)
http://lafouinotheque.blogspot.fr/2018/01/une-lueur-despoir-k-tucker.html
Les Derniers Battements du cœur Les Derniers Battements du cœur
Rowan Altwood    Kelley York   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman...
Je m'attendais à être émue, triste, bouleversée et au final...bah je n'ai pas ressenti grand chose. Pourtant tous les ingrédients sont réunis mais je crois que je n'ai tout simplement pas adhéré aux personnages et quand je n'apprécie pas les protagonistes, eh bien la sauce ne prend pas. Ni Luc ni Evelyn ne m'ont plu. Je les ai trouvé trop fades, sans relief. Ils n'ont pas de personnalité suffisamment forte ou de traits de caractères originaux. Du coup je n'arrivais pas vraiment à m'intéresser à leur histoire. Dommage, parce que pour une fois, je trouvais la love story plutôt jolie [spoiler](sauf le mariage, beaucoup trop too much à mon goût)[/spoiler]
La fin ne m'a pas surprise. Je m'y attendais. Je ne voyais pas d'autres manière de conclure ce roman en fait.
Depuis "Nos étoiles contraires" beaucoup de livres jeunes adultes traitent de la mort et de la maladie. Ce que j'ai trouvé original avec celui-ci, c'est qu'on y parle de l'euthanasie. Le choix de Luc est pour moi ce qu'il y a de plus intéressant dans cette histoire. J'ai beaucoup apprécié de voir son cheminement de pensée. C'est peut être ce qui m'a le plus touché.
En conclusion, je dirais que "Les derniers battements de coeur" n'a pas été une lecture déplaisante. Mais elle ne m'a pas marquée non plus.

par Saturna