Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de vallyvally : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Machine à explorer le temps La Machine à explorer le temps
Herbert George Wells   
J'ai découvert la SF grâce à ce livre. Il m'a suivi durant mon adolescence et depuis j'en garde un souvenir impérissable.
Je ne peux que le conseiller !

par stefy
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Stieg Larsson   
WAW ! Si j'avais adoré le premier tome, je suis totalement happée par celui-ci ! Du suspens à revendre, des retournements de situation à la pelle (sans aucun jeu de mot, pour ceux qui ont lu le livre...) ! On est tenu en haleine dès l'ouverture du livre.
Au tour de Mikael de sauver la vie à Lisbeth ! Des aventures journalistiques et policières qui nous transportent dans des enquêtes hors normes...
J'ai adoré le fait que, chacun de son côté, ils menaient l'enquête : Mikael, Salander, la police. Ca permettait de nous faire voir les différents points de vue des personnages et de comprendre des choses que les personnages eux-mêmes ne comprennent pas, je trouve ça fabuleux !
Enfin bref, si vous avez aimé le premier tome, jetez-vous immédiatement sur le second !

par Charlie18
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Stieg Larsson   
Excellent livre, avec une superbe ambiance noire. C'est sympa aussi que d'avoir comme cadre la Suède qu'on voit peu souvent dans les livres. J'ai adoré le livre alors qu'à la base je ne suis pas très porté sur les polars. Les personnages ont des personalités fortes et l'intrigue devient de plus en plus prenante au fur et à mesure des pages. J'ai hâte de commencer le tome 2 mais je vais quand même lire autre chose avant, le temps de digerer le premier. :)

par Virgile
L'Héritage, Tome 3 : Brisingr L'Héritage, Tome 3 : Brisingr
Christopher Paolini   
Ce troisième tome est mon préféré des trois déjà sortis. J'aime la façon dont est fait l'apprentissage d'Eragon et la derniére scéne de bataille. On en apprend encore une fois beaucoup sur les personnages.

par x-Key
L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné L'Héritage, Tome 2 : L'Aîné
Christopher Paolini   
J'ai beaucoup aimé celui-ci aussi. Par contre, vous devez savoir que le rythme est différent du premier tome. L'action se déroule plus lentements certain moments. Ce qui n'est pas une mauvaise chose non plus :P

J'ai vraiment aimé que Roran soit plus impliqué dans ce tome-ci. [spoiler]J'ai trouvé l'entrainement d'Eragon chez les elfes un peu lent, j'en avais hate de finir le chapitre pour retrouver un peu d'action avec l'histoire de Roran!^^[/spoiler] Encore une fois, Christopher Paolini, tu ne m'a pas déçu! ;)

par mymi
L'Héritage, Tome 1 : Eragon L'Héritage, Tome 1 : Eragon
Christopher Paolini   
J'ai commencé ce livre un jour sur un coup de tête, c'était mon premier roman de fantasy pure et dure et je l'ai lu d'une traite. Il est tout simplement génial, l'univers créé par l'auteur est complet, magique, intriguant et dangereux parfois. J'ai adoré m'y perdre et voyager en compagnie d'Eragon et Saphira.

par x-Key
L'Île du docteur Moreau L'Île du docteur Moreau
Herbert George Wells   
C’est une affaire bien étonnante que plus d’un siècle avant notre ère, des écrivains tels que Herbert George Wells, auteur britannique prolifique à qui l’on doit notamment des classiques tels que La Guerre Des Mondes, L’Homme Invisible ou encore La Machine A Remonter Le Temps, s’intéressaient déjà aux répercussions possibles des manipulations génétiques et autres dégénérescences du même type. Cette histoire rocambolesque débute lorsque Edward Prendick, récent naufragé du Dame Altière, se voit recueillir par le dénommé Montgomery et ses difformes compagnons d’infortune. Suivant son tout nouvel ami sur une étrange île, notre héros va faire la connaissance du Docteur Moreau, incarné au cinéma par le non moins charismatique Marlon Brando. Bref, cet éminent savant, qui fût jadis radié de l’Ordre Des Médecins dans sa Grande Bretagne natale, s’adonne à d’odieuses mais sincères expériences sur des animaux, et tente avec plus ou moins de succès d’élever ces derniers au rang ultime de la perfection naturelle, celui d’êtres humains. Une fois de plus, l’utilisation de la science-fiction n’est qu’un prétexte à l’exploration des conditions humaines et sociales, et le thème si récurrent du savant fou incapable de conserver le contrôle de ses créations permet de se plonger avec enthousiasme dans un univers qui demeure encore aujourd’hui particulièrement controversé. Cette fois-ci, l’auteur anglais s’attaque effectivement aux théories Darwinistes ainsi et surtout qu’à leur application souvent douteuse (voir notamment le fameux Darwinisme Social censé justifier le rôle tenu par la haute société), mais aussi aux déviances pseudo-scientifiques alors en recrudescence à l’époque. Tout au long de ce roman, il existe un contraste important entre la recherche de perfection et d’évolution entamée par Moreau et la réalité d’un monde violent, impur, et corrompu sur lequel personne ne peut et ne doit avoir d’emprise. Voilà donc un sujet toujours d’actualité (et pas seulement en ce qui concerne les bébés clonés), qui donnera matière à réfléchir à tous ceux qui à l’instar de Wells, sont convaincus que les progrès de la science ne doivent pas autoriser l’Homme à se prendre pour le dieu qu’il ne sera jamais.
Cthulhu : Le Mythe, Livre 1 Cthulhu : Le Mythe, Livre 1
Howard Phillips Lovecraft   
Livre que j'ai reçu pour Noël et je le conseille vraiment car c'est une lecture incontournable pour les amateurs du genre vu le nombre d'écrivains qui ont été inspirés par l'oeuvre de Lovecraft. Cela permet vraiment de comprendre bon nombre de références culturelles qu'elles soient cinématographiques ou littéraires.

Dans un premier temps, j'ai vraiment été étonnée de trouver les textes très accessibles, je ne sais pas pourquoi mais j'avais une petite appréhension à ce niveau-là, peut-être du au fait que les textes ne sont plus tout jeunes. Mais dès la première nouvelle, j'ai tout de suite adhéré à l'univers de l'auteur et à son écriture très descriptive.

Il est écrit que Lovecraft s'est beaucoup inspiré d'Edgar Allan Poe et j'ai retrouvé dans les nouvelles du Mythe de Cthulhu, la même atmosphère sombre, torturée et étrange que dans les textes de Poe. Si pour ma part, je n'ai pas vraiment adhéré à Poe, je suis vraiment contente de ma lecture de Lovecraft.

par M-a_n_o-n
La Planète des singes La Planète des singes
Pierre Boulle   
On m'avait déjà raconté l'histoire, je savais donc à quoi m'attendre. Néanmoins, j'ai beaucoup aimé découvrir le récit d'Ulysse Mérou et je n'ai pas pu m'empêcher de sourire tout de même en lisant le dernier chapitre et en découvrant cette fin magistrale.
L'histoire est vraiment bien montée et la façon dont l'auteur envisage l'évolution de l'humanité assez fascinante.

par x-Key
Le Vicomte de Bragelonne Le Vicomte de Bragelonne
Alexandre Dumas   
Honte à moi... n'ayant pas accès à booknode au moment où je l'ai lu, j'ai oublié par la suite de l'entrer pensant que je l'avais déjà fait.

Une fin...époustouflante, à la Dumas... On ne peut se prétendre amateur de roman de cape et d'épée et n'avoir jamais lu ce livre, encore moins l'avoir lu sans l'apprécier... oui on peut haïr Dumas pour ce qu'il inflige à nos héros dans ce livre, oui on peut gémir devant leur fin, mais on ne lui ôtera pas ce caractère trépidant, saisissant, magique qui en fait un quasi manifeste du genre...

[spoiler] Ah! la fin, la fin! Pourquoi Dumas prend-il un tel plaisir à faire mourir ses héros? Pourquoi cette passion des fins tragiques? Mystère...
J'ai versé des flots de larmes à la mort de Porthos, au moins autant à celle de Raoul, et peut-être encore plus à celle d'Athos... D'Artagnan m'a trouvé vide de larme... et puis il part rejoindre ces amis... c'est sublime, un trou immense s'est creusé dans mon cœur, mais je ne l'ai pas pleuré... je n'en avais plus la force... Aramis, Aramis...pourquoi? [/spoiler]


par Mondaye
  • aller en page :
  • 1
  • 2