Livres
475 439
Membres
453 246

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Spolier!

...-Est-ce que c'est vrai?Est-ce que tu avais envie de moi?

-Oui,Roza,finit-il par répondre d'une voix rauque.J'avais envie de toi.C'est toujours le cas.J'aimerais ...qu'il nous soit possible d'être ensemble.

-Alors pourquoi m'as-tu menti?

Tandis que des pas précipités approchaient,il baissa les yeux vers moi.

-Parce que nous ne pouvons pas être ensemble.

-A cause de la différence d'âge ,c'est ça?Parce que tu est mon mentor?

Il essuya doucement la larme qui avait roulé sur ma joue.

-En partie.Mais surtout ...parce que nous allons tout les deux être les gardiens de Lisa.J'ai le devoir de la protéger à tout prix.Si une bande de Strigoî l'attaquait je devrais me jeter entre elle et eux.

-Je le sais bien ..,murmurai-je en recommençant a voir des points noirs danser devant mes yeux.

-Non,tu ne comprends pas.Si je m'autorisais à t'aimer,c'est entre eux et toi que je me jetterais.

Dimitri et Rose.

Afficher en entier

-Est-ce que tu me trouves jolie?répetai-je

Comme toujours,il me répondit avec un sérieux absolu

-Je te trouve magnifique.

-"Magnifique"?

-Si belle que j'ai parfois du mal à te regarder..

....

Je m'abandonnai a son baiser et à la sensation de ses mains qui montaient de plus en plus haut jusqu'à ce qu'il fasse passer ma robe au-dessus de ma tête et la jette sur le sol.

-Tu ...t'es vite débarrassé de cette robe,remarquai-je entre deux soupirs. Moi qui croyais que tu l'aimais...

-Je l'aime ,répondit-il,le souffle aussi court que le mien.Je l'adore..

Alors il m'emporta sur le lit.

Dimitri et Rose.

Afficher en entier

Un instant plus tard, il se penchait au-dessus de moi pour me soulever dans ses bras comme il avait dû le faire le jour où je m'étais cassé la cheville.

- Dis donc, camarade..., murmurai-je d'une voix pâteuse. Tu avais raison pour les Strigoï...

Le monde commença à trop tourner pour que je garde les yeux ouverts.

- Rose! Roza... ouvre les yeux! (Je ne l'avais jamais entendu si inquiet.) Ne t'endors pas... Pas maintenant!

Je parvins à ouvrir un œil alors qu'il courait presque en direction de l'infirmerie.

- Est-ce qu'il disait vrai ?

- Qui ?

- Victor. Il a dit que ça n'aurait pas pu marcher sinon... Le pendentif...

Alors que le m'apprêtais à m'évanouir encore, la voix de Dimitri me raccrocha à la conscience.

- Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Le sort. D'après Victor, il fallait que tu aies envie de moi... que tu t'intéresses à moi pour que ça marche. (Comme il ne répondait pas, j'eus envie de le secouer par la chemise, mais ne parvins même pas à bouger les doigts.) Est-ce que c'est vrai ? Est-ce que tu avais envie de moi ?

- Oui, Roza, finit-il par répondre d'une voix rauque. J'avais envie de toi. C'est toujours le cas. J'aimerais... qu'il nous soit possible d'être ensemble.

- Alors, pourquoi m'as-tu menti ?

Nous venions d'atteindre l'infirmerie, dont il réussit à ouvrir l porte sans me lâcher. Il appela aussitôt à l'aide.

- Pourquoi m'as-tu menti ? répétai-je.

Tandis que des pas précipités approchaient, il baissa les yeux vers moi.

- Parce que nous ne pouvons pas être ensemble.

- A cause de la différence d'âge, c'est ça ? Parce que tu es mon mentor ?

Il essuya doucement la larme qui avait roulé sur ma joue.

- En partie. Mais surtout... parce que nous allo,s tous les deux être les gardiens de Lissa. J'ai le devoir de la protéger à tout prix. Si une bande de Strigoï l'attaquait, je devrais me jeter entre elle et eux.

- Je le sais bien..., murmurai-je en recommençant à voir des points noirs danser devant mes yeux.

- Non, tu ne comprends pas. Si je m'autorisais à t'aimer, c'est entre eux et toi que je me jetterais.

L'équipe médicale m'arracha à ses bras.

Afficher en entier

[...]

Le retour à l'académie se fit dans un silence qui trahissait notre épuisement. En plus d'une journée passée à piétiner, nous avions fait une nuit blanche à cause de nos horaires inversés. Encore assise à côté de Dimitri, je m'étirai en bâillant et m'abandonnai contre le dossier du siège, tout à fait consciente que nos bras se touchaient. Notre complicité était plus évidente que jamais.

- Alors, je ne pourrai plus jamais essayer de vêtements ? lui demandai-je à voix basse pour ne pas réveiller les filles, qui s'étaient toutes les trois endormies.

- Seulement sur ton temps libre, quand tu n'es pas en service.

- Mais je ne veux pas de temps libre ! protestai-je avec un nouveau bâillement. Je ne veux pas quitter Lissa... As-tu vu cette robe ?

- J'ai vu la robe.

- Est-ce qu'elle te plaît ?

Je pris son absence de réponse pour un "oui".

- Crois-tu que je vais mettre ma réputation en danger si je la porte pour le bal ?

- C'est l'académie tout entière que tu vas mettre en danger, répondit-il d'une voix à peine audible.

Je m'endormis le sourire aux lèvres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TC59 2011-08-19T18:08:30+02:00

— Avais-tu vraiment l'intention de nous attaquer tous ? me demanda-t-il après un long silence.

Je ne me donnai pas la peine de répondre.

— C'était très... courageux. (Il hésita.) Stupide, mais tout de même courageux. Pourquoi as-tu seulement essayé ?

Je me tournai vers lui, et repoussai une mèche de cheveux pour le regarder droit dans les yeux.

— Parce que je suis sa gardienne, répondis-je, avant de revenir au hublot.

Afficher en entier

(Lissa & Christian).

[...]

- J'ai beaucoup de défauts mais je ne suis pas un menteur. Ça, c'est ta spécialité, ainsi que celle de Rose.

- Nous ne...

- Tu n'as pas exagéré les histoires sur sa famille pour nuire à Mia ? Rose ne m'a pas fait croire que tu me détestais ? Tu ne fais pas semblant d'être amie avec des gens que tu trouves stupides ? Tu ne sors pas avec un garçon dont tu n'es pas amoureuse ?

- Je l'aime.

- Tu l'aimes ou tu l'aimes bien ?

- Quelle est la différence ?

- On aime bien quelqu'un quand on se force à rire aux blagues du grand nigaud blond avec lequel on sort.

Puis, sans prévenir, il se pencha vers elle pour lui donner un baiser torride où s'exprimaient toute la passion et toute la rage qu'il gardait enfouies au fond de lui. Lissa n'avait jamais été embrassé comme ça. Elle lui rendit son baiser instinctivement, pour la seule raison que ni Aaron ni personne ne l'avait fait se sentir si vivante.

Christian mit fin au baiser mais garda son visage tout près du sien.

- Et voilà ce qu'on fait avec quelqu'un qu'on aime.

Afficher en entier

-Hé!Mason!essuie ton filet de bave!Si tu veux m'imaginer toute nue,fait-le durant ton temps libre.

Quelques ricanements troublèrent le silence ébahi avant que Mason Ashford s'arrache à sa stupeur pour m'offrir un sourrire narquois.Avec sa tignasse poil de carotte et son visage couvert de tache de rousseur,il etait mignon sans être irrésitible.C'etait aussi l'un des garçons les plus drôles que je connaissais,et un ami,avant mon départ.

-Je suis sur mon temp libre,Hathaway.C'est moi qui dirige l'entraiment aujourd'hui.

-Ah oui?ripostai-je.Alors,ça doit être le moment idéal pour m'imaginer toute nue.

-C'est toujours le moment ideal pour t'imaginer toute nue,lança quelqu'un pour m'aider à d'etendre l'atmosphère.

Eddie Castil,un autre de mes amis.

Afficher en entier

[...]

L'une de vous a une écriture atroce : je la prie de me pardonner si je déforme quelque chose. (Il se racla la gorge.) "J'ai vu J. hier soir", commence celle qui écrit le plus mal. A quoi il est répondu : " Que s'est-il passé?", suivi d'un, deux, trois, quatre, cinq points d'interrogation ! Vous admettrez qu'il y a des cas où quatre ne suffisent pas... (Les rires fusèrent, et Mia m'adressa un sourire particulièrement vicieux.) La première répond: "A ton a vis? On s'est branchés dans un des salons abandonnés." [...]Où en étais-je? Ah oui! La seconde demande : "comment c'était?" Ligne suivante : "Bon", auquel est accolé un visage souriant qui renforce l'adjectif. Voilà qui est flatteur pour le mystérieux J. ... Nouvelle question : "Jusqu'où êtes-vous allés?" J’espère, mesdemoiselles, que la suite de ce texte ne va pas devenir trop sulfureuse pour notre auditoire..."Pas très loin. On s'est fait prendre." La gravité de la situation est alors soulignée par un visage qui ne sourit pas. "Que s'est-il passé?""Dimitri a débarqué. Il a jeté Jesse dehors et m'a passé un savon."

[...]

Afficher en entier

Si je m'autorisais à t'aimer, c'est entre eux et toi que je me jetterais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par neva 2011-12-07T20:22:46+01:00

Je bondis sur mes pieds, prête à affronter n'importe quel élève, voire une surveillante. Mais je n'étais pas prête à affronter Dimitri.[...]

- Comment vous appelez-vous ? aboya Dimitri

-J...Jesse, monsieur. Jesse Zeklos.

- Etes-vous autorisé à vous trouver dans cette partie du dortoir, monsieur Zeklos?

-Non, monsieur.

-connaissez-vous la partie du règlement concernant les interactions entre garçons et filles dans cette académie?

-Oui, monsieur.

-Alors, je suggère que vus décampiez avant que je vous dénonce au personnel qualifié qui vous punira en conséquence. Si jamais je vous y reprends je me chargerais moi même de vous punir. Et ça fera mal. Très mal. Me suis-je bien fais comprendre?

[...]

-Oui,monsieur.

-Alors, dehors!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode