Livres
558 058
Membres
606 010

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Tout d'abord, je la sentis seulement se concentrer. Puis... est-il seulement possible de décrire cela ? Je perçus un déferlement de couleurs, de lumière, de musique, d'énergie, de joie et d'amour... tout ce qui rendait la vie digne d'être vécue.

Afficher en entier

«On ne peut jamais savoir qui nous surveille, disait-elle en plein milieu des cours avant d'aller fermer un volet, ou qui nous suit. Il faut toujours se méfier...»

Afficher en entier

-Ne les laisser pas se parler, ordonna-t-il aux gardiens qui nous conduisaient à nos sièges. Il leur suffirait de cinq minutes pour mettre au point un plan d'évasion.

Même si nous avions bel et bien commencé à conspirer, je lui décochai un regard hautain avant de me laisser entraîner.

A ce moment de l'intrigue, la situation de vos héros, ou plutôt de vos héroïnes, en l’occurrence, n'était guère brillante.

Afficher en entier

- Je m'appelle Dimitri Belikov, déclara-t-il avec un léger accent russe. J'ai pour mission de vous ramener à l'académie de Saint Vladimir, princesse.

Afficher en entier

« — Tu sais, commenta-t-il en interrompant le fil de mes pensées. En d’autres circonstances, nous aurions pu vivre un moment assez intense… sauf que tu me regardes comme si j’étais une sorte de projet scientifique.

De fait, c’était exactement l’angle sous lequel je le considérais. »

Extrait de Baiser de l'ombre

Richelle Mead

Afficher en entier

« — C’est seulement que je n’aime pas qu’on me traite… comme une fille.

— Tu es une fille. »

Extrait de Soeurs de sang

Richelle Mead

Afficher en entier

(...Il y avait tant de testostérone dans la pièce que je n'aurais rien eu contre un masque à gaz.)

Edition Castelmore, 2016, p 221.

Afficher en entier

Je me penchai pour le serrer dans mes bras sans réfléchir à ce que je faisais.

_Merci...

A en juger par sa raideur je l'avais pris par surprise, comme moi-même, d'ailleurs. Mais il finit par se détendre et je crus mourir en le sentant poser ses mains sur mes hanches.

_Je suis content que tu sois indemne. (Sa voix me donna l'impression que ses lèvres étaient à quelque millimètres de mon oreille.) Quand je t'ai vue tomber...

_Tu t'es dit: "Quelle gourde!"

_Pas exactement.

Il s'écarta légérement pour mieux me regarder mais n'ajouta rien. Son regard sombre et intense m'embrasa instantanément. Lentement, avec prudence, ses doigts merveilleux approchèrent de mon visage et caressèrent ma joue. Je ne pus m'empêcher de frissonner.

Afficher en entier

- [...] As tu vu cette robe ?

- J'ai vu la robe.

- Est-ce qu'elle te plait ?

Je pris son absence de réponse pour un 《oui》.

- Crois-tu que je vais mettre ma réputation en danger si je la porte pour le bal ?

- c'est l'académie tout entière que tu vas mettre en danger, répondit-il d'une voix à peine audible.

Afficher en entier

- J'ignorais que vous aviez des besoins religieux, ironisa-t-elle en rajustant ses lunettes.

- J'ai trouvé Jésus pendant mon absence.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode