Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Cassy33 Or
Note : 9/10
Je ne suis pas déçue d'avoir accordé une seconde chance à cette saga, car même si mon opinion au sujet de ce roman était assez mitigée lors de ma première lecture, je suis désormais fan de l'univers créé par Melissa de la Cruz. Je ne pensais vraiment pas accrocher autant à ce premier tome qui ne m'avait pas franchement emballé il y a quelques années de cela, et pourtant, dès les premières pages, je me suis immédiatement retrouvée projetée aux côtés de Theodora et des autres protagonistes, comme si je voyais l'action de mes propres yeux. Au début, je craignais de ne pas accrocher au style d'écriture de l'auteure, à cause de ses descriptions physiques très nombreuses, mais finalement, ça ne m'a pas arrêté une seule fois et ça n'a gâché en rien ma lecture. Si je n'aime généralement pas les descriptions de lieux, surtout quand elles apparaissent trop régulièrement, j'apprécie beaucoup les descriptions des personnages, de leurs vêtements et de leur apparence quotidienne, que j'arrive beaucoup mieux à visualiser que les paysages. Quant à l'énumération un peu trop importante de multiples marques de fringues que beaucoup critiquent, je dois dire que personnellement, ça ne m'a pas dérangé plus que ça car ce ne sont que quelques mots qui se lisent très rapidement et qui permettent de se rendre compte à quel point les lycéens de Duchesne sont riches, superficiels et matérialistes. Justement, c'est aussi ce côté luxueux et glamour que j'ai particulièrement aimé dans Les Vampires de Manhattan. Bien que je ne sois absolument pas intéressée par la mode, je n'ai pas trouvé cet aspect ennuyeux ou agaçant ; je pense au contraire que c'est une bonne façon d'apporter un peu de fraîcheur au monde des vampires qui, sans une petite touche d'originalité, se contente de copier un peu trop les autres bouquins du même style. Or ici, l'intrigue n'a rien d'un scénario réchauffé à base de vampires un peu trop similaires à ceux que l'on ne connaît que trop bien dans les œuvres de L. J. Smith ou Stephenie Meyer. Melissa de la Cruz fait preuve de beaucoup de créativité et revisite complètement ce mythe : toutes les informations que l'on a apprises sur ces créatures de la nuit à travers les plus grands films américains sont balayées d'un revers de la main, et on a ainsi droit à un nouveau genre de vampires, que l'on appelle ici les Sang-Bleu. Au lieu de les faire craindre le soleil, les croix et l'ail (bien que ces légendes ne soient pas complètement infondées et fassent généralement références à l'expulsion du Paradis dont ces êtres surnaturels ont été victimes), Melissa de la Cruz a choisi de se concentrer davantage sur leurs origines, sur la Chute, et sur leur immortalité. Le fait qu'ils vivent une centaine d'années dans le corps qu'ils possèdent actuellement, avant de reposer quelques temps et de renaître dans une nouvelle enveloppe corporelle quand ils le désirent, et ainsi de suite durant toute l'éternité les rend vraiment spéciaux et mystérieux. L'avantage, avec cette idée originale, c'est que l'on a parfois droit à quelques flash-back dans le passé, notamment à travers le journal de Catherine Carver, qui nous raconte les événements ayant eu lieu dans la première colonie qu'ont fondé les colons arrivés au Nouveau-Monde en 1585. L'histoire qui a suivi leur débarquement et le mot Croatan qu'ils ont retrouvé dans la colonie de Roanoke après sa mystérieuse disparition quelques années plus tard avait déjà su retenir mon attention, et lorsque à la toute fin, j'ai appris à travers la Note laissée par l'auteure qu'il s'agissait d'un réel fait historique, je n'ai pas pu m'empêcher de me renseigner dessus et d'éprouver encore davantage de curiosité à ce sujet. J'espère que les prochains tomes évoqueront encore un peu cette colonie, car je serais ravie de connaître quelques détails supplémentaires à propos de cette affaire non-résolue.

En ce qui concerne les personnages, je les ai tous appréciés et j'ai beaucoup de mal à décider quels sont mes favoris, car grâce aux trois points de vue que l'auteure alterne à chaque chapitre, on finit par s'attacher à tout le monde. Cependant, si je devais vraiment choisir, je pense que mes préférences iraient pour Oliver du côté des garçons, et pour Bliss du côté des filles, bien que Dylan et Theodora soient vraiment juste derrière eux.
La première fois, je me souviens ne pas avoir réussi à m'identifier au personnage de Theodora, ce qui n'avait pas facilité ma lecture étant donné qu'il s'agit de l'héroïne, mais lors de ma relecture, je l'ai trouvé agréable, différente des protagonistes que l'on a l'habitude de rencontrer dans des romans du même genre, et je n'ai pas eu de mal à m'attacher à elle. Son passé lié à ses parents la rend touchante, j'aime particulièrement sa complicité avec Oliver, et même si des fois, je regrettais qu'elle le laisse un peu de côté pour s'intéresser à Jack, je n'ai presque jamais été agacée par ses réactions et décisions. Dans l'ensemble, c'est une héroïne forte (pas dans le sens physique du terme, mais plutôt psychologique, car malgré son attirance pour Jack, elle n'obéit pas à toutes ses recommandations quand il essaie de lui cacher la vérité sur les Sang-d'Argent, et une fois qu'elle a une idée en tête, il n'est pas facile de lui faire changer d'avis), mais elle n'est pas non plus dénuée de faiblesses, a besoin de ses amis et de leur soutien pour parvenir à ses fins, et frôle la mort à quelques reprises. En fait, Theodora se situe dans le juste-milieu : elle n'est ni trop puissante, ni trop faible, et a un caractère qui fait d'elle une bonne héroïne.
Bliss est un personnage qui m'a beaucoup surpris car si elle peut paraître superficielle de prime abord, on se rend vite compte qu'elle n'a rien avoir avec les clones de Mimi qui se contentent de graviter autour d'elle et de la copier sur tous les aspects. Bliss sait se différencier, se libérer de l'emprise de Mimi, et à force de traîner avec Dylan, Theodora et Oliver, elle finit par prendre ses propres décisions, ses propres risques, sans constamment consulter Mimi auparavant. J'étais également très intéressée par sa relation avec Dylan, car je trouvais qu'ils formaient un couple adorable, et c'est sûrement pour cette raison que j'étais toujours aussi impatiente de lire un chapitre de son point de vue. Dans tous les cas, même si j'ai du mal à m'expliquer moi-même pourquoi, il s'agit de mon personnage féminin préféré, et j'espère qu'elle sera toujours aussi importante dans les prochains volumes.
Mimi était la seule protagoniste qui avait vraiment su attirer mon attention dès ma première lecture, et je n'ai pas de mal à comprendre pourquoi. Car, malgré sa personnalité agaçante, orgueilleuse et hautaine, et la haine qu'elle voue à Theodora, il s'agit d'un personnage qui se révèle parfois très drôle de par ses remarques sarcastiques et vaniteuses, ou bien touchante, quand on remarque la solitude qu'elle ressent à cause de l'absence presque quotidienne de ses parents, qui explique bien la raison pour laquelle elle se raccroche autant à Jack. J'ai trouvé son point de vue très intéressant aussi, car il nous permettait d'en apprendre davantage sur le quotidien des Sang-Bleu, et même s'il n'était pas le plus mystérieux des trois, il était bien souvent écrit d'une façon un peu humoristique, qui le rendait très fluide et agréable à lire.
Jack, son frère jumeau, est peut-être le personnage qui m'a le mois marqué parmi les six protagonistes, alors qu'il est le garçon le plus mis en avant de la saga. Bien qu'il soit parfois très agréable, poli et que j'apprécie sa fidélité envers sa sœur, sa tendance à ne pas se mouiller, à suivre à la lettre les directives de son père, et à repousser Theodora juste après lui avoir avoué ses sentiments l'a fait baisser dans mon estime. Je l'ai trouvé un peu trop indécis et passif, et c'est d'ailleurs pour ça que je préférerais que Theodora se focalise davantage sur Oliver que sur lui.
En parlant d'Oliver, s'il s'agit de mon personnage masculin préféré, c'est grâce à son lien très fort qui l'unit à Theodora, et à son sens de l'humour qui m'a fait sourire plus d'une fois. J'ai beaucoup aimé que l'amitié entre ces deux protagonistes soit aussi mise en avant, qu'ils partagent de nombreux délires, et qu'Oliver se montre aussi avenant envers son amie. D'ailleurs, le fait qu'il lui témoigne des sentiments plus forts que de l'amitié (même s'il ne veut pas spécialement les révéler, étant donné que leur amour serait très certainement désapprouvé de par leurs conditions respectives) le rend encore plus attachant, et j'espère qu'il trouvera malgré tout le courage de se déclarer prochainement.
Pour finir, Dylan est probablement le personnage le plus discret parmi les six adolescents, car il n'est pas aussi présent que les autres, et pourtant, je l'ai tout de même plus apprécié que Jack. Comme je le disais plus haut, j'ai adoré sa relation avec Bliss, j'aimais beaucoup son look, son côté rebelle et le mystère qui planait à propos de son passé.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Je pense qu'il est donc inutile de préciser que j'ai été très déçue qu'il meure à la fin. J'avais quelques doutes sur ses intentions, à cause de sa réputation et des nombreux secrets qu'il cachait, et j'ai été rassurée de constater qu'il n'avait pas tué Aggie par plaisir, mais uniquement parce qu'il avait été manipulé par un Sang-d'Argent. En fait, Dylan ne jouait pas du tout de double jeu ; il était simplement perdu et a fait la rencontre de la mauvaise personne. Il était même sincère envers Bliss, puisqu'il tenait tellement à elle qu'il s'est enfuit de l'endroit où on l'avait enfermé afin de le protéger pour prévenir Bliss qu'elle allait bientôt se faire attaquer par un Sang-d'Argent. Toutefois, je suis vraiment déçue qu'il se soit fait tué par cet être diabolique, en voulant sauver celle qu'il aimait. En plus, malgré son appartenance aux Sang-Bleu, il n'est pas seulement mort pour un cycle : c'est comme si son âme toute entière avait été aspirée par le Sang-d'Argent et il n'y a apparemment aucun retour en arrière possible... J'espère au moins que Theodora le vengera, et qu'il ne sera pas balayé des mémoires dès le deuxième tome.


Pour ce qui est de la fin, je ne l'ai pas trouvé spécialement bâclée, contrairement à beaucoup d'autres romans. Comme l'action était présente dès le début du livre, on n'a pas l'impression que tout se précipite vers les dernières pages, et même si le rythme est forcément plus soutenu à l'approche du dénouement, tout est résolu sans que cela ne soit fait avec trop de hâte. Bien que les révélations au sujet des origines de Theodora, du mystérieux inconnu qui rendait visite à Allegra, et du Sang-d'Argent manipulé ne m'aient guère étonné, j'ai tout de même été surprise par certaines confidences de Cordelia, notamment au sujet de la mère de Theodora.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Après, je dois avouer que je n'ai pas été très attristée par sa mort, mais j'ai tout de même réussi à m'attacher à cette vieille femme aigrie que je ne pensais jamais pouvoir apprécier, au début du roman.


En bref, Les Vampires de Manhattan est un roman bourré de mystères et marqué par un bon nombre de rebondissements, qui se lit sans aucune difficulté, et qui revisite complètement le mythe du vampire. Avec des protagonistes bien distincts et pourtant tous attachants et captivants, Melissa de la Cruz parvient à nous tenir en haleine durant tout ce premier tome, et nous incite ainsi à lire très rapidement la suite !
Par le Editer
Angie7712 Diamant
Note : 9/10
Un livre qui au début peut être dur car l'histoire est complexe, mais intéressante et additive.
Une série, globalement, exceptionnel et qui m'a beaucoup plus.
Par le Editer
philippepercyjackson Argent
Note : 6/10
Beaucoup d'incohérences, mais se lit tout seul
Par le Editer
lectorem Diamant
Note : 8/10
Un excellent livre que je recommande à tous le monde, l histoire est très original à!e et nous plonge dans un monde de paillette, de secret, et ancestrale
Par le Editer
x-Ipso-Facto Bronze
Note : 8/10
On débute par un texte sur une colonie, dans les années 1600... Plus tard, on parlera du "Mayflower"
et on aura d'autres réponses à ce commencement quelque peu déstabilisant.
Ensuite, très vite on rencontre Théodora et son ami Oliver, dans le présent, avec le dernier venu complétant leur duo devenu trio : Dylan.
Une scène en particulier fait écho en moi avec la fameuse saga Twilight : Un taxi fait une embardée vers un beau gosse qui, au final, n'a pas une égratignure.
Une mort, Aggie, semble donner un tournant au récit. Elle semble classée en overdose mais pour certains, c'est plus inquiétant que cela.
Théodora, notre "héroïne", commence à changer. On se doute rapidement de ce que va donner sa transformation,
bien qu'il faut l'avouer, l'auteure a exploité une idée de base qui n'est pas mal du tout [ Entendez par là, pour ceux qui n'ont pas lu la saga et qui souhaitent se spoiler qu'il s'agit
Spoiler(cliquez pour révéler)
d'âmes éternelles, qui se réincarnent à chaque fois dans de nouveaux corps physiques. Ils sont nommés "Sang-bleu" et sont assimilés aux vampires dans leur comportement : familiers humains etc. Mais ils ont le mérite de ne pas être de simples descendants de Dracula : ils sont des anges déchus qui ont suivi Lucifer dans sa révolte. Leur punition est de rester sur terre, se réincarnant vie après vie, et prenant accès aux souvenirs de leurs vies antérieures, petit à petit, en fonction de leur maturité en tant que Sang-Bleu.
]
Une menace plane sur les Sang-Bleu, une menace ancienne, les vidant de leur précieux sang - empêchant tout retour. Théodora sent que les choses ne sont pas claires, et suite aux confidences du beau-gosse-une-voiture-ne-me-fait-rien, nommé Jack, elle mène l'enquête.
Concernant les personnages, il y a Jack & Mimi Force, des faux-jumeaux d'une famille des plus puissantes. Mimi est des plus énervantes, Jack est des plus contradictoires. Il y a Oliver [
Spoiler(cliquez pour révéler)
L'intermédiaire de Théodora, un "Sang-rouge" qui travaille pour les Sang-bleu, meilleur ami de Théodora depuis toujours.
] et Bliss... et d'autres.
De nombreux personnages, qui tournent tous autour de l'école privée Duchesne, New York. Des personnages superficiels pour la plupart, beaux, riches, "parfaits"... Théodora et Oliver semblent sortir du lot, ne prêtant pas autant attention aux marques, à la mode etc - cette facette du livre emprunte de mode et de choses superficielles m'énerve particulièrement. Mais, ces personnages m'intriguent, je suis curieuse de voir ce qu'ils deviendront. Un début de saga pas trop mauvais, malgré le fait que ça soit une saga "Jeunesse", je pense continuer ma découverte.
Par le Editer
Devoreusedelivres17 Or
Note : 10/10
J'ai adorée ce premier tome ! J'adore les histoires de vampires mélangées à des histoires d'amours !
Spoiler(cliquez pour révéler)
surtout qu'ils ont le sang bleu!
Par le Editer
FiftyShadesDarker Lu aussi
Note : 7/10
Un saga que j'ai démarré il y a bien longtemps, mais je n'ai jamais eu l'occasion de la finir. Donc je commence par mettre mes avis sur les deux premiers tomes, que j'avais beaucoup apprécié.

L'histoire est celle de Théodora Van Alen, une jeune fille qui n'a jamais su comment s'intégrer à l'institut Duchesne, sa très prestigieuse école privée de New York, où elle préfère les vêtements baggys et vintage aux Prada et aux perles de luxe portées par ses camarades. Secrètement, elle a le béguin pour Jack Force, le plus populaire et séduisant garçon à Duchesne, mais qui est aussi le frère de Mimi Force, la Reine du lycée de laquelle Théodora préfère garder ses distances. Mais, après un tragique accident, les secrets se révèlent d'eux-mêmes, et quand Théodora et Bliss Llewellyn atteignent leurs quinze ans, leurs vies changent. Invitées par la Banque du sang de New York, plus communément appelée le Comité et composée des plus anciennes et influentes familles de New York, elles vont apprendre la vérité sur leurs véritables identités. Elles sont en fait des vampires, des anges déchus appelés Sang-Bleu. Naissant et renaissant encore, forcés à vivre sur Terre dans une série de différentes vies, ou "Cycles", les Sang-Bleu se cachent parmi les plus riches familles du monde. Mais, dans cette incarnation présente, leur existence est menacée par un ennemi inconnu... Enfin, pour ce que les Sentinelles en disent.

Le lecteur rentre rapidement dans l'histoire et en découvre toujours plus sur l'univers de Melissa De La Cruz. J'ai beaucoup aimé ce roman avec du suspense, de la découverte et des événements qui s’enchaînent sans que l'on n'est le temps de s'ennuyer.

La fin donne juste envie d'en découvrir plus sur les prochains tomes. J'ai envie d'en connaitre plus sur Théodora et compagnie et sur l'univers qui les entoure, vu que l'on apprend à le connaitre en même temps que le personnage principal.

Théodora Van Alen a vécu avec sa froide grand-mère Cordelia, qui s'occupe de sa petite fille alors que sa mère est dans le coma et que son père est mort, depuis sa plus tendre enfance. Heureusement, Théodora peut compter sur son meilleur ami, Oliver Hazard-Perry. Elle est une jeune fille discrète, qui ne veut jamais faire de vague et surtout, elle voudrait pouvoir vivre tranquillement. Elle déteste tous les gens populaire, même si elle est amoureuse secrètement du frère de la fille la plus populaire de l'école. Quand elle découvre sa véritable nature, elle ne se prend pas vraiment la tête et ne joue pas vraiment de sa stature. Mais elle est curieuse et veut en savoir plus. J'ai beaucoup aimé ce personnage, qui est très courageux.

Les autres personnages ne sont pas vraiment originaux. Il y a toujours les beaux gosses, les intellos, les populaires... Cela m'a un peu énervé, mais ce n'est pas la majorité du temps, heureusement, sinon cela aurait alourdi l’histoire. J'espère quand même en découvrir plus sur ces personnages dans la prochain tome.

Le style d'écriture est très jeunesse, mais aussi très descriptif. Mais la lecture fluide permet de rentrer rapidement dans l'histoire et d'en profiter un maximum. De plus, l'auteur nous donne aussi envie d'en connaitre plus sur son univers.

En général, un bon univers avec une belle histoire, même si l'on retrouve toujours les mêmes clichés autour de ce genre de fantastique jeunesse.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2017/05/les-vampires-de-manhattan-tome-1-de.html
Par le Editer
Mutamorphose Lu aussi
Note : 6/10
Je me rappelle que j'avais trouvé ce livre extrêmement addictif, quand bien même la mode, les soirées et les stars sont des choses qui m'importent très peu.
Par le Editer
LesFacesLitteraires Bronze
Note : 7/10
Un premier tome prometteur, en effet l'intrigue est très intéressante et assez bien construite et originale. Certes les personnages ne sont pas assez exploités, pas assez approfondis à mon goût, mais l'histoire est quand même prenante.

L'écriture de l'auteur est simple, agréable. Le roman en lui-même à un bon potentiel, j'espère juste en apprendre d'avantage au fil des tomes sur les personnages, surtout sur Jack et Oliver, car on se doute d'avance qu'il y aura un triangle amoureux...

J'ai donc bien apprécié ce premier opus de cette saga, une intrigue qui commence doucement, mais sûrement, la façon donc l'auteur met en avant le suspense est fort plaisant, cela donne du charme au livre tout simplement.

http://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2017/05/les-vampires-de-manhattan-tome-1.html
Par le Editer
Emeline-1 Or
Note : 10/10
J'avais déjà lu ce livre il y a longtemps et j'avais envie de le relire parce que je me rappelez plus , et Jaime toujours autant ! C'est original cette histoire de sang bleu et sang d'argent , je suis triste que Cordelia soit décéder a la fin je l'aimai bien [spoiler][/spoiler]

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.