Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de vampirevol6 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
L'Héritage de la dague noire, Tome 1 : Baiser de sang L'Héritage de la dague noire, Tome 1 : Baiser de sang
J.R. Ward   
Génialissime...
On retrouve tous les ingrédients qui ont fait de la saga "la confrérie de la dague noire", un succès.
J'ai beaucoup aimé tous ces nouveaux personnages.
L'histoire et l'intrigue sont prenantes.
A lire ++++

par Adèle
L'Enlèvement, Tome 1 L'Enlèvement, Tome 1
Anna Zaires   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Je crois que je ne suis définitivement pas une adepte des "Dark Romance"... (COMMENT peut-on trouver ce genre d'histoire romantique ?!?!?!?!)

Ce livre m'a en fait profondément choquée...

Nora est traitée tout du long comme une vulgaire poupée gonflable par Julian, corvéable selon son bon vouloir quand ça lui prend, sans aucun respect pour ses sentiments ou ses désirs (elle n'a même pas le droit d'exprimer ses sentiments - la colère par exemple - sans être "punie")... quasiment toutes les scènes de sexe sont des viols... personnellement, ça ne me fait pas du tout fantasmer qu'une pauvre fille de 18 ans vierge se fasse violer par son "trop beau" ravisseur (remplacez le canon par un mec répugnant physiquement, c'est toujours aussi "romantique" du coup...?).
Le fait qu'elle éprouve du plaisir (qui est une réponse mécanique à un stimulus physique approprié) ne change rien au fait que l'acte est immonde ! (encore plus que de toute évidence, comme le dit Gatou29, elle était attirée par lui donc il aurait très bien la conquérir de manière "traditionnelle")
[spoiler]Je rajouterai également que les raisons de son attirance pour Nora au départ - elle lui rappelle une fillette qu'il a connu quand il était enfant - sont plus que douteuses à mon goût et son comportement est d'autant plus incohérent quand on connaît l'histoire (il se reproche d'avoir essayé de protéger la fillette, de n'avoir pas pu éviter ce qui lui est arrivé - viol et mort - mais... il viole et maltraite Nora ?!? O_O)

D'ailleurs, comment peut-on sérieusement fantasmer sur cet homme (mis à part son soi-disant physique de rêve) ?!? Parce que, franchement, c'est un sociopathe ce mec ! Les personnes qui le trouvent "trop génial" voudraient-elles échanger leur place avec Nora ?!? (ah mais non, puisque Nora n'a pas le choix, vous ne l'auriez pas non plus du coup !)
A part du dégoût et de l'horreur, il ne m'a rien inspiré… Et à la fin du bouquin (même tout le long en fait), je dois dire crûment - alors que je suis plutôt une pacifiste - que la seule chose que j'avais envie de faire, c'est lui taillader les couilles avec un cutter (et tout le reste par la même occasion)...[/spoiler]

Le personnage de Beth m'a profondément dérangé dans son attitude également... cautionner les actes de son "patron" et reprocher à Nora son manque de gratitude envers Julian, surtout connaissant son histoire (elle a été vendue et a dû se prostituer) est révoltant ! tout ça parce qu'elle lui est reconnaissante d'avoir sauvé sa vie ?!?
Passons également sur la réaction (ou plutôt non-réaction) des parents de Nora : leur fille disparaît pendant plus d'un an et c'est comme si ça ne les affectait absolument pas...

Et je n'arrive pas à comprendre comment on peut tomber "amoureuse" d'un homme qui vous enlève, vous séquestre, vous viole et vous bat... ça me dépasse complètement ! (c'est du conditionnement ça, pas de l'amour pour moi).
Nous vendre cette histoire comme une magnifique histoire d'amour, une romance, me donne envie de vomir !

[spoiler]D'ailleurs, la preuve que l'autrice est vraiment tordue… la première pensée que Nora a après que Julian l'ait violée la première fois :

" comment ai-je pu rester là et laisser Julian me faire l'amour ?"

L'AMOUR ?!? Il ne lui a pas fait l'amour, il l'a violée !!! Appelons un chat un chat quoi ! CA, ce n'est pas faire l'amour ! (ou alors je ne sais pas quel genre de relations sexuelles a vécu Anna Zaires dans sa vie…)
Faire l'amour, c'est un partage entre deux adultes totalement consentants ! CA, ce n'est pas du partage ! Ce n'est pas du consentement !
Par ailleurs, écrire des scènes de viols et tortures exactement de la même façon que des scènes de livres classiques érotiques ou de BDSM où les protagonistes sont consentants, c'est quoi le but exactement si ce n'est d'érotiser (ou plutôt de tenter d'érotiser) ces actes immondes ?!?
Anna Zaires est vraiment tordue dans sa tête à mon avis...[/spoiler]

En bref, je crois qu'au niveau de ce genre de scénario, dont la crédibilité est proche de zéro à mon goût et qui ne me fait absolument pas fantasmer, je vais en rester là… et au grand JAMAIS je ne recommanderai ce livre à qui que ce soit !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !

par Vitany
Dark-Side, le Chevalier Vampire, livre I Dark-Side, le Chevalier Vampire, livre I
Nathy   
Dark Side me tentait depuis un bon moment, mais il n’était disponible qu’en ebook et lire autant de page sur écran, je n’aurais jamais tenu. J’ai donc attendu la version papier sorte et me la suis procuré, en même temps que le tome 2.

La couverture est très belle, elle m’a fait penser à un psychopathe et je dois dire qu’à la fin de la lecture de ce livre cette idée ne m’a pas quitté un seul instant. La préface de Frédéric Livyns donne des renseignements non négligeables concernant la trilogie. Bien entendu, il ne dévoile rien, mais il explique des éléments qui j’avoue sans eux, je me serais perdue encore plus. Bien que tous les noms comme Ichor, Ichorien, Orghaar et bien d’autres encore soient expliqué assez rapidement, les retenir à été le plus dur. Mais au bout d’un moment relativement court, je n’avais plus besoin de laisser le doigt sur la page explicative. Par contre, j’ai aimé les archives qui sont disséminées un peu partout dans le livre avec les renseignements de chaque guerrier ou membre de cet ordre, même si cela coupe parfois à un point où j’aurais aimé lire la suite dans l’immédiat. (Non, je ne suis pas contrariante du tout :p)

Nous débutons par l’histoire de Cathal, un guerrier celte qui va voir en une nuit sa vie bouleversée. Alors qu’il combat avec ses hommes leurs ennemis, ils se retrouvent en nombre restreint et finissent par tous tomber au front. Leur village détruit, Cathal sera recueillit par une femme qu’il à sauvé quelque heures auparavant qui s’avérera faire partie de la race des Ichoriens. Sachez que si vous dites vampires, ils risquent de mal le prendre. Alors pourquoi le titre porte le mot vampire ? Une question que je me suis posé une seconde et que je note ici juste pour penser à le demander à Nathy. (Pas compliqué du tout d’un coup en me relisant :p) Cathal va connaitre bon nombre de guerre, en tant que guerrier du départ, puis devenir un chevalier à la solde du Prince Edern, l’un ou peut-être le plus vieux Ichorien encore connu sur terre.

J’ai aimé la façon dont l’auteure à crée de toutes pièces ce monde : celui des Vampires. La façon dont ils sont « transformés », un virus existant les menant à cet état physique, leur mode de vie, de pensées, la façon dont ils se protègent mutuellement. L'arène est bien foutu, permettant ainsi de libérer les plus mauvaises pulsions. Ils ont un code à respecter, ils ont des lois à ne pas défier autrement, gare aux représailles et au tribunal. Chaque individu à une place malgré tout, et Cathal ne fait pas exception à la règle. Il est droit, honnête, un combattant hors pair, mais il est très possessif, un brin manipulateur et psychopathe à ses heures. Son comportement laisse à désirer dès qu’il se retrouve devant Nelly, une jeune humaine. Le vampire n’a aucun remords même lorsque son attitude devient instable. Il manque totalement de discernement lorsqu’il s’agit de cette jeune femme. Le monde brut que lui à toujours connu va se confronter à celui de Nelly qui n’est que douceur, comparé à toutes les scènes que nous avons.

Il faut comprendre que Dark Side est aussi sombre, brutal, glauque par moment, que la couverture, mais toutes les émotions sont exacerbées. Lorsqu’un Ichorien aime, c’est tout en entier, allant jusqu’à ressentir les émotions de l’autre. Si par malheur les sentiments ne sont pas partagés, celui ou celle qui aime totalement va se retrouver face à un mur et risque de devenir dangereux pour lui, mais aussi pour celui qui se retrouve en face. J’ai aimé le fait que Cathal aime à en perdre la raison et le mur ? Nelly ! Cette jeune femme à été attaquée et c’est lui son sauveur. De là se créer un lien, qui n’aurait jamais dû se mettre en place et pourtant, il est bien présent.

Amour, haine, passion, déchirement.

Cathal va vivre un enfer, jusqu’à en oublier sa propre identité. Nelly ne cessera de repousser ce qu’elle ressent, mais jusqu’où cela va aller ? Très loin. Ce premier livre nous fait état de faits très sombre. L’amour sera-t-il assez puissant pour qu’enfin ils arrivent à devenir un couple ? Ce qui m’a énervée ? Ce n’est pas compliqué, il s’agit de Nelly. Ce personnage à de multiples facettes. Avec elle, nous ne savons pas sur quel pied danser. Un coup elle l’aime, un coup non. Elle le veut, oui, mais en tant qu’humain, sans tout ce qui fait de lui son immortalité. Hors, c’est impossible ! Elle ne peut pas choisir de garder le meilleur et d’enfermer dans une boite tout le reste. J’ai tenté de me mettre à sa place, il est vrai que les souvenirs de son agression sont encore vivaces, mais au bout d’un an, elle reste la même, ne voulant pas approfondir plus cette pseudo-relation avec notre guerrier. Nelly repousse tout, s’interdisant tout contact avec les amis, la famille de notre vampire, pourtant elle aime qu’il lui fasse l’amour, pour éviter de reprendre les mots d’un de ses amis, mais non, elle ne le veut pas en entier. Elle aspire à une normalité effrayante avec ce compagnon… Cherchez l’erreur ! La peur est présente et le fait d’avoir vu son amant en plein actes sanglant ne l’a pas aidé. Quand comprendra-t-elle que ce n’est pas un gentilhomme, mais un guerrier ? La réponse est entre ses pages et je peux vous dire que ce n’est pas au début.

L’histoire en elle-même est assez simple, un vampire qui sauve une humaine d’un autre vampire. Ah, j’ai oublié de préciser que tout se passe en France, enfin la majorité de l’histoire, entre Montluçon et Paris ! Des Ichoriens qui disparaissent les uns après les autres sans savoir pourquoi partout dans le monde. Mais le fait que justement personne n’arrive à mettre la main sur ceux qui veulent leur faire la peau et la complexité de la relation entre nos deux héros va mettre un sacré bordel ! Nous passons de moments tendres très rapides à une violence sans limite. Comme je l’ai dit précédemment, les sensations sont si fortes si prenantes que j’ai eut de la peine pour Cathal à chaque fois qu’il se faisait repousser. Il ne lui à jamais menti sur sa nature, sur ce qu’il est réellement. Cela m’a donné l’impression qu’elle le piétinait régulièrement, pas par amusement, mais par anxiété.

Quelqu’un en veux à leur race et n’hésite pas pour éliminer les problèmes uns à uns. Les actions des bons et des mauvais sont sanglantes et j’ai beaucoup aimé les détails qui nous sont apportés. Il n’y à pas de sentiments à avoir envers des traitres qui s’amusent avec des femmes, quitte à les jeter en pâture. Ce ne sont que des quantités négligeables. Les quelques flashbacks sur Cathal nous en apprennent beaucoup sur Eldrid, celle qui lui a donné ce statut d’Ichorien. C’est une vampire âgée de plusieurs siècles qui lui à tout apprit et nous comprenons également beaucoup mieux pourquoi Cathal se méfie des femmes et s’engage autant auprès de notre jeune humaine.

D’autres personnages sont présents, tout ne tourne pas qu’autour de ce couple. Des guerriers vivent dans l’enceinte de la demeure de Cathal et sont présents partout où ce dernier peut aller. Que se soit pour combattre ou surveiller, ils obéissent au doigt et à l’œil. Ils seraient capables de donner leurs vies si cela était nécessaire. Bien plus haut placé dans la hiérarchie : le Prince Edern. Lui je l’adore ! Il gouverne d’une main de fer ses hommes et ne laisse pas de place à la moindre erreur. Il à du pouvoir, il est sait ce qui doit être fait, quitte à tout mettre de coté. Seule la mission qui est de retrouver les siens est la plus importante ! Il est l’un des rares à réussir à remettre à sa place Nelly lorsqu’il le faut et même un peu plus. Mais la façon dont il lui parle ne peut que lui faire du bien et comprendre que s’en prendre plein la face n’est pas agréable du tout. J’ai beaucoup aimé Octavia, pour le fait qu’elle soit une amie précieuse au vampire, mais elle essaye de comprendre ce qui se passe en Nelly. Et que dire de son compagnon Arius ? Il est génial et la scène qui se passe entre lui, Nelly et Octavia dans la chambre de l’humaine c’est tout à fait ce que j’ai pensé d’elle ! Il l’imite à la perfection, non, il LES imite à la perfection ! Leur manège énerve la plupart de leurs amis. Adrian, celui-là, j'aimerais bien lui en mettre une, je peux? Encore un petit dernier personnage, il s’agit de Lothaire, un ancien homme d’église qui est le bras droit de Cathal. C’est un guerrier également, bon et protecteur envers la jeune humaine. Il va même se mettre en travers du chemin de son chef pour tenter de le raisonner.

La fin est sadique à un point que si vous n’avez pas la suite, vous allez vous maudire. J’avoue que j’ai dû lire le premier chapitre du livre II tellement je voulais savoir le temps qu’il aurait. J’espère que la relation future sera meilleure, sinon j’autorise Edern à la tuer rapidement :p Vous avez compris, entre tout ce que je vous ai raconté et le fait que l’écriture est fluide, j’ai passé un bon moment, malgré le caractère de Nelly. Maintenant, place au chapitre 2 du livre II !

Mon avis : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/dark-side-le-chevalier-vampire-livre-i-nathy-a107957076
Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse Chroniques des Arcanes, Tome 1 : Princesse Vénéneuse
Kresley Cole   
Le début est un peu lent, l'action n'étant pas présente.
Mais une fois que l'histoire est bien lancée, le récit devient très intéressant. L'apocalypse a tout ravagé, tout n'est que tristesse, désolation.
L'auteur nous imprègne de ces sentiments de pertes, de doutes, de peurs.
Les révélations des 150 dernières pages nous permettent de comprendre dans quel univers l'auteur nous a embarqué. Un monde où nos héros sont destinés à s'entre tuer jusqu'à qu'il n'en reste plus qu' UN.

par Adèle
Kayla Marchal, tome 1 : L'exil Kayla Marchal, tome 1 : L'exil
Estelle Vagner   
C’est lorsque les Éditions du Chat Noir ont dévoilé la magnifique couverture, signée Alexandra V Bach, et le résumé du livre que j’ai complètement craqué pour celui-ci ! Et la mention à Cassandra O’Donnell (dont j’adore les romans) aura fait pencher d’autant plus la balance pour que je précommande le livre dès que possible.

Après lecture, je peux confirmer sans hésitation mon gros coup de cœur pour ce roman. Aussi bien pour la couverture que pour cette histoire absolument géniale. Pour tout vous dire, je n’ai pas mis longtemps à le lire tant il m’était impossible de quitter Kayla et les autres morphes. Je prendrai d’ailleurs plaisir à le relire au même dire que certaines autres de mes sagas chouchou qui trônent dans ma bibliothèque !

Trêve de blabla, parlons un peu de l’histoire ! Nous suivons l’histoire de Kayla, jeune morphe de 18 ans étant dans l’incapacité de se transformer en louve. Rejetée et persécutée par sa Meute, elle se fait exiler par son Alpha, son grand-père, qui lui fait comprendre qu’elle n’est pas assez pure pour rester avec eux. C’est lorsqu’elle s’arrête dans une ville voisine, pour prendre un verre, qu’elle tombe sur Ian, le fils Alpha de la meute locale. Il lui rappelle qu’elle doit se présenter auprès de son père si elle souhaite rester dans cette ville. Dès lors, elle essaye de se faire une place parmi eux afin d’en apprendre un peu plus sur sa mère qui est morte lorsqu’elle était encore très jeune. C’est à travers quelques rencontres qu’elle commence à apprendre la vérité sur elle, sur son passé et surtout qu’elle apprend à ses dépend que les apparences sont souvent trompeuses…

L’histoire et les légendes qui racontent l’apparition des premiers Morphes et Polymorphes sont assez originales pour sortir du lot et en faire un roman à part. L’auteure capte notre attention et l’on plonge dans un récit palpitant où les complots et les mystères s’accumulent au fil des pages.

Je dois dire que pour certaines révélations, je ne m’y attendais vraiment pas ! L’auteure réussit à distiller les informations aux comptes gouttes tout en cachant formidablement bien le jeu de ses personnages. Même si je me doutais de quelque chose pour au moins l’un d’entre eux !

D’ailleurs, un autre personnage m’a laissé perplexe durant tout le roman : Jeremiah. Encore maintenant, après avoir refermé le livre, je ne sais vraiment pas quoi penser de cet homme à femme et j’ai dû mal à saisir son rôle dans cette histoire. On sait peu de chose sur lui, malgré quelques détails par-ci par-là et la révélation de la fin m’a enfoncé encore plus dans ma perplexité. Je ne doute pas qu’on en saura plus le prochain tome mais c’est assez frustrant de rester dans le flou !

En bref, c’est un très bon coup de cœur pour ce premier tome plein d’originalité et de rebondissements où l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. On tourne les pages cherchant à déceler le vrai du faux en se rendant compte qu’on fait totalement fausse route. Et si vous n’êtes pas convaincue par l’histoire, à n’en pas douter, vous serez charmer par les mâles qui entourent notre jeune morphe et qui feront danser vos hormones.

http://bookandcie.weebly.com/9753-chroniques/kayla-marchal-tome-1

par Cassije
Forces d'élite, Tome 1 : Au cœur de l'enfer Forces d'élite, Tome 1 : Au cœur de l'enfer
Julie Ann Walker   
Génial : Grigg et Nate, deux frères de coeur, ont quitté les forces spéciales pour intégrer les Black Knights, exerçant dans l’ombre des missions secrètes et dangereuses pour l’oncle Sam. Leur dernière mission a été un désastre, kidnappés et torturés, seul Nate est revenu vivant. C’est dévasté qu’il annonce la nouvelle à ses parents et sa sœur Ali qui depuis 12 ans l’attire mais s’en cache à cause de Grigg. Quand Ali se retrouve menacée, c’est tout naturellement qu’elle se retourne vers Nate qui va tout faire pour la protéger et découvrir la vérité… Un premier tome qui se dévore. La relation entre Ali et Nate est belle, complexe et touchante. Mille mercis à celle qui m’a offert ce livre pour m’avoir fait passer un très bon moment avec une équipe attachante, drôle et unie, une intrigue prenante et une palette d’émotions à ressentir. Il me tarde de connaitre la suite.

par Folize
Les rois, Tome 1 : Le Roi Vampire Les rois, Tome 1 : Le Roi Vampire
Heather Killough-Walden   
C'était un livre qui me faisait envie tout en sachant pertinemment que les premiers tomes de chaque saga de cette maison d'édition sont en promos, la suite souvent bien trop chère pour ce qu'elle vaut. De plus lors de mes nombreuses lectures j'ai pu y déceler de petites pépites mais aussi de grands désastres littéraires! Ce qui, pour moi est le cas de ce Roi Vampire!

Bien souvent la traduction laisse à désirer ou il s'agit d'un français très canadien ce qui parfois donne un cachet ou ampoule littéralement le style! Et malgré toute ma bonne volonté, j'ai tourné les pages avec de plus en plus de mal, je me suis forcé et Roman d'Angelo tout aussi charmant qu'on veut bien nous le servir a eu beau courir après moi, j'ai été plus rapide à le semer!!!

Le début nous présente des Chimères gorgées de magie (les vampires si j'ai bien compris) et les lycans dont la malédiction a été brisée, une nouvelle mythologie sur le sujet que je n'ai pu apprécier à sa juste valeur tant le récit est indigeste et confus! Il faut le faire étant plutôt têtue et accordant plusieurs chances à un auteur surtout lorsqu'on m'offre le bouquin! Mais d'autres l'ont aimé, peut-être n'avons nous pas lu la même chose, je suis désolée pour l'auteur, mais lire est un plaisir pour moi, pas un parcours du combattant...

par Seregan
Les secrets de Charmont Les secrets de Charmont
Lola T   
J'ai eu la chance de lire ce livre en avant première en le commandant directement chez l'éditeur qui le proposait avant sa sortie,(petite astuce que j'ai trouvé sur la page facebook de l'auteur)!! Avant de commencer le livre, j'avais quelques appréhensions, de rentrer dans un livre historique. Mais ce livre n'est en rien historique! Oui le contexte se déroule au 19 ème siècle ce qui donne toute l'importance à l'histoire, et le langage plus soutenu de cette période, donne encore plus d'intensité aux personnages.
Ce n'est pas qu'une belle romance entre Preston et Mathilde, Lola T, nous entraine dans son monde fantastique, lorsque l'on si attend le moins. Je ne peux rien dévoiler car ce livre, il faut le découvrir et ne pas savoir à l'avance et pourtant j'aimerai tellement en dire. Les rebondissements sont nombreux, l'auteur nous entraîne dans son monde avec subtilité, nous menant tous le long de la lecture dans le mystère et les découvertes.
Les descriptions sont parfaites et sans longueur comme l'on peut trouver fréquemment dans ce genre de lecture et les robes sont magnifiques et font rêver. On plonge dans l'ambiance de l'époque, sans en être victime.
Les personnages, ont du caractère, ils sont parfois déconcertants, forts et sensibles à la fois.
La relation entre Preston duc de Saint-Cyre, secret, froid et pourtant si attachant et Mathilde, arriviste, dure et si tendre par moment; mène la danse tout le long de l'histoire en donnant une force supplémentaire à l'intrigue. Leur histoire est très chaude, et très perturbante nous laissant dans un doute permanent. Tout est là pour la rendre addictif, suspens, secrets, sensualité, sexe, rivalité, découvertes, dépassements de soi même et destinée.
Quand à l'intrigue...elle est tout simplement extrêmement bien ficelée, le fantastique ce mêle merveilleusement bien à la réalité et nous bluffe du début à la fin....Comme pour ses précédents livres, dès la première page Lola T, sait nous tenir en haleine et surtout nous surprendre tout en incluant la douceur de la passion en même temps. Et je dirais que Preston est juste hummmm !! :-)
Mon premier coup de coeur en ce début d'année.
Un roman qui m'a transporté dans la beauté du passé, dans l'amour et le fantastique, un fantastique très bien dosé et surprenant à bien des niveaux.
On reconnait bien la plume de l'auteur, malgré un chemin bien différent de sa trilogie le lien du sang. Le fantastique au 19 ème siècle, réussit autant à l'auteur que la modernité de sa trilogie, si ce n'est même plus.


par fleurine
KEL, tome 1 : Noir et blanc KEL, tome 1 : Noir et blanc
Andréa Schwartz   
Je dois dire avoir été très surprise par ce roman. Je suis rentré dans l'univers décrites par l'auteur très rapidement et avec facilité !! La trame de l'histoire ressemble un peu je trouve a Mulan, une jeune orpheline qui rentre dans l'armée pour venger sa famille ^^ Pourtant cette histoire va bien plus loin que la trame de " l'histoire classique" grâce à des personnages profonds, plein de caractère, à des scènes de batailles magnifiquement décrite... Ce livre nous présente aussi le destin tragique de deux nations qui pensent ne pouvoir exister que dans la guerre et les batailles, fatalité, devoir , haine et amour se croisent et s'entrechoquent. Et je dois que j'attend avec grand intérêt le tome 2 surtout quand on connait la fin du tome 1... A lire je pense pour toute personne et sans doute resterez vous comme accroché à ce livre jusqu'à la toute dernière page !!

par Katlan34
Les Sentinelles, Tome 1 : Forgé dans le sang Les Sentinelles, Tome 1 : Forgé dans le sang
Alexandra Ivy   
Alexandra Ivy a démontré l'étendue de son imagination débordante au fil des tomes des Gardiens de l'éternité, son penchant pour la génétique et la France, trois constantes que l'on retrouve dans cette nouvelle série assez attractive malgré quelques petites faiblesses, tant au niveau de la traduction, de certaines répétitions inutiles, que de certains dialogues. L'auteur doit également être une fashion victim, ou sous contrat avec certaines boutiques, car les marques de fringues, chaussures ou accessoires vont bon train! Outre ces détails récurrents, la plupart des personnages ici sont d'une beauté à couper le souffle, si on ne l'a pas compris à la moitié du bouquin, on ne le comprendra jamais tant on nous le serine! Les femmes sont de véritables canons et les hommes grands, sveltes mais athlétiques et virils!!!

Le cadre de l'histoire nous dépeint deux catégories d'êtres vivants, les humains et ceux qu'ils appellent communément les bizarroïdes, de par leurs facultés propres à faire pâlir d'envie ou de craintes non dissimulées, leurs dons ayant attrait au psychisme ou à la magie. Ces évolués comme eux préfèrent se définir, vivent presque en autarcie sous une sorte de dôme blindé de puissants sorts, Valhalla, qui abrite entre autre devins, médiums, guérisseurs, sorciers, sous la férule de la Mave, et que protègent les Sentinelles Gardiennes et Traqueuses sous l'autorité d'un Tagos, Wolfe. Les préjugés sont légion et pourtant, lorsque les choses tournent mal ou échappent aux humains ils font appel aux Evolués, comme c'est le cas sur cette affaire de meurtre où la victime a été retrouvée morte sans aucune blessure apparente, le coeur manquant pourtant dans sa poitrine.

Le sergent Duncan o'Conner est un flic pugnace et doué dans son job, et lorsque la nécromancienne Callie Brown rencontre un problème en essayant de capter les derniers souvenirs de la victime, il va devoir concilier instincts protecteurs, relations entre deux mondes que tout oppose, enquête criminelle, attirance physique et émotionnelle tout en gardant la tête froide. Car c'est une véritable apocalypse qui risque de se déclencher si le meurtrier n'est pas stoppé à temps! Si l'on fait abstraction de la romance assez banale qui se profile, l'intrigue est vraiment agréable même si elle n'arrive pas à la cheville d'un bon policier. Alexandra Ivy aurait tendance à démarrer ses sagas tout en douceur, celle-ci a du potentiel, les seconds couteaux sont prometteurs, quant à l'univers il risque de nous réserver quelques bonnes surprises... À suivre donc.


par Seregan