Livres
523 569
Membres
541 293

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Vampyria, Tome 1 : La Cour des ténèbres



Description ajoutée par BellaCullenSwan 2020-09-02T10:38:53+02:00

Résumé

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… »

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

Extrait

J'ai choisi la mort.

Parce que la liberté n'a pas de sens dans un monde dépeuplé de tous les miens.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Le livre sort dans 1 mois, je ne le spoilerais évidemment pas.

Quelle excellente surprise. J’avais adoré les deux premiers tomes de Phobos, les deux derniers m’avaient moins enchantés.

Mais là j’ai l’impression de lire un autre auteur.

L’écriture est bien mieux, le style soutenu, et l’univers fascinant. Je pense que Victor Dixen a préparé et réfléchi ce livre plus qu’aucun autre de ses ouvrages.

Même si certains événements m’ont un peu déçus, c’est un détail par rapport au respect immense que j’ai pour le travail qu’il a produit ici.

Ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai ceci dit vraiment aimé. Et, je le répète, j’ai un grand respect pour le travail de précision et de recherche qu’il a effectué ici, en plus de l’évolution de son style et de sa plume. L’histoire est originale, mélangeant uchronie et vampirisme, et on y croit !

Vous l’aurez compris, quand ca sort, foncez dessus.

A partir de 15 voir 16 ans.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Après avoir tenté Animale il y a quelques années j'ai tenté ce nouveau Dixen.

Et comme le premier je crois que j'ai un problème avec le style d'écriture de l'auteur.

L'ambiance Versailles/vampires est très bien et originale. La personnage principale est bien travaillé. Mais malgré tout ça mon impression finale reste un bof.

Mais je peux comprendre que ça plaise

Afficher en entier
Or

http://lesjolieslecturesdepapier.com/2020/10/la-cour-des-tenebres-vampyria-tome-1-victor-dixen.html

Il y a des livres dont le résumé et la couverture ne font qu’exacerber notre envie de découvrir l’histoire qui en découle, et Vampyria en fait assurément partie. Pour avoir déjà fait la connaissance de la plume de Victor Dixen par le biais de la saga Phobos, j’avais vraiment hâte de découvrir ce qu’allait nous proposer l’auteur avec cette nouvelle saga. Avec Vampyria, attendez-vous à plonger au coeur d’une intrigue macabre où tous les coups bas sont permis…

Dès les premières pages, nous entrons dans le vif du sujet. Nous faisons la connaissance de Jeanne, une jeune roturière de 17 ans, qui voit toute sa famille se faire décimer sous ses yeux. Pour pouvoir survivre, Jeanne va devoir fuir. C’est donc le coeur lourd que la jeune femme change son identité et devient Diane, une jeune noble. Désormais pupille du Roy, Jeanne intègre la Grande École et y apprend la vie à la Cour. Bien décidée à se venger, Jeanne redouble d’ardeur pour maîtriser les cinq nobles arts et ainsi avoir le privilège de faire partie de la garde rapprochée du Roy. Pour parvenir à ses fins, la trahison et la manipulation sont de mises, mais Jeanne pourrait bien se faire prendre à son propre jeu…

Lorsque j’ai lu pour la première fois le résumé, les mots « vampire » et « Versailles » m’ont immédiatement sautée aux yeux. Pour avoir déjà lu de nombreux romans qui emploient le thème du vampire, j’étais curieuse de voir ce que ça allait donner à la Cour du Roi Soleil. Avec cette histoire, on plonge dans une ambiance oppressante, sombre et machiavélique. Tout est fait pour nous immerger dans un monde qui donne l’impression d’être aussi bien onirique que réaliste.

L’univers et l’ambiance embrumée qui s’en dégage sont sans aucun doute les points forts de ce récit. L’idée de mêler les vampires à la Cour de Louis XIV est bien pensée. Si je n’étais pas entièrement convaincue au début de ma lecture, la suite des évènements m’a rapidement fait changer d’avis. Il faut dire que Victor Dixen n’y est pas pour rien. L’auteur nous entraîne dans une lecture endiablée, une succession de rebondissements et de retournements de situation. Je crois que je n’aie jamais autant retenu mon souffle en lisant un livre !

La plume de Victor Dixen est d’une incroyable justesse. C’est fluide, captivant, descriptif sans pour autant nous plonger dans de longs passages monocordes. Nous ne sommes pas assommés sous d’interminables informations qui viennent parfois plomber le rythme du récit. Vu le milieu dans lequel évoluent les personnages, c’est d’ailleurs quelque chose que je redoutais. Vous imaginez donc ma joie quand je me suis aperçue que ma lecture était sans aucun temps mort et d’une parfaite fluidité. Bien que l’auteur prenne le temps de décrire les personnages ou encore les décors, la lumière se recentre rapidement sur le moment présent. Victor Dixen va droit à l’essentiel et nous offre des scènes aussi insoutenables que sensationnelles. Le travail des personnages est également très bien exécuté. Chacun possède ses secrets, ses parts d’ombres et chacun est prêt à tout pour servir ses propres intérêts. À la guerre comme à la Cour du Roi Soleil, tous les coups sont permis.

Pour finir, concernant le personnage principal, c’est peut-être le point qui a fait que ma lecture n’a pas été un coup de coeur. Je n’ai pas réussi à m’attacher plus que ça à l’héroïne. Dans l’ensemble, Jeanne est un personnage que l’on pourrait qualifier de « badass ». Elle possède cette impétuosité que l’on recherche tous dans un personnage tel qu’elle, de plus son histoire est bouleversante. Jeanne est prête à tout pour venger le meurtre de sa famille quitte à se mettre elle-même en danger. J’ai trouvé cela tout à fait honorable de sa part, mais ce qui m’a dérangée, c’est qu’elle soit justement prête à tout. Prête à trahir un secret, prête à mettre la vie de quelqu’un en danger, prête à tuer sans hésitation, mais surtout sans aucun remords… Elle ne fait passer que ses intérêts en premier et tant pis si pour cela elle doit se débarrasser de ses plus proches amis… Ce n’est vraiment pas le trait de sa personnalité que j’ai le plus apprécié. J’espère l’apprécier davantage dans la suite.

En conclusion, ce premier tome est une très bonne introduction à ce qui promet d’être une excellente saga. J’ai adoré plonger dans la cruauté et la perversité d’un monde où les vampires dominent en maîtres. La soif de pourvoir peut à bien des égards pousser les Hommes à commettre les pires atrocités. Bien plus sombre que ce que Victor Dixen a écrit jusqu’à présent, Vampyria est indéniablement une lecture percutante dont on ne ressort certainement pas indemne.

Afficher en entier
Bronze

https://lislysworld.fr/vampyria-tome-1-la-cour-des-tenebres/

Merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman.

Vampyria est un roman que j’avais à la fois hâte et peur de lire. Hâte parce que Victor Dixen fait partie de mes auteurs favoris et qu’il ne m’a jamais déçue, et peur parce que si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez que les romans du type horreur/thriller je n’aime vraiment pas.

Verdict ? Si ce n’est pas un coup de cœur justement à cause de son genre, le style de l’auteur est toujours aussi addictif et cette histoire est absolument fascinante !

De l’horreur et du gore

Jeunes lecteurs et âmes sensibles s’abstenir. Vampyria est un festival de têtes et membres coupés, créatures horrifiques et autres joyeusetés du même genre.

J’avoue qu’il m’est arrivé de lire certains paragraphes en diagonale et que les descriptions parfois un peu poussées des horreurs de la cour m’ont retourné l’estomac. Victor Dixen nous fait parfaitement ressentir l’atrocité et la noirceur de ce Versailles horrifique qu’il a créé. Si vous appréciez les romans qui font frissonner, ou que vous cherchez une lecture idéale pour Halloween, vous êtes exactement au bon endroit : Vampyria est le roman parfait pour la saison !

Une héroïne motivée par la vengeance

Vous découvrirez que le « arrachée à sa famille » du résumé est un euphémisme, mais je n’en dis pas plus par souci de ne pas vous spoiler.

En tout cas, Jeanne est surtout motivée par la vengeance, une vengeance très personnelle mais qui la pousse à rejoindre une cause importante. Chacun de ses gestes est calculé dans cette direction. Si on ne peut que compatir (car on vit avec elle la situation qui la pousse à vouloir se venger), la vengeance en question vire à l’obsession morbide au point que Jeanne en oublie de vivre.

On peut comprendre pourquoi elle manipule son entourage, du moins au début, mais par la suite elle se montre vraiment horrible avec des personnes qui ne souhaitent que son bien et elle a peu à peu perdu mon respect (mais l’a néanmoins regagné avec la fin spectaculaire du roman !).

L’école de la cour

Jeanne découvre un autre monde aux Ecuries… La jeune noblesse semble vivre dans un autre univers tant elle est déconnectée des réalités du peuple. La moitié aspire à rejoindre la cour et devenir immortel alors que l’autre les craint ou hait secrètement.

J’ai adoré ce lieu avec son ambiance et ses cours particulier (il y a moyen d’ajouter le cours de Mme Chantilly à mon cursus ?) mais aussi la compétition féroce et addictive qui oppose les élèves.

De la culture historique

Comme il a glissé de la philosophie dans Cogito ou de la poésie dans Extincta, Victor Dixen mêle l’histoire à Vampyria.

Le système médical sous le Roy de ténèbres est très fidèle à celui de l’époque par exemple avec la théorie des humeurs (héritage de l’antiquité redécouvert à la renaissance et très important à l’époque, c’est elle qui expliquait pourquoi nos ancêtres croyaient se soigner grâce aux saignées).

Dans son uchronie, l’auteur mélange des découvertes récentes à son récit en les intégrant de façon à garder de la cohérence avec son postulat (le même système politique depuis 300 ans). On sent le travail et la recherche derrière ce roman !

En conclusion

Un roman effrayant qui ouvre une saga prometteuse et qui plaira aux amateurs de thriller et d’horreur. Idéal pour Halloween, Vamyria vous transportera au sein d’un monde atroce fait de sang et de noirceur ou une héroïne se bat pour faire justice et survivre…

Afficher en entier
Argent

J'attendais beaucoup de Vampyria car le speech m'a tout de suite séduite : une réécriture de l'histoire façon vampire à Versailles ? J'achète ! L'univers est vraiment bien ficelé, certains passages m'ont donné des frissons (j'ai adoré le clin d'œil au folklore japonais) et on sent que Dixen a fait des recherches et son style d'écriture a aussi évolué. Mais il y a eu un hic : l'héroïne. J'ai du mal quand je n'aime pas le personnage principal et il se trouve que Jeanne fait des choix... douteux. Mais ce n'est qu'un ressenti personnel car c'est vraiment un très bon livre, j'attend avec impatience la suite des aventures de notre petite souris grise !

Afficher en entier
Bronze

Le livre sort dans 1 mois, je ne le spoilerais évidemment pas.

Quelle excellente surprise. J’avais adoré les deux premiers tomes de Phobos, les deux derniers m’avaient moins enchantés.

Mais là j’ai l’impression de lire un autre auteur.

L’écriture est bien mieux, le style soutenu, et l’univers fascinant. Je pense que Victor Dixen a préparé et réfléchi ce livre plus qu’aucun autre de ses ouvrages.

Même si certains événements m’ont un peu déçus, c’est un détail par rapport au respect immense que j’ai pour le travail qu’il a produit ici.

Ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai ceci dit vraiment aimé. Et, je le répète, j’ai un grand respect pour le travail de précision et de recherche qu’il a effectué ici, en plus de l’évolution de son style et de sa plume. L’histoire est originale, mélangeant uchronie et vampirisme, et on y croit !

Vous l’aurez compris, quand ca sort, foncez dessus.

A partir de 15 voir 16 ans.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Vampyria, Tome 1 : La Cour des ténèbres" est sorti 2020-10-15T22:23:09+02:00
background Layer 1 15 Octobre

Date de sortie

Vampyria, Tome 1 : La Cour des ténèbres

  • France : 2020-10-15 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 31
Commentaires 5
Extraits 1
Evaluations 12
Note globale 7.58 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode