Livres
558 033
Membres
605 914

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

Malgré un postulat de départ prometteur, ce roman est une petite déception pour moi... L'univers est captivant et très bien construit mais pas assez creusé, les personnages sont trop stéréotypés et l'intrigue manque malheureusement de surprise...

Pour autant le récit demeure très addictif et les pages tournent toutes seules, mais il aura manqué de profondeur pour que j'accroche à l'histoire.

Afficher en entier
Bronze

Le livre sort dans 1 mois, je ne le spoilerais évidemment pas.

Quelle excellente surprise. J’avais adoré les deux premiers tomes de Phobos, les deux derniers m’avaient moins enchantés.

Mais là j’ai l’impression de lire un autre auteur.

L’écriture est bien mieux, le style soutenu, et l’univers fascinant. Je pense que Victor Dixen a préparé et réfléchi ce livre plus qu’aucun autre de ses ouvrages.

Même si certains événements m’ont un peu déçus, c’est un détail par rapport au respect immense que j’ai pour le travail qu’il a produit ici.

Ça n’a pas été un coup de coeur, j’ai ceci dit vraiment aimé. Et, je le répète, j’ai un grand respect pour le travail de précision et de recherche qu’il a effectué ici, en plus de l’évolution de son style et de sa plume. L’histoire est originale, mélangeant uchronie et vampirisme, et on y croit !

Vous l’aurez compris, quand ca sort, foncez dessus.

A partir de 15 voir 16 ans.

Afficher en entier
Bronze

Je suis assez triste et frustré d’être aussi mitigé après ma lecture.

L’univer de l’histoire est très originale et captivante. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est de retrouver tous ces faits historiques dans un monde fantastique je n’ai rien lu de tel donc j’ai été comblé.

Cependant je n’arrivais pas à m’attacher à Jeanne. Malgré le fait qu’on soit dans sa tête tout au long de l’histoire je n’arrivais pas à la comprendre ses choix, ses sentiments et son comportement.

Spoiler(cliquez pour révéler)Elle affirme par exemple que Bastien est son frère préféré, qu’elle l’adore et a passé beaucoup de temps avec lui etc, pourtant une fois tué et une fois qu’elle intègre l’Ecurie, à part la vengeance qui tourne en boucle dans sa tête il n’a pas l’air de lui manquer (pareil pour sa famille ou son ancienne vie).

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour sa relation avec Tristan, elle dit vouloir utiliser les sentiments qu’il a pour elle à son avantage et son comportement agit dans ce sens, pourtant lorsqu’ils se retrouvent seul en forêt elle lui saute dessus lui vouant un amour passionnel. Pareil pour son adaptation en tant que Diane, toutes ses connaissances, son abilité a toujours s’en sortir, etc. Tout est trop lisse

C’est comme si malgré la densité du livre j’avais manqué des chapitres. Du coup tout ce qu’elle ressentait ne me touchais pas. Et quand t’es aussi détaché du personnage principal c’est compliqué d’apprécier pleinement le livre, et ça peu importe à quel point l’univers est bien construit, d'où ma frustration.

Afficher en entier
Argent

Ce n'est pas le premier livre de Victor Dixen que je lis, j'ai lu toute la série Phobos que j'ai trouvé addictive. Cependant, j'ai eu difficile à m'accrocher à cette histoire. je suis pourtant une féru de fantastique et de surnaturel.

Le livre est pourtant bien écrit, dans le bon style de l'auteur, ce que j'adore chez lui d'ailleurs mais j'ai eu vraiment difficile à le finir. Pourquoi ? Je ne saurais l'expliquer.

Malgré ce début difficile, le point positif c'est que Victor Dixen a réussi à me donner envie de lui donner une seconde chance avec son tome 2 que j'ai hâte d'avoir en main afin de changer complètement d'avis sur la série Vampyria.

Afficher en entier
Pas apprécié

Après avoir tenté Animale il y a quelques années j'ai tenté ce nouveau Dixen.

Et comme le premier je crois que j'ai un problème avec le style d'écriture de l'auteur.

L'ambiance Versailles/vampires est très bien et originale. La personnage principale est bien travaillée. Mais malgré tout ça mon impression finale reste un bof.

Mais je peux comprendre que ça plaise

Afficher en entier
Argent

J'attendais beaucoup de Vampyria car le speech m'a tout de suite séduite : une réécriture de l'histoire façon vampire à Versailles ? J'achète ! L'univers est vraiment bien ficelé, certains passages m'ont donné des frissons (j'ai adoré le clin d'œil au folklore japonais) et on sent que Dixen a fait des recherches et son style d'écriture a aussi évolué. Mais il y a eu un hic : l'héroïne. J'ai du mal quand je n'aime pas le personnage principal et il se trouve que Jeanne fait des choix... douteux. Mais ce n'est qu'un ressenti personnel car c'est vraiment un très bon livre, j'attend avec impatience la suite des aventures de notre petite souris grise !

Afficher en entier
Lu aussi

Je rappelle, avant toute chose, que cette chronique n'engage que moi et ma perception de cet ouvrage. J'étais ravie d'avoir ce magnifique livre entre les mains.

L'histoire a une base absolument fantastique. Louis XIV premier Vampyre, sachant qui est le Roi Soleil et son impact sur le monde, avec l'un des règnes les plus longs (72 ans ! ). Sur le papier cette uchronie augurait du bon. Originalité, revisite d'un thème extrêmement populaire. L'univers et le contexte de l'histoire sont particulièrement chiadés, bien décrits et travaillés, jusque dans les détails quand il s'agit d'autres royaumes, de l'habillement, des relations sociales etc. Tout est très vivant, crédible, intéressant. Les personnages secondaires sont riches et en profondeur.

Victor Dixen est réputé pour son talent d'écriture et franchement, oui, c'est très bien écrit.

Le personnage principal Jeanne est profondément antipathique. Une pure sociopathe (trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales ainsi que des émotions et droits d'autrui.), ce qui la rend finalement aussi abjecte que les individus qu'elle prétend combattre. Elle se dépouille de son humanité pour arriver à ses fins, avec de vagues états d'âme passagers, et ce depuis le début du roman. Il n'y aurait eu que cette sociopathie et un nombrilisme parfaitement assumés, elle aurait été une héroïne atypique absolument géniale.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'y attacher. Je pense que ce qui m'a réellement dérangée, c'est son aptitude à se sortir d'absolument toutes les situations, même les plus improbables. Il n'y a aucun suspens, on ne tremble pas pour elle. On sait que dès qu'elle est dans un mauvais pas, elle va s'en sortir haut la main, et même à son avantage, pliant à sa volonté les faibles comme les puissants. Toute l'action se déroule du 31 août au 1er novembre de la même année, ce qui rend la fulgurance de son ascension presque grotesque.

J'aurais pu avoir un énorme coup de cœur mais ces constantes facilités sont vite devenues lassantes, tellement elles étaient prévisibles. Elle n'est pas « badass », elle est toute puissante pour l'histoire. Les suites seront sans moi.

Afficher en entier
Pas apprécié

L'univers est vraiment bien travaillé, ainsi que l'idée. Mais je dois dire que je n'ai pas du tout accroché. Une description de deux pages pour une ligne de dialogue à chaque fois c'est assez énervant, voir décourageant. J'avais l'impression qu'il n'y avait que ça, de la description, et non du dialogue. Assez déçue par ce roman, mais je ne doute pas que les amoureux de l'auteur adorons ce roman.

Afficher en entier
Or

http://lesjolieslecturesdepapier.com/2020/10/la-cour-des-tenebres-vampyria-tome-1-victor-dixen.html

Il y a des livres dont le résumé et la couverture ne font qu’exacerber notre envie de découvrir l’histoire qui en découle, et Vampyria en fait assurément partie. Pour avoir déjà fait la connaissance de la plume de Victor Dixen par le biais de la saga Phobos, j’avais vraiment hâte de découvrir ce qu’allait nous proposer l’auteur avec cette nouvelle saga. Avec Vampyria, attendez-vous à plonger au coeur d’une intrigue macabre où tous les coups bas sont permis…

Dès les premières pages, nous entrons dans le vif du sujet. Nous faisons la connaissance de Jeanne, une jeune roturière de 17 ans, qui voit toute sa famille se faire décimer sous ses yeux. Pour pouvoir survivre, Jeanne va devoir fuir. C’est donc le coeur lourd que la jeune femme change son identité et devient Diane, une jeune noble. Désormais pupille du Roy, Jeanne intègre la Grande École et y apprend la vie à la Cour. Bien décidée à se venger, Jeanne redouble d’ardeur pour maîtriser les cinq nobles arts et ainsi avoir le privilège de faire partie de la garde rapprochée du Roy. Pour parvenir à ses fins, la trahison et la manipulation sont de mises, mais Jeanne pourrait bien se faire prendre à son propre jeu…

Lorsque j’ai lu pour la première fois le résumé, les mots « vampire » et « Versailles » m’ont immédiatement sautée aux yeux. Pour avoir déjà lu de nombreux romans qui emploient le thème du vampire, j’étais curieuse de voir ce que ça allait donner à la Cour du Roi Soleil. Avec cette histoire, on plonge dans une ambiance oppressante, sombre et machiavélique. Tout est fait pour nous immerger dans un monde qui donne l’impression d’être aussi bien onirique que réaliste.

L’univers et l’ambiance embrumée qui s’en dégage sont sans aucun doute les points forts de ce récit. L’idée de mêler les vampires à la Cour de Louis XIV est bien pensée. Si je n’étais pas entièrement convaincue au début de ma lecture, la suite des évènements m’a rapidement fait changer d’avis. Il faut dire que Victor Dixen n’y est pas pour rien. L’auteur nous entraîne dans une lecture endiablée, une succession de rebondissements et de retournements de situation. Je crois que je n’aie jamais autant retenu mon souffle en lisant un livre !

La plume de Victor Dixen est d’une incroyable justesse. C’est fluide, captivant, descriptif sans pour autant nous plonger dans de longs passages monocordes. Nous ne sommes pas assommés sous d’interminables informations qui viennent parfois plomber le rythme du récit. Vu le milieu dans lequel évoluent les personnages, c’est d’ailleurs quelque chose que je redoutais. Vous imaginez donc ma joie quand je me suis aperçue que ma lecture était sans aucun temps mort et d’une parfaite fluidité. Bien que l’auteur prenne le temps de décrire les personnages ou encore les décors, la lumière se recentre rapidement sur le moment présent. Victor Dixen va droit à l’essentiel et nous offre des scènes aussi insoutenables que sensationnelles. Le travail des personnages est également très bien exécuté. Chacun possède ses secrets, ses parts d’ombres et chacun est prêt à tout pour servir ses propres intérêts. À la guerre comme à la Cour du Roi Soleil, tous les coups sont permis.

Pour finir, concernant le personnage principal, c’est peut-être le point qui a fait que ma lecture n’a pas été un coup de coeur. Je n’ai pas réussi à m’attacher plus que ça à l’héroïne. Dans l’ensemble, Jeanne est un personnage que l’on pourrait qualifier de « badass ». Elle possède cette impétuosité que l’on recherche tous dans un personnage tel qu’elle, de plus son histoire est bouleversante. Jeanne est prête à tout pour venger le meurtre de sa famille quitte à se mettre elle-même en danger. J’ai trouvé cela tout à fait honorable de sa part, mais ce qui m’a dérangée, c’est qu’elle soit justement prête à tout. Prête à trahir un secret, prête à mettre la vie de quelqu’un en danger, prête à tuer sans hésitation, mais surtout sans aucun remords… Elle ne fait passer que ses intérêts en premier et tant pis si pour cela elle doit se débarrasser de ses plus proches amis… Ce n’est vraiment pas le trait de sa personnalité que j’ai le plus apprécié. J’espère l’apprécier davantage dans la suite.

En conclusion, ce premier tome est une très bonne introduction à ce qui promet d’être une excellente saga. J’ai adoré plonger dans la cruauté et la perversité d’un monde où les vampires dominent en maîtres. La soif de pourvoir peut à bien des égards pousser les Hommes à commettre les pires atrocités. Bien plus sombre que ce que Victor Dixen a écrit jusqu’à présent, Vampyria est indéniablement une lecture percutante dont on ne ressort certainement pas indemne.

Afficher en entier
Argent

J'ai beaucoup apprécié le développement du mythe du vampire mixé avec le monde à Versailles, c'était une idée originale et offrait une immersion bien glauque!

C'est violent, noir, oppressant, gore à souhait, on est loin du fantasme de vampire charismatique qui promet une romance éternelle. Ils sont très dérangeants mais en même temps, il y en a un qui est assez intriguant (tout en restant morbide) !

Néanmoins, je m'attendais à côtoyer un peu plus les vampires, ici on est surtout dans un internat avec des mortels, dans une sorte d'introduction, du coup je n'ai pas été complètement captivée :/

Retrouver les clichés des personnages adolescents ne m'a pas trop emballée non plus, ca me donnait un effet de déjà vu...

Et le PIRE point qui a rendue ma lecture désagréable par moments: l'héroïne. Dès le début, elle tue un personnage innocent et ne culpabilise jamais.

A chaque fois, elle tue facilement, en se cherchant des excuses,comme quoi c'est un sacrifice moindre au nom de sa cause légitime. Sauf que sa cause n'est pas si utile que ça à mes yeux, elle ne commence pas par le bon point pour mener son combat !

Du coup, ses meurtres, ses trahisons, ses mensonges me mettaient encore plus hors de moi.

Elle fait preuve d'une condescendance imbuvable, se place en sainte, en martyre, de façon forcée, elle ne se remet jamais en question et quand on lui fait remarquer ses fautes, elle se braque et boude.

Même à la fin, il n'y a eu aucun début d'évolution...

Et je n'ai pas accroché à sa façon de parler, je la trouvais trop envahissante parfois..

Bref, c'était éprouvant d'être plongée dans sa tête, ce qui gâchait mon expérience alors que l'univers est très intéressant, de même que les questionnements autour du règne des vampires et des rebelles ! Du coup, je lirai peut-être la suite en espérant que Jeanne évoluera...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode