Livres
558 281
Membres
606 587

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Argent

Ce n'est pas le premier livre de Victor Dixen que je lis, j'ai lu toute la série Phobos que j'ai trouvé addictive. Cependant, j'ai eu difficile à m'accrocher à cette histoire. je suis pourtant une féru de fantastique et de surnaturel.

Le livre est pourtant bien écrit, dans le bon style de l'auteur, ce que j'adore chez lui d'ailleurs mais j'ai eu vraiment difficile à le finir. Pourquoi ? Je ne saurais l'expliquer.

Malgré ce début difficile, le point positif c'est que Victor Dixen a réussi à me donner envie de lui donner une seconde chance avec son tome 2 que j'ai hâte d'avoir en main afin de changer complètement d'avis sur la série Vampyria.

Afficher en entier
Bronze

Je suis assez triste et frustré d’être aussi mitigé après ma lecture.

L’univer de l’histoire est très originale et captivante. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est de retrouver tous ces faits historiques dans un monde fantastique je n’ai rien lu de tel donc j’ai été comblé.

Cependant je n’arrivais pas à m’attacher à Jeanne. Malgré le fait qu’on soit dans sa tête tout au long de l’histoire je n’arrivais pas à la comprendre ses choix, ses sentiments et son comportement.

Spoiler(cliquez pour révéler)Elle affirme par exemple que Bastien est son frère préféré, qu’elle l’adore et a passé beaucoup de temps avec lui etc, pourtant une fois tué et une fois qu’elle intègre l’Ecurie, à part la vengeance qui tourne en boucle dans sa tête il n’a pas l’air de lui manquer (pareil pour sa famille ou son ancienne vie).

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour sa relation avec Tristan, elle dit vouloir utiliser les sentiments qu’il a pour elle à son avantage et son comportement agit dans ce sens, pourtant lorsqu’ils se retrouvent seul en forêt elle lui saute dessus lui vouant un amour passionnel. Pareil pour son adaptation en tant que Diane, toutes ses connaissances, son abilité a toujours s’en sortir, etc. Tout est trop lisse

C’est comme si malgré la densité du livre j’avais manqué des chapitres. Du coup tout ce qu’elle ressentait ne me touchais pas. Et quand t’es aussi détaché du personnage principal c’est compliqué d’apprécier pleinement le livre, et ça peu importe à quel point l’univers est bien construit, d'où ma frustration.

Afficher en entier
Argent

Je suis une fan de "Phobos", la saga qui a réellement lancé Victor Dixen, et c'est vrai que, par la suite, j'ai eu plus de mal à m'attacher aux personnages de ses romans suivants car j'avais certainement trop aimé Leonor, Marcus, Kelly, Kenji et cie...

Ce premier opus de sa nouvelle saga est intéressant par son univers gothique, avec ce célèbre roi de France transmuté, et une atmosphère très sombre. J'ai lu ce roman très rapidement et j'avoue que l'intrigue est prenante même si certaines scènes peuvent être dérangeantes et dures. J'ai eu plus de mal à m'attacher aux personnages que pour "Phobos" où je les avais aimés tout de suite, mais à voir par la suite, puisqu'il y aura apparemment un tome 2.

Bon premier tome, intéressant, original et très bien écrit, même si ce n'est un coup de cœur comme pour "Phobos" !

Afficher en entier
Or

La liberté mais à quel prix ?

J’ai adoré ce premier tome qui nous promet une suite des plus sanglantes !

J’avais peur que le côté historique/fantaisie soit trop présent mais, au contraire c’était très bien dosé.

Le contexte Historique durant l’époque de Louis XIV mélanger au mythe des vampires donne une histoire alléchante et pleine de rebondissements.

J’ai adoré chaque personnage de ce roman et surtout pas mal de personnages annexes que j’espère suivre dans les prochains tomes.

J’ai aussi beaucoup aimé que l’auteur mette en avant les différentes classes sociales et toutes les inégalités qui y confèrent grâce au côté fantastique de l’histoire sans que cela en devienne lassant.

Ce tome un, est en partie introductif et un peu court à mon goût mais, il n’en reste pas moins très intéressant car il prend des allures de vendetta et de liaison maudite dont il me tarde de découvrir la suite...

Afficher en entier
Argent

Ma lecture de ce livre est vraiment morcelée. J’explique : le début est assez brutal, même peut-être un peu trop, si bien que le lecteur ne voyant pas encore l’action mais juste le dégoût est repoussé par cette lecture. Vient ensuite la seconde phase où l’intrigue se met en place et dans laquelle le personnage principal se trouve être anti-héros uniquement motivée par la vengeance. Et enfin, la phase finale où on passe au-delà de ce personnage pour avancer dans le récit et clore l’histoire.

Ce démarrage difficile m’a donc presque donné envie de m’arrêter mais j’ai persévéré et j’ai bien fait ! Les autres personnages (comme Rafael ou encore Naoko par exemple

Afficher en entier
Bronze

Vous vous en êtes peut-être rendus compte, cela fait maintenant des années que je suis le talentueux Victor Dixen, dévorant tout ce qui sort de sa plume addictive. Vous vous dites alors que j'ai du me jeter sur sa nouvelle série...? Et bien, en fait, ce n'est pas si simple... pour tout vous dire, j'ai longtemps hésité à ne serait-ce qu'à acheter ce premier tome... et pour une raison simple: lorsque l'auteur parlait de ce livre, il le décrivait comme une féérie horrifique, et ce dernier terme, moi, il me faisait un peu trembler! Mais bon, j'ai voulu faire confiance à Victor Dixen pour m'embarquer malgré la peur!

Un autre point m'a convaincue de me lancer: cette histoire se revendiquait clairement comme ayant pris pour modèle Anne Rice, grande prêtresse reconnue du vampirisme, qui a depuis longtemps fait passer cette espèce de démons de gore à cool! S'il ne devait y avoir que de beaux suceurs de sang comme Alex était décrit, cela devrait bien se passer... Pourtant, ma lecture a été plus complexe! Je dois vous avouer avoir même tourné de l'œil à quelques reprises dans ma lecture, petit cœur sensible que je suis: quelques descriptions, nœuds du scénario, voir même personnages (un en particulier!) allaient pour moi trop à la pointe du morbide/sordide.

Mais il n'y a pas, autant sur l'univers fantastique qui possède un panthéon (ou pandémonium peut-être) complet que sur le scénario à base fortement historique, l'histoire est très riche! On sent tout le travail fourni pour recréer un monde crédible avec tous les codes de la cour de Versailles: il y a une fascination pour le siècle de Louis XIV qui transparaît et qui, même si je n'avais pas été historienne de formation sur cette période, aurait été très communicative! En fait, on se sent happé dans et par ce monde (une sorte de pouvoir vampyrique?)... même si notre entrée se fait par la face très sombre (et sadique) de celui-ci, nous faisant peut-être parfois regretter cette immersion.

Si le point précédent est typique de l'auteur, quelque chose d'autre m'a interrogée car je n'ai pas reconnu alors entièrement la plume de ce dernier... Ce qui m'a de tout temps emportée avec l'écriture de Victor Dixen, c'est l'énergie qui s'en échappe: c'est toujours de l'action à 100%, lancée à un rythme effréné dès l'entrée dans ses histoire! Nous avons ici aussi notre lot de rebondissements qui fait qu'on ne s'ennuie pas vraiment, avec du suspense qui nous conduit vers une fin en apothéose. Pourtant, ce côté est tout de même plus parlant lorsque l'auteur parle de science-fiction que de roman historique...

En fait, j'avoue avoir été surprise par la mise en place de l'univers! Lorsque j'ai compris (pas tout de suite!) qu'on était porté grâce à la magie de l'uchronie à notre époque, je m'attendais à ce que nous ayons un monde entre le "moderne" (celui du Roi Soleil) et le "moderne" (celui de nous)... mais finalement, à part quelques petites références à des progrès actuels, arrivant comme des caméos, type le Bleu de Gênes, le temps semble s'être figé comme l'Immuable au XVIIIème siècle. Je pense que c'est une impression tout à fait volontaire, mais qui, moi, m'a un peu perturbée, me donnant la sensation de perdre un peu d'uchronie...

Ainsi, j'aurais bien aimé que les personnages soient plus porteurs de cette "modernité", en particulier Jeanne, même si j'ai appris à les aimer sans cela. En même temps, lorsque nous faisons la connaissance de Jeanne, nous ne pouvions que vouloir la soutenir, et dans les épreuves et horreurs qu'elle traverse, et dans sa quête (un peu surréaliste) de vengeance! C'est comme on en a l'habitude avec Victor Dixen encore une héroïne forte, qui n'a besoin de la protection de personne, mais c'est aussi ce trait de caractère qui va la perdre, en tout cas à mes yeux! Son glissement, et jusqu'à la fin du tome, m'a un peu éloignée d'elle, ne comprenant ni ne supportant ses choix et sa nouvelle façon de penser - lorsqu'elle est devenue un peu une anti-héroïne... Pour autant, aucun autre personnage n'était assez charismatique pour s'accaparer notre attention à sa place!

En bref, sans m'être réconciliée avec le genre horrifique, j'ai été contente de retrouver la plume de Victor Dixen dans cette nouvelle saga un peu différente! Déjà, ici, nous sommes plongés dans l'Histoire de France ( et plus dans la science-fiction), ou plutôt dans l'Histoire si le sanglant régnait en maître absolu et démoniaque sur le Monde. On a un univers bien pensé, riche de travail et d'imagination, pas trop gore à mon goût (même si j'aurais préféré pas du tout ^^'). Après, je regrette tout de même quelques longueurs malgré de l'action tambour battant dès les premiers chapitres, peut-être à cause d'un temps semblant figé à l'Epoque Moderne, qui m'a freinée pour adhérer complétement à l'histoire et à ses personnages. Pour autant, c'est peut-être une première marche introductive pour une suite spectaculaire... À voir!

Afficher en entier
Or

Comme toujours avec Victor Dixen, on fait des bonds tout au long de notre lecture et, à la fin, même après avoir échafaudé toutes les théories du monde, il arrive à nous en mettre plein la vue. L’attente va être treeeeees longue jusqu’au tome 2 !

Afficher en entier
Lu aussi

Je rappelle, avant toute chose, que cette chronique n'engage que moi et ma perception de cet ouvrage. J'étais ravie d'avoir ce magnifique livre entre les mains.

L'histoire a une base absolument fantastique. Louis XIV premier Vampyre, sachant qui est le Roi Soleil et son impact sur le monde, avec l'un des règnes les plus longs (72 ans ! ). Sur le papier cette uchronie augurait du bon. Originalité, revisite d'un thème extrêmement populaire. L'univers et le contexte de l'histoire sont particulièrement chiadés, bien décrits et travaillés, jusque dans les détails quand il s'agit d'autres royaumes, de l'habillement, des relations sociales etc. Tout est très vivant, crédible, intéressant. Les personnages secondaires sont riches et en profondeur.

Victor Dixen est réputé pour son talent d'écriture et franchement, oui, c'est très bien écrit.

Le personnage principal Jeanne est profondément antipathique. Une pure sociopathe (trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales ainsi que des émotions et droits d'autrui.), ce qui la rend finalement aussi abjecte que les individus qu'elle prétend combattre. Elle se dépouille de son humanité pour arriver à ses fins, avec de vagues états d'âme passagers, et ce depuis le début du roman. Il n'y aurait eu que cette sociopathie et un nombrilisme parfaitement assumés, elle aurait été une héroïne atypique absolument géniale.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'y attacher. Je pense que ce qui m'a réellement dérangée, c'est son aptitude à se sortir d'absolument toutes les situations, même les plus improbables. Il n'y a aucun suspens, on ne tremble pas pour elle. On sait que dès qu'elle est dans un mauvais pas, elle va s'en sortir haut la main, et même à son avantage, pliant à sa volonté les faibles comme les puissants. Toute l'action se déroule du 31 août au 1er novembre de la même année, ce qui rend la fulgurance de son ascension presque grotesque.

J'aurais pu avoir un énorme coup de cœur mais ces constantes facilités sont vite devenues lassantes, tellement elles étaient prévisibles. Elle n'est pas « badass », elle est toute puissante pour l'histoire. Les suites seront sans moi.

Afficher en entier

J’ai la chance depuis quelques années d’être partenaire des éditions Collection R. Un partenariat qui m’a permis de découvrir de très nombreux et très chouettes romans, dont certains m’ont largement fait sortir de ma zone de confort. Cela m’a également offert la possibilité de découvrir le nouveau roman de Victor Dixen. Autant vous dire que j’étais plus qu’impatiente de découvrir le tout nouveau roman de l’auteur qui m’a emmené tout droit à Versailles.

Le Roy Soleil est mort en 1715 mais la même année il est devenu un vampyre. Et depuis trois cent ans il règne sur la France et la Magna Vampyria sous le nom de Roy des Ténèbres. Alors qu’à la cour nobles humains et nobles vampires se mêlent, le peuple lui doit payer tous les mois le tribut du sang et se plier à des règles qui font de lui ni plus ni moins que du bétail. Jeanne, jeune fille issue d’une famille de roturiers est brutalement arrachée à sa famille et projetée dans le monde des nobles. Entre les dangers de vivre si près de la cours, les trahisons entre aspirants nobles et les monstres qui grouillent la nuit, Jeanne va devoir apprendre à se battre pour survivre.

Je peux dire sans exagérer que pour l’instant de tous les romans de Victor Dixen que j’ai lu celui-ci est mon roman favori. Malgré tout il n’a pas été un coup de cœur en raison de quelques maladresses et défauts de l’histoire qui m’ont empêchés d’être totalement séduite. Cependant il y a également énormément de points positifs dans ce roman, à commencer bien sûr par son ambiance et l’univers développé par l’auteur.

Victor Dixen nous plonge dans une France de notre époque. Cependant il s’agit d’une France où la révolution française n’a jamais eu lieu et qui est restée figée à l’époque de la cour de Versailles. L’auteur réussi à la perfection à nous faire imaginer ce qu’un seul petit changement aurait pu apporter à toute l’histoire de France. Quant à cette ambiance ténébreuse où la violence couve toujours derrière le faste et le luxe, elle est totalement géniale.

Je tenais également à saluer le talent de l’auteur pour se réinventé encore et toujours dans de nouveau genre. Ici il explore les méandres de l’uchronie ainsi que celui du roman historique, du roman noir et du roman horrifique. D’ailleurs âmes sensibles s’abstenir ! Si vous ne supportez pas la vue du sang alors ce livre n’est pas fait pour vous. Même moi qui n’y suis pas vraiment sensible je dois bien avouer que certaines scènes m’ont littéralement mis le cœur au bord des lèvres.

Parlons un peu des personnages à présent. S’il y’a une chose que j’ai apprise avec Victor Dixen c’est qu’il vaut mieux éviter de s’attacher à qui que ce soit. Et ce roman ne fait pas exception. Si les personnages sont nombreux, bon nombre d’entre eux connaissent une fin tragique au fur et à mesure de l’histoire. Quant à Jeanne, l’héroïne, j’ai eu un peu de mal avec son côté Mary Sue. En revanche j’ai apprécié le fait qu’elle ne soit pas parfaite et assume totalement sa part sombre.

Enfin, concernant l’histoire, elle fait partie à mon sens des points forts comme des points faibles de ce roman. Des points forts parce que les divers rebondissements et arcs narratifs nous maintiennent dans un état de tension permanent du début à la fin du roman. Point faible parce que j’ai trouvé certains retournements de situation un peu trop tirés par les cheveux parfois.

Une lecture satisfaisante dans l’ensemble malgré une héroïne un peu trop cliché et une histoire parfois un peu trop dense. En revanche j’ai adoré les très nombreux mystères et l’univers du roman. Il me tarde à présent de retourner à Versailles pour percer la myriades de secrets qui entourent encore Jeanne et ses proches.

Afficher en entier
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/vampyria-de-victor-dixen

Victor Dixen a réécrit l'Histoire ! Il y a trois cents ans, le Roy Soleil a subi une transmutation qui a fait de lui le tout premier vampyre. Il devient alors Louis l'Immuable, Roy des Ténèbres et son règne est éternel. C'est dans ce contexte que nous faisons la rencontre de Jeanne, qui rêve d'ailleurs. Jeanne a grandi dans une famille de roturiers, condamnés au parcage. Ils ne peuvent quitter La Butte-aux-rats, et sont soumis chaque mois à la dîme du sang. Son destin bascule à la fin de l'été de l'An 299. Sa famille est massacrée, et pour sauver sa peau elle réussit à se faire passer pour une baronnette. Désormais orpheline, Jeanne rejoint Versailles pour devenir pupille du Roy des Ténèbres...

L'auteur installe sans difficulté une délicieuse ambiance toute sombre et macabre. Il prépare soigneusement notre entrée à la Cour aux côtés de Jeanne et d'autres jeunes privilégiés qui sont formés. On se familiarise peu à peu avec les lois et pratiques des vampyres, entre autres choses. J'ai adoré suivre Jeanne, cette jeune fille qui a tout perdu et qui se laisse guider par sa soif de vengeance. Elle a une certaine capacité à rebondir, à ne pas se laisser impressionner. Et il y a ce petit côté impitoyable chez cette héroïne qui la rend totalement imprévisible ! On a d'ailleurs droit à de sacrés retournements de situations !

Ce premier tome au cœur de la Vampyria m'a fait forte impression. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre mais ce que j'ai trouvé dans ce roman m'a bien vite conquise. Ces êtres éternels et cruels nous envoûtent, et dans un même temps j'ai vraiment apprécié que l'auteur conserve l'essence même du vampire classique, ancien, terrifiant.

Verdict : Défini comme une uchronie baroque et horrifique, ce roman nous plonge dans un contexte historique réinventé et épatant, qu'on prend plaisir à découvrir. Le règne du Roi Soleil n'a jamais pris fin et sa transmutation marque le début de l'Ere des Ténèbres. C'est fascinant, terrible et cruel. J'ai eu bien du mal à décrocher de cette première aventure aux côtés de Jeanne et j'ai passé un excellent moment. C'est une vraie bonne surprise, idéale pour la saison !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode