Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Vanya : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Des fleurs pour Algernon Des fleurs pour Algernon
Daniel Keyes   
Wahou, voilà le mot qui est sorti une fois que j'ai refermé ce roman.
Voilà que j'adhère de plus en plus à la science fiction et je m'étonne moi-même.
Des fleurs pour Algernon c'est l'histoire invraisemblable de Charlie un simple d'esprit qui a été rejeté par sa famille et qui travaille dans une boulangerie, comme homme de ménage. Un jour on lui propose de faire partie d'une expérience qui le rendra très intelligent. Charlie est quelqu'un de très gentil et au vue de sa capacité très restreinte à comprendre les choses, il ignore ce que les gens pensent réellement de lui. Charlie ne demande qu'une chose : que les gens l'aiment.
Au début du roman sa façon d'écrire est un exactement le reflet de sa personnalité. Il fait beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe mais il est fier de lui car il a réussi à apprendre à lire et à écrire malgré son peu d'intelligence. On ne peut qu'adorer le personnage, nous ressentons bien vite énormément de compassion à son égard. Au fur et à mesure, l'expérience va réellement faire de lui un génie. Il découvrira les sciences, la musique, de nouvelles langues et surtout, il commencera à comprendre la nature humaine. Et j'avoue avoir eu bien souvent les larmes aux yeux quand il découvrait à quel point les gens se moquaient de lui et de son problème psychologique. Si au début Charlie est un être sans défense et doux, il deviendra très vite arrogant et mesquin, peut-être pour se venger de tout ce qu'on lui a fait endurer alors qu'il était bête.
J'aime beaucoup l'évolution de sa relation avec Alice qui devient davantage qu'une relation prof-élève car une fois qu'il est intelligent, il découvre à quel point il apprécie la jeune femme. Leur relation sera pourtant tortueuse et pleine de larmes et j'aurais voulu la voir finir d'une autre manière, mais cela n'aurait pas été cohérent avec la fin.
Parce que la fin du roman m'a complètement bouleversée. C'est triste et beau, c'est un juste retour aux choses normales, une sorte de correction de la véritable nature du personnage.
J'ai également aimé les flash back du personnage sur son enfance, même si chaque fois ils sont vraiment triste.
En bref ce roman est pour moi un véritable coup de coeur!

par louve
Jours sans faim Jours sans faim
Delphine De Vigan   
Un livre qui se dévore


Parfois, il faut savoir prendre du recul. Il faut savoir combattre. Combattre la maladie et soi-même. Trouver la force en soi de se relever avant qu’il ne soit trop tard. C’est ce que Laure a décidé de faire. Elle a décidé de vaincre l’anorexie…

Jour sans faim est le premier roman de Delphine de Vigan, publié dans l’édition de poche J’ai lu. C’est un petit roman d’histoire de vie de 130 pages environ.

L’histoire se déroule en grande partie dans l’hôpital où Laure, notre protagoniste, séjourne dans le but de vaincre son anorexie. On ne découvre le prénom de Laure que plus tard dans le roman. Au début, on nous décrit l’image d’une jeune fille que l’on s’imagine très maigre et désespérée. Laure est en effet un personnage vraiment très attachant et plein de profondeur, dont sa tristesse, son sentiment d’être perdu, son appel à l’aide, sa candeur, sa fragilité et sa persévérance nous saisit. Nous nous attachons à cette jeune fille qui semble perdue, dépassée par les évènements et qui ne sait plus que faire. Petit à petit, au cours du livre, nous semblons découvrir quelques raisons qui a poussé Laure à commencer sa grève de la faim. Nonobstant, elle-même ne découvrant jamais la réponse, nous ne pouvons qu’émettre des suppositions.

Delphine de Vigan nous apporte un récit avec un narrateur externe, rédigé à la troisième personne du singulier. Les phrases sont courtes et les chapitres découpés en de nombreux paragraphes, renforçant l’émotion du texte. Il n’y a pas de suspense : nous lisons la vie de Laure à l’hôpital, sans autre formalité, les rencontres qu’elle y fait, son combat. Nous plongeons dans son passé comme dans son présent car Laure se remet en question, se remémore des souvenirs qui font mal et qui surgissent de sa mémoire.

C’est donc un beau roman que nous avons là, plein d’espoir et d’un combat pour vivre. Cependant, Jour sans faim n’est pas le meilleur roman de Delphine de Vigan. Toute personne désintéressée de ce sujet pourrait en effet rapidement refermer le livre et laisser Laure à son combat. Le style aurait pu être plus captivant cependant qu’il convient parfaitement à la situation. Je recommande ce livre à toute personne, pour un agréable moment.

par Freelfe
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Les Contemplations Les Contemplations
Victor Hugo   
Comment ne pas succomber ?
Dieu seul sait le secret d'un tel talent !
Hugo, Muse, Phébus... mon dieu ! il fit tomber
Une pluie d'émotion dans mon cœur, provoquant
Et sensibilité, et admiration.
Bravo à l'auteur des contemplations !
Les Extraordinaires, Tome 1 : Les Mystères de Londinor Les Extraordinaires, Tome 1 : Les Mystères de Londinor
Jennifer Bell   
Je suis partagée au sujet des "Extraordinaires". L'idée est intéressante, le monde de Londinor attrayant, et les personnages sont attachants. Mais je pense que l'histoire n'a pas été assez pensée, et le récit est parfois mal développé. Certaines choses sont mal amenées, d'autres manquent de logique. J'ai quand même passé un agréable moment de lecture, mais je regrette un peu que l'auteure n'ai pas d'avantage poussé la réflexion dans la mise en place de son œuvre.
Le Petit Prince Le Petit Prince
Antoine De Saint-Exupéry   
Une merveilleuse histoire. On s'y accroche à ce petit bout d'enfant. L'innocence de l'enfant et la nostalgie qu'on en a nous reviennent en pleine face quand on parcourt les pages de ce livre. Si on le lit en étant jeune (ce fut le cas pour moi), on l'apprécie sous un certain angle mais on ne perçoit pas vraiment tout ce qu'il implique... Mais en le relisant ayant grandi et mûri, on se rend compte que ce livre cache des trésors de pensées et on ne peut que se laisser transporter... Assurément un livre que je lirai plus tard à mes enfants :)

par Chouc's
Le Magicien d'Oz Le Magicien d'Oz
Lyman Frank Baum   
Depuis le temps que je voulais le lire, hé bien voilà c'est chose faite. Et j'ai beaucoup aimé me plonger dans ce conte pour enfant. L'histoire est légère, facile à lire, on suit de près les aventures de Dorothée ainsi que ses rencontres qui sont pour le moins surprenante. Une petite merveille à savourer...

par Elena62
Alice au pays des merveilles Alice au pays des merveilles
Lewis Carroll   
Beaucoup de personnes me disent que c'est le dessin animé de Disney qui leur a le plus fait peur, eh bien moi, c'est exactement le contraire x) Je suppose que c'est parce que la richesse et l'originalité de l'univers et des personnages correspondaient assez à mon imaginaire (Claude Ponti et compagnie)...

Enfin bref, toujours est-il que comme le Petit Prince de Saint Exupéry, Alice au Pays des Merveilles est un de ces livres qu'on peut lire étant enfant et qui pourtant ne perd rien de son intérêt au fur et à mesure qu'on grandit, car il comporte différents niveaux de lecture qui nous concernent tous.
Je regrette beaucoup de ne pas être assez douée en anglais pour ne pas pouvoir apprécier pleinement l'écriture du livre en lisant la version d'origine. (les traducteurs ont fait beaucoup d'effort pour traduire les jeux de mots, mais la plupart, comme le nom du chat, sont tout simplement intraduisibles en français...)

Pour ma part, ce que j'ai particulièrement aimé, c'est que l'histoire décrivait bien ce qui se produit dans un vrai rêve, tous les phénomènes inexplicables sur le moment ne nous étonnent absolument pas, par exemple la tortue qui se transforme... ce genre de choses.

En ce qui concerne la version de Tim Burton, j'ai beaucoup apprécié son interprétation de la Reine Rouge (en revanche, je ne supporte pas la Reine Blanche) et tout ce qui la concernait, mais j'ai regretté qu'il reprenne autant d'éléments du Disney d'origine... qui est génial, mais je ne trouve pas que Tim Burton ait besoin de ça. Enfin c'était sans doute dans son contrat... Et la fin m'a franchement déçue, elle n'a absolument aucun intérêt, et ce d'autant plus qu'on la connaît depuis le début.
Les Misérables - Texte abrégé Les Misérables - Texte abrégé
Victor Hugo   
Il n'y a pas assez de caractère pour décrire ce livre ! Quel talent Victor Hugo ! Même si je dit : absolument génial et époustouflant, cela ne suffira pas !
Le renversement du côté de Jean Valjean et l'histoire de Cosette sont parfaites, il n'y a rien à redire. Comment ne peut-on pas aimer ce livre ? Faut vraiment être un cas pour ne pas l'aimer...

C'est 1000x époustouflant ce livre, c'est de la pure merveille !

par Seafull
Les Filles au chocolat, Tome 5 : Cœur vanille Les Filles au chocolat, Tome 5 : Cœur vanille
Cathy Cassidy   
Ce tome était vraiment génial !
J'ai carrément redécouvert Honey, j'étais même à des kilomètres de savoir qu'elle était aussi mature (Prendriez-vous l'avion seul(e) pour aller à l'autre bout de la planète à 15 ans ?) et aussi courageuse. [spoiler](honnêtement, je n'aurais pas supporter le harcèlement dont elle a été victime).[/spoiler]
Après l'anorexie, la maltraitance animale et la mort d'un proche, un autre sujet grave est abordé ici avec les filles au chocolat : les dangers d'internet. [spoiler]En effet, je ne pense pas avoir été la seule à comparer Facebook à Spider Web et à me dire qu'après la lecture de ce livre, on peut en tirer une très bonne morale : tout n'est pas rose et forcément bien protégé quand on est sur Internet.[/spoiler]
Je ne saurais dire si ce tome est mon préféré de la saga tellement je les adore tous, mais je dois bien avouer qu'il fait parti des premiers (Comment résister à cet air de vacances, cette chaleur, ces plages, ce paysage ?).
Le fait qu'elle continue les "hostilités" avec Cherry et Pady est quand même bien agaçant, mais dans le fond c'est peut-être compréhensible, hélas..
[spoiler]Le père d'Honey, homme irresponsable et inhumain (car non, une ado anorexique ne va pas bien) m'a fait rager plus d'une fois. Un père pareil, mais c'est horrible ! Comment peut-on croire qu'il aime ses filles une seconde ? A part leur donner de l'argent, il les laisse complètement de côté. [/spoiler]
Mais j'ai littéralement dévoré ce tome et les surprises qu'il contient m'ont fait tomber de dix mille mètres de haut. [spoiler](ce n'est qu'après 5 tomes (ou devrais je dire 6) que l'on apprend l'existence d'un frère dans la bande des soeurs au chocolat, ce qui est complètement dingue !).[/spoiler]
Ah, et aussi : je vois de nombreux commentaires dire que ce tome est le dernier, mais non : la série des filles au chocolat, ce n'est pas fini ! On aura le droit d'avoir le point de vue de Finn, Tommy, et peut être aussi de Stevie ou Ash. Place maintenant aux garçons au chocolat !


par Cathy-
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4