Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Velandra : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Bénéfice immédiat Bénéfice immédiat
Jeff Erno   
Encore une nouvelle découverte pour moi. J’ai flashé sur le résumé et sur la couverture toute mignonne.

Je lis toujours les notes et les remerciements, on apprend souvent beaucoup de choses et ici, on comprend les motivations de l’auteur. Ayant aussi travaillé dans le milieu de la distribution, j’avais hâte de m’imprégner de l’univers.

On alterne entre plusieurs point de vue alors préparez-vous. Chaque personnage a une importance dans cette histoire et a un lieu entre eux, surtout le magasin. Je le notifie, car je sais que certains d’entre vous n’aiment pas l’alternance entre les points de vue. Par contre, je félicite l’auteur qui gère le style. On change de point de vue sans difficulté et sans nous bloquer dans notre lecture ou très rarement.

Nous rencontrons Phil, le gérant qui ne vit que pour son magasin. Il se dit qu’il serait peut-être temps de s’intéresser à sa vie sentimentale déserte, surtout quand un client habituel, lui montre de l’intérêt. Mais entre ses craintes et son patron homophobes, la situation s’avère compliquée. Ezra, l’employé modèle malgré son style original. Ezra qui est à l’origine de la première catastrophe de la semaine. Être un bon employé et un bon ami va devenir de plus en plus compliqué pour lui. Vince est beau, fort et il le sait totalement. Il obtient tout ce qu’il veut parce qu’il le mérite. Il a un colocataire/copain, mais enchaîne les aventures. Sa vie risque de basculer en même temps que son camion. Mark, le patron homophobe. Mais pourquoi détester Phil, l’employé qu’il idolâtrait quelques mois auparavant. Cache t’il des secrets ? Mais aussi, Doreen l’employé loufoque, Brandon, le policier tendre et sexy…

J’ai beaucoup aimé l’intervention de chaque point de vue, sachant que dans chaque chapitre d’autres personnages nous sont dévoilés. Vous devez vous dire “oh, mais quel mélange ” mais tout est lier et on prend plaisir à naviguer ainsi. On essaye de deviner à l’avance ce qu’il va se passer. Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié est que l’auteur, malgré le changement de point de vue, n’a jamais répété des scènes sans cesse.

Certains personnages nous touchent plus que d’autres, c’est vraiment à l’image d’une comédie à la télévision avec le héros préféré, celui qu’on déteste, celui qu’on a détesté au premier regard puis finit par aimer. C’est un méli-mélo qui prend forme au fur et à mesure de notre lecture et j’avoue que sachant que certaines histoires n’ont pas eu de fin, je m’attends à une suite.

En sortant de ma lecture, j’étais dubitative. Certains langages choisit alors que je m’attendais à une lecture toute douce, m’ont fait me poser des questions. Mais après une bonne de sommeil, je me rends compte du potentiel de cette histoire.

C’est original, je ne me souviens pas avoir lu un tel livre. J’aime le large choix que peut proposer Juno Publishing, qui nous propose de belle découverte et qui se diversifie sans cesse. Une lecture sympathique pour se changer les idées.
Les Inénarrables Aventures du sémillant et séduisant Muthésius Mutin Les Inénarrables Aventures du sémillant et séduisant Muthésius Mutin
Alexandre Hausse   
Cette journée avait plutôt bien commencée, avec un nouvel amant dont j'oublierai le prénom plus rapidement que ses adorables fesses, puis j'avais accepté une invitation que j'aurai peut-être du refuser. Moi ? Je me présente, Muthésius Mutin, trente ans et des poussières et un sourire immaculé, un mètre quatre vingt-huit de muscles, un combattant aussi séduisant qu'efficace, à la tête la Compagnie, une organisation paramilitaire qui aide les institutions mondiales afin de repérer et de ficher les méta humains, vampires et métamorphes, pour protéger le reste de l'humanité traditionnelle. J'enchaînais les conquêtes comme les succès militaires mais en quelques jours, un engrenage de secrets révélés et de tragédies personnelles a mis à terre tout ce en quoi je croyais.
Vous voulez vraiment savoir tout ce qu'il s'est passé ? Je vous préviens, toutes les oreilles ne sont pas faites pour ces secrets du passé dévoilés au grand jour, toutes ces conquêtes amoureuses et la plupart de mes aventures sont ... comment dire ? Inénarrables.

par Thamriel
Des hommes d'honneur, Tome 1 : Lié par l'honneur Des hommes d'honneur, Tome 1 : Lié par l'honneur
S. E. Jakes   
Une promesse oblige deux hommes à se mettre à nu... complètement.

Un an auparavant, lors d’une mission qui a mal tourné, Tanner James n’a pas réussi à sauver la vie de Jesse, son coéquipier des Rangers de l’armée. Avant de mourir dans cette jungle sud-américaine, Jesse lui a arraché une promesse qui ne laissera pas Tanner tranquille tant qu’elle ne sera pas remplie – peu importe ce qui lui en coûtera.

Damon Price aimait Jesse, mais les problèmes dans leur relation avaient atteint leur point culminant juste avant que Jesse parte pour sa dernière mission. Maintenant un Dom réticent et un homme toujours en deuil, il n’est pas ravi lorsque Tanner apparaît dans son club BDSM. Et encore moins satisfait de la dernière demande de Jesse – que Tanner le remplace pour une nuit.

Après un début difficile, Damon se rend compte que le soldat coriace, malgré ses protestations, meurt d’envie de donner le contrôle à quelqu’un. Et Tanner ressent une hésitation, une insécurité chez Damon qui le fait se demander s’il est simplement un substitut de Jesse, ou si leur connexion provisoire pourrait devenir quelque chose de plus.

Pour l’amour de Jesse, ils acceptent d’essayer un weekend ensemble.



Description VO :
One year ago on a mission gone wrong, Tanner James failed to save the life of Jesse, his Army Ranger teammate. Before dying in that South American jungle, Jesse extracted a promise that won’t let Tanner rest until it’s fulfilled—no matter what it costs him.

Damon Price loved Jesse, but problems in their relationship had come to a head right before Jesse left on his final mission. Now a reluctant Dom and a man still in mourning, he’s not happy when Tanner appears at his BDSM club. And even less happy with Jesse’s last request—that Tanner sub for him for one night.

After a rough start, Damon realizes that the tough soldier, despite his protests, aches for someone to take control. And Tanner senses a hesitance, an insecurity in Damon that makes him wonder if he’s simply a placeholder for Jesse, or if their tentative connection could grow into something more.

For Jesse’s sake, they agree to try one weekend together. Then duty calls, and a series of attacks that have been happening near the club hits too close to home, making both men wonder if giving their hearts is a maneuver fraught with too much risk…

par Gkone
Mot de passe : Santé, Tome 2 : Plein de prévenances Mot de passe : Santé, Tome 2 : Plein de prévenances
D. J. Jamison   
Paul est en cours de divorce, même si on peut affirmer qu’il est divorcé. Il a été enfermé à double tour dans son placard plus de la moitié de sa vie. Et quand, il a voulu en sortir, son indélicatesse l’a mis dans une mauvaise situation. Quand il reçoit une mise à pied pour un possible harcèlement sur son lieu de travail, il a plutôt tout intérêt à ne pas dépasser les bornes. Mais c’est difficile de ne pas franchir ses barrières quand il croise le regard de Zane.

Zane est un jeune homme blessé, physiquement et moralement, par des gens qui auraient dû l‘aimer. Il doit prendre un nouveau départ, mais avec un plâtre et une colère proche de la surface, c’est compliqué. Il trouve en Sexy Docteur, une bouée de sauvetage, même si ce n’est que pour de l’amitié. Mais est-ce vraiment le cas ?

Avant de commencer à parler de mon ressenti, sachez que je préconise de lire le tome 1 avant, surtout qu’après-recherche, il est assez court. Pourquoi ? Tout simplement, car je pense que Paul et Zane ont eu une place importante séparément dans le tome précédent. Résultats, pendant de nombreux chapitres, je me posais pleins de questions. Il a fallu un moment pour que mon cerveau s’éteigne et que je rentre réellement dans l’histoire. Mais pour ce point, c’est totalement personnel.

Une fois ce problème passé et résolu, ce fut une lecture très sympathique, légère comme je le souhaitais, mais avec un message d’actualité.

Paul a une histoire touchante, c’est un personnage qui cache beaucoup de faiblesse et tout ce qu’il va être capable de faire pour avancer et remarquable. Ne sachant pas ce qui s’est passé précédemment, je ne peux trop juger, mais dans ma situation, j’ai trouvé le comportement de Ben, Gage et du personnel hospitalier, trop agressif.

Zane est attachant, mais je trouve son histoire à la fois juste et pas assez approfondie. Sa situation familiale est trop dans le flou, je suis resté sur ma faim. Mais j’ai aimé sa volonté, son caractère.

Les deux ensembles sont une certitude dès le début du roman et pourtant leur couple arrive sur le tard à mon grand détriment. Mais c’était tellement réel que je pardonne l’auteur(e). J’ai aimé que la différence d’âge (18 ans) ait été traitée sans trop de détails. Ils sont terriblement adorables, mais je reste sur ma faim. J’aurais aimé un épilogue sur leur avenir. Maiiiis s’il y a d’autres tomes, j’aurais peut-être le plaisir de les revoir.

C’est un roman assez court, qui se lit facilement et rapidement. La plume de l’auteur(e) est fluide, dynamique et juste. J’ai beaucoup aimé et j’avoue que je lirais la suite avec plaisir. C’est mignon, sans prise de tête et cela fait du bien.

Si vous cherchez une lecture profonde, avec des rebondissements et de l’action, je vous direz de passer votre chemin. Ici, c’est plus une lecture douce, malgré quelques beaux messages, cela reste pour moi du feel good, une romance doudou.

Je ne lirais pas le tome 1, car malheureusement, dans cet opus, l’ancien couple ne m’a pas vraiment plu, mais pour ceux qui l’ont lu vous aurez le plaisir de revoir vos héros. Si une suite arrive, je la lirai avec plaisir comme un autre livre de l’auteur(e).
Son phénix Son phénix
Sabrina Gramage   
C’est l’histoire de Jessy Adams,

21 ans, gay, accro au groupe à « midinettes » Four Faces, légèrement obsédé par son leader Hemeric Green.

Parce qu’une vie mérite d’être vécue pleinement.

Qu’il faut croire en ses rêves, en sa bonne étoile.

Parce qu’il faut rester maître de son destin, Jessy va bousculer le sien.


par Gkone
Fierté, Tome 1 : En mâle de toi Fierté, Tome 1 : En mâle de toi
Elle Kennedy    Sarina Bowen   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/06/fierte-tome-1-en-male-de-toi-elle.html

Je suis tellement en retard sur tant de publications qu’il n’est jamais évident de savoir si ce qu’on loupe vaut la peine d’être lu ou pas.
Cependant, Sarina Bowen et Elle Kennedy sont deux auteures qui remportent un franc succès. Personnellement, je ne connais que la saga adorée Off Campus de Kennedy. J’ai également lu un extrait de la future saga de Bowen qui sortira en fin d’année chez Hugo. Ce sont des écrits que j’ai vraiment beaucoup apprécié.
De plus, ce diptyque était vraiment attendu par les fans du genre alors j’avais envie de m’essayer à cette histoire.

Dans un premier temps, je vous dirai que pour celles (et ceux) qui ne connaissent pas ou peu le MM, c’est un très bon livre pour commencer. J’ai beaucoup aimé la manière dont les deux auteures abordent le sujet de l’homosexualité ou la bisexualité. Comment l’un des personnes Wes s’est rendu compte très jeune qu’il était attiré par les hommes et comment il a géré sa relation avec son meilleur ami. De même que pour Jamie, la remise en question dont il fait preuve à cause de ce qui se passe entre lui et Wes.
Elles ont trouvé les mots justes, sans excès, comme si on sortait de la fiction pour lire l’histoire de deux potes qui essayent de trouver leur place face à ce changement.

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire connaissance avec leur passé et cette fameuse soirée. Bowen et Kennedy laissent les deux hommes s’apprivoiser à nouveau après cette séparation, ils se réapprennent à se faire confiance tranquillement. Si l’un essaie de se faire le plus discret possible enfin de ne pas avoir à gérer la méchanceté du monde extérieur, l’autre doit faire face à cette nouveauté dans sa vie et réalise doucement ce que sa bisexualité implique.

J’ai trouvé le récit très bien mené, tendre, sensuel et touchant. Les personnages sont si complices, si attachants qu’on ne peut que tomber sous le charme de ces deux amis. Et puis, j’aime l’univers du hockey. Les deux auteures nous font entrer dans ce monde, tant par la passion de nos héros et par le camp d’entraînement, sans que ce soit lourd ou ennuyant.

Je vous conseille vraiment de tenter l’expérience, Wes et Jamie devraient vous ravir.
Fierté, Tome 2 : Coming out Fierté, Tome 2 : Coming out
Elle Kennedy    Sarina Bowen   
J'ai profité du Week End de la romance pour faire sortir ce roman de ma PAL et autant dire que je n'ai pas regretté. C'est une lecture vraiment toute douce qui permet de passer un excellent moment.

On retrouve Jamie et Wes au Canada. Ils ont décidé de ne pas révéler leur relation au grand public avant la fin de la première saison de Wes dans son équipe de Hockey. Mais c'est difficile pour les deux amoureux de vivre cacher. Cette cachotterie conduit les deux hommes à avoir des vies qui ne leur ressemble pas forcément. Et cela pourrait bien faire exploser leur couple...

Je suis toute de suite retombée dans cette histoire. Si j'avais lu le premier tome il y a déjà quelques semaines, il ne m'a fallu que quelques lignes pour retrouver tout l'amour que je portais à nos deux héros. Wes et Jamie sont très différents l'un de l'autre, mais ils sont aussi super touchants et j'ai vraiment apprécié cette lecture d'un bout à l'autre.

Le pauvre Wes veut attendre quelques semaines/mois encore avant de dévoiler son homosexualité. Mais il semble avoir du mal à comprendre que cela fasse souffrir Jamie. Pourtant, il n'est pas forcément à l'aise avec ce mensonge. Autant dire qu'il a du mal et qu'il a quand même peur de tout faire foirer. J'avoue que je l'aurais bien secoué comme un prunier parfois, quand il semble ne pas comprendre qu'il fait souffrir Jamie. Mais d'un autre côté, il fait tout ce qu'il peut en fonction de ses impératifs...

Quant à Jamie, il souffre beaucoup de la situation et a aussi peur pour son avenir professionnel. Autant dire qu'il réfléchis beaucoup et se renferme sans prendre la peine de parler à Wes. Ca a parfois été agaçant, mais c'est ce qui fait le charme de leur relation. Et je les aime toujours autant tous les deux.

Les deux auteures ont vraiment bien réussi ce second tome, offrant une suite à la hauteur et qui permet aussi de voir où vont finir les personnages. J'ai été énormément touchée par cette lecture, qui en dit beaucoup sur la difficulté d'être un couple qui ne serait pas dans la 'norme', mais qui offre quand même une magnifique histoire qui fait rêver. Autant dire que, si dans la réalité, tout pouvait se passer comme ça, on vivrait dans un beau monde je pense.
Vous l'aurez compris, j'ai ressenti beaucoup d'émotions dans ce tome et le style des auteures n'y est pas pour rien. Elles ont une façon de décrire les choses, des événements et tout le reste qui m'a beaucoup touchée.

En bref, un superbe seconde tome, que j'ai adoré.

>> http://meliegrey.blogspot.com/2018/09/fierte-tome-2-coming-out-de-sarina.html

par MelieGrey
Pourquoi pas nous ? Pourquoi pas nous ?
Becky Albertalli    Adam Silvera   
https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2018/11/14/pourquoi-pas-nous-service-press/

Déjà, je souhaite vivement remercier Hachette pour ce Service Press et pour leur confiance.

Arthur est à New York pour quelque semaine. Il est en stage dans la boite de sa mère et rien ne le préparer à rencontrer Ben dans un bureau de poste. Ben ne pensait pas faire une rencontrer non plus alors qu’il voulait juste renvoyer les affaires de son ex aussi vite que possible. Pourtant ils se sont rencontrés. Et si c’était l’univers qui les avait mis sur le chemin de l’autre ?

Je ne vais pas mentir, j’ai un blog plutôt petit (enfin il est plus que bien rempli, mais je n’attire pas les foules pour autant) alors quand j’ai demandé ce Service Press a Hachette je pensais me prendre un « non » simple et rapide. Pourtant, à ma grande surprise j’ai eu une réponse négative. Et je ne sais pas si, comme pour Ben et Arthur, c’est un geste qui me prouve que l’univers est de mon côté, mais j’ai envie de le croire. Car dès le premier chapitre je suis tombé amoureuse de cette histoire et j’ai mal au cœur à l’idée de dire au revoir à Ben, Arthur et tous leurs proches.

Commençons par Arthur. C’est un garçon plutôt intelligent, il vise Yale quand même ! Il est plutôt bavard, adore Hamilton et le président (ex président pour nous) Obama. Il est si simple de fondre pour son personnage, je ça n’a pas raté avec moi. Je suis tombé amoureuse de lui en quelques pages seulement et je n’étais pas au bout de mes peines avec lui.

En face de lui, nous avons Ben. Ce dernier est en cours de rattrapage tout l’été pour avoir une chance de passer en terminale et il peine à se remettre de sa rupture avec Hudson. Tout comme pour Arthur, il est vraiment facile de le trouver attachant au point de tomber en amour devant son personnage. En plus de ça il est écrivain et ça ne le rend que plus parfait à mes yeux.

Je ne peux pas parler de ce roman sans parler des amis de Ben et d’Arthur. Alors je ne vais pas parler de chacun d’eux, car mine de rien il y a en a pas mal. Mais je souhaite au moins parler de Dylan. Il est mon énorme coup de cœur du roman. Et pourtant ce n’était pas gagné vu comment j’aime Arthur et Ben. Mais Dylan… C’est Dylan ! Chacune de ses apparitions m’a fait rire et j’aurais adoré qu’il soit encore plus présent.

Pour parler de l’histoire, elle se découpe en plusieurs parties. D’abord la rencontre de Ben et d’Arthur et la façon dont ils vont se revoir. Puis leur évolution et puis la façon dont leur histoire se passe. Et je dois dire que si la fin m’a légèrement frustré, je ressors de ma lecture avec des étoiles plein les yeux.

Je connaissais déjà de nom les deux auteurs et j’avais toujours entendu parler d’eux en bien, je comprends maintenant pourquoi. Becky a notamment écrit « Love, Simon » que je meurs d’envie de lire depuis pas mal de temps et encore plus depuis que j’ai vu le film qui est génial. Et Adam a lui écrit, entre autres, « Et ils meurent tous les deux à la fin » qui m’a intrigué au possible à sa sortie. Autant dire que ces deux titres sont maintenant dans ma liste d’achats et de lecture obligatoire pour les prochains mois ! Leurs styles est si fluide, sans prise de tête, adorable et vraiment parfait. Si j’avais pu, j’aurais dévoré tout le roman en une après-midi tant j’étais prise dedans. Quand je faisais une pause, je m’imaginais ce qu’allait pouvoir donner la suite sans pouvoir m’en empêcher. C’est donc sans surprise que ma lecture se révèle être un coup de cœur. C’est le genre d’histoire dans laquelle je pourrais me replonger avec plaisir alors même que d’habitude je ne relis pas mes romans.
Georges, le monde et moi Georges, le monde et moi
Illana Cantin   
Entre le petit défi "tour du monde en livres" que je me suis lancée au mois d'août et la rentrée littéraire, je n'avais pas lu de romans Young Adult depuis presque deux mois ! Un comble quand on sait qu'il s'agit de mon domaine de prédilection et du rayon dont je m'occupe à la librairie où je travaille. Mais il faut dire aussi qu'aucune nouveauté ne m'attirait vraiment ces derniers temps...Toutes les récentes sorties dans ce genre littéraire ne me tentaient pas. Jusqu'à ce qu'une cliente me demande "Georges, le monde et moi" et que je retourne tous les cartons de la réserve pour le lui trouver. En lisant le résumé j'ai pensé "ça, ça pourrait me plaire". Et je ne me suis pas trompée !
Bon sang cette lecture à été totalement addictive ! Je n'arrivais pas à décrocher. Je voulais, je devais, continuer à lire pour connaître le destin des personnages exceptionnels créés par Illana Cantin.

Car le grande force de ce roman, c'est avant tout ses protagonistes. Plus que des personnages, je les ai vus comme des amis tant ils m'ont touchée et m'ont amusée. J'avais hâte de lire la fin pour tout savoir de leur histoire et en même temps j'avais peur de terminer ce roman car l'idée de les quitter me transpercait le coeur (non, j'exagère à peine). Commençons par Priam, le héros de ce roman. C'est un garçon qui m'a vraiment émue. Ce maniac du contrôle perd littéralement tous ses repères en tombant amoureux d'un autre garçon. À partir de là, commence pour lui une longue réflexion. Qui est-il vraiment ? L'auteure insiste sur le fait qu'il n'est pas forcément gay et j'ai trouvé ça très bien. Ma meilleure amie était très amoureuse d'une fille au lycée mais n'en a jamais aimé d'autres et n'est par la suite sortie qu'avec des garçons. Les filles ne l'intéressaient pas. C'était juste Elle. Ce roman m'a rappelé son histoire et m'a du coup un peu replongée dans mes propres années lycée. J'aurais aimé pouvoir soutenir Priam comme j'ai soutenue mon amie. Mais la remise en questions de Priam n'est pas seulement sexuelle et amoureuse. C'est toute sa vie qui bascule. Et à travers son parcours, le lecteur apprend lui aussi à réfléchir.
Parlons maintenant de Georges. Ah Georges ! J'aimerais qu'il aime les filles pour pouvoir sortir avec lui. Ou plutôt non, j'aimerais être un garçon pour pouvoir sortir avec Georges. C'est typiquement le genre de personnalités qui me fait craquer. Et ses jeux de mots...! Qu'est ce qu'il m'a fait rire ^^
J'ai aussi aimé leur petite bande d'amis bien sûr. Gabrielle et Charlotte, puis Thibault et Eliott. Ce dernier m'a particulièrement touché. On sent que c'est un grand enfant qui ne se maîtrise pas toujours. S'il se comporte comme un gros connard à un moment, il trouve le moyen de ravaler sa fierté et de faire son mea culpa. J'ai trouvé ça bien de montrer que tout le monde peut changer et que l'amitié la vraie, peut vaincre les préjugés. On ne dirait pas comme ça au depart, mais au final, Eliott apporte un message positif; on peut faire évoluer les mentalités.

L'autre force de ce roman c'est son style. Simple, sobre, réaliste. Il s'agit d'un roman français et ça se ressent. Pas de gros cliffhanger de malade, pas d'histoires tirées par les cheveux (bon, la "fausse disparition" de Georges peut être un peu. Mais passe encore), pas de romantisme exacerbé. "Georges, le monde et moi" est un roman très ancré dans la réalité. Il est d'autant plus facile de s'identifier à ces personnages qui nous paraissent accessibles. On pourrait facilement être potes avec eux. Je me suis promis de lire "Love Simon" qui traite également, mais d'une manière différente j'en conviens, de l'homosexualité chez les ados et du regard des autres, justement pour comparer le style américain et français. En général, le premier est un peu plus too-much sans vouloir la jouer chauvine. J'ai aussi trouvé très juste la manière dont l'auteure traite le passage de l'enfance à l'adolescence. Une fois de plus, elle fait preuve de beaucoup de justesse.

Bon aller, un petit élément négatif avant de conclure. Il en faut bien un ! Le seul reproche que je fais à ce livre, c'est la manière dont il traite, ou ne traite pas d'ailleurs, de la sexualité. [spoiler]Après tout, c'est une part essentielle d'une relation amoureuse, surtout à cet âge et j'aurais pensé que le sexe entre Priam et Georges serait plus abordé. Attention, je ne demandais pas des scènes super chaudes. Ce n'est pas de ça qu'il s'agit. Simplement, on sait qu'une première fois est un acte important et une autre étape dans le passage de l'adolescence à l'âge adulte. J'aurais voulu savoir comment Priam abordait cette première fois avec son petit ami, j'aurais aimé que ses pensées soient plus détaillées. Là, j'ai été un peu déçue de cette première fois expéditive qui tombe comme un cheveux sur la soupe. Ça ne collait pas avec le reste du roman. Voilà. [/spoiler]

"Georges, le monde et moi" est donc un énorme coup de coeur !!! C'est pour moi LE roman young adult de la rentrée et je recommande sa lecture à tout le monde ! Personnellement, il m'a fait du bien. Il m'a émue, il m'a fait rire. Et plus que tout, il m'a fait réfléchir !

par Saturna
Autoboyographie Autoboyographie
Christina Lauren   
Vibrant et coloré, Autoboyography est un roman qui fait la part belle à toute la palette d’émotions possibles et imaginables qui découle d’une relation amoureuse. Oscillant entre passion et répulsion, l’histoire de Tanner et Sebastian nous prend aux tripes, nous déchire et nous fascine. Christina Lauren nous permet de plonger au cœur d’une intrigue contemporaine aussi touchante que juste et explore de nombreuses thématiques trop peu abordées dans la littérature contemporaine. Grâce aux protagonistes complexes et profonds qui portent cette histoire, l’auteure parvient à nous en faire voir de toutes les couleurs tout en évoquant des sensibles sujets qui, à coup sûr, en raviront plus d’un.

Le lien qui unit Tanner et Sebastian est loin d’être simple : issu d’une famille mormon, Sebastian baigne dans un univers dans lequel la religion et le culte ont une importance capitale. J’ai énormément apprécié cet aspect de l’intrigue car, dès lors, tout un tas d’informations concernant la théologie du mormonisme nous est offert. Ceci, au-delà de nous permettre d’en apprendre beaucoup plus sur les croyances et pratiques de cette communauté, est un véritable atout pour mieux cerner, comprendre et identifier le personnage de Sebastian. A l’instar de Tanner, c’est un héros ambiguë, mature, à la fois sûr de lui mais qui se cherche encore en profondeur sur certains traits de sa personnalité. Indéniablement, c’est ici que se cache la force de l’auteure : ses héros sont humains, crédibles et époustouflants. Contrairement à Sebastian, Tanner est un jeune homme qui se connaît et est déterminé, il ne s’attend juste pas à la tempête que va représenter l’entrée de Sebastian au creux de son existence.

CHRONIQUE COMPLÈTE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/02/14/autoboyography-christina-lauren/

par Jordan