Livres
458 906
Membres
412 826

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par PlumKreole 2017-06-01T17:13:30+02:00

— Parce que t’es chiante, parce qu’avec toi rien n’est simple, parce que tu me fais rire, parce que t’es détective privée, parce que t’as trois bouteilles différentes de shampoing dans ta douche et que t’utilise du gel douche pour te laver les cheveux. Parce que t’as les pyjamas les plus hideux que je n’ai jamais vu et parce que c’est un miracle que ton poisson rouge soit encore en vie. Parce que j’adore te voir rire devant mes films que tu trouves nuls, parce que quand tu m’embrasses je me sens chanceux, parce que t’es capable de me dire je t’aime devant mes parents, mais que t’es incapable de dire fellation même dans ta tête. Parce que tu n’es pas banale Kalinka, et que c’est tellement rare les gens pas banals que dès que je t’ai vue je me suis dit : cette fille, elle fera de ta vie un sacré bordel mais tu vas adorer ça. Et j’adore ça, me battre avec toi pour des trucs cons, devoir marchander pour tout et tenter de te comprendre. J’aime tout ça Kalinka.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PlumKreole 2017-06-01T17:13:48+02:00

Vingt ans d’habitudes ne s’enlèvent pas du jour au lendemain, mais à présent je sais d’où vient ce besoin maladif d’engloutir à s’en écœurer. Il comble, il protège, il m’empêche de me sentir rejetée, il est mon armure contre le monde

Afficher en entier
Extrait ajouté par PlumKreole 2017-06-01T17:13:40+02:00

Je sors du parc en maudissant Holly et ses bons conseils « mais si, tu verras, les talons ça te mincira. » Peut-être que je parais cent grammes de moins juchée sur sept centimètres de talons, mais je ressemble quand même à une dinde

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-03-18T17:24:45+01:00

« – Ça me suffit pour le moment… « chérie ».

Je pouffe de rire en entendant ce petit mot stupide.

– Ne m’appelle pas comme ça, c’est nul.

Je le vois ouvrir la bouche et avant qu’un surnom stupide ne sorte je prends l’initiative de l’embrasser.

– Poussin ? il arrive à me lancer avant de mordiller ma lèvre.

– Kalinka, c’est très bien.

– Emmerdeuse, ça me paraît plus juste.

Je pince sa peau au niveau de ses côtes et il recule en riant.

– Je dois y aller.

J’acquiesce, il est pratiquement quatorze heures, il est déjà en retard.

– Bonne journée, Petit Con.

Il m’attrape le bras et me ramène contre lui.

– Je crois que j’aime bien quand tu m’appelles comme ça, je t’imagine jouir et crier « Petit Con, encore ». »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode